Le Choix de Jane
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,5 pour 30 notes dont 4 critiques  | 
  • 0 critique     0%
  • 1 critique     25%
  • 3 critiques     75%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%

4 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Coquelicote A.

4 abonnés | Lire ses 40 critiques |

   3.5 - Bien

Miss Austen Regrets (intitulé Le Choix de Jane en français) est un film qui revient sur les dernières années de Jane Austen, alors qu’elle tente de véritablement vivre de ses romans et que la maladie qui la tuera commence déjà à la miner. Je voulais le voir depuis longtemps, mais je crains d’avoir été trop longue à faire ma chronique. Je vais essayer de vous donner mes impressions, mais j’aurais dû vraiment prendre des notes ! Le film commence par la seule demande en mariage dont on est certains que Jane l’a reçue : celle de Harris Bigg-Wither, le frère de deux de ses amies. Puis on fait un saut dans le temps, on la retrouve à l’approche de la quarantaine, alors que sa nièce Fanny est à l’âge des fiançailles et lui demande des conseils (aux alentours de 1814 il me semble). J’ai trouvé ce film très intéressant. Rien que son titre déjà pose des questions, fait s’interroger sur la personnalité de cette auteure qu’on admire tant. Contrairement à « l’autre » film consacré à cette femme, Becoming Jane, qui mise tout sur le romantisme et la jeunesse (en taillant dans le vif de la réalité historique), Miss Austen Regrets se penche sur Jane Austen à l’âge mûr, alors qu’elle avait suffisamment de recul pour repenser aux choix qu’elle a faits, tous tendus vers la conservation de cette possibilité d’écrire. Bien qu’elle soit restée parfois plusieurs années sans écrire de romans, elle n’a jamais accepté de prendre une décision qui risquerait de l’empêcher irrévocablement de recommencer. Et le mariage faisait certainement partie de ces décisions. Il y a aussi l’affection bien sûr ; aimait-elle suffisamment Harris Bigg-Wither et les autres prétendants que le film lui prête (avec beaucoup moins de certitude) pour se lier à l’un d’eux par le mariage ? Apparemment pas. Ce qui m’a vraiment étonnée, c’est de présenter Miss Austen non seulement comme vive, intelligente, malicieuse, mais aussi un peu comme une langue de vipère, dont les traits acérés étaient craints par certaines personnes de son entourage. Et ça m’a plu. Comment ne pas imaginer qu’en vieillissant, en voyant le monde changer autour d’elle, lui échapper, avec les douleurs qu’elle ressentait certainement du fait de sa maladie, elle soit devenue un peu... irascible ? Un peu aigrie par moments, devant la jeunesse de Fanny, qui ingénument lui demande des conseils et retourne le couteau dans la plaie ? Plutôt qu’une héroïne au même titre que celles qu’elle a créées, ce film nous présente une femme en chair et en os, avec son lot de défauts et de qualités. Je l’ai trouvée touchante, cette Jane Austen affaiblie mais toujours vivace, dont l’ironie mordante va plus loin que la simple taquinerie. Son entourage n’était pas épargné par ses piques acérées, mais leurs soirées auraient été bien ennuyeuses sans Miss Austen pour les animer ! De même, son comportement presque enjôleur envers certains hommes me paraît tout à fait plausible. C’était une femme, par une enveloppe de chair vide ! Sans doute avait-elle conscience qu’en préférant ses romans au mariage, elle était passée à côté d’autres bonheurs. Les biographes s’accordent à dire qu’étant jeune, elle aimait les assemblées, aller danser, et certainement flirter (gentiment cela dit, pas comme une Isabella Thorpe !). Je crois donc probable qu’elle n’ait pas renoncé à ce genre de plaisirs innocents, et cette attitude de la part d’une spinster (vieille fille) devait certainement en énerver plus d’un, tout comme cela devait en charmer d’autres. Ce film met en avant des choses qu’on voit moins dans d’autres « austeneries ». Davantage de réalité, débarrassée des côtés brillants des soirées, des babillages mondains. Le début du XIXème est bien là, comme toujours grâce à une reproduction minutieuse de la BBC. J’ai trouvé les acteurs justes aussi, dans le bon ton selon qu’on est sur la scène sociale ou dans l’intimité. Olivia Williams fait une excellente Jane, physiquement (elle a presque un air de ressemblance avec le portrait qu'on a d'elle je trouve) et dans son interprétation. Il y a plusieurs beaux garçons en plus, même si le pauvre Tom Hiddleston n'a pas un rôle très reluisant je trouve ! Cependant, il manque quelque chose en tant que film. Une ligne conductrice plus affirmée peut-être, et davantage d’explications pour les non-initiés à la vie de Jane. Une musique pour soutenir les propos aussi, qui nous donnerait des indications sur l’état d’esprit du personnage. Pour ma part, je suis aussi un peu gênée par ma mauvaise mémoire (ma lecture de la biographie de Claire Tomalin remonte à plusieurs années déjà), qui m’a empêchée de faire la part entre le biographique et le cinématographique si je peux dire. Le besoin de lire une biographie d’Austen se fait de plus en plus pressant, surtout que j’en ai plusieurs qui traînent dans ma PÀL ! C’est un film que j’ai trouvé résolument plus intéressant que Becoming Jane en ce qu’il essaie vraiment de retranscrire à l’écran une partie de la vie et la personnalité de l’une des plus grandes romancières britanniques. En tant que film en revanche, il n’est pas extraordinaire, et décevra ceux qui y cherchaient le même plaisir que dans les romans de Jane Austen. Il faudra que je le revoie après m'être replongée dans la vie de Jane, mais en tout cas c'est un film qui m'a marquée et qui m'a plu !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/miss-auste...

