Mon AlloCiné
Blade Runner 2049
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Blade Runner 2049" et de son tournage !

Une extension du 1er film

Le réalisateur Denis Villeneuve confie au sujet du premier film : "J’ai toujours été attiré par les films de science-fiction ayant une signature visuelle qui vous entraîne dans un monde parallèle unique, et Blade Runner est ce qu’il y a de mieux en la matière. Ridley Scott a eu l’idée géniale de mêler SF et film noir afin de créer cette exploration unique de la condition humaine. Ce nouveau Blade Runner sera une extension du premier film plusieurs années après."

Feu vert pour "Blade Runner 2"

C'est en mars 2011 que la société Alcon Entertainment, détentrice des droits sur la franchise Blade Runner, a fait part de son souhait de mettre en chantier une suite ou un Prequel, avec ou sans la participation de Ridley Scott.

Harrison Ford de retour

Harrison Ford a révélé au cours d’une interview pourquoi il a accepté de reprendre son rôle iconique dans "Blade Runner 2049", 35 ans après la sortie du film original. Après Indiana Jones puis Han Solo dans Le Réveil de la ForceHarrison Ford s’est de nouveau tourné vers le passé en retrouvant cette fois-ci le personnage de Rick Deckard dans Blade Runner 2049, la suite trente-cinq après du film culte de Ridley Scott. Et s’il paraît impensable que ce film ait pu voir le jour sans le comédien, ce dernier a néanmoins révélé lors d’une interview les raisons qui l’ont poussé à reprendre le rôle :

"La façon dont le personnage est introduit dans l’histoire m’a intrigué. Il y a un contexte émotionnel très fort. La relation entre le personnage de Deckard que je joue et les autres personnages est fascinante. Je pense qu’il est intéressant de développer un personnage après autant de temps, de le revisiter."

Denis Villeneuve réticent

Au départ, Denis Villeneuve était contre l'idée d'une suite au film culte Blade Runner, craignant que cela ne dénature l'oeuvre originale. Mais après avoir lu le scénario, le réalisateur de Prisoners a été convaincu, déclarant que c'était un des meilleurs scripts qu'il ait jamais lu. À noter que le scénario a été écrit par Hampton Fancher, scénariste du premier film, Michael Green et Ridley Scott.

Ryan Gosling impliqué

Avec Blade Runner 2049, Ryan Gosling s'implique pour la première fois sur un blockbuster :

"J'essaie de ne pas faire de discrimination vis à vis des budgets des films... mais c'est vrai qu'à chaque fois, je ne le sentais pas trop",
 confie l'acteur à Entertainment Weekly. "Je suis content d'avoir attendu !"

"Parce que Blade Runner a été l'un des premiers films que j'ai vu et dont je ne savais pas trop quoi penser, une fois le générique de fin terminé. La frontière entre les héros et les méchants était tellement floue... Ce n'est pas un voyage héroïque, en aucune façon. C'est ça qui m'a plu. Sur le plan thématique, il y a tellement de choses dans le film en plus ! C'est tellement riche, mélancolique, romantique. C'est si spécial. Tant d'autres films ont volé des idées à Blade Runner, mais ils ne pourraient jamais voler son âme. Je me sens chanceux d'entrer dans ce monde.

Le mieux, c'est que tu as la possibilité de traîner avec Harrison Ford et tu te rend compte que tous ces moments emblématiques de ses films que tu aimes viennent directement de lui ! Comme "Je vous aime" de Star Wars, ou quand Indiana Jones tire sur le mec... Il est juste comme ça tout le temps. Normalement, je dirais qu'il y a des centaines de façons de jouer n'importe quelle scène. Sauf si vous ravailliez avec Harrison et vous vous rendez compte qu'il n'y a qu'une seule excellente façon de la faire. Et lui, il sait déjà comment !"

