Mon AlloCiné
    4h44 Dernier jour sur terre
    note moyenne
    2,2
    367 notes dont 78 critiques
    1% (1 critique)
    5% (4 critiques)
    23% (18 critiques)
    24% (19 critiques)
    23% (18 critiques)
    23% (18 critiques)
    Votre avis sur 4h44 Dernier jour sur terre ?

    78 critiques spectateurs

    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 117 critiques

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2018
    Pourtant tout commence bien. Dans le décor d’une loft bourré d’électronique (écrans plats, ordinateurs, etc) avec un tableau en cours de composition au sol, une scène d’amour incroyablement sensuelle, malgré le physique très moyen de l’actrice (qui est sa compagne dans la vie), nous rappelle d’emblée la qualité visuelle de ma mise en scène de Ferrara. Le réalisateur le dit lui même, il est possible de faire un film sans le sou, et d’ajouter : « Moi, j’ai choisi de réaliser un film de fin du monde à partir de ce que je connais, au cœur de là où je vis, à Manhattan.» Soit, mais le choix d’un film apaisé (le réalisateur s’est convertit au bouddhisme) n’excuse pas « 4h44 Dernier jour sur terre » d’être par moment un film sans tension (un comble), baignant dans une sorte de torpeur dont quelques rares sursauts, magnifiques pour les uns, bâclés pour les autres peinent à éviter que l’ensemble traine en longueurs, pour un minutage réduit pourtant à 82 minutes. Le tout, sans aucune portée métaphysique, avec un discours à la TV d’Al gore, en alternance avec celui du Daïai Lama, entrecoupé de plans et scènes sans intérêts pour la plupart. Seule la fin atteint le sublime de ce film de série Z qui plaira aux intellos des Cahiers du cinéma. Le barouf en moins, il est au cinéma moderne ce que le free jazz est à la grande musique. Mais Dafoe est grandiose. Comme toujours. Même si malgré tous ses défauts « 4h44 » reste supérieur à « 2012 », son opposé pétaradant quant aux moyens, la disparition du Bad boy et la noirceur hallucinée et intense de son cinéma anticonformiste (et quelque part assez unique), ne peut susciter que des regrets.
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,5
    Publiée le 29 janvier 2018
    De la part de Ferrara on pouvait s'attendre à tout sur ce thème, il nous prend un peu à contre pied avec un film plutôt calme et intimiste. Dommage pour les fans d'action mais ça change un peu et ce n'est pas désagréable.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 211 critiques

    1,5
    Publiée le 24 mai 2017
    Le questionnement est intéressant mais le style est assez atroce. Façon film documentaire, camera au poing, témoignage en direct sans véritable dialogues. Comme si chacun était pris au dépourvu. Assez laid et surjoué
    tristan stelitano
    tristan stelitano

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 366 critiques

    3,5
    Publiée le 6 septembre 2015
    Encore un film sur la fin du monde. Le film n'est ni violent , ni rythmé avec des enchainements de courses poursuites et d'actions, et ne possédant ni d'enjeux sérieux tel que l'on peux voir traditionnellement dans ce genre de film. Rien de tout ça dans ce film qui fleure la science-fiction sans jamais vraiment rentrer dedans. Donc nous avons un film , qui parle de fin du monde sans vraiment être de la science-fiction. Le scènario est ni complexe et le récit n'est pas rythmé. Toutefois, son concept est intéressant. Le film construit son récit autour d'un couple qui est sur le point de vivre leurs derniers jours, avant de succomber dans d'horribles circonstances. Il y a tout de même une fin du monde. La couche d'Ozone va s’effondre et l'humanité sera tué par le manque d’Oxygène. Tout le long du film ce construit sur les derniers moment du couple avant la fin. Et c'est long, pas désagréable , juste qu' après cinquante minutes de film, tu te rend compte qu'il n'y a pas grand choses à voir de ce film. Juste un film qui parle de la vie et de la mort. Le casting est impeccable et la mise en scène fonctionne. Un film spirituelle à la fois étrange et intéressent, qui se regarde sans provoquer la moindre onces de surprises.
    Pauline G.
    Pauline G.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 65 critiques

