Mon AlloCiné
    Cartel
    note moyenne
    1,8
    4974 notes dont 858 critiques
    3% (30 critiques)
    11% (94 critiques)
    16% (137 critiques)
    19% (162 critiques)
    23% (201 critiques)
    27% (234 critiques)
    Votre avis sur Cartel ?

    858 critiques spectateurs

    etoile_du_jaguar
    etoile_du_jaguar

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 74 critiques

    0,5
    Publiée le 13 novembre 2013
    Ce qu'on appelle une daube, un ragoût. Comment peut-on faire aussi mauvais? La distribution est somptueuse, sauf le personnage principal totalement transparent. La première scène sous les draps est digne d'un ado en pleine puberté. Ridley Scott à un problème de vieillesse!! Après, cela s'enchaîne sans queue ni tête (c'est le cas de le dire).. Même pas un peu d'action à quoi se raccrocher. Ridley Scott avait du snifer en lisant le scénario, totalement embrumé! Aie, ça craint.
    sgtdede
    sgtdede

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 18 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2013
    Le genre de film qu'on adore ou qu'on déteste, mais j'ai été très agréablement surpris au vu des critiques qu'il a reçu. Maîtrisé et immersif, un très bon thriller de Ridley Scott. Plus quelques scènes mémorables, une scène de meurtre en particulier. Bref si vous voulez mon avis : laissez de côté les critiques pour ce film et faites vous votre propre idée. Dans tous les cas il mérite vraiment qu'on lui laisse sa chance.
    vuvuzela
    vuvuzela

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 324 critiques

    2,0
    Publiée le 16 novembre 2013
    Pourquoi ce film est-il mauvais, et salué par un noyau dur de fans sincères? Dans un premier temps il flatte nos bas instincts, voir nos peurs primales, en donnant une place fascinante à la toute puissance du cartel de la mafia mexicaine, pieuvre aux ramifications dominatrices officielles et officieuses. Le tout est filmé avec une très belle image, et des acteurs très bien dirigés dans une mise en scène qui pulse un scénario manquant de suspense. En effet la trame tiens du pastiche, de la série B, enfilant les plans de violences comme un émule de Tarrantino. Puis, dans un second temps, on s'aperçoit qu'une intention réelle couve sous la métaphysique des différentes motivations de la la cupidité financière des personnages. On veut nous faire réfléchir, heurter nos sensibilités éduquées aux convenances admises, nous épiler de nos dernières illusions sur l'humanité, brouillant les pistes de la vulgarité des pauvres et des riches, tous sans culture, ergotant sur les assèchements émotionnels nécessaires pour dépouiller son prochain, escamotant une ode à l'art de la dissimulation pour arriver à ses fins. Les plus naïfs, bobos dirais-je, s'esbaudiront devant tant de culot moral, de la part d'un grand écrivain (?) qui devient prévisible à force de vouloir nous emmener dans le sens contraire de là où la scène semble vouloir nous emmener. Les autres, accoutumés ne serait-ce qu'au files d'attente à pôle emploi, ou à la CAF, salauds d'assistés, remueront à peine un cil, devant cette fausse subversion, qui aurait du être produite par le grand journal de canal +, avec une bande originale choisie par les inrocks, afin de signer publiquement sa vacuité. Soyons subversifs nous aussi, tirons la chasse de l'oubli, contrairement à un traumatisme, on peut le faire facilement avec ce "Cartel", quand la critique intelligente se mord la queue... S'ils font un Cartel 2, où l'avocat se vengerait du parrain chicano qui a eu l'erreur de l'épargner par caprice esthétique, Jason Statham devrait prendre le rôle pour éviter de nous faire croire à un bon film en puissance.
    butlov
    butlov