La vision de Ridley Scott, ou l'art du Teasing

En pleine promotion américaine de son Prometheus, un journaliste a demandé à Ridley Scott quelle serait sa vision de Blade Runner 2. Réponse de l'intéressé : "Il y aura de vastes terres agricoles sans barrières ou quoi que ce soit d'autre, à perte de vue, plates comme les plaines de – où sont les Grandes Plaines aux USA ? Au Kansas, où vous pouvez voir au loin sur des kilomètres. Et c’est de la terre, mais ça a été "ratissé". A l’horizon on aperçoit une moissonneuse-batteuse futuriste avec des lampes à arc, parce que c’est l’aube. La moissonneuse est aussi grande que six maisons. Au premier plan, il y a une petite cabane de bois blanche avec un porche, comme si on était dans Les Raisins de la colère. Une voiture arrive de la droite, à deux mètres environ au-dessus du sol, poursuivie par un chien. Et c’est tout, je ne vous dirai rien d’autre".

L'homme aux origamis

Les fans de Blade Runner vont se réjouir : le mystérieux personnage de Gaff, qui parle l’Esperanto et se passionne pour les origamis, sera de retour dans la suite du film culte signée Denis Villeneuve.

Le comédien Edward James Olmos a lui-même annoncé la grande nouvelle dans l’émission Thetrend Talk Show : il reprendra bien son rôle de Gaff dans Blade Runner 2049. Dans le film culte de Ridley Scott sorti en 1982, Gaff assistait Rick Deckard (Harrison Ford) dans son enquête. Parlant surtout l’Esperanto, c’est lui qui faisait comprendre au héros que personne n’était dupe de ses véritables intentions quant à l’androïde Rachel (Sean Young).

Expert en confection d’origamis, c’est également lui qui semait tantôt des cocottes en papier, tantôt un bonhomme en allumettes sur son chemin, allant même jusqu’à déposer une petite licorne devant l’appartement de Rick Deckard, lui signalant ainsi la possibilité qu’il soit lui-même un Répliquant aux souvenirs fabriqués.

Une première version de 4 heures !

Le chef-monteur Joe Walker a révélé que le tout premier montage du film de Denis Villeneuve faisait pas moins de 4h. Une version tellement longue qu'il fut obligé de couper le film en deux parties. Le cinéaste et lui-même s'amusèrent d'ailleurs avec l'idée de sortir le film sous ce format, avec pour chacune des parties un sous-titre différent, histoire de bien les différencier.

"Les deux parties commençaient avec des yeux qui s'ouvraient. Il y a cet oeil géant qui s'ouvre au début du film, et le second lorsque Mariette se réveille et farfouille dans l'appartement de K. On a joué avec l'idée de mettre des sous-titres différents pour chacune des parties, mais on a rapidement abandonné cette idée. Ce qu'il reste de ça, c'est cette idée de rêve éveillé à propos du film. C'est un choix tout à fait délibéré en termes visuels, et c'est ce rendu esthétique vers lequel la production voulait tendre, que l'on ait au final dans le montage ce côté hallucinatoire" explique le monteur.

Jared Leto remplace David Bowie

Niander Wallace, inventeur de Répliquants obéissants, succède au Dr. Eldon Tyrell de Blade Runner. Il est interprété par Jared Leto dans la suite de Denis Villeneuve, qui voulait initialement David Bowie pour le rôle.

Etonnante information que le réalisateur a confiée au site anglais Metro peu avant la sortie de Blade Runner 2049 ! Le rôle que tient Leto dans la suite du classique signé Ridley Scott aurait donc dû être proposé à David Bowie qui, malheureusement, souffrait déjà d’un cancer dont il ne se relèverait pas lorsque le réalisateur songeait à le contacter.

"Notre premier choix [pour Niander Wallace] était David Bowie, qui a eu une telle influence sur Blade Runner", déclare Denis Villeneuve. Il ajoute : "Quand nous avons appris la triste nouvelle, nous nous sommes mis en quête d’un acteur similaire".

Drame sur le tournage

Durant le tournage à Budapest, l’équipe de Blade Runner 2049 a été endeuillée par le décès d’un technicien de 28 ans qui démontait le plateau de tournage, jeudi 25 août 2016. Travaillant sous une plateforme qui maintenait une lourde charge, le jeune homme a été surpris par l’effondrement de l’installation dans le studio Origo.

Le tournage était déjà terminé à cet emplacement lorsque l’incident a eu lieu. La suite de Blade Runner a ensuite continué sa production en Hongrie dans le studio Korda, près du village d’Etyek, à quelques kilomètres à l’ouest de Budapest.

