Mon AlloCiné
    Danny Collins
    note moyenne
    3,7
    169 notes dont 17 critiques
    0% (0 critique)
    35% (6 critiques)
    35% (6 critiques)
    29% (5 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Danny Collins ?

    17 critiques spectateurs

    Sally Ecran et toile
    Sally Ecran et toile

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 15 novembre 2015
    « Danny Collins » ("Imagine" pour la distribution en France) est un feel good movie comme on en voit peu. Touchant, amusant, émouvant, ce film, inspiré de faits réels, recèle bien des qualités scénaristiques mais pas seulement. En visionnant le premier long métrage de Dan Fogelman, vous vous apprêtez à découvrir un Al Pacino comme vous ne l’avez sans doute jamais vu ! En effet, le personnage de Danny Collins offre une belle opportunité de jeu à l’acteur américain de 75 ans. Son impressionnante carrière est parsemée de rôles emblématiques et l’apologie de ses interprétations n’est plus à faire. Néanmoins, avec ce film, il revêt le costume d’une star pop rock un peu « has been » mais terriblement touchante. Envieux de renouer avec sa famille, il fera tout son possible pour trouver grâce à leurs yeux et retrouver des valeurs familiales qu’il a trop longtemps délaissées. Drôle, maladroit, généreux, Danny est une caricature ancrée dans les années 70, avec tout ce que cela inclus : rouflaquettes, paillettes, chemines à col en v amidonnées, consommation de drogue excessive. Il lutte contre ses démons qui l’empêchent de « grandir » et de faire face à la réalité de la vie. Mais ouvrir les yeux et entrer dans son époque, c’est aussi se rendre à l’évidence : sa famille s’est construite dans son absence et lui a laissé bien peu de place. Cette famille, elle est très justement interprétée par Bobby Cannavale (vu dans « Chef » il n’y a pas longtemps), un fils en déni total avec l’univers paternel auquel il n’a jamais adhéré ainsi que Jennifer Garner, la belle-fille compréhensive, devenue bien malgré elle une sorte de médiateur entre les deux Collins père et fils. Applaudissons aussi la performance de la toute jeune Giselle Eisenberg, petite fille du chanteur et actrice étonnante pour son âge ! Elle sera le trait d’union de cette famille qui peine à se retrouver et saura toucher en plein cœur notre papy rockeur. A côté de cette smala, Danny va également croiser la route de Mary Sinclair tenancière d’un hôtel de luxe, devenue son amie et qui remettra bien des fois la tête de notre rock star sur ses épaules. Bien décidée à ne pas succomber à ses avances, elle sera la confidente, la raison de celui qui pensait tout avoir pour être heureux. Incarnée par l’excellente Annette Benning (« The face of love », autre jolie pépite, « American Beauty », « Elle s’appelle Ruby », « The kids are all right»), son personnage est délicieux et apportera une dose de douceur et d’humanité dans l’histoire de notre héros. Enfin, Christopher Plummer, autre grande figure du cinéma américain, endosse le costume du producteur et du meilleur ami véritablement sincère de Danny, le seul à l’avoir accompagné tout au long de sa carrière et dans sa vie privée parfois compliquée. Belle bouffée d’air frais dans cette période où les jours deviennent sombres, « Danny Collins » est un film à ne manquer sous aucun prétexte. 2015 nous a réservé de belles surprises et celle-ci est vraiment de taille … présenté au festival de Deauville, il a réellement marqué le public et vaut véritable le détour !
    Nico W
    Nico W

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 26 juin 2015
    Comme Phil Spector , un rôle magistralement interprété par Al Pacino. Ce film relate de certain travers lié à la célébrité. Il émet aussi une réflexion sur le fait que l'essentiel n'est pas toujours ce que l'on croit et que quand on pense avoir réussi sa vie, le principal reste à faire. Note subjective étant un inconditionnel d'Al Pacino. On notera que la bande son aurait pu être un peu plus recherché mais le tout est néanmoins porté par une belle ambiance et une agréable atmosphère générale.
    Ann Val
    Ann Val

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 93 critiques

    2,5
    Publiée le 16 décembre 2015
    Difficile d'apprécier ce film en ce qui me concerne car, malgré la présence de poids lourds du cinéma américain, je l'ai trouvé un peu plat, un peu lent et pas vraiment drôle... Dommage, l'idée de départ était alléchante et pleine de promesses.
    Peter Franckson
    Peter Franckson

    Suivre son activité 15 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2016
    Malgré une histoire conventionnelle, le film fonctionne grâce aux talents des acteurs et à un scénario où alternent humour et émotion. Un mélodrame gai en quelque sorte où la mayonnaise prend ! Al Pacino (75 ans, époustouflant) joue un vieux chanteur, hybride de Johnny Hallyday (72 ans) pour l’aspect (visage buriné, ayant abusé de l’alcool et de drogues diverses) et de Franck Michaël (68 ans) pour les chansons ringardes qu’il exécute devant des mamies en liesse se goinfrant de bonbons. Suite au cadeau de son meilleur ami et manager (Christopher Plummer, 85 ans) pour son anniversaire, il décide de changer de vie. spoiler: Il s’agit d’une lettre d’encouragement écrite par John Lennon, suite à son 1er disque dans les années 1970’ et qu’il n’a jamais reçue (inspiré d’une histoire vraie). Il annule ses tournées, devient sobre, quitte sa femme (qui pourrait être sa fille et qui a un amant de son âge) et va s’installer dans un hôtel Hilton (dirigé par Annette Bening) du New-Jersey afin d’être plus proche de son fils qu’il ne connait pratiquement pas, fruit d’un coït d’un soir avec une fan. .
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 2 488 critiques