    0,5
    Publiée le 15 octobre 2014
    Il ne se passe rien dans ce film trop long, trop fade et à l'esthétique bâclée. Pour une fois qu'on nous propose d'aborder la question de la fin du monde de manière réaliste, on se perd dans quelques questionnements philosophiques restés en l'air sans jamais vraiment rentrer dans l'un ou l'autre d'entre eux.
    Top of the World
    Top of the World

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 49 critiques

    1,0
    Publiée le 1 octobre 2014
    Abel Ferrara évoque avec ce film la fin du monde et surtout la manière de l'appréhender pour un couple new yorkais. Sur le papier, c'est donc alléchant. Plastiquement, le film est intéressant, notamment avec cette caméra très proche des acteurs qui renforce l'intimisme de l'histoire. Qu'est-ce qui fait alors de "4h44, denier jour sur Terre" un mauvais film ? Eh bien d'abord, il y a ce côté moralisateur réellement insupportable: en effet, on nous répète lourdement que si la fin du monde arrive si vite, c'est parce que les hommes ont tout fait de travers, ils ont coupé des arbres, ils ont créé l'arme atomique, etc. Bon, merci Abel, tu nous fais culpabiliser, c'est bien et ensuite quoi d'autre ? Pas grand-chose à vrai dire, tant le cinéaste lui-même (en plein délire bouddhiste, soit dit en passant) ne semble guère croire à ce qu'il filme, spoiler: au point qu'il quitte de temps à autre ses personnages pour filmer des émissions de télévision. Finalement, le plus grave dans la fin du monde semble être pour Ferrara la disparition de l'informatique, tant les personnages ne semblent pouvoir se parler que grâce à Skype. Willem Dafoe et l'inexpressive Shanyn Leigh ne parviennent pas à sauver ce film creux, jamais inventif et finalement navrant.
    Vernon L.
    Vernon L.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 4 septembre 2014
    Chez David Bowie on avait cinq ans ("Five years"), et ça le mettait déjà dans tous ses états. Là, ils ont moins de 24 heures, et, autour d'un couple nombriliste, ça déambule sagement, ça circule dans le respect des lignes jaunes, ça prie, ça philosophe ou ça se suicide mollement. A la fin, spoiler: on a droit à une aurore boréale même pas multicolore. C'est inepte, sans intérêt, sans esthétique, sans aucune crédibilité, et tout ce qu'il y a de mortel ici, c'est l'ennui. Alors peut-être bien que c'est le dernier jour sur Terre, mais, après le pensum de "Bad Lieutenant", c'est aussi le dernier Ferrara que je me farcis !
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 315 critiques

    3,0
    Publiée le 30 août 2014
    En fait il me semble que le film traite de l'occupation de chacun dans les dernières heures de sa vie quand on sait qu'elle va s'arrêter. Cysco, lui, semble de ne pas savoir quoi faire. Il veut se rapprocher de sa fille, voir son frère, faire l'amour... Il manque de temps, se perd, fait mal, dit mal... Alors que sa compagne Skye est concentrée sur sa peinture et on dirait bien qu'elle n'est pas affectée par cette fin du monde annoncée. On dirait seulement car elle ne se perd pas, reste entière dans ce qu'elle fait. C'est intéressant dans le sens où ça nous confronte à nos propres peurs, à nos certitudes et à ce que l'on aimerait vraiment faire s'il ne nous restait que peu de temps avant de partir.
    darkpiel
    darkpiel

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 35 critiques

    0,5
    Publiée le 30 juillet 2014
    Je ne comprend pas qu'un film comme celui ci est put etre nommé dans quelques festival que ce soit. Il est long, ennuyeux, acteur pas crédible, manque littéralement de substance et surtout une fin totalement infâme et fade. Surement un film pour bobo ou encore pour les fadas de secte de fin du monde et encore je doute qu'il apprécie une daube pareil. J’espère que ce film ne fera pas de petit.
    Jnk A.
    Jnk A.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 61 critiques

