Mon AlloCiné
    Une Promesse
    note moyenne
    3,3
    557 notes dont 84 critiques
    6% (5 critiques)
    26% (22 critiques)
    40% (34 critiques)
    21% (18 critiques)
    6% (5 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Une Promesse ?

    84 critiques spectateurs

    Nane B.
    Nane B.

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 24 avril 2014
    Film romantique magnifiquement bien tournee! on rentre tres bien dans les personnages et le trouble reste present jusqu au bout:-P
    calliphilus
    calliphilus

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 57 critiques

    2,5
    Publiée le 10 mai 2014
    Cela se passe en Allemagne en 1912. Un jeune ingénieur, Friederich Zeizt, d’origine plus que modeste car issu de l’assistance publique, intègre une entreprise de métallurgie où il s’investit sans compter. Son patron, Karl Hoffmeister, remarque son zèle et sa compétence. Il lui propose de devenir son secrétaire particulier. Le jeune rencontre l’épouse du patron, Lotte, beaucoup plus jeune que son mari, qui lui propose en sus de son activité de devenir le précepteur de son petit garçon. Les deux gens vont s’éprendre l’un de l’autre. Les histoires de Zweig sont d’épouvantables mélos qui ne valent que par la grâce d’un style flamboyant et la finesse de l’analyse du caractère des personnages. De surcroît, le mode d’expression de cet écrivain de langue germanique supporte allégrement une traduction en français, langue connue et admirée de l’auteur. La mise en film ou téléfilm se révèle, en conséquence, une épreuve périlleuse car il faut traduire l’art du narrateur par des images et des mises en scènes adéquates. Patrice Leconte n’y parvient pas. Son film est plat, ennuyeux et convenu. Les acteurs interprètent leur rôle de façon académique et la caméra ne met pas en valeur les tensions sinon de façon lourde. Pagnol lui aussi racontait des mélos mais il les transcendait par des dialogues jubilatoires aisément transposables à l’écran. De plus, Leconte ne respecte pas le sens de la nouvelle de Zweig « voyage dans le passé » lequel voulait démontrer que le temps et son corollaire le vieillissement des personnages, estompait une passion trop vite éclose. On notera aussi des anachronismes (les anciens combattants défilant juste après la grande guerre avec des symboles nazis lesquels n’apparaissent qu’après 1925) et des incongruités comme la lettre de Lotte rédigée en anglais. Finalement, le seul moment d’intense émotion se trouve à l’opéra lorsqu’on entend le duo Florestan/Eléonore mais ça on le doit à Beethoven pas à Leconte. Reste, néanmoins, une reconstitution assez réussie de l’atmosphère de l’avant guerre et les images de la sortie d’usine rappellent le premier film des frères Lumière. Pour mettre en film toute la subtilité de Zweig, je ne vois guère qu’O. Schatzky. Son film « l’élève » d’après une nouvelle d’Henry James est une réussite (hélas ! injustement boudé par la critique) et ses transpositions des nouvelles de Maupassant à la télé, sont un régal. Je ne m’explique pas le peu de cas que l’on fait de ce cinéaste pourtant talentueux. Peut-être est-il trop raffiné et sans l’affectation très française d’un Rohmer ou d’un Resnais.
    Lia.
    Lia.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 8 critiques

    3,5
    Publiée le 11 mai 2014
    Un beau film, tout en subtilité, sensibilité et élégance. Le film est lent, certes, mais pas ennuyant pour autant. Une histoire d'amour faite de regards, de sourires: tout est dans la suggestion. Rebecca Hall est remarquable ainsi qu'Alan Rickman, petite réserve pour Richard Madden peut-être un peu trop détaché, comme s'il pensait constamment à autre chose, en même temps c'est peut-être le cas, mais je n'adhère pas vraiment. J'ai en tout cas passé un très bon moment et dernière chose, même si je ne suis pas une experte, j'ai trouvé le jeu des caméras vraiment efficace, comme si elles tremblaient légèrement dans les moments où l'émotion doit transparaitre.
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    2,5
    Publiée le 18 mars 2015
    Tiré d’une nouvelle de l’écrivain Stefan Zweig, le nouveau film de Patrice Leconte est loin d’avoir trouvé son public, même s’il a d’indéniables qualités, et ce peut-être parce qu’elles sont tempérées par un certain manque de créativité. La première d’entre-elles est une réalisation soignées à laquelle on ne pourra reprocher qu’un classicisme un peu formel. Ensuite, l'interprétation est solide, mais sans génie et l’absence de vraie tête d’affiche a sûrement contribué au relatif anonymat dans lequel est sorti le film. Enfin, l’histoire, bien que prenante et je me suis laissé volontiers embarqué par ce drame romantique, est un peu prévisible et dès la rencontre entre Friedrich et Charlotte on sait immédiatement ce que va être l’intrigue. Or, Stefan Zweig est un auteur qui sait donner au romantisme son véritable sens : celui d’un amour éternel, mais au final impossible et malheureusement Patrice Leconte et Jérôme Tonner ont eu la fâcheuse idée de modifier la conclusion du roman en l’adaptant à l’écran et en en faisant une quasi happy-ending qui achève de rendre l’histoire encore plus déjà-vue. Encore une fois le film est intéressant et on ne s'ennuie jamais, mais la propreté de sa facture ne peut cacher son manque d’ambition et une certaine fadeur qui empêche de goûter la puissance des sentiments et le romantisme de l’histoire. Beau à regarder, mais finalement bien conventionnel.
    Bertrand T.
    Bertrand T.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 24 avril 2014
    Tout à fait d'accord avec les critiques du Figaroscope par exemple, sur le fond du film, sur le jeu tout en nuances des acteurs, sur le respect de l'oeuvre de Zweig. Mais une réserve forte qui ramène la note à 3*: Le tournage en anglais: Le gamin récite une fable en français avec l'accent anglais! Et le vieux serviteur qui annonce " nous avons perdu la guerre " en anglais! En ce cas il ne fallait pas présenter le film dans les cinémas français comme " version originale ". Mieux valait le voir doublé en français. Cette servilité commerciale à l'égard du marché anglo-américain est réellement exaspérante. Mais " Le dernier empereur " c'était pire. Et il y en a eu d'autres.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 986 critiques

