Mon AlloCiné
    Une Promesse
    note moyenne
    3,3
    556 notes dont 84 critiques
    6% (5 critiques)
    26% (22 critiques)
    40% (34 critiques)
    21% (18 critiques)
    6% (5 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Une Promesse ?

    84 critiques spectateurs

    adrien7514
    adrien7514

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,5
    Publiée le 28 avril 2014
    Un film subtile avec une tres belle photographie. Il aborde une periode peu abordé l'Allemagne d'avant guerre.
    zaulit
    zaulit

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 21 avril 2014
    Sur le moment un peu long... puis le lendemain non, il a laissé de jolis souvenirs. actrices et acteurs : casting parfait
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 2 381 critiques

    3,0
    Publiée le 21 avril 2014
    On a l'impression de tourner un peu en rond dans ce film tres lent , mais c'est quand meme efficace.
    Caroline Lenoir
    Caroline Lenoir

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 9 juin 2014
    J'ai eu le bonheur d'avoir quelques scène comme figurante dans ce film... et je suis impatiente de le voir, de m'y voir. Merci à l'équipe de Patrice Leconte.
    fernand l
    fernand l

    Suivre son activité Lire ses 219 critiques

    4,0
    Publiée le 21 avril 2014
    délicatesse et sensibilité pour ce beau film d'époque,très réussi; promesse tenue
    pierrepp
    pierrepp

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 237 critiques

    4,0
    Publiée le 21 avril 2014
    pour la mise en scéne, la reconstitution de l'époque, et la sublime Rebecca Hall
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 19 avril 2014
    Un beau film tout en sensibilité sur un amour quasi impossible entre un jeune ingénieur brillant et doué, et la femme de son patron, beaucoup plus âgé qu'elle et en mauvaise santé, le tout dans l'Allemagne industrielle de 1912. Pour des raisons un peu obscures, le maître de forge vieillissant "laisse le loup entrer dans la bergerie". Devenu jaloux, il l'en éloignera ensuite. Mais survient la guerre de 14 qui rend les choses plus compliquées... Le film est lent, mais pas ennuyeux pour deux sous : on sent naître, grandir et mûrir une relation qui deviendra amoureuse entre ces deux personnes et on se prend à espérer qu'ils vont finalement se retrouver. Sans déflorer le sujet, on peut préciser que la fin du film est pleine d'espoir pour eux deux. C'est assez simple, bien joué, plein de retenue et, j'allais dire, de grâce. Acteurs sobres et justes. A voir pour découvrir le talent de conteur de Stefan Zweig.
    ourouty
    ourouty

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 88 critiques

    3,5
    Publiée le 21 avril 2014
    Touchant et élégant, ce film d'époque remarquablement reconstitué reste pourtant un peu académique pour rester dans les mémoires.
    mandy69
    mandy69

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 79 critiques

    4,0
    Publiée le 22 avril 2014
    Belle histoire d'amour fidèle au roman, tout aussi touchante et prenante. La fin un peu différente semble plus logique pour le format cinéma. Le choix des acteurs est parfait.
    AHEPBURN
    AHEPBURN

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 54 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mai 2014
    Romantique et bien joué. J'ai apprécié ce film plein de sous entendus et de finesse. Je le recommande
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 83 critiques

    5,0
    Publiée le 20 avril 2014
    Un film magnifique, élégant, racé, tout en non-dits, porté par des acteurs fantastiques. Une critique plus détaillée et d'autres sur
    Fiammy
    Fiammy

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 36 critiques

    3,0
    Publiée le 20 avril 2014
    C'aurait pu être un très bon film. L'histoire imaginée par Zweig, et la question qu'elle soulève, celle de la survivance du désir, sont presque aussi belles que Rebecca Hall, incandescente et toute en délicatesse. L'ensemble du casting est convaincant même si Richard Madden est plutôt agaçant. Le problème ne vient pas non plus de l'esthétique, qui est réussie et cohérente ; je pense que ce sont les dialogues qui font tout capoter. Il n'y en avait aucun dans le texte de Zweig et ils ont donc été écrits pour le film... malheureusement. Les paroles des personnages viennent presque à chaque fois rompre le charme présent dans les scènes, transformant un film qui aurait dû être à la fois délicat et poignant en une sorte de mélodrame absolument pas attendrissant. Cependant, Une promesse conserve étonnamment une certaine beauté et un certain charme qui le rendent agréable malgré tout.
    funky cinéphile
    funky cinéphile

