Mon AlloCiné
    Cartel
    note moyenne
    1,8
    4973 notes dont 858 critiques
    3% (30 critiques)
    11% (94 critiques)
    16% (137 critiques)
    19% (162 critiques)
    23% (201 critiques)
    27% (234 critiques)
    Votre avis sur Cartel ?

    858 critiques spectateurs

    Jeanluc.M
    Jeanluc.M

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 151 critiques

    2,5
    Publiée le 14 novembre 2013
    J'ai attendu une grande partie du film, je me suis un peu ennuyé, j'ai été assez heurté, non par la violence en elle même présente dans ce film, mais par la façon dont elle est montrée; comme pour répondre à une demande spécifique émanant de grands sadiques détraqués. Ajoutez à ça des dialogues, qui illustrent souvent un concours de kekettes sous-jacent, et s'adressant certainement à des personnes qui affectionnent la "philosophie de comptoir" Je n'ai pas trouvé la narration de l'histoire d'une clarté suffisante pour me garder captivé. Il y a avait certainement d'autres tentatives à faire, celle-ci pour moi est un peu loupée... Si je devais émettre un son pour ce film ? : moueeeffff.
    Romain C.
    Romain C.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 16 novembre 2013
    Ce film n'a aucun intérêt, surement le plus mauvais film de Ridley Scott, on en attendait vraiment plus pour un casting pareil ...
    Théophile C
    Théophile C

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 16 novembre 2013
    pourquoi mettre des notes comme 0 ou 1/2 à se fait film ?? c'est un bon film qui pour une fois ne rend pas le spectateur omniscient mais il l'oblige à faire les rapprochements tout seul , c'est peut être déjà trop lui demander. des dialogues intéressants , des bons acteurs et des scènes réalistes même si elles sont chaudes (sexuellement parlant ou physiquement). oui je me pose encore plein de questions mais au fond on comprend ce qui se passe donc stop au geremiade, on ne vous expliquera pas dans tous les films fois trois fois ce qui se passe
    Loïc G.
    Loïc G.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 17 novembre 2013
    Magnifique casting... Mais je n'ai rien d'autre a dire de bon sur ce film
    Nicokia777
    Nicokia777

