Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Octobre
note moyenne
3,9
191 notes dont 39 critiques
26% (10 critiques)
21% (8 critiques)
33% (13 critiques)
13% (5 critiques)
8% (3 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Octobre ?

39 critiques spectateurs

Saint-Just
Saint-Just

Suivre son activité Lire ses 11 critiques

5,0
Publiée le 28/02/2009
Le plus beau film du monde. le seul qui m'ai fait verser une larme. Le génie d'Eisenstein et de John Reed!
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 5 583 critiques

4,0
Publiée le 27/07/2006
Réalisé à la gloire de la révolution russe ; heureusement qu'Eisenstein a du talent Octobre est devenu une véritable oeuvre et non un simple film de propagande pompeux. Pas la peine de vénérer l'Oncle Jo pour apprécier Octobre mais juste aimer le 7ème art.
Kill-Jay
Kill-Jay

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 928 critiques

1,0
Publiée le 29/01/2012
Moi qui suis déjà loin d'avoir des opinions politiques communistes je suis servi. Mais en plus de ça, je n'aime pas vraiment les films à caractère de propagande et par dessus tout je trouve ce film énormément lourd. Autant je pourrais supporter si le message était fin amlgré le fait qu'il soit favorable à une opinion mais là non c'est vraiment trop pour moi. Je n'ai pas tenu plus d'une heure devant ce tissu de conneries pro-bolchévik et anti capitaliste. Malgré une mise en scène dynamique, Eisenstein ne parvient pas à captiver et même s'il est peut-être l'un de ses films les plus abouti selon la critique, il ne me satisfait pas personnellement. Je me dois donc de voir d'autres films de ce réalisateur pour me faire une véritable idée.
Gonnard
Gonnard

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 925 critiques

1,0
Publiée le 05/09/2009
D'un ennui mortel. Un classique du cinéma de propagande, donc à voir absolument. C'est vraiment caricatural tellement c'est partisan. Oui, je sais, c'est le but. La première partie est assez claire, en revanche dans la seconde on plonge dans la confusion totale.
Ti Nou
Ti Nou

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 383 critiques

4,0
Publiée le 15/01/2018
Comme avec ses deux films précédents, Eisenstein s’intéresse aux masses et ne définit pas de personnages. C’est un film de propagande spectaculaire remarquablement exécuté donnant une grande importance aux symboles.
Antoine D.
Antoine D.

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 343 critiques

3,5
Publiée le 29/10/2017
Eisenstein a contribué à la propagande soviétique notamment avec le film Octobre commandé en 1927 pour fêter le 10ème anniversaire de la révolution bolchévique et ressorti il y a 2 semaines dans des salles spéciales. Dans ce film qui a coûté 800 000 roubles (plus de 100 fois le prix des films à l'époque), Eisenstein a dû diriger environ 11 000 figurants.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 554 critiques

3,0
Publiée le 08/10/2017
Le Cuirassé Potemkine fût un succès. C’est avec cette notoriété qu’on demanda à Sergueï Mikhailovich Eisenstein un film pour célébrer le dixième anniversaire de la révolution bolchévique. Octobre raconte alors tout le processus de la révolution en passant du gouvernement provisoire d’Alexandre Kerenski à la victoire de Lenine et de ses partisans. Le film désormais considéré comme un grand classique sortira en 2017 en version restaurée, très certainement pour la célébration du centenaire. Mais si des scènes sont mémorables comme la chute de la statut du Tsar ou encore l’ouverture du pont-levis, le scénario est très confus pour quiconque ne connait pas l’histoire du régime. Eisenstein déploiera d’immenses moyens pour ce film comme les nombreux figurants, mais le montage excessivement rapide nous limite dans la compréhension générale du document finalement que fictif, puisque véritablement propagandiste. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 2 856 critiques

3,0
Publiée le 11/07/2017
Eisenstein frappe aussi fort avec les images qu'avec le récit en lui-même. Tout est hyper mis en scène: les cadrages sont hallucinants, les actions sont hyper violentes et les images sont parfois sacrément choquantes. De plus le rythme est vraiment bien dosé avec ces moments intimes et mélancoliques qui expriment l'amertume du peuple ou sa douleur.
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 302 critiques

5,0
Publiée le 01/01/2017
En 1925, Sergeï Eisenstein prouva qu'il était un cinéaste de talent avec le Cuirassé Potemkine. Il confirme son génie avec Octobre où il perfectionne la technique du montage. Il associe des images qui feront surgir du sens chez les spectateurs : l'intrusion du peuple dans le Palais d'Hiver, la destruction de la statue du Tsar, un cheval blanc mort basculant d'un pont-levis... Commissionné pour célébrer le dixième anniversaire de la révolution bolchevique, Octobre confirme le sens de la créativité chez Eisenstein dont la réalisation atteint ici le niveau de la perfection. Du grand cinéma.
Vi.Carlito
Vi.Carlito

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

3,5
Publiée le 08/09/2014
Un montage incroyablement dynamique qui peut donner de très belles scènes, mais qui ne laisse aucun moment pour souffler. A la moitié du film je n'en pouvais déjà plus... Mais on est forcé malgré tout de reconnaître les grands talents du cinéaste soviétique.
Bardon de Kater
Bardon de Kater

