Mon AlloCiné
Le bonheur... terre promise
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le bonheur... terre promise" et de son tournage !

A l'aventure !

Le réalisateur Laurent Hasse a eu l'idée toute simple de traverser la France à pied et seul, du Sud au Nord, en suivant ce qu'on appelle "la méridienne verte", ligne imaginaire qui traverse le pays de la frontière espagnole jusqu'à la mer du nord. Selon le cinéaste, sa motivation première a été la réflexion sur la vie et la quête du bonheur.

C'est l'histoire d'un titre...

La notion de Terre Promise du titre ramène à une notion religieuse que le réalisateur dément : "Il ne faut y voir aucune connotation religieuse...Le mot bonheur devait donc figurer en bonne place dans le titre. Mais je voulais que ce mot cohabite avec l’idée de terre ou de territoire traversé, et surtout l’idée de la promesse d’y trouver quelque chose. D’où : Le bonheur... Terre promise", confesse Laurent Hasse.

Caméra et sac à dos

Laurent Hasse n'a utilisé que le strict minimum concernant le matériel audiovisuel, "tout devait tenir dans un sac à dos", confie le cinéaste. Celui-ci n'a donc pas utilisé de projecteurs, perche ou autre trépied. En plus de son matériel de randonneur, sa caméra, très légère, devait également tenir dans son sac à dos. Au niveau des conditions de tournage, Hasse n'a obéi à aucune règle : "Je ne me suis fixé aucune règle, sinon celle qui consiste à n’écouter que ses envies. Il m’arrivait par exemple de m’arrêter pour faire un plan tous les 100 mètres ou presque, juste parce que le paysage m’y invitait et que la lumière était belle. À l’opposé, j’ai pu marcher 3 ou 4 jours sans jamais sortir la caméra pour cause de pluie incessante et de moral dans les chaussettes", déclare le réalisateur.

Frayeurs postales

Laurent Hasse ne pouvant pas amener avec lui un stock important de cassettes, il en achetait régulièrement dans les différentes villes visitées et envoyait les bandes déjà tournées à son producteur par voie postale. La peur que La Poste perde ses cassettes tiraillait le cinéaste à chaque fois. Sa frayeur a été justifiée quand un carton de 10 bandes s'est perdu pendant plusieurs semaines avant d'arriver à son destinataire.

Un montage difficile

Les nombreuses heures de rushes que Laurent Hasse a collecté lui ont permis d'avoir l'embarras du choix au montage... Parfois plus d'embarras que de choix selon le réalisateur : "Il fallait que chaque nouvelle rencontre et ce qui se passait ou se disait, fasse avancer ma réflexion sur et autour du bonheur et que ces mêmes rencontres soient mon carburant jusqu’à la rencontre suivante. Pour cela, il a fallu faire des choix radicaux, non sans douleur car chaque coupe, chaque séquence ou rencontre que l’on supprime est un deuil", confie le cinéaste-randonneur.

Improvisation et feelings

Laurent Hasse a réalisé les entretiens avec les personnes rencontrées lors de son périple de manière totalement improvisée en fonction de l'interlocuteur et de l'ambiance du moment.

J'irai dormir chez vous

Le concept de Le Bonheur, Terre Promise... n'est pas sans rappeler l'émission TV réalisée par Antoine de Maximy, "J'irai dormir chez vous". Dans ce programme, le baroudeur se rendait dans des pays étrangers avec un minimum de matériel dans le but de rencontrer les gens, passer du temps avec eux et finir par se faire inviter à dormir. Antoine de Maximy en a même fait un long-métrage documentaire en 2007, J'irai dormir à Hollywood.

Carnets de voyage

Le réalisateur tenait chaque soir un carnet de voyage dans lequel il compilait ses impressions sur son odyssée, ses rencontres et rédigeait en partie ce qui sera la voix-off du film : "c’est de ces carnets que sont extraites la plupart des voix off du film. Je ne suis, en général, pas à l’aise avec les voix off surtout lorsqu’elles sont introspectives, mais pour ce projet à la première personne, elles ont été essentielles pour resserrer le propos, autoriser les ellipses et emmener le spectateur dans mes pas d’une rencontre à l’autre", révèle Laurent Hasse.

Récompenses

Le bonheur... terre promise a été présenté à de nombreux festivals et a remporté notamment le Grand prix au Festival du Film d’Education d'Evreux, le Prix spécial du jury au Festival Millenium de Belgique ou le Grand prix au Festival Ecozine en Espagne.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Ant-Man et la Guêpe (2018)
  • Les Indestructibles 2 (2018)
  • Christ(off) (2017)
  • Ma Reum (2017)
  • Fleuve noir (2016)
  • Break (2018)
  • Paranoïa (2018)
  • Skyscraper (2018)
  • Come as you are (2018)
  • The Guilty (2018)
  • Mission: Impossible - Fallout (2018)
  • American Nightmare 4 : Les Origines (2018)
  • Paul Sanchez Est Revenu ! (2018)
  • Braqueurs d'élite (2017)
  • Le Transporteur Héritage (2015)
  • Tamara Vol.2 (2017)
  • Au Poste ! (2018)
  • Maya l'abeille 2 - Les jeux du miel (2018)
  • Vierges (2017)
  • Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses (2018)
Back to Top