Notez des films
Mon AlloCiné
    The Woman
    note moyenne
    2,8
    416 notes dont 108 critiques
    répartition des 108 critiques par note
    10 critiques
    30 critiques
    26 critiques
    17 critiques
    12 critiques
    13 critiques
    Votre avis sur The Woman ?

    108 critiques spectateurs

    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 914 critiques

    1,0
    Publiée le 23 mai 2012
    Un petit film "cheap", de genre (qui ne fait jamais peur !!!) , malsain et glauque ! Baigné par une musique décalé et un rythme lent, le film possède un style étrange...entre amateurisme, ennui et dégout ! On est bien loin du prometteur "May"...
    jtdaboss
    jtdaboss

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 73 critiques

    0,5
    Publiée le 17 mai 2012
    nul nul nul nul nul nul nulnulnulnulnunulnulnulnul
    jeglaf
    jeglaf

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mai 2012
    Une très bonne critique de la société par le duo toujours très bon lucky mckee et jack ketchum. La deuxième perle après offspring.
    ProGeek
    ProGeek

    Suivre son activité Lire ses 12 critiques

    0,5
    Publiée le 9 mai 2012
    Sérieusement un des plus gros navet que j'ai jamais vu. J'en ai même perdu l'envi d'argumenter ma critique tellement qu'il y a à dire. Pour ceux qui doute trouvez 1h30 de votre vie et allez les perdre.
    Jean-Marc Donnaes
    Jean-Marc Donnaes

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 74 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mai 2012
    "The Woman" est une excellente surprise, avant tout pour une raison historique, me semble-t-il. Pour le comprendre, il faut sans doute le mette en perspective. Tout au long des années 1970, la dureté de ton du cinéma d'horreur va croissant, et le genre revendique une violence inouïe, tant sur le plan visuel que sur le plan discursif. Aussi bien en Italie qu'aux Etats-Unis, le gore sérieux, décomplexé et ouvertement dérangeant culmine avec des monuments tels que "The Last House on the Left" (W. Craven, 1972), "The Texas Chainsaw Massacre" (T. Hooper, 1975), "Suspiria" (D. Argento, 1977), "I Spit On Your Grave" (M. Zarchi, 1978), "Cannibal Holocaust" (R. Deodato, 1979), "Maniac" (W. Lustig, 1980) - avant de se faire plus "rigolard" dans la décennie suivante, chez Raimi et Cunningham par exemple. Comme l'Histoire est cyclique, le cinéma d'horreur rend à nouveau compte, depuis le début des années 2000, d'une volonté de revenir au très choquant, d'aller toujours plus loin dans l'horreur graphique et narrative - mais au prix, souvent, d'une singulière perte d'inspiration : Aja refait le "The Hills Have Eyes" de Craven, Dennis Iliadis le "The Last House On The Left" du même Craven, Steven R. Monroe le "I Spit On Your Grave" de Meir Zarchi... Le plus souvent honorables au demeurant, ces remakes donne l'impression d'un cinéma qui n'est plus capable de produire. Sacrifiant à la mode ambiante du toujours plus sadique, "The Woman" ne se livre pas comme la recopie d'un illustre modèle, et c'est ce qui lui confère une place un peu à part dans la production horrifique contemporaine. Si le film paraît si extrême, c'est que son propos est extrêmement violent. La capture et la "domestication"de cette femme sauvage (incarnée de manière très impressionnante par Pollyanna McIntosh) par un Américain bien sous tout rapport, avocat, mari et père, permet la représentation d'un sadisme secret saignant à blanc l'american way of life. Aussi dégénéré que les parents monstrueux de "People Under The Stairs", dans lequel Wes Craven, en 1992, produisait déjà un schéma comparable, il fait preuve de la plus infâme cruauté tout en se revendiquant bon chrétien. Mais le film va de plus en plus loin dans l'exposition de sa monstruosité, jusqu'au final, très réussi. Au fil du récit, on se prend de sympathie, voire de pitié, pour cette femme enchaînée dans une cave, qu'on confond avec l'ensemble des personnages féminins du film dans un même sentiment de compassion. Sans aller jusqu'à dire que "The Woman" est un film à thèse ouvertement féministe, il est loin d'être misogyne. Il montre au contraire que l'empathie, la compassion et l'humanité sont décidément du côté de la femme, quand l'homme est, par nature, violent, obscène, tyrannique et cruel. C'est finalement l'idée qui domine l'écriture de ce film intelligent, très sanglant sur sa fin, mais qui est appelé à figurer en haute place dans le panthéon des chefs-d'oeuvre de l'horreur.
    Thibzz180
    Thibzz180

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 606 critiques

    2,0
    Publiée le 21 mai 2012
    Un film qui parle plus de la famille de fou que de la Femme. Il est fait pour choquer mais j'ai eu l'impression de mettre fait un peu avoir vu que la femme reste attachée tout le long du film...Je ne m'attendais pas du tout à ça et c'est dommage.
    FMS-cinephile
    FMS-cinephile

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 195 critiques

    3,5
    Publiée le 24 avril 2012
    Pas aussi dérangeant que ce que j'aurais pu imaginer suite au buzz polémique de certains spectateurs ayant réagis assez violemment à cette violence jusqu'au boutiste et immorale du réalisateur de May (2008), Lucky Mckee. Les acteurs sont pour l'ensemble assez convaincant et, meme si le scénario n'est pas "génial", la photographie du film est réussit, la mis een scène intelligente et le film reste assez présent, réveillant chez nous une certaine curiosité. A voir pour les amateurs des "Mad movies" !
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 235 critiques

