Mon AlloCiné
    4h44 Dernier jour sur terre
    note moyenne
    2,2
    367 notes dont 78 critiques
    1% (1 critique)
    5% (4 critiques)
    23% (18 critiques)
    24% (19 critiques)
    23% (18 critiques)
    23% (18 critiques)
    Votre avis sur 4h44 Dernier jour sur terre ?

    78 critiques spectateurs

    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 628 critiques

    1,0
    Publiée le 4 juin 2013
    Extrêmement lent, mal joué, ce drame apocalyptique déroute au début avant de rapidement irriter puis d'ennuyer profondément. Les comportements semblent complètement incohérents et très peu crédible : "Youhou ! Tu vas mourir dans 4h, t'as rien de mieux à faire que des dessins pourraves, du yoga et du air guitar ?" Avec Willem Dafoe à l'affiche on s'attendait tout de même à mieux, par contre pour la jeune demoiselle, on ne peut plus rien ... Il faut dire également que le doublage n'aide pas vraiment à apprécier un tant soit peu le métrage, en outre l'aspect pseudo philosophique tombe à plat et apparait plutôt creux. Bref, on s'ennuie à mourir et on a qu'une hâte : que tout explose enfin ! A éviter.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 293 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mai 2014
    L'accroche du film m'avait extrêmement intéressé, une vison intimiste de la fin du monde, j'avais notamment adoré "Melancholia" de Lars Von Trier et j'attendais beaucoup de ce "4h44 Dernier jour sur Terre" de Abel Ferrara. Je trouve ce concept absolument fascinant, le fait de la réaction de l'être humain face à sa propre mort programmée, loin des visions ridicules des blockbusters hollywoodiens qui tombent allègrement dans le cliché et où on connait déjà la fin, un bon vieux et mièvre happy end. Non, là on a affaire au véritable fatalisme, à la fin inéluctable de toute vie, le contexte est planté d'entrée par Ferrara, l'action se place dans un grand appartement où un couple attend l'heure fatidique, les informations télévisées sont formelles, le réchauffement climatique mis en garde par Al Gore aura eu raison de l'existence terrestre. Ils vont alors passer leurs derniers moments entre ultimes plaisirs charnels, discussions Skype avec leurs familles et amis, puis viendrons la crainte, le doute, l'incompréhension, le déni et la peur. L'approche presque mystique, spirituelle et sensorielle est particulièrement bien retranscrite de part la narration et la réalisation de Ferrara qui ne tombe jamais dans la facilité, maîtrisant à merveille sa mise en scène, Willem Dafoe est, comme toujours, impeccable et extrêmement convaincant, son rôle évolue de manière subtile. La tension est vraiment palpable et progressive en restant sincère, il n'y a pas d'artifices musicaux par exemple ou d'exagérations, juste quelques passages peut être un peu moins maîtrisés au niveau de l'interprétation, mais ça reste très minime (comme cette femme qui sort d'un magasin en pleurs). Le rapport fusionnel du couple dans la dernière partie du film est assez touchante, la photographie et la réalisation sont absolument exceptionnelles dans ces ultimes minutes, c'est planant et vraiment très efficace, on est transporté ... Au final le film n'est pas très long (1h22) et personnellement je n'ai pas décroché une seule fraction de seconde, j'ai passé un superbe moment de cinéma, il n'y aura à la limite que la bande son qui m'aura un peu déçu et quelques petits éléments de sacralisation (quoique inévitables). "4h44 Dernier jour sur Terre" est un excellent film, surprenant et sincère, loin des codes hollywoodiens, tout y est intimiste et savamment dosé, vive le cinéma indépendant !
    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 587 critiques

    2,0
    Publiée le 11 juin 2014
    L'idée de base était intéressante. Mais j'ai personnellement l'impression qu'au final, les scènes présentées ont été imaginées d'une manière un peu bâclée, laissant peut-être même la part belle aux improvisations des acteurs… Au final ça donne quelque chose d'un peu décousu et désordonné, avec quand même quelques bons moments ici où là.
    darkpiel
    darkpiel

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 35 critiques

    0,5
    Publiée le 30 juillet 2014
    Je ne comprend pas qu'un film comme celui ci est put etre nommé dans quelques festival que ce soit. Il est long, ennuyeux, acteur pas crédible, manque littéralement de substance et surtout une fin totalement infâme et fade. Surement un film pour bobo ou encore pour les fadas de secte de fin du monde et encore je doute qu'il apprécie une daube pareil. J’espère que ce film ne fera pas de petit.
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 315 critiques