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 284 critiques

    3,5
    Publiée le 21 novembre 2013
    Un film qui n'est certes pas un Chef-d'Oeuvre, mais ce n'est surement pas une daube, comme les gens semblent vouloir le faire croire. Ce film réalisé tout de même par Mr Ridley Scott "himself" et écrit par le romancier Mr Cormac McCarthy, s'avère être une étude de moeurs, sur la cupidité de l'homme et jusqu'où, cette fameuse cupidité peut pour certains détruire une vie, et pour d'autres l'enrichir. Une oeuvre philosophique, qui est remarquable, pour ses dialogues, le talent de ses interprètes, et l'originalité des costumes très "fashion" brillamment créé par Janty Yates. L'histoire : le personnage principal, un avocat (Micheal Fassbender) qui a les yeux plus gros que le ventre, se lance dans un monde de drogues et d'argent facile, qui est en total opposition, avec le monde moral, que sa fonction est censé representer, pour se faire, il s'associe à un trafiquant fortuné, mais naif prénommé Reiner (javier Bardem) et un autre plus expérimenté et vaguement philosophe, Westray (Brad Pitt). Ces trois hommes ont comme pour point faible commun les femmes, qui d'une façon ou d'une autre, vont les conduire à leurs pertes. Mais outres ces trois mâles, on retrouve deux femmes, diamétralement opposées, une fatale : Malkina, qui controle tout (flippante Cameron Diaz) et une autre, douce : Laura (tendre Pénélope Cruz) follement amoureuse de son avocat, qu'elle ferme les yeux sur ses magouilles. Un film qui de toute évidence, n'est pas pour tout le monde, et ne vous fiez surtout pas à la bande-annonce, car elle peut prêter à confusion. Ce qui déçoit dans ce film, c'est que tout semble arriver trop vite, on ne sait pas comment les personnages se sont connus, qu'est-ce qui les anime ? Pourqui ils agissent de la sorte, etc... Bref, le film par moment nous donne l'impression d'avoir été un peu baclé, mais dans l'ensemble, cela reste un film regardable.
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Aïe…qu’il est difficile de défendre certains films quand tout est contre eux et notamment leur propre marketing qui les plombe directement !! Pour faire simple : on suit un avocat qui défend des personnes pas très recommandables et qui décide un jour de se lancer dans un « coup » pour ramasser un max de pognon. Malheureusement le coup va foirer et il va vite se rendre compte qu’il va être considéré comme responsable et que sa vie ne tient plus qu’à un fil... En toute sincérité, "Cartel" (je reviendrais plus tard sur ce titre français insolite) est un bon film, un drame dans lequel on suit un type qui a eu les yeux plus gros que le ventre va se retrouver dans une spirale infernale sans aucun espoir de s’en sortir…une sacré descente aux enfers qui a le mérite d’être très bien orchestrée : pour faire de son film un drame poignant, Ridley Scott le commence sur une touche très positive avec une scène où l’avocat et sa compagne font l’amour sous les draps dans une belle lumière claire. Puis, au fur et à mesure que l’on nous présente les différents protagonistes et le fameux plan qui doit apporter la fortune, on continue de nous montrer des scènes tendres entre le héros et sa dulcinée jusqu’à une timide et mignonne demande en mariage. Tout est donc fait pour nous faire comprendre que tout est parfait, tout est beau dans la vie de l’avocat…et que la chute sera terrible et fatale. Côté réalisation, y’a rien à redire : Scott connaît son boulot et y met tout son savoir-faire dans de jolis plans séquences, deux-trois travellings bien huilés et une jolie photographie. Au niveau du casting, on est forcé d’avouer que c’est du bon : Michael Fassbender (nouvelle égérie de Scott après "Prometheus" ?) incarne avec justesse cet avocat dont la vie s’écroule avec une certaine mélancolie qui arrive à nous faire éprouver de la compassion. Javier Bardem est hallucinant dans son rôle de trafiquant déjanté et hippie à la coiffure la plus improbable du monde !! Bard Pitt nous incarne un associé de l’avocat assez mystérieux qui ne parle jamais inutilement, chacun de ses mots donnant l’impression d’avoir été choisi avec parcimonie. Mais mieux que tout ça, c’est Cameron Diaz la plus belle réussite : son personnage est une incroyable salope dans tous les sens du terme (ah, la séquence du pare-brise de la Ferrari !!) qu’elle interprète avec maestria, avec ses regards ultra hautains et ses sourires en coin qui n’annoncent rien de sympathique. Mais alors, qu’est-ce qui cloche avec ce film ?? Et bien c’est son marketing : "Cartel" nous a été vendu par le biais d’une bande-annonce mensongère reprenant tous les rares moments d’action du film, le faisant passer pour un actioner bourrin à la "Savages" qui va nous retourner la tête !! Et pour accentuer le tout, le distributeur français va changer le titre original "The Counselor" (« l’avocat ») en "Cartel" : le titre original reflétait bien le film puisqu’il se concentre sur les malheurs du dit avocat ; avec "Cartel" comme titre, on a l’impression que le héros va devoir affronter toute une organisation pour sauver sa peau (d’autant plus que l’on ne parle qu’une seule fois dans le film d’un cartel et que cela n’intervient finalement pas sur le récit). Alors forcément, quand vous arrivez dans la salle et que vous voyez le film, vous vous sentez très frustré, mais surtout trahi…alors je sais, même si une bande-annonce ne correspond pas au film, on peut tout de même prendre de recul et apprécier le film pour ce qu’il est…ça c’est valable pour les cinéphile, par pour le grand public : s’il n’a pas ce qu’il veut, il gueule (il n’y a qu’à voir le nombre ABUSIF de critiques à 0 étoiles qui pestent contre l’absence d’action du film !!). Je peux comprendre ce sentiment car on aime rarement être pris pour des kékés, mais sincèrement, est-ce une raison pour nier les qualités d’un film même s’il est différent que ce qu’on imaginait ? Non, c’est certain. Donc, "The Councelor" (oui le titre français me gonfle !) n’est certes ni le meilleur film de l’année, ni le meilleur de Ridley Scott ; mais il demeure néanmoins un bon drame ancré dans une machination avec de belles prestations de la part des acteurs.
    Alexandrer40
    Alexandrer40

