Mon AlloCiné
1612
note moyenne
3,3
44 notes dont 17 critiques
6% (1 critique)
24% (4 critiques)
41% (7 critiques)
18% (3 critiques)
6% (1 critique)
6% (1 critique)
Votre avis sur 1612 ?

17 critiques spectateurs

marsupial

Suivre son activité Lire ses 50 critiques

5,0
Publiée le 25/10/2011
Je ne me prononcerai pas sur la véracité historique du film, par contre je trouve indécent que la critique de ce film ne figure pas parmi les critiques de la presse ! Belle réalisation avec un budget certainement cossu. Le scenario se tient et les acteurs sont bons. Je vous conseille vivement de regarder ce film d'aventures, vous passerez un agréable moment.
gemigo

Suivre son activité Lire ses 47 critiques

3,5
Publiée le 24/02/2014
Le début du film est un peu confus et il faut un peu de patience avant de comprendre qui est qui (ou peut-être faut-il avoir lu un peu d'histoire Russe pour être plus à l'aise ?). Néanmoins le film prend peu à peu son rythme et au final se laisse regarder avec plaisir. On a rarement l'occasion de voir du cinéma sur cette période de la Russie, voir même sur la Russie tout court... et ce film vaut donc un visionnage, c'est indéniable.
fabrice69

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 209 critiques

4,5
Publiée le 22/11/2013
Tres bonne surprise sur une partie peu connue de l'histoire russe. A voir si vous en avez l'opportunite
Attila de Blois

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 2 848 critiques

3,5
Publiée le 07/05/2013
"1612" est un film de guerre russe qui n'a rien à envier, pour les effets spéciaux (et le visuel en général), aux grosses productions holywoodiennes. Si le scénario demeure assez basique, il est toujours intéressant de se pencher sur une pèriode de l'histoire russe que l'on connait peu, en l'occurence le Temps des Troubles. Les décors et costumes nous plongent tout de suite au coeur de l'époque avec cette guerre dans laquelle s'affrontent les polonais et les russes. Petit bémol, le réalisateur insère un aspect fantastique dans son long métrage. Celui-ci est certes peu prononcé mais n'a pas sa place dans cette histoire mis à part pour la décridibilisée.
Yannickcinéphile

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 4 005 critiques

4,5
Publiée le 22/04/2013
Le cinéma russe s’exporte de plus en plus, et si tout n’est pas bon à prendre, il y a des pépites, dont ce 1612. Ah, quelle belle fresque historique et épique ! Ca envoie du bois, et ce avec un budget ridicule en comparaison des productions américaines (12 millions de dollars !). Je commence d’abord par le casting. C’est là un point fort avec un Pyotr Kislov habité par son personnage. Ce-dernier a par ailleurs beaucoup de relief, évoluant vraiment au cours du film, et traversé par de nombreuses émotions que Kislov rend avec efficacité. Dans les autres rôles il y a du très bon aussi, et je donnerai une mention particulière à Ramon Langa en Alvaro. Même s’il disparait en cours de route. C’est un choix extrêmement judicieux d’avoir pris réellement un acteur espagnol pour incarner ce personnage, et Ramon Langa lui-donne une belle classe et beaucoup de charisme. Dans l’ensemble je ne vais tout détailler car il y a beaucoup de personnages, mais 1612 est d’un très bon niveau (avec outre le fait de prendre un acteur espagnol, celui de prendre des acteurs polonais pour des personnages polonais). Au niveau de l’histoire 1612 s’en sort très bien, et ce malgré sa durée. L’ensemble est d’une grande richesse, mêlant habilement la grande et la petite histoire. Très rythmé, il n’y a absolument aucun temps mort et tout est intéressant. Il n’y a pas que de la bataille (contrairement à ce que la bande annonce peut faire croire), et les dialogues sont écrits avec justesse. Par ailleurs c’est un vrai plaisir de découvrir un pan d’histoire fort peu connu du grand public sous nos contrées (sauf peut-être des amateurs du jeu vidéo Cossacks). Néanmoins là où il convient de s’incliner devant 1612, c’est au niveau visuel. Quelle claque ! Là les américains vont clairement devoir se bouger au niveau fresque historique s’ils veulent rester concurrentiels avec leurs budgets pharaoniques. Avec Iron Sky récemment dans le domaine de la SF, voilà pour moi un des films qui avec un budget ultra ric-rac arrive à donner une somptuosité plastique étonnante. Les décors et les costumes sont parfaits, il n’y a rien à ajouter. C’est précis, c’est fin, c’est documenté. Je pense que même les profs d’histoire seront contents. La reconstitution d’époque est simplement magistrale, et je pèse mes mots, sincèrement. La mise en scène de Khotinenko est brillantissime. Il y a de l’ampleur, c’est épique au possible, il maitrise aussi bien les plans larges que les plans intimistes. C’est un réalisateur d’experience, on le sent, et il propose un travail d’une propreté totale. La photographie est sublimissime, que dire de plus. Il y a du contraste, de la couleur, de la profondeur. Et les scènes d’action, mazette ! Exit les récents Kingdom of Heaven ou Robin des Bois, là on retrouve le plaisir que l’on avait pu avoir devant Braveheart ou Gladiator. C’est enlevé, c’est violent (il y a quelques effets gores ultra-réalistes), c’est grandiose. Les charges des cavaliers polonais sont d’une beauté à couper le souffle, appartenant au sommet du genre. La musique épique suit les images avec majesté. Un tout petit bémol : quelques effets numériques un poil perfectibles, mais avec 12 millions il est impossible de chipoter 1612 tant j’aimerai que des films à 100 millions fassent aussi bien ! Ayant déjà était long je conclurai vite mais bien : 1612 est à voir absolument pour tout amateurs de film historique. C’est visuellement du niveau de Gladiator, pas moins, et le scénario se paye le luxe d’être encore plus ambitieux et audacieux. Avec franchement pas grand-chose pour un projet aussi pharaonique, Khotinenko livre un travail d’une qualité inouïe. Avec 200 millions j’aurai applaudi ce film, avec 12 millions je le considère comme une montagne. Chapeau bas à l’équipe !
ZOGAROK