    0,5
    Publiée le 10 juillet 2014
    Lalalala, c'est la fin du monde ! Lalalala ! Ce film est a côté de la plaque du début a la fin. Alors oui c'est un thème intéressant à la base: que feriez vous si la fin du monde était imminente ? Sauf que la on suit la fin du monde via 2 personnages excentriques (voire marginaux) qui baisent et qui font du yoga ... mouai ... Après tout oui, la recherche de rédemption, le regard coupable et impuissant de l'autre, et autres propos métaphysique sur l'acceptation de son destin et de la reconnaissance de .... LOLILOL ! Faudrait me dire pourquoi tout le monde continue son petit train train quotidien dans la rue, chauffeurs de taxi et camionneurs qui continuent leurs services, boutiques et restaurants ouverts, aucune émeute, les gens tous connectés sur skype ... ALLO LE REALISATEUR ! C'est la fin du monde ! On ne demande pas forcément que des effets spéciaux mais un minimum d'efforts dans le scénarios svp ... Ce n'est ni émotionnel, ni esthétique, ni réaliste ni même divertissant. Alors qu'est ce qu'il reste a noter du film ? Le côté spirituel vaseux qui n'arrive pas a la cheville de The Fountain ? La musique, même si j'ai rien contre le stoner, qui ne colle pas avec le reste ? Le jeu d'acteur et le vide accablant des dialogues ?
    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 587 critiques

    2,0
    Publiée le 11 juin 2014
    L'idée de base était intéressante. Mais j'ai personnellement l'impression qu'au final, les scènes présentées ont été imaginées d'une manière un peu bâclée, laissant peut-être même la part belle aux improvisations des acteurs… Au final ça donne quelque chose d'un peu décousu et désordonné, avec quand même quelques bons moments ici où là.
    Max Wolfson
    Max Wolfson

