Mon AlloCiné
Pompéi
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pompéi" et de son tournage !

Première tête d'affiche

Habitué à partager la tête d'affiche avec ses partenaires dans Game of Thrones où il incarne Jon Snow, Kit Harington signe ici son premier film dans lequel il a le rôle principal.

Retrouvailles

C'est la seconde fois en moins de deux ans que Carrie-Anne Moss et Kit Harington travaillent ensemble. Ils s'étaient auparavant retrouvés dans Silent Hill: Révélation 3D.

Transformation physique

Kit Harington a annoncé à Paul W.S. Anderson après la lecture du script qu'il ferait toutes les transformations physiques nécessaires pour correspondre à la description qui était faite de son personnage. Le comédien a ainsi suivi un régime hyper protéiné à 3 000 calories par jour et a pris 12 kilos. Il a ensuite fait une diète pour passer d'environ 76 à 64 kilos de façon à donner une définition extrême à ses muscles.

Scénariste

Le scénariste Julian Fellowes qui a contribué à l'écriture du film a reçu l'Oscar du meilleur scénario original en 2002 pour Gosford Park réalisé par Robert Altman. Il participe également à l'écriture des scénarios de la série à succès dont il est le créateur : Downton Abbey.

Références

Gladiator de Ridley Scott a été une source d'inspiration pour les scènes avec des combats de gladiateurs et Titanic de James Cameron a été un modèle pour filmer l'ambiance de catastrophe et de désastre qui règne lors de l'éruption du volcan.

Cadeau d'anniversaire

Le premier trailer officiel de Pompéi a été diffusé le 21 août 2013 aux Etats-Unis. Ce jour coïncide avec l'anniversaire de l'actrice Carrie-Anne Moss qui interprète Aurelia dans le film.

Au plus proche du réel

Pour être le plus fidèle possible à l'évènement historique dépeint dans le film, la grande majorité des scènes ont été tournées dans de vrais décors. Le but a été d'éviter de tourner au maximum sur fond vert. La production a tourné pendant six jours à Pompéi réalisant des prises de vues du Vésuve pour filmer le pied de la montagne. Elle a également filmé les corps encore présents sur le site et vitrifiés par la pluie de cendres.

Elémentaire

On retrouve au casting Jared Harris, qui n’était autre que le célèbre ennemi de Sherlock Holmes, le professeur James Moriarty dans Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres réalisé en 2012 par Guy Ritchie.

Les décors

Pour coller à la réalité et pour proposer une reconstitution fidèle du Pompéi de l’an 79 après Jésus-Christ, une maquette a été réalisée avant le début du tournage. Près de 30 décors ont été construits pour le film, comprenant les rues de Pompéi, la villa de Severus, l’amphithéâtre ou encore le forum. Le seul décor des rues de la ville a nécessité à lui seul 13 semaines de conception.

Une reconstitution historique

Le chef décorateur Paul Denham Austerberry explique comment s’est déroulé le processus de création des décors : "Nous avons conçu les peintures murales d’après des toiles du XIXe siècle réalisées pendant des fouilles. Immédiatement après avoir été mises au jour, les peintures originales ont été détruites par le gel et se sont effritées, puis ont disparu des murs. Le graffiti qui recouvre les murs de la rue commerçante a été imaginé à partir des dessins de vrais graffitis – la plupart de nature politique – trouvés et recensés pendant les fouilles. Les scientifiques ont été extrêmement minutieux dans leur façon de documenter leurs découvertes, et énormément de ruines et d’objets existent encore. Cela nous a donc permis d’être assez précis pour reconstituer les lieux et l’atmosphère de l’époque."

Dur comme de la mousse

Pour éviter que les acteurs et cascadeurs ne se blessent lors des nombreuses scènes de combats, plusieurs décors ont été réalisés en mousse. Ainsi, ce qui peut vous sembler être de la pierre dure est en réalité de la mousse !