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 15 critiques

    1,0
    Publiée le 7 novembre 2014
    Avec son casting de rêve, Cartel avait tout pour plaire. Lisant les critiques précédentes sur Allociné, je ne croyais pas au ratage. C'est après l'avoir vu en salle que j'ai compris ma douleur. Le gros problème de ce film c'est qu'il est d'une lenteur affligeante. Après une heure de film, on se dit qu'il va finalement démarrer, et qu'on va enfin comprendre quelque chose à l'intrigue : Mais il n'en est rien, l'intégralité du film est une suite de dialogues insipides, longs... et le pire dans tout ça c'est que les scènes, loin d'être inintéressantes, sont coupées au moment où elles gagnent en intérêt, tout ça pour passer à un autre plan sans rapport avec le précédent. Résultat final : Un film qui partait sur une bonne idée, mais qui laisse un énorme sentiment de frustration, d'incompréhension ( Qu'est ce qu'il se passe ?, qui est ce personnage ?, pourquoi il dit ça ? ) et on est soulagés que tout ça se finisse.
    Big Hard Sun
    Big Hard Sun

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 119 critiques

    3,5
    Publiée le 27 novembre 2013
    The Counselor n'est pas le produit calibré, formaté auquel on pourrait s'attendre de la part des studios hollywoodiens. Ce n'est pas un thriller banal sur fond de trafic de drogue, avec scènes d'action prévisibles. Et c'est tant mieux. Et tant pis pour ceux qui n'ont pas accroché. On ne comprend pas tout des tenants et aboutissants de l'intrigue ou des motivations des personnages, mais ce n'est pas ici une fin en soi. R. Scott est aux manettes, il ambitionne quelque chose de nouveau avec l'aide de son scénariste d'écrivain, C. McCarthy, qui comme à son habitude (No Country for old men, The Road) n'y est pas allé avec le dos de la cuillère avec cette histoire sombre, tragique, cruelle. La première partie est quasiment constituée que de scènes dialoguées, de joutes verbales très bien écrites, voire trop ; ce serait le seul défaut du film, les personnages parlent tous plus ou moins comme des philosophes, balançant des vérités toutes faites sur la vie, les femmes, la nature humaine.. ce qui en devient parfois lourd et ridicule. A côté de ça, il y a aussi des répliques qui tuent, à mourir de rire. et il fallait bien ce casting all star pour leur donner vie, mention spéciale au trio Bardem-Diaz-Pitt, Fassbender-Cruz jouant correctement mais dépassant difficilement le statut de couple très bien assorti. La deuxième partie offre l'opportunité à Scott d'orchestrer des scènes à suspense, dont il a le secret, particulièrement réussies, haletantes, dont au moins une restera dans les annales. Enfin la musique composée pour le film, lui apporte un cachet supplémentaire, noircissant davantage la descente aux enfers de l'avocat, tout en accentuant sa tension dramatique.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    4,5
    Publiée le 23 septembre 2014
    Et si la bande annonce franchement alléchante de Cartel n était pas la cause des mauvaises critiques qu on trouve sur ce film? Moi même à la vision de cette dernière je m attendais à un pur film de gangster un peu à la sauce Scarface avec un casting 5XL et un déferlement de violence. Hors Cartel est tout autre chose comme le dis le personnage de Brad Pitt la violence dont vont être victime les personnages ne vient pas d'une exacerbation de haine: c est juste du business. Cartel est un film surprenant car il s intéresse plus aux personnages qu à leurs actes, et la aussi (les dialogues sont réellement remarquables) une des répliques du film résume parfaitement ceci :" on ne connait réellement une personne que quand on sait ce qu elle veut". Les personnages et leurs motivations sont vraiment le cœur de ce film très sombre ou les "héros" seront malmenés comme rarement et ou les pires fumiers ceux qui tirent les ficelles jouissent d'une impunité et d une invincibilité désolante pour qui aime que la morale soit sauve dans les histoires. Le travail sur les costumes est vraiment excellent ici l habit fait le moine et les personnages sont ce qu il porte. A l écran tout les acteurs sont excellents mais Cameron Diaz est vraiment épatante et trouve peut être ce qui est son meilleur rôle à ce jour, le couple qu elle forme avec Javier Bardem jouant sur la manipulation et la perversité m a beaucoup plus. En résumé même si ce n est pas ce que je m attendais à la base j ai trouvé que Cartel était un film profond à défaut d être spectaculaire.