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 177 critiques

4,0
Publiée le 02/01/2013
Goût de l’héroïsme, patriotisme, force et courage y sont des leitmotivs. Les personnages sont axés sur des quêtes les dépassant, confondant parfois leur destinée ou leur volonté de revanche ou d'affirmation avec celle de leur environnement : en cela, 1612 tient du nationalisme organique. La vision romantique n'omet pas les souffrances ni les sacrifices, mais elle tend toujours vers un but libérateur. L'esprit de droiture, l'idéalisme, le souci de la cause collective à défendre et d'une sagesse à construire marquent profondément le film et la trajectoire de son héros, même s'il est d'abord un divertissement ambitieux. >> Lire la chronique intégrale sur Zogarok : (à venir)
Gonnard

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 925 critiques

0,5
Publiée le 25/02/2012
Ce film est fascinant de mauvais goût. Sous des aspects pseudo-historiques, il part dans des délires tantôt fantastiques, tantôt comiques. Nul besoin d'être spécialiste pour comprendre que le fondement historique est plus que léger. Rien n'est crédible, à commencer par les personnages ubuesques qui rivalisent de ridicule. La faute aux acteurs, ou du moins ceux qui se prétendent être acteurs tellement leur jeu provoque le rire. Le maquillage est lui-aussi au rabais, probablement parce que la scène des canons aura bouffer tout le budget. Les scènes sont capillo-tractées, le héros enchaînant des actions impossibles sans sourciller. Mais là où Vladimir Khotinenko surprend son monde, c'est lorsqu'il se prend pour Ridley Scott. Pas tellement pour le coup de l'esclave qui défie le pouvoir impérial. Non. Plutôt pour le délire basé sur la licorne. Comment ne pas penser à "Legend" ? L'idée est bien évidement osée et bien évidemment vouée à un cuisant échec. Si on rajoute à tout cela la propension des deux héros de l'histoire à faire les cons, vous obtenez au final un nanar magistral. "1612" offre au mois une douzaine de scènes dignes des plus grands merdisiers (croisement entre bêtisier et merdique). Mon préféré, quand les Polonais se font décapiter. Un modèle à ériger en contre-exemple dans les écoles de trucage.
fabdc

