Mon AlloCiné
    Le Vent se lève
    note moyenne
    4,1
    5301 notes dont 615 critiques
    26% (157 critiques)
    34% (212 critiques)
    20% (120 critiques)
    12% (76 critiques)
    4% (27 critiques)
    4% (23 critiques)
    Votre avis sur Le Vent se lève ?

    615 critiques spectateurs

    De smet M.
    De smet M.

    Suivre son activité 6 abonnés

    5,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    L'écran n'affiche plus qu'un plan . Un plan terrible , Ô si vous saviez .. '' The End ''. Une ballade que l'on se ressasse encore et encore, jusqu'à épuisement,. Elle vous occupe l'esprit des heures durant par son harmonie, sa justesse, son excellence. Somptueuse mélodie, délicate attention offerte au spectateur, en souvenir, pour mémoire de ce nouveau chef-d’œuvre de Hayao Miyazaki [...] La suite de la critique sur le blog de Pours-Culture. Pours-Cinéphilie.
    Quentin D.
    Quentin D.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    La dernière oeuvre de Miyazaki est un chef d’œuvre personnel, un film qu'on pourrait dire "privé" tant le maître y verse son être. La suite sur notre site !
    Nico591
    Nico591

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 545 critiques

    3,5
    Publiée le 2 septembre 2014
    Pour son dernier film Mr Miyazaki le dédie entièrement à sa passion : l'aviation, un thème que l'on a souvent retrouvé dans ses films précédents, et qui est ici abordé à travers les yeux d'un ingénieur japonais ayant beaucoup œuvré pour l'aviation japonaise.Très différent de ses films précédents pas tant au niveau du propos, Miyazaki continuant de dénoncer l'absurdité de la guerre, mais plutôt dans la manière de faire.Il délaisse les figures fantasmatiques pour un traitement plus réaliste, racontant des périodes de l'histoire japonaise avec beaucoup de lyrisme et de poésie.L'animation est toujours autant époustouflante, regorgeant de détails et de subtilités visuels.Seul bémol, une durée un peu longue qui a tendance à délaisser l'attention du spectateur.
    Paul T
    Paul T

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 47 critiques

    5,0
    Publiée le 1 septembre 2014
    C’est avec majesté que le roi de l’animation japonaise nous livre l’ultime opus de sa carrière. Tout y est de ce qui a pu faire sa grandeur, son amour des belles mécaniques et des réalisations humaines, sa fascination pour la nature et sa force inextinguible. C’est sur une citation du philosophe français Paul Valéry, mort au sortir de la seconde guerre mondiale, durant laquelle il avait refusé de collaborer et perdu son poste au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice.« Le vent se lève ! Il faut tenter de vivre ! »C’est sur cet engagement solennel et sur cette promesse que s’ouvre donc le long métrage d’animation. Jirô Horikoshi, concepteur des chasseurs Zéro japonais, en est le héros. Une partie du film se focalise sur la conception de cet avion. Mais surtout sur les nombreux échecs, les prototypes ratés, qu’a dû essuyer Horikoshi durant sa carrière avant d’y arriver. Il est décrit comme un garçon sensible et rêveur depuis sa plus tendre enfance. Dans ses rêves, il prend de l’altitude et côtoie les nuages. Il y rencontre également son idole, Giovanni Battista Caproni, précurseur italien en aéronautique, qui le conseille et le réconforte. C’est l’occasion pour Miyazaki de développer l’étendu de son talent pour mettre en route avec virtuosité les moteurs et tous les engrenages des appareils. Il sublime ce qu’il y a de magique dans l’ingénierie, ce quelque chose qui fera toujours rêver les enfants, dans plusieurs générations encore, cette invitation au voyage que peuvent être les trains, les avions, et leurs mécaniques complexes pour le commun des mortels. Cette passion de Miyazaki perdure depuis ses premiers films dont « Nausicaä de la vallée du vent ».Horikoshi est décrit comme un ingénieur ambitieux pris dans la tourmente de la guerre. Le réalisateur semble décrire un inconscient pour qui le seul but dans la vie est de construire de beaux avions. Son ami Kirô Honjô lui dit d’ailleurs qu’ils ne font pas la guerre mais créent seulement des aéronefs. Et le film est émaillé de critiques contre la guerre et la conduite des gouvernements de l’Axe. Difficile de savoir si le personnage historique était aussi pacifique, s’il était juste un inventeur passionné à qui échappait les finalités de son travail, ou bien s’il était un nationaliste patenté. Sûrement, comme beaucoup d’entre nous, était-il beaucoup plus complexe que cela. Quoiqu’il en soit la véritable force symbolique et poétique de cet œuvre est ailleurs, dans un autre combat…Le véritable combat de Horikoshi, le combat de sa vie, qui éclipse même le bonheur de réussir enfin son prototype, c’est l’amour. Le grand amour. Et le combat contre la maladie de sa femme. À l’aube de ses fiançailles, il apprend qu’elle est atteinte de tuberculose. C’est lors du séisme de 1923 du Kantô qu’il la rencontre une première fois et lui vient en aide. Et ce n’est que bien plus tard que le destin les réunira. Un jour de pluie. Ce jour de pluvieux, alors qu’il lui offre un petit coin de paradis sous son parapluie, les voilà qui s’arrêtent net. Plus une goutte ne tombe. Ils ont capté cet instant fugace, cet endroit inaccessible, où la pluie laisse la place au soleil. N’avez-vous jamais rêvé de vous retrouver là, à cet endroit précis où ces deux mondes se rencontrent ? Le signe marque le début de leur vie de bonheur. Malgré les heures de travail que Mitsubishi exige de lui, il restera toujours, à la moindre seconde de temps libres auprès de sa femme si douce et si aimante. Et si les hasards de la vie l’empêcheront d’être là à ces derniers soupirs, c’est dans ses rêves qu’il la retrouvera portée par le lyrisme de la musique diablement évocatrice de Joe Hisaishi. Et malgré son exhortation à vivre, nous sommes laissés là, tristes, et convaincus que rien ne console la perte de l’amour véritable.Retrouvez nos autres critiques sur Une Graine dans un Pot :
    Dan S.
    Dan S.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 137 critiques