    3,0
    Publiée le 30 août 2014
    En fait il me semble que le film traite de l'occupation de chacun dans les dernières heures de sa vie quand on sait qu'elle va s'arrêter. Cysco, lui, semble de ne pas savoir quoi faire. Il veut se rapprocher de sa fille, voir son frère, faire l'amour... Il manque de temps, se perd, fait mal, dit mal... Alors que sa compagne Skye est concentrée sur sa peinture et on dirait bien qu'elle n'est pas affectée par cette fin du monde annoncée. On dirait seulement car elle ne se perd pas, reste entière dans ce qu'elle fait. C'est intéressant dans le sens où ça nous confronte à nos propres peurs, à nos certitudes et à ce que l'on aimerait vraiment faire s'il ne nous restait que peu de temps avant de partir.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 211 critiques

    1,5
    Publiée le 24 mai 2017
    Le questionnement est intéressant mais le style est assez atroce. Façon film documentaire, camera au poing, témoignage en direct sans véritable dialogues. Comme si chacun était pris au dépourvu. Assez laid et surjoué
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 117 critiques

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2018
    Pourtant tout commence bien. Dans le décor d’une loft bourré d’électronique (écrans plats, ordinateurs, etc) avec un tableau en cours de composition au sol, une scène d’amour incroyablement sensuelle, malgré le physique très moyen de l’actrice (qui est sa compagne dans la vie), nous rappelle d’emblée la qualité visuelle de ma mise en scène de Ferrara. Le réalisateur le dit lui même, il est possible de faire un film sans le sou, et d’ajouter : « Moi, j’ai choisi de réaliser un film de fin du monde à partir de ce que je connais, au cœur de là où je vis, à Manhattan.» Soit, mais le choix d’un film apaisé (le réalisateur s’est convertit au bouddhisme) n’excuse pas « 4h44 Dernier jour sur terre » d’être par moment un film sans tension (un comble), baignant dans une sorte de torpeur dont quelques rares sursauts, magnifiques pour les uns, bâclés pour les autres peinent à éviter que l’ensemble traine en longueurs, pour un minutage réduit pourtant à 82 minutes. Le tout, sans aucune portée métaphysique, avec un discours à la TV d’Al gore, en alternance avec celui du Daïai Lama, entrecoupé de plans et scènes sans intérêts pour la plupart. Seule la fin atteint le sublime de ce film de série Z qui plaira aux intellos des Cahiers du cinéma. Le barouf en moins, il est au cinéma moderne ce que le free jazz est à la grande musique. Mais Dafoe est grandiose. Comme toujours. Même si malgré tous ses défauts « 4h44 » reste supérieur à « 2012 », son opposé pétaradant quant aux moyens, la disparition du Bad boy et la noirceur hallucinée et intense de son cinéma anticonformiste (et quelque part assez unique), ne peut susciter que des regrets.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 547 abonnés Lire ses 1 393 critiques

    2,5
    Publiée le 26 décembre 2012
    La fin du monde selon Abel Ferrara. Rien de renversant ni de baroque. Le réalisateur -devenu écolo-bouddhiste ?- la joue sobre, viscérale et, somme toute, fataliste. Un huis clos, ce 4h44, là où tant d'autres cinéastes recherchent le spectaculaire, simplement humain. Le problème est que le scénario est d'une minceur rédhibitoire et que les messages de bonté, semés comme autant de petits cailloux, finissent par devenir soulants ou naïfs, comme on voudra. Que font les hommes quand la fin du monde approche ? Ils font l'amour, boivent un coup avec des potes et skypent avec leurs proches. What else ? Eh bien, rien, justement. Un peu court monsieur Ferrara, malgré l'abattage de Willem Dafoe. On reste vraiment sur sa faim (du monde).
    robertnicholson
    robertnicholson