    2,0
    Publiée le 29 août 2015
    Un film plein de bons sentiments mais qui ne laissera pas grandes traces dans les mémoires, film aussitôt vu aussitôt oublié et ce malgré des interprétations correctes. PLV : Al Pacino reste néanmoins un acteur à suivre, plus une apparition de Jennifer Garner
    kingbee49
    kingbee49

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 147 critiques

    2,5
    Publiée le 2 novembre 2015
    Encore un film qui ne prend pas de risque. C'est gentillet, prévisible, et absolument pas rock n' roll malgré le contexte. Le titre original, "Danny Collins" nous raconte l'histoire d'un vieux chanteur qui décide tout plaquer suite à une lettre que lui aurait écrite John Lennon...Il décide alors de se racheter une conduite après ses années "sex, drogues et rock n' roll" en voulant rencontrer son fils, qu'il n'a jamais vu... Bref, L'hommage à Lennon est surtout musical vu qu'on entend 5 ou 6 de ses chansons sur la B.O. sinon, c'est Al Pacino qui chante, pour de vrai...Enfin, il chante une demi ballade d'une voix de crooner enrhumé mais sincère... Le sieur Pacino d'ailleurs, met pour une fois en veilleuse son personnage de vieux grognon misanthrope qu'il promène depuis quelques années à l'écran au profit un type plus touchant et facétieux, drôle et sensible, bourré de charme... Cela fait oublier les lieux communs du film et l'inexistence de la mise en scène, c'est déjà ça...
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 842 critiques

    3,5
    Publiée le 12 mai 2017
    Ca fait plaisir de voir (ou plutôt revoir) Al Pacino dans un bon film. Avec Danny Collins, c'est le cas. L'acteur interprète avec brio une vieille star du rock en quête de rédemption. L'ensemble est un peu trop gentil mais qu'importe, l'émotion et la bonne humeur sont au rendez-vous et on passe un agréable moment.
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 734 critiques

    2,5
    Publiée le 2 septembre 2015
    Inspiré d'une histoire vraie, réalisation un peu fade dans la longueur. 2 étoiles et demie.
    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 120 critiques

    3,5
    Publiée le 24 novembre 2015
    Ce film, qui n’a eu droit pour seule sortie française à une projection au festival du Cinéma américain de Deauville, a pourtant de nombreuses qualités (dont un casting aux petits oignons) et véhicule beaucoup d’émotions : une belle histoire de star égoïste qui prend conscience, grâce à un déclic spoiler: (marqué ici par une lettre reçue de John Lennon … d’où le titre français du film) , de sa famille et du bien qu’il peut apporter à celle-ci en premier lieu et aux autres de manière plus globale.
    Stéphane P.
    Stéphane P.

    Suivre son activité 3 abonnés

    4,5
    Publiée le 11 avril 2016
    J'ai été très agréablement surpris par ce film touchant et drôle à la fois... Une superbe jeu d'acteur de Pacino... Bref, j'ai adoré ;-)
    Tchi Tcha
    Tchi Tcha

    Suivre son activité 9 abonnés

    2,5
    Publiée le 10 septembre 2015
    Une histoire vraie assez improbable, avec une prestation toujours réjouissante d'Al Pacino, cette fois-ci, en gentil looser riche.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 204 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mai 2017
    Une excellente comédie dramatique . Al Pacino incarne une ancienne star du rock. On vit ses déboires et l'espoir de redonner à un sens à sa vie après avoir connu la célébrité et la gloire.
    Jérémy J
    Jérémy J

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 167 critiques

    3,0
    Publiée le 17 octobre 2015
    film touchant, mais dans l'ensemble reste juste bon mais pas au dessus. Des acteurs convainquant toutefois, une bonne bande originale également.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 2 069 critiques

    3,0
    Publiée le 9 juillet 2015
    Un beau film avec une histoire pleine de légèreté et d'émotion. Le film vaut surtout le coup d’œil pour la qualité de son casting avec en-tête Al Pacino et Annette Bening qui sont excellents. Pour le reste, c'est du classique que ça soit le déroulement prévisible ou la morale bien américaine, mais ça n'enlève en rien le charme que peut avoir ce film.
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    3,5
    Publiée le 19 octobre 2016
    Les deux derniers films que j'avais vus avec Al Pacino, étaient deux longs-métrages où il incarnait deux vieillards cyniques et blasés par la vie dans des intrigues d'un ennuyeux exaspérant. Du coup le revoir dans la peau d'une star de la chanson au crépuscule de sa carrière, m'a fait lever les yeux au ciel dans un grand “non pas encore ça !” Mais, finalement c'est une comédie plutôt touchante à laquelle j'ai assisté. Suite à un cadeau de son agent et meilleur ami, Danny Collins monstre de la chanson américaine qui écume les salles avec le même vieux répertoire décide de changer de train de vie et part à la rencontre de son fils qu'il n'a pas reconnu ni jamais rencontré en 30 ans. Le clash est total entre ce bon père de famille qui se tue à la tâche dans une modeste maison du New Jersey et cette star haute en couleur et inconséquente. Sans être hilarante cette comédie provoque le sourire et Pacino est vraiment touchant en star vieillissante qui cherche à retrouver une famille et une honnêteté artistique. Les meilleures scènes sont quand même celles entre Pacino et Annette Bening qui entre joutes verbales et flirt offrent des moments touchants et drôles tout comme la jeune Giselle Eidenberg hilarante en gamine hyperactive. C'est le classique intrigue du héros en quête de rédemption après une vie de débauche et d'égoïsme. Ce n'est pas original, très convenu, mais cela ne manque pas de charme et fournis un bon divertissement pour une soirée détente.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top