Les bonnes vieilles méthodes

Le producteur Jeremy Bolt confie à propos de la méthode de tournage : "Plus vous filmez avec des caméras, plus le public a de chance de croire à ce qu’il voit. Le style du film est très réaliste. Ce n’est pas de la science-fiction, ce n’est pas une BD ou un roman graphique. Ce sont des événements qui se sont réellement produits. Nous étions d’accord sur le fait de ne pas utiliser de trucages ou d’effets de caméra élaborés qui détournent l'attention du spectateur."

Collaboration

Paul W.S. Anderson et le directeur de la photographie Glen MacPherson avaient déjà collaboré trois fois ensemble avant Pompéi, sur Resident Evil: RetributionLes trois Mousquetaires et Resident Evil : Afterlife 3D.

Des costumes en pagaille

Plus de 3 000 tenues complètes ont été réalisées pour le film. Tous les bijoux ont été conçus sur mesure pour les acteurs et un département unique a été mis en place pour la seule création des armures en cuir. La chef costumière Wendy Partridge confie : "Le style vestimentaire ne variait que légèrement d’une classe sociale à une autre. C’était surtout la qualité des étoffes et encore plus les couleurs qui instauraient les différences socioculturelles au sein de la population. Les teintures étaient très chères, notamment le violet, et du coup, si quelqu’un portait cette couleur, cela indiquait que la personne était riche."

Une préparation au top !

Kit Harrington, pourtant habitué aux préparations physiques avec son rôle de Jon Snow dans la série culte Game of Thrones, nous parle de son entraînement pour son rôle de Milo dans Pompéi : "Nous nous sommes rendus dans un camp d'entraînement avec les cascadeurs. J’avais l’habitude de manier l’épée grâce aux films d’époque dans lesquels j’avais joué par le passé, mais là, c’était un tout autre type d'entraînement. Nous avions une épée et un bouclier, et l’épée était plutôt courte. Nous avons passé des semaines entières à apprendre les rudiments du combat à l’épée, à mémoriser les passes d'armes et leurs mouvements. Je voulais vraiment avoir l’air crédible en maniant mon arme."

Ça sent le roussi...

La plupart des scènes où de la cendre est présente ont été réalisées avec de vraies projections de cendres, rendant le tournage très difficile pour l’ensemble des acteurs et des membres de l’équipe technique. Kiefer Sutherland explique : "La cendre, c'était le pire. Si vous deviez dire votre texte, vous finissiez par en respirer beaucoup, et c’est pour ça que les prises n’étaient jamais longues." Kit Harrington poursuit : "Nous nous sommes retrouvés confrontés à peu près tous les types d’élément que l’on trouve dans le film. Je me suis pris de la boue, des orages et des vents violents. Certains jours, nous jouions des scènes de combat en plein air dans l’amphithéâtre avec des températures de plus de 37˚C. Mais il n’y avait rien de pire que la cendre, c’était vraiment pénible."

Haute voltige !

Jean Frenette, chef cascadeur et chorégraphe de combat n’est personne d’autre que le coordinateur des combats dans des blockbusters tels que 300 de Zack Snyder ou Les Immortels de Tarsem Singh. Soit deux films proches de Pompéi.

Repérages

Le réalisateur Paul W.S. Anderson et le superviseur des effets visuels Dennis Berardi ont réalisé quelques 35 000 clichés lors des repérages. Ces photos ont constitué un point de départ essentiel pour le tournage puisqu’elles ont été réalisées grâce à un procédé unique de prises de vues : la technologie LIDAR. Cette technologie permet de prendre des photos avec une mesure réalisée par faisceaux optiques donnant ainsi une précision ultime.

Catastrophes en chaîne

Si l’évènement le plus connu est bien sûr l’éruption du Vésuve, certains aspects ont tendance à être oubliés comme le tremblement de terre que l’éruption a provoqué, entraînant également un tsunami.

L’éruption en quelques chiffres clés

Les évènements présents dans le film se sont déroulés en un peu moins de 12 heures. Suite à l’éruption, le Vésuve a perdu plus de 600 mètres de dénivelé. Celui-ci crachait environ 1.5 million de tonnes par seconde de cendres et de pierres et la nuée s’est élevée à plus de 33 km dans le ciel. L’énergie libérée lors de l’éruption a été estimée comme étant 100 000 fois supérieure à l’explosion de la bombe nucléaire à Hiroshima. Enfin, les coulées ont pu atteindre une vitesse de 724 Km/h et une température de presque 1 000°C.