Une équipe qui gagne

Denis Villeneuve s'est entouré de ses plus fidèles collaborateurs pour réaliser Blade Runner 2049. En premier lieu, il s'est à nouveau attaché les services du chef-opérateur maintes fois nommé aux Oscars, Roger Deakins. Les deux hommes ont déja travaillé ensemble sur Prisoners et Sicario.

Classé R

Blade Runner 2049 a été classé R (interdit aux moins de 17 ans non-accompagnés) aux Etats-Unis. Les raisons : sa violence, ses références au sexe, sa nudité et son langage.

Jared Leto aveugle

Pour les besoins du tournage de Blade Runner 2049Jared Leto a surpris son réalisateur Denis Villeneuve en allant jusqu'à se rendre temporairement aveugle pour incarner le personnage de Niander Wallace.

Dallas Buyers ClubSuicide Squad... On sait que Jared Leto a pour habitude de s'impliquer corps et âme dans ses rôles. Son implication dans Blade Runner 2049 ne devrait pas déroger à la règle. On a appris en effet, via une interview donnée à The Wall Street Journal, que le comédien est devenu temporairement aveugle pour les besoins du film de Denis Villeneuve.

"On a entendu toutes les histoires au sujet de Jared, comment il se transforme pour ses personnages, mais même de savoir cela ne m'a pas préparé à ce qu'il a fait, confie le réalisateur Denis Villeneuve. Il ne pouvait pas voir du tout. Il marchait avec un assistant, très doucement. C'était comme voir Jésus entrer dans un temple. Tout le monde est devenu super silencieux, et c'était comme un moment sacré. Tout le monde était en admiration. C'était tellement beau et puissant - j'étais ému aux larmes."

Villeneuve sans Jóhannsson

Le compositeur attitré de Denis Villeneuve, Jóhann Jóhannsson, ne sera finalement pas de la partie pour Blade Runner 2049. La musique du film sera composée uniquement par Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch.

Le site The Playlist a rapporté que Jóhann Jóhannsson a bel et bien été évincé totalement du film. C'est l'agent du compositeur lui-même qui l'indique, précisant néanmoins qu'il a "interdiction de dire quoi que ce soit pour des raisons contractuelles". La musique que l'on pourra entendre dans cette suite sera donc composée uniquement par Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch, qui auront pour mission de succéder à la très célèbre bande-originale de Vangelis du premier volet.

Dave Bautista trop jeune pour le rôle ?

Durant une interview accordée à Cinemablend, Dave Bautista s'est confié sur la manière dont il a réussi décrocher le rôle de Sapper dans Blade Runner 2049. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a dû cravacher :

"Je filmais Les Gardiens de la Galaxie 2 et je suis allé rencontrer Denis Villeneuve. Nous n’avions pas commencé la conversation depuis longtemps, vraiment pas longtemps, quand il m’a dit : "Je déteste te dire ça mon ami, mais tu es trop jeune pour le rôle". J’avais le cœur brisé. Mais pas seulement le cœur brisé, j’ai l’habitude qu’on me dise que je suis trop vieux pour des rôles. Donc là j’étais juste frustré. Nous avons parlé pendant des heures de tout et de rien, de films, de la vie, de Montreal.

Et je suis parti satisfait parce que je le respecte vraiment, j’admire son travail. Puis, on m’a demandé de faire un test maquillages donc j’ai dit : "Pas de problème. J’en suis !". Donc je l’ai fait, ils ont envoyé les photos et là "ça ne marche toujours pas !". 
Alors ils ont voulu que je fasse un test à l’écran. Les producteurs m’ont vraiment supporté pour ce rôle, mais ils ne voulaient pas aller contre les souhaits de Denis, lui il pensait juste que j’étais trop jeune. Puis, j’ai donc fait le test et Denis a dit : "ça marche !" Et j’étais là : "Ouiiii !"

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • Le Brio (2017)
  • Justice League (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Madame (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Jungle (2017)
  • Thelma (2017)
  • Coco (2017)
  • Mazinger Z (2018)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Good Time (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • La Lune de Jupiter (2017)
  • Carbone (2017)
  • La Part des Anges (2012)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
Back to Top