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 67 critiques

5,0
Publiée le 22/05/2014
Il est curieux que ceux qui poussent des cris d'orfraies en criant au film de propagande n'aient point hurlé de la sorte pour "Quo Vadis" (propagande chrétienne), "Contact' (propagande mystico-gélatineuse) ou "Rencontre du 3ème type" (propagande ufologique) A ces deniers qui pour ma part m'exaspèrent, je préfère le premier, croire en la révolte me paraîssant toujours salutaire (évidement ce qui se passe après, c'est une autre histoire, mais la question n'est pas là) Et puis au moins "Octobre", c'est du cinéma !
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 871 abonnés Lire ses 3 685 critiques

4,0
Publiée le 17/09/2011
J'aime assez les Eisenstein que j'ai pu voir, j'adore la Grève, aime le cuirassé Potemkine et apprécie les deux Ivan le Terrible, mais c'est la première fois que j'y vois un vrai film de propagande soviétique. Potemkine ou la grève étaient plus des appels à se rebeller contre l'exploitation, ce qui est parfaitement normal, pas de propagande là derrière pour moi. Mais là les gentils sont clairement les bons bolchéviques. Ça ne me dérange pas du tout, surtout que c'est rendu de manière splendide. C'est un film épique au possible, l'arrivée de Lénine en Russie au début de film donne des frissons, on sent la ferveur populaire, on est dans pris dans cette foule, idem pour le final où les bolchéviques vont destituer le gouvernement provisoire, c'est exceptionnel, entraînant et magnifique. C'est un film qui est passé à la postérité car les images filmées par Eisenstein sont bien souvent confondues avec des vraies images d'archives d'octobre 1917, je ne sais pas avec quelle précision les événements sont retranscrit, mais ça donne envie d'être dans cette foule à aller chasser le bourgeois ! Après lorsqu'on parle d'Eisenstein, on ne peut pas ne pas parler du montage, et là c'est absolument brillant, au delà de toutes mes espérances. Le génie d'Eisenstein c'est d'arriver à faire d'un sujet qui pourrait puer un peu : film de propagande sur l'arrivée de Lénine au pouvoir (euh pardon : des soviets), mais d'en faire un film totalement jouissif, retranscrivant la ferveur populaire, tout en étant un putain de film expérimental. Le montage signifiant qu'un général se prend pour Napoléon, arrivant sans lourdeur à en faire un exercice de style, c'est un régal. Bien sûr le montage participe très activement au côté épique, mais voir des horloges se transformer en applaudissements par exemple, ça marque. Le montage est très dynamique, on a parfois des images limites subliminales, les plans s'enchaînent parfois à une vitesse folle, on est dans le mouvement de cette révolution. C'est vraiment brillant. La seule chose que j'aurai à redire, c'est peut-être une légère baisse de rythme avant l'assaut final.
hamasiblan
hamasiblan

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 449 critiques

2,0
Publiée le 10/06/2011
Surprenante modernité technique pour l'époque, le film reste cependant ennuyeux et réservé à un public instruit, connaisseur de la période. Film de propagande certes, mais on ne dit pas ça lorsqu'il s'agit d'un film de guerre américain...or... Bref, à voir car film historique et mondialement connu, et surtout pour l'interprétation superbe de réalité de Lénine !
calamarboiteux
calamarboiteux

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 438 critiques

3,0
Publiée le 14/10/2010
Le récit de la révolution d’octobre à Saint-Pétersbourg ; film réalisé pour son dixième anniversaire, à la gloire du régime soviétique. La musique additionnelle est un montage d’extraits de l’œuvre de Dimitri Chostakovitch, autour de sa deuxième symphonie. A l’actif de cette très longue production pour l’époque (1h50), de très beaux plans fixes, visages, statues, masques, et de très belles séquences (mouvement de foule place du Palais, mort du cheval blanc, etc.), dans lesquelles de multiples incrustations très brèves et parfois superposées donnent du relief (technique dite « montage des attractions »). Au passif, une mauvaise utilisation des cartons, redondants, peu utiles, et absent quand il faudrait, ce qui empêche de bien suivre l’action. Et surtout, faute de linéarité, et à trop vouloir entrecroiser tout, l’incapacité de construire un film lisible, ce qui est pourtant facilement réalisable en cinéma muet (cf. le dernier des hommes de Murnau). L’assaut du palais d’hiver est à ce propos révélateur : lieux vaut en lire le récit avant de le regarder si l’on veut comprendre ce qui s’est passé ! Fouillis et redondances aidant, on en vient à trouver l’œuvre longue, fort longue !.... Belle et spectaculaire musique néoclassique de Chostakovitch, méritant que le film soit vu avec un orchestre la jouant.
RENGER
RENGER

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 434 critiques

3,0
Publiée le 21/09/2010
Octobre (1927) est une oeuvre de commande réalisée à l’occasion du dixième anniversaire de la prise du pouvoir par les Bolcheviques. Si elle fut à l’origine réalisée en muet, quarante ans plus tard, une seconde version vue le jour, sonorisée cette fois-ci. Sergei Mikhailovich Eisenstein, à qui l’on doit le célèbre Cuirassé Potemkine (1925) ne s’en cache pas, le film est ici avant tout une œuvre de propagande, avec son lot d’images fortes, de façon à marquer les esprits. Un montage brutal, une qualité photo parfaite, étrangement, malgré son âge très avancé, le film s’est admirablement bien conservé !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top