Notez des films
Mon AlloCiné
    Le monde de Nathan
    note moyenne
    3,8
    782 notes dont 75 critiques
    répartition des 75 critiques par note
    5 critiques
    37 critiques
    20 critiques
    12 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le monde de Nathan ?

    75 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2655 abonnés Lire ses 1 411 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juin 2015
    "Le monde de Nathan", mine de rien, a un impact bien plus important que tout ce qu'on aurait pu imaginer, et ceci malgré la bonne disposition évidente sur ce type de réalisation ! La force de ce film tient sans doute à l'absence d'artifices en tous genres, tels ces bons sentiments ou ce pathos mièvre que le réalisateur Morgan Matthews a su éviter avec beaucoup de tact et de pertinence... Le réalisme des difficultés que traverse Nathan au quotidien, est tellement criant, montré avec un naturel franc et une sincérité pure que l'on est troublé, dérangé et en même temps curieux de découvrir le fonctionnement de cet être si différent ! Et pour ce faire, quel acteur ce Asa Butterfield, dont le jeu est tellement puissant qu'on en oublie l'aspect fictionnel de ce film, même si pourtant un scénario construit se dégage évidemment comme support à l'histoire. On entre ainsi dans sa fragilité, dans la complexité de son ressenti si particulier, où tout est quantifié et analysé, l'affectif et les émotions n'ayant presque pas leur place, sans pouvoir communiquer librement avec autrui, même avec ses proches ! De plus, le parallèle entre son aspect associal et son don pour les mathématiques est passionnant, car il prend tout son sens, comme si en tant que spectateur tout semblait s'expliquer avec la plus grande logique ! Logique mathématique devenant sa seule raison d'ordonner sa vie, où le moindre petit détail a un rapport très étroit avec la numération ! Impressionnant à ce niveau... Un esprit calculateur pur et dur, implacable où l'empathie et donc à fortiori l'amour, n'ont pas leur place. Pour épauler Nathan et mettre en relief son monde intérieur très perturbé, le cercle de personnages qui l'entourent, est également d'une justesse et d'une sobriété exemplaire, en particulier cette mère aimante incarnée brillamment par Sally Hawkins, résignée et pourtant battante, infatigable et pourtant épuisée ! Les rapports qu'entretient Nathan avec les autres élèves à travers la préparation aux olympiades des maths sont source de moments divers, tous illustrant précisément et encore plus son raisonnement intérieur ! Le rapprochement qui se précise avec la jeune Zhang Mei apporte une lumière, un bien être au film où le premier sourire de Nathan à l'écran sera ainsi bouleversant ! La fin très belle, là encore est dénuée de tout larmoiement inutile mais laisse à croire en un avenir libérateur et une grande touche d'espoir... Un film dont la portée philosophique et psychologique a toute son importance, qui enrichit énormément et retourne à la fois !
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 756 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juillet 2015
    "Le Monde de Nathan" pourra paraître pour certains qu’un film de plus parmi tant d’autres sur l’autisme, une sorte de version moderne de "Rain Man". Pourtant, le film de Morgan Matthews ne cherche pas du tout à lorgner sur les plats de bandes de celui de Barry Levinson et nous propose une vision assez réaliste du quotidien si « effrayant » de ces personnes : le réalisme des difficultés que traverse le héros tous les jours est d’une pertinence non négligeable tant il expose avec sincérité les troubles mais aussi le fonctionnement de cet être « hors norme ». Comment ne pas réagir devant un jeune garçon qui est capable de résoudre des équations de fous à plusieurs inconnues sans difficultés mais qui est totalement désemparé quand il s’agit de discuter de tout et n’importe quoi avec une jeune fille de son âge ou même d’éprouver ses sentiments envers sa propre mère ?! Ah si seulement la vie pouvait être aussi simple que la logique mathématique elle-même. On aurait pu croire que le film s’articulerait autour des olympiades auxquelles participe Nathan avec une structure narrative convenue (difficultés, entraînement intensif avec progrès visibles, jour de l’épreuve, perte en confiance du héros, remise en cause de son parcours et victoire éclatante sur tous ces « adversaires »), mais heureusement le récit s’étend plus sur les temps libres qu’occupent ces garçons surdoués entre eux pendant la préparation de l’épreuve et le métrage nous prend par surprise avec un twist final laissant place aux sentiments purs dont la réelle récompense est l’évolution de soi-même et l’ouverture sur les autres. La réussite du film tient beaucoup de son casting : Asa Butterfield est d'une justesse et d'une sobriété exemplaire, arrivant à provoquer chez le spectateur un certain malaise puis à le toucher profondément dans la seconde suivante. Ce jeune acteur confirme très bien après "Hugo Cabret" et "La Stratégie Ender" qu’il est un grand acteur en devenir. Rafe Spall incarne un mentor un peu paumé mais assez attachant qui va retrouver goût à la vie grâce à ce garçon encore plus paumé que lui. La mère de Nathan, aimante, résignée, fatiguée mais toujours battante quand il s’agit de l’avenir de son fils, est brillamment incarnée par Sally Hawkins. Et la jeune Jo Yang apporte un peu de fraîcheur dans le rôle de la pétillante et indépendante Mei. Sans tomber dans le piège facile de la mièvrerie ou du pathos gratuit, "Le Monde de Nathan" nous propose une vision réelle d’une certaine marginalité avec un dénouement libérateur et porteur une grande touche d'espoir contre cette forme d’exclusion peut commune. Film psychologique à la portée philosophique, la première réalisation de Morgan Matthews parvient à nous enrichir intellectuellement tout en nous bouleversant émotionnellement !
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 720 abonnés Lire ses 1 086 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2015
    Drame teinté d'humour se muant peu à peu en feel-good movie bouleversant, "Le Monde de Nathan" transpire la fragilité et la sensibilité de son personnage principal, un jeune garçon autiste (fabuleux Asa Butterfield repéré dans le pourtant pas très bon "La Stratégie Ender" et futur nouveau Spider-man) dont le don pour l'algèbre va lui permettre de rejoindre l'équipe britannique en vue des Olympiades de Mathématiques (grand concours mondial). Par son comportement, Nathan va bousculer les vies en stand-by des personnages de son entourage : sa mère (Sally Hawkins) dont l'existence est conditionnée par la situation de son fils , son professeur (Rafe Spall) anti-conformiste et ancien participant au concours ou encore une concurrente chinoise (Jo Yang) écrasée par l'obligation familiale de réussite. Rarement, un film n'aura tenté de traiter visuellement l'autisme avec autant de réussite, la majeure partie des scènes se déroulant du point de vue de Nathan, on sent un vrai travail de recherche du réalisateur pour retranscrire au mieux sa condition. "Le monde de Nathan" est une espèce de bombe émotionnelle (un peu alourdie par des flashbacks à la limite de la mièvrerie, il faut le reconnaître) qui ne cesse de monter en puissance au fur et à mesure que la carapace de Nathan se fendille (ah cette équation de l'amour, la petite actrice Jo Yang est formidable) pour exploser dans une scène finale absolument magnifique où un lien sera enfin recréer. Émouvant, quoi !
    BeatJunky
    BeatJunky