Ils sont fous ces romains !

Précurseurs en la matière, les fouilles de Pompéi ont dévoilé que les villas les plus fortunées disposaient d’un système d’eau courante et de plusieurs innovations que nous utilisons dans notre vie de tous les jours. Cependant, ces innovations ont ensuite été oubliées pendant des milliers d’années…

Redécouverte

Les premières fouilles archéologiques de Pompéi remontent au XVIIIe siècle. Le tourisme a quant à lui commencé au XIXe siècle. Les premiers moulages ont été réalisés à cette époque et ont permis aux visiteurs de se représenter les dernières heures vécues par les habitants de la ville.

L'esclavage

La plupart des gladiateurs étaient des esclaves qui venaient de Grande-Bretagne mais aussi d’Afrique ou de tout autre pays conquis par l’Empire Romain. Ils étaient bien souvent ce que l’on pourrait considérer aujourd’hui comme des prisonniers de guerre. Cependant, certains citoyens romains vendaient également leurs enfants pour se faire de l’argent lorsque les temps étaient difficiles !

Une alimentation exotique...

On le sait, les romains fortunés vivaient dans l’opulence, ce que l’on sait moins c’est que leurs repas contenaient parfois des mets plus "exotiques" comme des girafes et des flamants roses !

Toujours des découvertes

Plusieurs centaines de corps ont récemment été découverts par des équipes d’archéologues. On estime le nombre de morts lors de l’éruption à plusieurs milliers de personnes. De plus, Pompéi ne se situe plus géographiquement parlant sur le même emplacement qu’en l’an 79 après Jésus-Christ. En effet, l’éruption du volcan a fait avancer le littoral de plusieurs mètres sur la mer, faisant ainsi de Pompéi une ville plus terrestre que portuaire.

On va tous mourir... !

Outre la collision de la Terre avec un astéroïde, l’évènement le plus grave qui pourrait se produire est l’éruption d’un super-volcan. L’un des plus grands se situe dans le parc de Yellowstone aux Etats-Unis. Son activité s’est renforcée depuis 2004 mais une éruption de ce type pourrait se produire à n’importe quel moment, rendant sa prévision quasiment impossible. Si cela arrivait, deux-tiers des Etats-Unis ne seraient plus habitables. Enfin, les géologues s’accordent à dire que le Vésuve aurait à nouveau dû entrer en éruption. Si cela arrivait, celle-ci serait alors bien plus dévastatrice et meurtrière que l’éruption présentée dans le film, considérant qu’un peu plus de 3 millions de personnes résident aujourd’hui dans la baie de Naples.

Pompéi sur nos écrans...

Si Pompéi est réalisé par Paul W.S. Anderson, le projet avait en premier lieu été évoqué par Roman Polanski. Orlando Bloom et Scarlett Johansson avaient même été pressentis pour les rôles principaux. Le réalisateur polonais avait finalement abandonné le projet car les grèves menaçantes d'Hollywood risquaient de trop perturber la suite de ses projets.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Le Monde est à toi (2017)
  • En eaux troubles (2018)
  • Lukas (2018)
  • Equalizer 2 (2018)
  • Mission Impossible - Fallout (2018)
  • Papillon (2017)
  • Destination Pékin ! (2018)
  • Neuilly sa mère, sa mère (2017)
  • La Dream Team (2016)
  • Darkest Minds : Rébellion (2018)
  • Under The Silver Lake (2018)
  • My Lady (2017)
  • Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses (2018)
  • L'Espion qui m'a larguée (2018)
  • Kin : le commencement (2018)
  • Les Vieux fourneaux (2017)
  • Les Indestructibles 2 (2018)
  • Silent Voice (2018)
  • BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)
  • Fou d'amour (2015)
Back to Top