Mon AlloCiné
La Parade
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Parade" et de son tournage !

Un réalisateur engagé

Srdjan Dragojevic est un réalisateur et scénariste très célèbre en Serbie. Avec La Parade, il signe son septième long-métrage. Ses films, la plupart du temps engagés, se font souvent remarquer par la critique, en Serbie mais aussi au niveau international. La Parade a été élu en 2011 "Meilleur long-métrage" au Fipresci Srbija (en Serbie) et a également été récompensé au Festival international du film de Berlin de 2012.

Un devoir de citoyen

La nécessité de faire ce film n'a jamais été aussi pressante pour son metteur en scène. Selon Srdjan Dragojevic, le film apparaît dans un contexte où les choses n’ont jamais été aussi graves en termes de droits de l’homme et plus spécifiquement de droits des personnes homosexuelles. Il affirme : "J’ai toujours eu à l’esprit que réaliser La Parade était mon devoir de citoyen."

Des ennemis amis

Dans le film, le personnage principal serbe fait appel à un Croate, un Musulman de Bosnie et un Albanais du Kosovo. L'origine de ces personnages est assez controversée, puisqu'il s'agit d'ex-ennemis ayant combattu dans les guerres qui ont ravagé l'ex-Yougoslavie dans les années 1990.

Trois ans pour un film

Le réalisateur Srdjan Dragojevic a mis plus de trois ans à faire ce film. Ces longues années ont été nécessaires pour faire face aux menaces d’organisations nationalistes et néonazies, qui auraient pu empêcher la bonne continuation du film. Le cinéaste déclare à ce sujet : "Nous avons dû tourner presque secrètement, avec un manque constant d’argent…"

Beaucoup de bruit

Pour Srdjan Dragojevic, La Parade va provoquer beaucoup de réactions en Serbie, et c'est ce qui l'a poussé à réaliser ce film : "Ils vont crier, ils vont hurler mais ils vont regarder le film. Et quand ils le regarderont, peut-être vont-ils réfléchir et reconsidérer leurs préjugés et stéréotypes à l’égard de ceux dont la seule faute est d’être différents", explique-t-il.

Images réelles

La scène finale de La Parade a été tournée en 2010, lors la première Gay Pride considérée comme "réussie" de toute l’histoire de la Serbie. En 2001, la première tentative de l’histoire de la Serbie d’organiser une Gay Pride s’était violemment terminée. Cette fois-ci, 6 500 policiers étaient réunis pour protéger moins de 1 000 militants gays et amis des gays, contre 7 000 hooligans et néo-nazis.

Succès au box-office

Lors de sa sortie, La Parade a dominé le box-office balkanique avec 500 000 entrées notamment en Serbie, mais aussi en Croatie, Slovénie, Macédoine et Bosnie.

Polémique

Avant la sortie du film, le cinéaste Srdjan Dragojevic avait organisé une projection pour des professeurs en leur demandant de conseiller le film à des lycéens. Face à cela, la presse serbe s'est immédiatement enflammée, l'accusant de vouloir "endoctriner" les jeunes. Le projet a donc dû être abandonné.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Leto (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Le Grand Partage (2015)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (2014)
  • A Star Is Born (2018)
Back to Top