    3,0
    Publiée le 25 avril 2014
    Belle photo, beaux costumes, belle musique de Gabriel Yared... Et so british, malgré un matériau de Zweig et Leconte aux commandes. Mais on reste sur notre faim, deux décennies après les meilleurs Ivory sur le même thème. Le style un peu lisse est cependant compensé par le jeu intense du lumineux Richard Madden, une révélation.
    Nina7583
    Nina7583

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    3,5
    Publiée le 26 avril 2014
    Les auteurs ont jugé plus "vendeur" de modifier la fin de la nouvelle de Stefan Sweig et c'est bien dommage. Dans le "voyage dans le passé" les héros s'aperçoivent qu'après toutes ces années et malgré leurs efforts, ils ne parviennent pas à faire revivre leurs le sent à la fin du film mais à la toute dernière scène ils prévoient de ne plus se quitter sans grande conviction ! Malgré cela le film est vraiment bien joué, l'histoire fine et de qualité ...bref c'est un très bon film.
    Danielle B.
    Danielle B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mai 2014
    beau film.... beaux élans romantiques.... tout est dans la retenue. film étonnant à notre époque....
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Sublime, décors époustouflants et une histoire d'amour de rêve .... Les acteurs sont justes
    BeatJunky
    BeatJunky

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 957 critiques

    2,5
    Publiée le 10 mai 2014
    Belle histoire, pas vraiment originale mais tout de même intéressante vu le contexte. Je l'ai trouvé bien ennuyeux ce film notamment à cause de l'ambiance, des couleurs, du peu de dialogues et du rythme biensûr... j'ai personnellement eu du mal avec le personnage de Richard Madden bien trop froid et distant à mon goût ce qui m'a fait douter de cette histoire d'amour.... Je me doute même sans avoir lu le bouquin qiue c'est justement là que l'intérêt du film se situe: dans les non-dits, les regards, les ressentis etc... Et c'est justement là que je reprocherais à Richard Madden de ne m'avoir pas "parlé", je ne l'ai pas senti d'où un moindre intérêt pour le sort des amants....
    Valerie N
    Valerie N

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 137 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juin 2014
    Jolie histoire mais qui manque un peu de souffle. On ne ressent pas vraiment les sentiments entre les acteurs.
    Arlette et les mécanos
    Arlette et les mécanos

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 279 critiques

    3,0
    Publiée le 12 janvier 2015
    Il manque une dimension à ce film. Romantisme absolu, une quasi définition du genre et pourtant on ne ressent aucune fièvre, aucune exaltation. L'histoire nous est contée sans passion. Les faits se déroulent, les sentiments naissent, existent, voilà tout. Patrice Leconte aurait dû être entièrement fidèle au roman et ne pas transformer la fin. Au moins, cela aurait donné l'ampleur dramatique qui manque furieusement à son film. Je n'ai pas trouvé les acteurs extraordinaires. Pour un film d'époque, j'ai largement préféré La veuve St Pierre.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 19 octobre 2015
    Voir l'autrichien Stefan Zweig, un des derniers grands esprits européens dans le meilleur sens du terme (comprendre : cultivé, brillant et cosmopolite mais pas hors-sol) adapté par des Français et des Belges et interprété par des Anglais, cela fait incontestablement sens. Mais Une promesse est un film passablement raté, malheureusement. On ne sent que trop rarement la passion contenue entre les deux personnages, et elle n'est pas toujours très bien illustrée, à un moment d'exception prêt spoiler: (quand l'héroïne apprend que son amour impossible doit partir en exil pour une longue durée : Rebecca Hall trouve une expression miraculeusement juste et magnifique). Le dénouement laisse complètement de marbre, c'est ennuyeux... Sans compter des mouvements de caméra assez incongrus, des décors très poussiéreux et des personnages extérieurs au trio complètement artificiels. Bref, on attend gentiment que ça se passe. Seuls Alan Rickman en bourgeois industrieux germanique compassé et Rebecca Hall, qui composent une figure "zweiguiénne" fort acceptable s'en sortent a bien. Le jeune premier est lui d'une grande fadeur, un peu à l'image du film d'ailleurs.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 496 critiques

    2,5
    Publiée le 31 mars 2016
    Film académique, bien réalisé mais sans grand intérêt. L'émotion n'est jamais au rendez-vous. On aurait aimé aussi que le contexte social de ce grand mélo bourgeois soit plus développé. On a connu Patrice Leconte plus inspiré. Et quelle idée bizarre de faire tourner en Anglais un roman de Stefan Zweig censé se dérouler en Allemagne ! N'était-il pas plus simple de le transposer en Angleterre ou en France ?
    Don Diego de Las Vega
    Don Diego de Las Vega

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 19 août 2017
    Voilà du cinéma avec de formidables acteurs. Et toujours la sublimissime Rebecca hall au sommet de son art. Big up à monsieur Patrice Leconte pour ce sensuel et émouvant film
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top