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    2,5
    Publiée le 2 août 2015
    Un beau film mais bien trop prévisible et avec trop de "déjà vu" à mon goût... En effet, il y a tout pour émouvoir , tellement même que ça rend l histoire moins crédible même si les acteurs sont tous très bon (Asa Butterfield en tête) et convaincants comme ce prof aussi, abîmé par la vie qui grâce a cette relation va se reprendre et retrouver un minimum de joie de vivre.... La rencontre avec cette jeune fille qui va lui faire découvrir les sentiments et donc d aller de l avant.... Bref, ce jour là, j ai trouvé que ça faisait "too much", qu on essayait trop de me tirer des larmes... Impression mitigée donc. Peut être qu en le regardant un autre jour, je l aurai pris différemment et laisser couler une "larmichette"....va savoir! En tout cas, ça n était pas le cas ce jour là!
    DarkAkuma02
    DarkAkuma02

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 506 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juin 2015
    Il est question d’un jeune garçon autiste qui intègre l’équipe britannique afin de participer aux Olympiades Internationales de Mathématiques. Les qualifications ayant lieu à Taïwan, il va s’éloigner pour la première fois de son foyer et se confronter seul au monde extérieur. Bien qu’Asa Butterfield incarne très bien cette personne asociale, je n’ai pas réussi à adhérer à l’histoire. Les relations entre les personnages sont développées, mais j’estime que dans ce long-métrage cela prend beaucoup de place au détriment de la trame que je pensais principale. Ainsi, j’ai trouvé le rythme du film trop lent. A la fin, les enjeux étant très différents de ceux que j'espérais, mon intérêt a décliné. J’imagine que le sujet est correctement traité, à savoir les relations que peut construire une personne autiste avec son entourage, mais il se trouve trop à l’opposé de ce que je m'attendais à voir.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 812 critiques