Novelenn Louise

0 abonné | Lire ses 10 critiques |

   4 - Très bien

Le téléfilm reprend une partie de la vie de Jane Austen. Brièvement, l’anecdote célèbre où elle accepte la demande en mariage de Harris Bigg-Wither et le lendemain elle se rétracte. Puis de l’écriture de Mansfield Park à la publication d’Emma. Ah depuis le temps que je voulais voir ce film ! Le fait que ce soit un téléfilm de la BBC et sur l’une de mes auteurs favoris m’a poussé à le visionner. Je suis heureuse d’avoir découverte l’auteur, la femme derrière l’écrivain. Une femme qui rappelle la Lizzie d’Orgueil et préjugés, intelligente et ironique. Par exemple, quand elle embête le curé. Une femme ambitieuse, elle écrit à une période où être femme et écrivain n’est pas courant donc difficile ! Et là on a une femme, la femme sensible qui a souffert de ses relations amoureuses. C’était l’image que je me faisais d’elle. J’aurais aimé voir la relation qu’elle avait avec sa sœur, là on nous présente la relation complice avec sa nièce, presque une relation entre sœurs. Jane Austen éduque et oriente les relations amoureuses de Fanny, elle est un peu maternelle dans sa manière de la protéger. Elle la protège de ne pas souffrir à cause de ses choix ou d’un homme. Et on a l’écrivain, admiré par les hommes et les femmes, ils rappellent des moments clés de ses romans. C’est chouette tous ces clins d’œil à Emma en cours d’écriture, Orgueil et préjugés, Mansfield Park. Ce qui me donne encore plus envie de me plonger dans mes deux biographies que je possède : David Cecil ~ Un portrait de Jane Austen & Claire Tomalin ~ Jane Austen, passions discrètes. Pour en découvrir un peu plus notamment sur ses relations amoureuses (rare que je sois aussi curieuse sur la personne).

http://novelenn.wordpress.com/2014/06/12/miss-a...


schutschut

1 abonné | Lire ses 232 critiques |

   3.5 - Bien

Ce film touchant raconte la dernière année de Jane Austen : certes, nous y retrouvons les événements qui la jalonnèrent mais cette histoire est surtout un bilan de sa vie, montrant ainsi les conséquences de son refus de se marier au pasteur (reproches amères de sa mère, la pauvreté dans laquelle elle vivait avec sa sœur Cassandra et leur mère, le fait que leurs frères n’arrivaient plus à les assumer financièrement ayant eux-mêmes des problèmes pécuniaires, le pasteur qui essaie de faire le deuil de son refus à sa demande de mariage en lui demandant des années après des explications…). Olivia William nous offre une très belle performance en entrant dans la peau de Jane Austen tout en douceur et montrant parfaitement son implacable volonté soutenue par ses principes, sa tristesse derrière sa joie, son génie littéraire, son ironie, ses liens extrêmement fort avec Cassandra. Les acteurs excellent superbement bien dans leur rôle respectif, les décors et les costumes sont magnifiques.

Plume231

447 abonnés | Lire ses 4385 critiques |

   3 - Pas mal

Biopic à la réalisation hyper-classique mais dont l'histoire se suffit à elle-même, à savoir les dernières années de la vie de l'auteur d'"Orgueil et Préjugés", pour constituer un téléfilm d'ores et déjà intéressant. De plus, le portrait qui est donné de Jane Austen, un brin rebelle, ironique, très conscient des limites des codes sociaux de son époque et en avance sur son temps, est très crédible par rapport à l'atmosphère très particulière de ses oeuvres et le peu d'informations directes qu'on a sur elle. Le fait que la comédienne Olivia Williams se fond sans problème dans le personnage est un plus pas du tout négligeable.

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Top films au box office
  1. Les Minions

    De Pierre Coffin, Kyle Balda
    Avec Sandra Bullock,
    Jon Hamm
    Film - Animation

    Bande-annonce
  2. Ant-Man
  3. Les Profs 2
  4. Pixels
  5. Vice Versa
  6. La Rage au ventre
  7. Pitch Perfect 2
  8. Jurassic World
  9. Terminator Genisys
  10. Nos futurs
Bandes-annonces les plus récentes
Strictly Criminal Bande-annonce (3) VO
Scum Bande-annonce VO
No Escape Bande-annonce VF
Fatima Bande-annonce VF
Jamais entre amis Bande-annonce VO
Je suis à vous tout de suite Teaser (2) VF
Freeheld Bande-annonce VO
Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E Bande-annonce (4) VO
Sinister 2 - Bande-annonce non censurée VF
Toutes les dernières bandes-annonces
Films prochainement au cinéma
  1. Les Fant4stiques

    De Josh Trank
    J-4

    Bande-annonce
  2. Pan J-81
  3. Ted 2 J-4
  4. Floride J-11
  5. Le Transporteur - Héritage J-39
  6. X-Men: Apocalypse J-291
  7. Absolutely Anything J-11
  8. Antigang J-18
  9. Les Nouvelles aventures d'Aladin J-74
  10. Mission: Impossible - Rogue Nation J-11
Les films à venir les plus consultés