    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 11 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 23 janvier 2017
    Voulant prendre des risques, ce film sort des sentiers battus tracés par Hollywood pour apporter quelque chose de complètement neuf. Mais si on n'a rien à raconter, ça ne peut que faire flop à la sortie. Un avocat voulant arrondir ses fins de mois se ligue avec un puissant cartel pour faire passer une importante cargaison de drogue à la frontière américano-mexicaine. Mais la drogue disparaît et l'avocat est tenu pour responsable. Commence pour lui et ses associés une longue descente aux enfers... La réalisation est très bonne; rien à dire: un bon cadrage, des prises de vues intelligentes, des mouvements propres mais une mise en scène un peu plate. Le scénario est sans conteste la chose la plus ratée du film: c'est terriblement long, prétentieux, stéréotypé et franchement énervant. Le pitch laisse sous-entendre quelque chose de tendu et d'éprouvant, mais jamais le suspense ne décolle, jamais on ne ressent le danger, il est presque impossible de s'intéresser à cette histoire qui prend le chemin de plusieurs dizaines de sous-intrigues inintéressantes qui perdent le spectateur. Résultat, on attend le prochain meurtre d'un des protagonistes. Les acteurs jouent bien, c'est vrai, mais ils ne semblent pas complètement impliqués dans l'histoire. Leurs personnages sont pas superbement complexes, facilement reconnaissables, mais l'identification ne fonctionne pas. Les dialogues sont vraiment lourds, ils se veulent très philosophiques et moralisateurs mais une fois que ces conversations de 5, 10 parfois 15 minutes se terminent, on a complètement oublié de quoi il s'agissait. La photographie a une bonne lumière et d'assez bonnes couleurs, mais le tout est presque constamment enveloppé dans un gris ciel d'orage particulièrement moche. Le montage a été réalisé au hachoir, c'est horripilant et semble être fait par un amateur. Les décors d'Arthur Max (Seven, La Chute du faucon noir, Seul sur Mars) et de Sonja Klaus sont beaux en apparence, mais si on s'y penche avec attention, on se rend compte qu'ils sont vides. Les costumes sont fades et la musique presque inexistante. Cartel est un film avec un bon thème mais qui s'est perdu en chemin. Dommage.
    DAVID MOREAU
    DAVID MOREAU

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    1,0
    Publiée le 13 juin 2016
    TRAFFIC... D'ACTEURS. La ligne blanche pour Ridley. Avec son casting presque grandiose, Monsieur Scott c'est embourbé dans une intrigue complexe, brouillonne et aux dialogues long et ennuyeux. Vive les éléphants roses.
    Don Diego de Las Vega
    Don Diego de Las Vega

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 20 août 2017
    Film sans queue ni tête. Le plus insupportable c'est Cameron Diaz, elle est ridicule. Il faut qu'elle arrête de tout miser sur le physique car ça y est c'est désormais une vieille malgré l'abus du bistouri. Bon après cet Aparté sur la vieille Diaz, ça va sans dire que sa performance d'acteur est nul. Performance d'acteur de Penelope Cruz ridicule. Performance d'acteur de Fassbender pas crédible du tout. Bref sur le point de jeu d'acteur seul le géniallissime Bardem et Pitt s'en sortent mais juste par leur talent. Pour finir et pour être tout à fait honnête, l'écriture des dialogues c'est du costaud ; au fait c'est comme si on avait donné de la confiture aux cochons.
    asmnico38
    asmnico38