    2,5
    Publiée le 25 avril 2016
    J'adore être pris en otage de bons sentiments assénés à grand coup de flashback au ralenti, musique pompeuse et final ronflant bouffi de sa certitude populiste. Aucune crédibilité ni aucune vision artistique de ce faux bon film qui empile les thématiques avec un objectif unique : nous faire pleurer.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1925 abonnés Lire ses 5 489 critiques

    2,5
    Publiée le 21 octobre 2015
    Un sympathique film qui est tout de même inégal que ça soit dans le rythme ou les émotions. Une sorte de "feel good movie" qui est agréable à regarder, mais il m'a manqué ce petit truc, cette émotion supplémentaire qui aurait donné une autre dimension au film que celle de simplement un joli petit film. L'histoire est touchante, les personnages le sont également que ça soit bien évidemment Nathan, qui est coincé dans son univers encore plus depuis le décès de son père et qui ne voit que par les maths, il se demande même à un moment si l'amour n'est pas une équation qu'on peut résoudre, ou la mère qui ne sait pas comment agir pour se rapprocher de son fils et qui elle aussi est enfermée dans sa solitude. Les moments les plus simples sont les plus touchants et respirent la sincérité dommage que beaucoup d'autres sont trop appuyés et trop "tire-larme", il y en avait pas besoin.
    Diane M.
    Diane M.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 113 critiques

    4,5
    Publiée le 12 juin 2015
    Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti l'envie de faire une critique sur Allociné, tout simplement car cela faisait longtemps qu'un film ne m'avait pas autant touchée. Je ne suis pas du genre à m'émouvoir pour un rien, surtout au cinéma, mais je dois avouer que Le Monde de Nathan a bien failli me faire verser quelques larme. Le combat de ce jeune autiste pour s'ouvrir au monde tout en essayant de surmonter la mort tragique de son père (seule personne qui réussissait un tant soit peu à percer sa carapace), et celui de sa mère, qui lutte à chaque instant pour que son fils s'ouvre enfin à elle, est absolument bouleversant. Le film touche surtout par sa simplicité, que ce soit au niveau de sa mise en scène, de son scénario, de sa photographie ou bien de sa musique (magnifique, soit dit en passant). Rien n'est en trop et rien ne manque. Tout est parfaitement dosé, et jamais un seul instant on ne tombe dans le mélo ou le pathos, ce qui, vu l'histoire, force le respect. Mais j'ai également été impressionnée par la qualité du jeu des acteurs. Je suis la carrière d'Asa Butterfield depuis la série Merlin, et je sais le potentiel incroyable que ce jeune acteur possède. Mais franchement, je ne m'attendais pas à me prendre une telle claque. Sa performance est juste hallucinante, à tel point que je me suis demandée plusieurs fois pendant le film s'il n'était pas réellement autiste ! Et je ne parle même pas de la scène de fin, durant laquelle il est tout simplement magistral ( spoiler: lorsqu'il craque enfin devant sa mère et la prend dans ses bras, j'ai bien cru que j'allais pleurer aussi ! ). Sally Hawkins est également très juste en mère-courage et Rafe Spall offre une performance tout en délicatesse d'un professeur de mathématique bienveillant mais rongé par ses démons intérieurs. Chaque personnage, tout comme le scénario, est crédible et réaliste. On retrouve d'ailleurs un véritable aspect de documentaire dans le film, qui apporte un vrai plus à l'ensemble, que ce soit pour les scènes de préparation au concours, particulièrement saisissantes, ou pour l'évolution progressive du changement qui s'opère chez Nathan. Bref, je vous conseille vivement ce petit bijou, qui fut pour moi un véritable coup de cœur.
    Fritz L
    Fritz L

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 767 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juin 2015
    « Le monde de Nathan » est un peu le film qui force l’admiration dans le bon et mauvais sens. Il touche à un sujet très sensible et courageux, l’autisme. Plus exactement du trouble du syndrome d’asperger dont souffre le jeune Nathan qui se révèle être un prodige en mathématique. Jusque là, rien d’innovant, si l’on se réfère à un film similaire, le très calibré « Rain man » dont l’approche de la pathologie était transcendée par un Dustin Hoffman ahurissant. Mais Morgan Matthews a eu l’intelligence de filmer du point de vue même de Nathan et d’y ajouter une toile de fond assez complexe par les nombreux sujets abordés. Indépendamment de la performance inouïe d’Asa Butterfield, la caméra nous rappelle constamment sa propre vision du monde duquel il est en marge. Ses troubles, ses peurs, nous sont communicatives jusqu’au malaise. C’est sans doute l’aspect le plus percutant de la mise en scène, touchant la forme sensible. Ce n’est pas la seule. Car « Le monde de Nathan » est un film gigogne, Matthews nous communique également sa fascination pour ces « Olympiades des mathématiques », résumant à elle seule tous les us et coutumes mais aussi les travers de ce genre de compétitions universitaires. Les deux parties s’imbriquant assez facilement l’une à l’autre. L’aspect sentimental n’est pas négligé non plus, qu’il s’agisse de l’éveil de Nathan, de la relation avec sa mère, son professeur ou encore les liens que se tissent avec Zhang Mei. C’est d’ailleurs cette partie là qui pêche un peu, par trop d’angélisme, notamment sur le final. Par cette complexité de traitement, auxquels s’ajoutent de nombreux flash back sur l’image du père, l’esprit du spectateur est constamment en alerte, prenant toutes les situations de front sans un moment de recul, voire de répit, au point d’être submergé émotionnellement. Pour autant, ni pathos, ni mièvrerie, au contraire, le film garde un sens de la réalité et traite efficacement l’approche de la marge (l’autisme ici) dont la portée contre toute forme d’exclusion se veut plus universelle.
    Rainfall_Shadow
    Rainfall_Shadow