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 83 critiques

    3,5
    Publiée le 23 avril 2014
    Saurait-il tout faire Patrice Leconte ? Faire marrer la France des seventies à coups de "Bip bip", émouvoir en noir et blanc en faisant se rencontrer Daniel Auteuil et Vanessa Paradis dans un long et chaud road-movie. La réponse est visiblement oui. Le fluet scénariste s'assagit avec le temps et verse à nouveau dans l'émotion, en anglais cette fois et au temps jadis, en adaptant un roman de Stefan Zweig. C'est une très belle histoire d'amour qu'il nous propose là, qui débute timidement, conventions sociales obligent et qui évolue sous forme de promesse qui pourrait avoir des allures de romantique arrangement. L'Allemagne du début du vingtième siècle, avant la guerre. Friederich, interprété par Richard Madden est employé d'une usine de sidérurgie et semble dans les petits papiers de la direction, Karl Hoffmeister, alias Alan Rickman, un vieux barbon, rigide et gris, qui a des circonstances atténuantes, puisque la maladie l'accable et qu'à cette austère époque, l'hôpital américain n'existe pas encore, ce qui ne fait qu'augmenter le caractère angoissé du PDG rarement rieur. Ce dernier a pourtant la chance d'avoir à ses côtés une ravissante trentenaire ( Rebecca Hall ), épouse dévouée, élégante, sexy ( même à l'époque ) et maman d'un petit brun jovial au prénom marrant, Otto. Les affaires vont bien, le jeune Friederich est un salarié exemplaire, sans histoires, qui inspire la confiance de son patron, mais la médecine du travail germaine impose à celui-ci un repos forcé à domicile. "Ach !", il va falloir organiser un nouveau planning pour que le boss garde sa superbe de dirigeant depuis son plumard. Il propose à Friederich de venir habiter leur vaste résidence et de devenir, en plus de prendre sa place à l'usine, son secrétaire particulier. Le jeune homme hésite un peu à quitter sa vie modeste et sa girlfriend du moment pour aller se mêler à la vie bourgeoise et insouciante des Hoffmeister. Mais c'est sans compter sur la présence régulière et convaincante de la maîtresse de maison, Charlotte; qui trouble les sens du nouvel arrivant à raison. Ces deux là se bouffent des yeux, jouent la carte de la politesse; lui, fait faire ses devoirs au fiston impeccablement coiffé, sous les yeux admiratifs et attendris de la maman. Les plus indicibles pensées traversent les esprits des deux jeunes gens, elle: "Mais qu'est-ce que je fais mariée à ce vieil hibou de Karl alors que j'ai sous les yeux c'te beau gosse de Friederich?", et lui: "Elle me rend dingue, avec ses yeux de biche, sa robe corsetée à mort et son air de ne pas y toucher, si je bouge un doigt, je me retrouve dans les faubourgs, dans une chambre miteuse, avec l'ennui pour seul compagnon". La tension évolue doucement entre Charlotte et Friederich, avec délicatesse; ils osent s'aimer en secret, sans mot dire, mais restent cantonnés à l'application des bonnes moeurs de l'époque. Le petit garçon n'y voit que du feu, mais le mari, rasoir mais malin, n'est pas né de la dernière pluie. Il propose à son protégé une sorte de promotion en envoyant celui-ci se frotter aux cactus mexicains pour un long moment. En apprenant la nouvelle, "madame" vacille et la patience des deux amoureux clandestins se fendille pour déboucher sur une promesse... Les trois acteurs principaux, leur jeu affuté, les mélodies de Gabriel Yared, l'adaptation appliquée de Patrice Leconte font de ce long métrage une preuve de plus que les femmes sont capables de nous rendre joliment dingues.
    marseyopolis
    marseyopolis

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 248 critiques

    4,5
    Publiée le 25 avril 2014
    Un petit bijou, d'une fidélité rare à l'oeuvre originale. Patrice Lecomte est vraiment un très grand. Maitrise de l'image, des comédiens d'une retenue et d'une justesse remarquable. Un petit bonheur de cinéma
    Christine L.
    Christine L.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2014
    Un film MAGNIFIQUE! La musique est sublime, le jeu des acteurs..., les images..., le scénario...un excellent moment! Bravo Monsieur Leconte!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top