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 19 novembre 2013
    Quand le film s'est fini ma réaction était : WTF !!!!!!!!!!!!!!! Ne vous arrêtez pas à la note, le film est assez compliqué à comprendre mais une fois que vous êtes pris par l'histoire il devient totalement prenant et vous accroche au siège.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 3 531 critiques

    4,0
    Publiée le 27 décembre 2013
    Après "Prometheus" (2012) voici le retour du réalisateur de "Blade Runner" et "Gladiator" qui nous revient avec un thriller au casting digne d'une constellation... Et c'est d'ailleurs le plus solide atout de ce film, très bon pour un thriller hollywoddien mais mineur dans la filmo du cinéaste. Dédié à son frère décédé Tony Scott, qui s'est suicidé lors du tournage (aout 2012) on constate que ce film est, dans le fond, plus proche de son frère. Scénarisé par Cormac McCarthy on s'aperçoit que les ramifications de la distribution sont nombreuses... Michael Fassbender retrouve Scott juste après "Prometheus", McCarthy est l'auteur de "No Country for old men" (2007) des Coen dans lequel jouait Javier Bardem, que Brad Pitt retrouve Scott plus de 20 ans après "Thelma et Louise", que Penelope Cruz est l'épouse de Bardem, et que Cameron Diaz remplace Angelina Jolie, épouse de Brad Pitt... Bref une vraie histoire de clan... On suit donc un avocat plus ou moins véreux, obnubilé par le uxe de sa vie, qui franchit la ligne avant de devoir répondre d'un hic auprès du cartel, la descente aux enfers avec en filigrane un piège particulièrement sanglant. Les acteurs sont au diapason et offre leurs tripes dans ce jeu de massacre adoucit par des dialogues particulièrement bien écrits avec des envolées plus ou moins philosophiques sur la vie et la mort. Le rôle de Penelope Cruz est le plus bâclé, ou du moins il n'avait nul besoin d'une star pour si peu ; sans doute être l'épouse de Bardem a-t-il joué... Ce denrier a d'ailleurs un personnage sans doute trop immature pour un tel milieu. A l'inverse Cameron Diaz est parfaite, vénéneuse à souhait. Mais le scénario se prend parfois lepied dans le tapis, le lien entre piège tendu et cartel reste flou, voir bancal. Quelques scènes font leur effet, par la violence (coliier étrangleur) ou l'émotion (lorsque l'avocat comprend !) et en prime une scène culte d'un poisson-chat sur un pare-brise ! Finalement rien d'exceptionnel, si c'est classique et assez efficace ça reste trop "propre" pour cette mission expéditive. Un bon thriller de base mais un film mineur pour Ridley Scott.
    Brom
    Brom

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2013
    Qu'on ce le dise ce film de Ridley Scott au casting époustouflant n'est pas fais pour tout le monde, et surtout pas ceux qui s'emmure dans la conformité. Le jeux d'acteur est superbe surtout de la part de Fassbender et Cameron Diaz. Un scenario bien sombre qui je le concède n'est pas facile a comprendre sur le moment mais qui avec un peu de recul devient plus clair si on cherche a comprendre et non a trouver de quelconque incohérence. Ce qui rebut la plupart du monde aussi je pense et le fait qu'on ne connait strictement rien du passé des personnage, leur caractère...etc on découvre les personnage petit a petit dans ce scenario, qui peut paraitre bien long pour certains. je vais m’arrêter là pour évité de commencer a spoiler. Je vous conseille de le voir pour vous en faire votre propre opinion, car si j'avais vu les critiques avant d'y aller j'aurais aussi hésité et serrait passé a coter de ce film que j'ai particulièrement apprécier. PS: j'ai mis 5 parce que je trouve les notes très très basses, pour ma part il vaut largement un 3.5/5 voir un 4/5. Et je m'excuse d'avance je n'ai jamais été très bon pour ce genre de rédaction. :D
    claragia
    claragia

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2013
    Epoustouflant, sulfureux, dérangeant, ce thriller est en plus d'une beauté inouïe. Le scénario deja, qui harponne le spectateur progressivement et efficacement. Ses personnages, provoquants, irrésistiblement captivants, sont la clé de voute du film. Ils ne cessent de prendre les mauvaises décisions - d'où une certaine proximité qui s installe forcément avec chacun d entre nous. Cameron Diaz est particulierement diabolique et sexuelle... Les dialogues sont précis, acérés, percutants. Enfin, les décors à la western achèvent de nous plonger dans cet univers surréaliste, terriblement cynique de la société americaine et des vices des hommes... Le film de l'année pour moi.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top