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 391 critiques

    3,5
    Publiée le 13 juin 2015
    Un joli film dont les 15 dernières minutes anéantissent l'excellent déroule et la justesse de la sensibilité de l'acteur incarnant Nathan ce jeune surdoué des maths dont la personnalité est autistique. Je regrette que le film n'aille pas au bout de son raisonnement et transforme la quête de ce jeune homme en ridicule film ventant l'indépendance d'esprit bon marché. Dommage car tous les ingrédients y étaient : un peu de Will hunting, de stephan Hawking et d'un Homme d'exception...
    bouddha5962
    bouddha5962

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 639 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juin 2015
    Ce film est exceptionnellement touchant. Le vie de ce jeune Nathan passionné de mathématique, souffrant d'une forme d'autisme suite à un évènement dramatique dans sa vie, participe à un concours international de maths. Il va y découvrir une autre vie que la sienne en Grande Bretagne. Beaucoup d'émotions dans ce film où l'humain et l'amour sont vraiment à l'honneur ! Les acteurs sont très touchants, en particulier le jeune Asa Butterfield. Je ne peux pas écrire plus s'en en dire trop. Courez vous ce film merveilleux.
    Franck L
    Franck L

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 169 critiques

    2,5
    Publiée le 11 novembre 2015
    Oui, ce film est sympa... Oui, l'acteur principal est attachant... Oui, ça se laisse regarder... Mais au final, quel est le message ? Quel est le but ? Pourquoi avoir suivi pendant deux heure cette histoire ? La fin, plate et sans message, gâche un peu tout...
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 15 juin 2015
    C'est une excellente comédie dramatique très touchante. J'ai vraiment beaucoup apprécié. C'est une histoire humaine bouleversante, touchante, très agréable à visionner.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 596 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juin 2015
    J’ai trouvé ce film remarquable sur plusieurs plans. Le jeu des acteurs très juste, touchant et parfois drôle. Les 5 rôles principaux : Nathan profond et crédible, sa mère tout en sensibilité meurtrie, son professeur particulier à l’ironie parfois désespérée, le professeur accompagnateur, sa jeune amie chinoise. Remarquable l’histoire qui parle d’autisme, mais pas vraiment, surtout hors de tout champ médical, psychiatrique, psychologique …Juste ici dans le monde ordinaire, avec son lot de drames et aussi de joies, s’adaptant et s’accommodant à la « normalité » ambiante. Je trouve d’ailleurs le titre français inadapté au contenu du film. On peut s’attendre à la description d’un monde clos et étanche dans lequel vit un jeune autiste. Mais c’est le contraire, c’est lui qui est dans le monde ordinaire, balloté sans égard particulier et s’adaptant tant bien que mal, pour autant que personne ne le juge ou n’adopte une attitude artificielle à son égard. Ce film est un beau plaidoyer pour qu’une place soit faite dans le monde ordinaire aux personnes pas tout à fait ordinaires.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 812 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2016
    Une vraie claque !!! Je me suis mis devant ce film un peu à reculons en craignant de voir un énième WIll Hunting mais Dieu que j'ai bien fait de le regarder. Ce film est génial !! Loin des clichés hollywoodiens (on sent l'empreinte britannique) on se passionne pour le parcours de ce jeune autiste si attachant passionné de maths qui va s'ouvrir au monde extérieur en découvrant une autre culture et un autre univers que le sien !! C'est touchant, délicat, drôle et terriblement prenant ! Et quelle prestation du jeune acteur Asa Butterfield ! Vraiment remarquable ! J'ai adoré ce film et je le recommande vivement à tous !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top