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 58 critiques

2,0
Publiée le 16/11/2013
1612 se regarde relativement bien jusqu'au siège de la ville où l'on s'aperçoit que finalement , l'idée de départ n'est pas un fait historique , mais Kingdom of heaven , et à partir de là , ça devient tellement flagrant que le visionnage du film en devient désagré est repompé sur le film de Ridley Scott plan par plan . A ça vous rajoutez la licorne de Legend , un Merlin et un fantôme , et vous obtiendrez la vision russe de l'émergence de la lignée des Romanov.
Christian B.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 692 critiques

4,0
Publiée le 31/10/2013
Un bon film historique , une petite part féerique avec les licornes qui permettent d'assouplir le film , en plus c'est vrai qu'avec les croyances de certains peuples on peut très bien l'immaginer dans le concept , le film dure 2h20 et on trouve de magnifique scènes de combats , on trouve de l'humour , de l'amour , de belle filles slaves , moi j'ai découvert un trés bon spectacle et aveec tout les films que je regarde pas toujours facile d'en trouver d'aussi bien
AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 572 critiques

1,0
Publiée le 03/06/2012
Dès les premières minutes de 1612 on sent que ce sera le foutoir niveau historique, 1612 est un film qui se veut plus divertissant qu'historique sans doute. Et bien soit mais que cela soit fait correctement au moins car cette fresque n'a rien d'entraînant. Le seul moment qui peut éventuellement plaire dans 1612 c'est l'attaque de la ville qui est bien faite.
Pélynsse P

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 486 critiques

3,0
Publiée le 15/10/2011
moyen
Ywan C

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 175 critiques

3,5
Publiée le 27/01/2015
Une grosse production russe présente l'avantage d'une vision tout à fait correcte mais néanmoins différente (d'une production américaine, par exemple) du sujet dont le film parle. Ainsi, on verra des combats totalement revisités ou le réalisme a vraiment sa place et où le trucage paraît vraiment caché. On notera l'accent historique mis sur les armes en général, qu'on voit sous un angle inédit et instructif. On ne sait pas si les rudes manières des acteurs viennent des personnages ou des personnes qui les jouent, mais c'est en tout cas un film très bien documenté qui défend bien son sujet d'une façon distrayante et probablement fidèle.
Gérard Delteil

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 404 critiques

3,0
Publiée le 28/11/2012
Dans la tradition des grands films patriotiques russes, le réalisateur lorgne du côté d'Alexandre Newski. La mobilisation de la population de Novgorod face à l'envahisseur en est directement inspirée. Hélas, ce réalisateur n'a pas le talent d'Eisenstein. Si le film se laisse voir, il reste à des années lumières de son modèle et même d'un film d'aventures médiévales comme La chair et le sang. Un souffle épique passe par moments, mais par moments seulement, car le scénario est terriblement confus. De plus, le personnage le plus intéressant, un mercenaire espagnol, est tué au début, ce qui nous prive d'un comédien bien meilleur que ceux qui interprètent les personnages principaux, plutôt fades. Dommage car, avec des moyens pareils, il aurait certainement été possible de faire beaucoup mieux.
Gamow

Suivre son activité Lire sa critique

3,0
Publiée le 29/09/2012
Attention Solenie, Séville n'est pas la Sibérie! amicale contestation.
selenie

Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 4 637 critiques

2,0
Publiée le 20/04/2012
Un film annoncé comme un film historique sur "Le temps des troubles" vers 1612 en Russie et produit par le très bon Nikita Mikhalkov, réalisateur entre autre de "Urga", "Soleil trompeur" et "Le barbier de Séville". Cependant le film n'a d'historique que son époque de référence. Le budget conséquent du film permet un effort sur les costumes/décors et que ça ne lésine pas sur la violence avec de belles scènes d'action dans l'ensemble. Mais ce film tombe parfois dans le ridicule... En effet le scénario passe de scènes sans références historiques aux scènes mystiques voir fantastiques (la licorne). Sans compter des acteurs peu talentueux et une mise en scène qui passe de l'académisme prétentieux au style statique trop théâtral. En résumé il s'agit d'un téléfilm russe de luxe sans base solide malgré son ambition, trop grande ambition pour un réalisateur sans talent. On se demande pourquoi Mikhalkov a produit un truc si médiocre. Reste que les 2h20 sont assez dense et que le tout ne manque pas d'aventure.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top