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 19 novembre 2013
    Chaque nouveau film de Ridley Scott ramène dans les salles ses nostalgiques de Blade Runner ou d'Alien. Et depuis quelques années chacun de ses films nous en éloigne un peu plus. Aussitôt Cartel commencé, on sent que la première heure servira à poser l'intrigue, présenter les personnages, laisser aux acteurs le temps de cabotiner, nous montrer les zones désertiques de la frontière américano-mexicaine qui semblent incontournables depuis quelques années pour appâter le chaland. Jusque-là rien d'anormal dans un film de 3h. Ah, celui-ci n'en fait même pas 2 ? Qu'à cela ne tienne, on sait que l'heure qui suit va être d'une densité incroyable, pleine de rebondissements, de confrontations, de scènes et de punchlines mémorables. Hélas on en demande visiblement trop : un gros quart d'heure de rythme où les intrigues se rejoignent, où, soyons francs, l'on comprend enfin ce qu'il se passe, et l'intensité retombe pour laisser la place à une conclusion brouillonne associée à un espèce de plaidoyer larmoyant contre la méchanceté du monde, bouh. Pour une raison inconnue, le réalisateur passe un temps fou en plans séquences où des personnages qui ont vraisemblablement chacun un sacré passif ainsi qu'un background commun échangent des propos sibyllins, multiplient les private jokes qui nous passent à cent lieux, voire s'amusent à se faire peur en racontant quelle est l'exécution à la mode à Ciudad Juarez. Certains scènes sont réussies, la plupart extrêmement ciselées, mais cette recherche effrénée voire parfois poussive de moments cultes entre grands noms du cinéma ne prend pas et on éprouve même un certain malaise à voir Javier Bardem, Brad Pitt et Cameron Diaz en rajouter jusqu'à l'autoparodie. Là où le bât blesse, c'est que cette heure ne semble pas du tout suffisante pour nous les faire vraiment connaître tous ces seconds rôles qui sont apparemment une belle bande de psychos et qui devraient donner du tonus au film, et donc lorsque certains se font dézinguer, on n'en tire véritablement aucune émotion. On a l'impression qu'il faudrait dix fois plus de temps à Ridley Scott pour développer convenablement les liens qui unissent les protagonistes, créer la toile de fond, développer l'ambiance électrique d'une contrée sans foi ni loi. Hélas il n'a pas le format dont bénéficiait Vince Gilligan dans Breaking Bad - la comparaison avec les bonnes séries actuelles et celle-ci en particulier ne peut s'empêcher de venir à l'esprit, surtout qu'on croise Hank Schrader - le roman de Cormac Mac Carthy méritait sans nul doute une durée d'exposition plus longue. Alors si au bout d’un moment les éléments de l'intrigue se mettent globalement bien en place et que la tension monte d'un cran, elle retombe tout aussi rapidement après le premier mort. Et c'est là où réside le deuxième défaut de Cartel : le message qu'il souhaite faire passer. Si on veut faire une histoire somme toute classique de quelques aventuriers modernes bien classes qui s'apprêtent à monter un coup pour pouvoir continuer à s'acheter de belles sapes, offrir des diamants à leurs meufs, maintenir une street cred, et qui vont se faire doubler puis finir zigouillés à cause justement de ces femmes qui sont leur point faibles, why not, ça cassera pas des briques niveau portée artistique, mais ça a servi de trame à de nombreux bons divertissements. Le problème c'est que l'on bifurque tout d'un coup dans une sorte de diatribe politique, de condamnation de l'horreur quotidienne, de la banalisation de la violence et du déni de la vie humaine. Soit, le message est louable bien qu'un peu évident, et s’il peut parfois pâtir de certains alourdissements comme les références aux snuff movies ou la présence des guépards apprivoisés de Bardem – sans doute un douteux parallèle entre les personnages et de grands fauves solitaires -, le jeu de Michael Fassbender est crédible dans l’errance hagarde et le désespoir où le plonge les méthodes sanguinaires du cartel . Mais pourquoi un tel revirement dans le scénario ? pourquoi un tel angle de réflexion apparaît-il au moment même où la tension dramatique aurait du s'emballer, le tout au détriment d'une fin claire et construite ? Cet angle saborde totalement la fin du film, les liens entre Cameron Diaz, Brad Pitt et le Cartel dans la récupération des dollars sont au mieux sous-entendus, au pire complètement nébuleux. J'ai presque envie de croire que Ridley Scott a été obligé de raccourcir la deuxième partie de son film pour des histoires de contrainte budgétaires. Au final on a l'impression d'avoir vu un polar d'1h20 dont la fin a été remplacée par 30mn d'Enquêtes Exclusives avec Marie-Ange Casalta. Et en conclusion je pose la question qui tue : pourquoi The Counselor ? le héros aurait pu être tourneur-fraiseur au lieu de conseiller juridique que ça n'aurait pas beaucoup changé l'histoire du film (je ne sais pas dans le livre). Quand un titre français apparaît plus clair que le titre original, c'est signe qu'on peut passer son chemin.
    Valentin Benbourek
    Valentin Benbourek

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 20 novembre 2013
    N'écouter pas les critiques, et ne vous fié pas qu'a une simple serez agréablement surpris :)
    Téféri L
    Téféri L

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 78 critiques

    1,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Sérieux, à quoi ça sert de réunir un casting de ouf pour faire de la merde! Y'a pas de rythme, le scénario est pourri, l'intrigue tient 5 minutes (vraiment)!!! La plus grosse déception de 2013.
    nathaliewell
    nathaliewell

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 84 critiques

    1,5
    Publiée le 20 novembre 2013
    Les meilleurs moments du film ? La bande annonce ! Une fois encore, une affiche d’acteurs qui donnent envie d’aller voir le film. Une fois encore la preuve qu’un super casting avec des acteurs excellents, ne suffit pas à faire un film. Une intrigue qui est posée pendant les 45 premières minutes qui au final est complètement laissé de coté ! Les têtes effarées pour ne pas dire « dégoûtées » des spectateurs m’ont finalement rassurée quant à mon sentiment de déception mélangé à une incompréhension totale ! En effet je n’ai rien compris à l’histoire, rien compris à l’intrigue et encore moins au dénouement si dénouement il y a eu mais je me rends compte que je ne suis pas la seule en lisant les avis des spectateurs, et je dois avouer que cela me rassure !! Grosse déception…
    Matthieu White
    Matthieu White