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 110 critiques

    3,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Un peu étrange comme film. Peut être pas abscon mais le genre de film qui peut rendre hermétique de nombreux spectateurs. Ferrara nous donne donc sa vision de la fin du monde. Ici, ponit question d' apocalypse mais de détérioration de la couche d'ozone ce qui met l' humain en face de ses propres responsabilités et parait du coup plus réaliste. Le film insert d'ailleurs des extraits d'itw d' Al Gore, du Dalai Lama. Face à cette dates précise, différents comportements sont montrés . Des croyants se rassemblent sur les différentes places religieuses (Saint Pierre, La Mecque). Le réalisateur pointe l' absurdité du mode des communications actuels : le perso' de W Dafoe qui communique via Skype mais lorsqu' il recoit la visite du livreur de food , veut échanger avec lui mais se rend compte qu' il ne sait pas son nom alors que le jeune coursier est déja venu livrer "un millier de fois chez lui". Ferrara aborde également l'intensification des sentiments qui se joue dans ces dernières heures avec Skye, la copine de Cisco (Dafoe) qui ne supporte pas que ce dernier échange une dernière fois avec son ex'.Le film pourrait se voir comme une célébration de l'amour et de l'art comme activité de dernier refuge .L'homme ne reste pas inactif et garde jusque bout une certaine volonté de création. La mise en scène est assez élégante, faite de plans séquences sur Cisco marchant dans les rues et de fondus enchainés sur la composition des oeuvres de peintures (lorgnant vers l'influence Pollock) de Skye.
    shimizu
    shimizu

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 228 critiques

    3,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Avec un argument tout de même ténu, Ferrara réussit à nous faire un film intéressant et sympa. Les dernières heures du monde sont montrées de façon intime. Ils ont beau se dire au revoir pendant tout le film, s'envoyer des messages d'amour, les personnages sont seuls face à l'anéantissement. Le film met un certain temps à démarrer, au début on a quelques propos oiseux sur l'écologie, mais il faut passer outre.
    Jean-françois Passé
    Jean-françois Passé

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 231 critiques

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2013
    Dans ce film d'Abel Ferrara, la fin du monde es t bien réelle et chacun s'y prépare comme il peut: entre adieux , étreintes, abandon , fuite . la mis e en scène est très proche du corps et du corps , le tout bien campé par les acteurs et actrices .... une réussite
    Flowcoast
    Flowcoast

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 747 critiques

    1,5
    Publiée le 29 avril 2013
    Triste sort, fin du monde. Ce film a tout pour être un film catastrophe au côté sombre. Seulement, on s'attend à des effets spéciaux au moins. En fait, c'est un film qui retranscrit de très près la vie d'un couple. Et ça tombe dans une banalité insupportable. On s'ennuie ferme, on attend quelque chose, on attend un peu d'action, de sentiments. On a rien à part un couple qui s'ennuie, qui nous ennuie.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 645 critiques

    3,0
    Publiée le 6 juin 2013
    J'ai vu un film... qui bien loin des standards des films catastrophe reste à hauteur d'homme pour parler de la fin du monde... Elle n'est pas montrée, mais suggérée, et tout se passe dans le cadre d'un couple, avec de l'amour, de la peur, de la lâcheté, du courage... J'ai, je dois l'avouer, eu du mal à rentrer dans la norme de la normalité, mais finalement, j'ai accepté les choix et partis-pris d'A. Ferrera qui a choix de ne pas faire le spectacle pour faire parler l'homme... D'ailleurs, si on analyse bien ce film, on se rend compte que les images de la rue, de la vie, de la ville n'ont rien à voir avec les images habituelles de chaos, de désolation et de conflit... Peut-être qu'une jour l'humanité pourras être en paix avec elle-même, tellement, je pense qu'au fond, elle recherche la tranquillité, j'espère... D'ailleurs, je trouve beaucoup de point commun avec Melancholia de L. Von Triers, que j'ai également apprécié sur les mêmes critères. C'est au final un film touchant que livre A. Ferrera, et je retrouve toujours avec beaucoup de plaisir cette sacrée gueule qu'est Willem Dafoe qui se livre en chair et en âme au regard du spectateur. Je trouve également que la réalisation prend le soin d'utiliser au mieux les outils de la technologie comme Skype de manière judicieuse... Je constate que dans la plupart des scénario les moyens modernes de communication ne sont pas si utilisés que ça... Enfin, pour indiquer que même si ce film comporte beaucoup d'avantages et d'atouts, je lui trouve quand même quelques longueurs et scènes crûes que j'aurai sans doute coupé car elles ne présentaient pas pour moi beaucoup d'intérêt...
    krumm
    krumm

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 26 décembre 2013
    j' ai été complétement pris pas ce film et j ai vécu la fin à travers les personnages. une expérience extraordinaire et angoissent. j avais déjà vécu ça travers le livre Le Dernier Jour d'un condamné .
    jean claude L.
    jean claude L.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 114 critiques

    1,0
    Publiée le 10 décembre 2013
    Parfait si vous êtes fan de Dafoe. Mais on a envie d'avancer les aiguilles de l'horloge
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top