    1,5
    Publiée le 16 avril 2012
    Bien qu'on se demande d'où peut venir cette sauvageonne et quelle est son histoire, voici un film d'horreur assez décalé au scénario original pour le genre. Au lieu de rapidement sombrer dans le slash movie, Lucky McKee va nous dresser le portrait ignoble de ce père de famille qui s'avère bien plus cruel que le monstre dans de longues scènes aux plans quasi contemplatifs. A partir de la capture, il maintient un climat de perversion totalement exagéré mais diaboliquement efficace présentant chaque membre de cette famille dominée par cet être autoritaire et violent. La gente féminine en prend pour son grade jusqu'à l'explosion d'Angela Bettis dans une superbe scène de rebellion qui va engendrer le massacre final. MCKee peut à présent se lâcher dans le gore mais il a été suffisamment intelligent pour traiter la psychologie de ses personnages ce qui est appréciable de nos jours...
    eldarkstone
    eldarkstone

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 243 critiques

    2,5
    Publiée le 13 avril 2012
    Très spécial, assez troublant, sans pour autant être exceptionnel. Quelques longueurs, pour un final assez gore.
    Mnemonik
    Mnemonik

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 8 avril 2012
    Film surprenant comme on en a l'habitude avec Mr McKee. Le scénario est bon, l'atmosphère est prenante et assez glauque. Malgré une mise en scène un abrupte, le film se laisse apprécier. En d'autre terme une agréable surprise.
    Bidou B
    Bidou B

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 206 critiques

    3,0
    Publiée le 6 avril 2012
    Film timbré pour les timbrés !! Un homme complètement taré capture une femme sauvageonne et l'enferme dans sa cave avant de la torturer et violer !! Mais qui est le plus sauvage des 2 ? Enfin bref on regarde jusqu'au bout mais ça tourne vite en rond !!
    Eorak
    Eorak

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 141 critiques

    3,0
    Publiée le 1 avril 2012
    The Woman est un film assez choquant, on se demande jusqu'où peut aller l'amoralité de gens bien élevés. Cette famille aux premiers abords très républicains et vielle école va dévoiler au fur et à mesure des problèmes sociaux profonds, mais ceci ne les empêche pas de vouloir "civiliser" une femme sauvage que le père a capturé dans la nature. Cette femme (jouée par Pollyanna McIntosh, beaucoup plus jolie en vrai que dans le film XD) a un présence assez imposante dans ce film, notamment ses cordes vocales, je ne pensais pas l'humain capable de grogner de manière aussi bestiale sans que l'on ai envie de rire. Dans un rôle qui ne parle presque pas, les expressions corporelles et du regard sont très importantes, et c'est réussi, on ne reste pas insensible à cette femme !! Au fil du film le comportement des gens devient de plus en plus inquiétant pour un final assez sanglant. Personnellement j'ai eu du mal à avoir de l'empathie pour les personnages…à part la prof :D Mais bon ce film a le mérite de marquer les esprits, c'est osé !!
    g0urAngA
    g0urAngA

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 736 critiques

    3,5
    Publiée le 23 janvier 2013
    The Woman est un OVNI que seul Lucky McKee était capable de faire. En effet le film est totalement barré du début à la fin et offre une thématique passionnante. La réalisation est originale et l'actrice Pollyanna McIntosh est puissante de charisme...
    marsupial
    marsupial

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 36 critiques

    0,5
    Publiée le 31 mars 2012
    je me suis amusé à lire les critiques 5/5... après on s'étonne que 4 ados aient pu executer un de leurs camarades de deux balles dans la nuque. Ce film ne présente absolument aucun interêt si ce n'est l'apologie d'une certaine violence. Certains y voient la critique de la societé de consommation, moi j'y vois une haine certaine d'un metteur en scène contre sa mère doublé d'un farouche rejet des principes paternels. Est ce un film autobiographique? ( je plaisante) enfin, j'imagine qu'il faut être complètement chtarbé comme le flic du FBI dans "fantômes contre fantômes" pour apprecier ce genre de démonstration de violence gratuite. j'aime les films gores comme Shawn of the dead, Dead set ou Brain dead, parce que le réalisateur nous laisse prendre du recul. Là on pourrait croire qu'il jouit de notre dégoût. Je n'ose pas croire qu'il ait pu un seul instant se dire qu'il donne là matière aux floppées de psychopathe en sommeil qu'héberge notre planète. ma note: 1 étoile pour la réalisation, le goût morbide du metteur en scène pour la violence gratuite annihile son savoir faire de cinéaste.
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    3,0
    Publiée le 29 mars 2012
    Un pitch très intéressant nous rapprochant de Greystoke, mais sans le côté romanesque de la chose! Alors que l'ensemble est quelque peu rébarbatif par son côté téléfilm, la violence tout d'abord psychologique de ce chef de famille sans morale puis visuelle par un final sanguinolent qui nous explose au visage. Restent malheureusement de nombreuses questions sans réponses : s'est-elle laissée capturer pour retrouver sa progéniture déjà emprisonnée ? La petite fille de la famille a-t-elle un lien avec cette "femme"? Trop de trous dans le récit pour en faire une révélation, mais un ensemble qui monte en puissance à chaque minute qui passe pour nous amener à une fin quasi gigantesque.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top