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    1,5
    Publiée le 27 octobre 2014
    "- Tiens, c'est la fin du monde dans quelques heures. Qu'est ce qu'on fait ? - Et si on allait se coucher ?" Voilà, ça résume parfaitement ce film et ça pourrait aussi bien être une réplique tirée du film... Il ne se passe rien, c'est plat et on s'ennuie tout du long à tel point qu'on en devient pressé que la fin du monde arrive pour que le film se termine !
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 293 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mai 2014
    L'accroche du film m'avait extrêmement intéressé, une vison intimiste de la fin du monde, j'avais notamment adoré "Melancholia" de Lars Von Trier et j'attendais beaucoup de ce "4h44 Dernier jour sur Terre" de Abel Ferrara. Je trouve ce concept absolument fascinant, le fait de la réaction de l'être humain face à sa propre mort programmée, loin des visions ridicules des blockbusters hollywoodiens qui tombent allègrement dans le cliché et où on connait déjà la fin, un bon vieux et mièvre happy end. Non, là on a affaire au véritable fatalisme, à la fin inéluctable de toute vie, le contexte est planté d'entrée par Ferrara, l'action se place dans un grand appartement où un couple attend l'heure fatidique, les informations télévisées sont formelles, le réchauffement climatique mis en garde par Al Gore aura eu raison de l'existence terrestre. Ils vont alors passer leurs derniers moments entre ultimes plaisirs charnels, discussions Skype avec leurs familles et amis, puis viendrons la crainte, le doute, l'incompréhension, le déni et la peur. L'approche presque mystique, spirituelle et sensorielle est particulièrement bien retranscrite de part la narration et la réalisation de Ferrara qui ne tombe jamais dans la facilité, maîtrisant à merveille sa mise en scène, Willem Dafoe est, comme toujours, impeccable et extrêmement convaincant, son rôle évolue de manière subtile. La tension est vraiment palpable et progressive en restant sincère, il n'y a pas d'artifices musicaux par exemple ou d'exagérations, juste quelques passages peut être un peu moins maîtrisés au niveau de l'interprétation, mais ça reste très minime (comme cette femme qui sort d'un magasin en pleurs). Le rapport fusionnel du couple dans la dernière partie du film est assez touchante, la photographie et la réalisation sont absolument exceptionnelles dans ces ultimes minutes, c'est planant et vraiment très efficace, on est transporté ... Au final le film n'est pas très long (1h22) et personnellement je n'ai pas décroché une seule fraction de seconde, j'ai passé un superbe moment de cinéma, il n'y aura à la limite que la bande son qui m'aura un peu déçu et quelques petits éléments de sacralisation (quoique inévitables). "4h44 Dernier jour sur Terre" est un excellent film, surprenant et sincère, loin des codes hollywoodiens, tout y est intimiste et savamment dosé, vive le cinéma indépendant !
    Pierre L.
    Pierre L.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 31 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2016
    Là est la force du cinéma indépendant. Celle d'un réalisateur à la carrière déjà largement confirmée, qui nous prouve une fois de plus son talent avec un énième film, le dernier sorti en date. 4h44 Dernier jour sur Terre, un titre qui a déjà de quoi faire naître une sorte de fascination pour tout intéressé. Un film qui, on le sait à l'avance, n'attirera qu'une petite fraction de personnes, mais qui, en aucun cas, ne laissera indifférent. Un film atypique, qui peut plaire ou non, très peu commercialisé dans notre hexagone. Abel Ferrara nous livre donc sa propre vision de la fin du monde, à 4h44 précise. Il est indéniable que l'aspect Science-Fiction n'est pas le but de ce film. Le réalisateur a sa propre manière, et on s'en doute bien. Car cette fin du monde est dépeinte à travers le regard d'un couple lambda, au questionnement existentiel et à l’expressionnisme confirmé, incarné par Willem Dafoe et Shanyn Leigh. Deux personnes qui, de par leur simple talent, comblent largement les enjeux propres au film. Car on l'aura compris, l'idée de Ferrara est que l'Homme est un loup pour l'Homme ; il est le seul responsable de sa propre destruction et de celle de son monde. Cela nous est montré par les médias, symboliquement le troisième personnage du film. Si deux personnes font l'affaire, un seul lieu le fera aussi. Il s'agit bien d'une sorte de huit-clos, dans l'appartement des deux protagonistes, orné de peintures et de bibelots. Le décor est parfait, les plans sont propres. Chaque prise est lente et contemplative. Elle laisse une liberté totale aux acteurs et nous permet de savourer la richesse de leur personnage dans les meilleures conditions possibles. Le tout avec une bande originale rock mais discrète dans son ensemble, qui peut exploser à tout moment. 4h44 est un film intimiste mais d'une richesse étonnante. Abel Ferrara nous dépeint la fin du monde d'un réalisme ahurissant avec une oeuvre anti-spectaculaire fort d'une grande sérénité. La sobriété que dégage le film rend chaque instant un peu plus précieux. La fin du monde est un instant unique, c'est le temps des révélations, des aveux, des derniers moments de tendresse, des remord et des peurs...
    Akureyri.68
    Akureyri.68

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 88 critiques

    3,0
    Publiée le 28 avril 2014
    Encore quelques heures à vivre...qu’en feriez-vous ? La Terre est en bout de course, usée par ce que l’humanité en a fait. Demain, à 4h44, la vie disparaîtra de la surface de la Terre. Quelques irréductibles n’y croient pas, mais la plupart s’y sont résignés. Nous partageons les dernières heures d’intimité de Cisco et Skye, à New-York. Des instants ordinaires mais qui prennent une autre intensité dans ces circonstances. Je n’ai pas été très enthousiaste en regardant ce film et l’ai franchement trouvé ennuyant ! Toutefois, mes réactions vis-à-vis des bruits de la vie après la projection, m’ont bluffées. Oui, la vie continuait et ce film avait finalement réussi à me transporter dans une impression presque réelle de fin de monde !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top