    1,0
    Publiée le 27 août 2014
    Le dernier de H.M, et en grand fan, une grande déception. On ne retrouve pas la magie de chacun de ses films mais plutôt une histoire décousue et une vision plus pessimiste à laquelle il ne nous avait pas habitué. On accroche pas donc on s'accroche à ceux qui nous ont fait vibrer.
    Douggydoug
    Douggydoug

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 3 août 2014
    Ce film est l'oeuvre d'une vie ou les rêves, si chers à Miyazaki, viennent enfin s'ancrer dans la réalité pour lui donner sens, honneur et espoir. La morale est simple, mais tellement importante : "Le vent se lève, il faut tenter de vivre".
    anis bekkouch
    anis bekkouch

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juillet 2014
    L'un des meillieur film d'animation que j'ai vue au cinéma.
    CestMonAvis
    CestMonAvis

    Suivre son activité Lire ses 52 critiques

    2,5
    Publiée le 25 juillet 2014
    Un film de Miyazaki très différent de ses précédents. L'histoire est intéressante mais les personnages restent trop superficiels pour susciter la moindre émotion. Et du coup, on suit sans compassion l'histoire sans surprise de cet ingénieur et de sa relation amoureuse. Aucune magie ni fantaisie ne permet de contraster avec la gravité du contexte historique, En somme, je ne regrette pas de ne pas l'avoir vu au cinéma.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,5
    Publiée le 24 juillet 2014
    J'ai vu un film... qui aurait pu tout à fait être un film plutôt qu'un film d'animation... Quelle virtuosité pour ce Myazaki, en guise de "dernier film"... Ce film respire la poésie, le rêve, la réalité. Il touche à la poésie, à la tragédie, à la vie du Japon au début du siècle, et de son obsession de rattraper -et de dépasser- l'Occident... On suit le parcours d'un personnage, rêveur, qui va, pour atteindre son rêve, construire un engin de mort... On vit avec lui ses épreuves, son parcours, ses tragédies, ses émotions, ses rêves. Tout dans ce film est beau, la musique, la caresse du vent dans l'herbe, les sentiments d'amour, d'amitié... On apprend tellement sur cette période qui précède l'arrivée de la guerre, et sur la volonté des Japonais de rejoindre leur "rêve d'Occident". Et que les rêves de ce personnages sont beaux..; Mais que la réalité à laquelle il a contribué est porteuse de douleur... Cela dit, ce film pose de très fortes questions philosophiques sur le destin des hommes, sur leur envies et sur leurs capacités... C'est un très très beau film...
    Coton J.
    Coton J.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juillet 2014
    Un film d'hayao miyazaki comme je les aiment . Histoire et réalisation vraiment top. Vraiment je recommande pour les connaisseurs ,ainsi que pour les novice.
    Go B.
    Go B.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2014
    Pour moi c'est certain, ce film est magique. Je m'attendais clairement a voir un équivalent fantastique a ce que fait Miyazaki en général, mais ce n'était pas le cas. Et ce n'est pas sans déplaire. Miyazaki nous laisse vraiment le temps, tout au long du film, de vraiment comprendre le personnage, se mettre dans sa peau et cela est juste merveilleux. Bien sûr la fin déçoit forcément, non pas parce qu'elle n'est pas bonne, loin de là, mais parce qu'il s'agit de son dernier film. Je ne sais pas si ce film - qui pour moi est celui qui a changé les codes de ce qu'il a fait jusque là - est son moyen de dire adieu, mais en tout cas je pense que l'on peut dire merci a Hayao. Le remercier de tous ces chefs-d'oeuvres qu'il a fait. C'est un génie de l'animation selon moi ! En bref ce film est a voir et a revoir même si pour certains il paraitra un peu ennuyeux !
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 739 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2014
    Hayao Miyazaki délaisse la fantaisie qui caractérise habituellement ses œuvres pour s'attaquer à un biopic. On y retrouve cependant un grand nombre de ses thèmes récurrents, notamment sa passion de l'envol. Si la vie de Jirô Horikoshi ne fait pas un récit des plus passionnants, elle permet au maître de l'animation de s'interroger sur la création et la passion et il le fait sans jamais juger ses personnages.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 17 juillet 2014
    Le vent se lève, un de mes préférés de Miyazaki, plein de poésie, une musique inoubliable pour un film tendre, doux et très émouvant mais à adresser à un public plus adulte
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 1 068 critiques

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2014
    Avec "Le tombeau des lucioles", le film des studios Ghibli le plus ancré dans le monde réel, moins dans le genre fantastique même si les scènes de rêve sont fortes, superbes et pleines de symbolisme. Une œuvre d'animation non dénuée de poésie, à la mise en scène adulte mais pleine de fraîcheur, des couleurs d'une richesse nuancée incroyable, très proches de teintes réelles. Un long-métrage vraiment emballant même si l'ensemble manque un peu d'ampleur dramatique.
    JcDuss-Balls-of-Steel
    JcDuss-Balls-of-Steel

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 9 juillet 2014
    Un chef-d’œuvre visuel, sonore et narratif. Le spectateur est transporté dans ce voyage aussi captivant qu'émouvant à tous les niveaux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top