Notez des films
Mon AlloCiné
    Kedach ethabni (How big is your love)
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Kedach ethabni (How big is your love)" et de son tournage !

    Loin des clichés

    Avec ce film, Fatma Zohra Zamoum cherche à dépeindre un morceau de vie dans l'Algérie d'aujourd'hui, loin des clichés. A l'opposé du discours habituel que l'on peut tenir sur ce pays souvent décrié, la réalisatrice a voulu se centrer sur des valeurs essentielles : celles des relations humaines.

    Le divorce est ses dommages collatéraux

    La réalisatrice Fatma Zohra Zamoum explique qu'elle a choisi de centrer son film sur le divorce, un phénomène encore récent en Algérie, car selon elle, les conséquences que cela entraîne sur les vies des enfants et des parents restent méconnues.

    Des héros pas comme les autres

    Fatma Zohra Zamoum a voulu faire reposer l'histoire de Kedach ethabni (How big is your love) sur des personnages que l'on voit peu au cinéma, à savoir les enfants et les personnes âgées, car d'après elle, "la richesse de leur imagination et leur caractère peu conventionnel gagnent à être connus".

    Des acteurs polyvalents

    L'actrice Nadjia Debahi-Laaraf, qui joue la grand-mère du petit garçon, est également chanteuse. Elle a interprété plusieurs chansons sur la bande-originale du film. Nourdine Alane, qui joue le père du garçon, est lui aussi musicien et chanteur professionnel dans la vie. C'est d'ailleurs lui qui a composé le thème principal de Kedach ethabni (How big is your love), qui est une inspiration de la célèbre chanson "El maqnine ezzine" d'El Badji.

    Un petit rayon de soleil

    Racim Zennadi, le jeune Adel du film, a fait ses débuts en tant qu'acteur sur le plateau de Kedach ethabni (How big is your love). La réalisatrice confie que le petit garçon était "la lumière de leur tournage", expliquant qu'il a apporté beaucoup d'énergie et de professionnalisme, ondes positives qui ont été communiquées à toute l'équipe du film.

    Sur les hauteurs d'Alger

    Le tournage a duré cinq semaines, et s'est déroulé sur les hauteurs d'Alger, dans les environs de Djebel Koukou, regroupant à la fois des professionnels du cinéma, et des non-professionnels, expérimentant leur premier film.

    Le tour des festivals

    Malgré son modeste budget, Kedach ethabni (How big is your love) s'est fait connaître un peu partout dans le monde, grâce à sa participation dans de nombreux festivals : il fut projeté pour la première fois au Festival du Film de Doha (Qatar) en octobre 2011, puis au Festival Méditerranéen de Montpellier à la même période. Par la suite, il fut sélectionné au Festival International du Film d'Inde à Goa à la fin de l'année 2011, avant d'être montré dans ses contrées au Festival Arabe d'Oran. Enfin, il fut diffusé au Festival du Film de Palm Springs (Etats-Unis) au début de l'année 2012.

    La boucle est bouclée

    L'histoire du film a commencé à Namur en octobre 2009, quand sa réalisatrice Fatma Zohra Zamoum a participé, au stade du scénario et au début de son financement, aux "Ateliers de production" organisés dans la ville belge.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • L'Ombre de Staline (2019)
    • La Bonne épouse (2019)
    • Tout Simplement Noir (2020)
    • Filles de joie (2019)
    • De Gaulle (2019)
    • En avant (2020)
    • Invisible Man (2020)
    • Artemis Fowl (2020)
    • The Demon Inside (2018)
    • Les Parfums (2019)
    • Radioactive (2019)
    • The Hunt (2020)
    • Eté 85 (2020)
    • Chained (2019)
    • Jumbo (2020)
    • Jeunesse sauvage (2019)
    • Nous, les chiens (2019)
    • Un fils (2019)
    • Une Sirène à Paris (2019)
    • Carbone (2017)
    Back to Top