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 23 novembre 2013
    Évidemment The Counsellor n'est pas parfait en tout points, mais face à la sévérité globale des critiques, il me semblait juste de "contrebalancer" ce flot de négativisme par un léger excès d'étoiles! Cartel (son titre français) est évidemment un film clivant, que l'on adore ou que l'on déteste, mais assurément ce n'est pas un film raté. Ridley Scott retranscrit avec beaucoup de froideur et au travers d'une photo sublime la violence glaçante et incidieuse d'un monde où l'opulence n'est qu'une facade dont le vernis peut craqueler à tout moment. Servi par un casting de rêve et des dialogues ciselés, le film maintient une tension permanente, sur le fil du rasoir (ce qui peut rendre le film "ennuyeux" aux dires de certains), il suffit juste de se laisser emporter par l'ambiance de ce film. C'est par ailleurs tout sauf un film d'action, le parti pris est bien plus subtil et intelligent. La violence est réelle mais très souvent suggéré et l'histoire se veut surtout une fable sur l'importance des décisions humaines, la place de chaque être dans le monde qui les entoure, la portée de leurs choix sur leur existences et celles de leurs proches. Ridley Scott réussi donc là un très bon film (là où Oliver Stone nous a livré une bouse indigeste avec Savages) que l'on comprend d'autant mieux quand on sait qu'il l'a réalisé après le suicide de son frère (Tony Scott). À voir!
    Myene
    Myene

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 338 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2013
    Pour moi ce film futur classique,n'a pas rencontré d'adhésion car il n'est pas facile d’accès nous avons la un premier scénario d'un écrivain octogénaire mondialement reconnu pour "the road" on trouve donc dans le déroulement tortueux et hyper violent de l"intrigue les thèmes qui lui sont chers et une forme de testament funèbre d'un ancien qui n'a pas encore ouvert sa voie/voix à la sagesse et son noble (? ) détachement Ce film est impitoyable sur notre incapacité à contenir notre vanité et notre avidité ,sur la vision terrifiante des "sur-pouvoirs" féminins spoiler: /animaux incarnés par Cameron DIAZ sorte d'extra terreste fait peut être de composants qui synthétisent le diamant et le félin... mais aussi sur la rémanence de l'humanité dans le fait d'aimer : spoiler: Penelope Cruz ici sacrifiée et non sauvé comme l'enfant de "the road"
    Louis Morel
    Louis Morel

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 833 critiques

    1,0
    Publiée le 22 décembre 2013
    Comment un super scénariste, une réalisateur de génie (Ridley Scott tout de même !) et un tel casting ont ils put aboutir à un film aussi informe, indigeste et aux personnages tous plus détestables les uns que les autres ?!?
    Hash07
    Hash07

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 585 critiques

    1,0
    Publiée le 25 mars 2014
    Un casting impressionant malheureusement ça restera le seul interet, un film assez lent pour un scénario banal dont la fin laisse a désirer.
    105
    105

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 16 novembre 2013
    En tant que critique cinéma, je vois des films de toutes sortes, mais de telles daubes, c'est rare ! Ce film au casting génial se révèle comme une nullité sans nom... Je me suis endormie, j'ai eu 30min de paix sur ces 1h50
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    1,0
    Publiée le 20 novembre 2013
    "Et l'Oscar 2014 du gros pétard mouillé est attribué à..." Bon, on va pas faire durer le suspense surtout que si vous lisez cette critique, vous savez que je parle de "Cartel", le dernier Ridley Scott, scénarisé par l'auteur de "No Country for Old Men", Cormac McCarthy et interprété par un all-star cast. Si je vous parle de "No Country for Old Men", ce n'est certainement pas anodin puisqu'on se retrouve ici devant une parodie du chef d'œuvre des frères Coen, sauf qu'elle ne s'assume pas. Reste donc un thriller désespérément bavard, aux scènes gratuites spoiler: (Cameron Diaz faisant l'amour à une Ferrari, WTF!!) , aux personnages stéréotypés et peu attachants (Penélope Cruz fait tellement gourde qu'on se demande si elle a lu le scénario avant de faire le film) et au scénario hitchcockien (un pauvre gars qui se retrouve victime d'un enchainement des événements) mais réalisé par un Ridley Scott absent (le décès de son frère Tony pendant le tournage??). Seule une scène a créé la jouissance chez moi spoiler: (la mort bien crade de Brad Pitt) . Bref, une déception vu son metteur en scène, son auteur et son casting!!!
    So-Allen K.
    So-Allen K.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Ce film.. Un navet, les acteur serait pas connu, j'me dirais ! "c'est quoi ses acteur de merde" bref un film pas digne du cast' du real' pas digne de sortir au ciné.. si vous voulais regardé du vrais "CARTEL" Breaking bad suffit ! Allez pas voir ce film ! bonne journée !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top