Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Comte de Monte Cristo
    note moyenne
    3,8
    48 notes dont 8 critiques
    répartition des 8 critiques par note
    4 critiques
    2 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Comte de Monte Cristo ?

    8 critiques spectateurs

    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 337 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2013
    La meilleure adaptation parmi toutes celle déjà faite avec un Louis Jourdan exceptionnel ainsi que le reste du casting , la réalisation est elle aussi au niveau .
    Rouscailleur
    Rouscailleur

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 20 février 2012
    Autant l'interprétation d'un Gérard Depardieu me semble insipide, autant je trouve Louis Jourdan sublime dans ce rôle. Quelle présence, quelle conviction ! Enfin un comédien qui se met vraiment dans la peau du personnage de Dumas. On a beau dire, mais le théâtre est encore la meilleure école pour un acteur de cinéma. Les seconds rôles sont très bien choisis et contribuent également à la qualité du film, dont les dialogues sont ciselés avec raffinement. La version Blu-ray restaurée qui vient juste de sortir donne une nouvelle jeunesse à cette oeuvre, que je revois chaque fois avec un immense plaisir.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 830 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mars 2016
    Il est des films tellement bons qu'ils en deviennent uniques, des oeuvres tellement éprouvantes qu'elles en deviennent inoubliables. "Le Comte de Monte"Cristo" d'Autant-Lara est clairement de ceux là. Magnifique, émouvant, passionné et passionnant, le métrage est une véritable leçon de vie, d'humilité, une déclaration d'amour éprouvante et enflammée, une épopée sur la vie d'un homme, brisée pour que celle des autres puisse d'élever au dessus de la simple condition humaine. L'histoire, intemporelle, satisfera tout un chacun; comment ne pas prendre parti pour cet apatride, pour ce pauvre homme trahi par ceux qu'il pensait être ses amis, par les représentants même de la nation, de l'autorité censée protéger le commun des mortels? Dès lors que l'on ne peut plus faire confiance à ceux en qui l'on devrait croire infiniment, à qui pourrait-on se confier? La question est magnifiquement bien traitée, tant par l'écriture que par la mise en scène. Le travail de Claude Autant-Lara est à mon goût remarquable, entre la finesse et l'habilité du cinéma français de l'époque. Parfaitement relevée par une bande-son au souffle imposant, elle sait manager les situations, accueillir différents sentiments, ressentis et, les rassemblant toutes les unes entre les autres, nous rendre un résultat explosif, et d'une telle force émotionnelle que j'en ai eu, par trois fois, les larmes aux yeux. Véridique. A noter un grand soucis de réalisme de l'oeuvre, et un jeu amusant des accents. L'accent marseillais, surprenant au départ ( même pour un gars du sud comme moi ) tant il a, de nos jours, péréclité, s'oppose parfaitement à l'absence d'accents des autres personnages, soit les principaux. C'est un choix d'ailleurs étonnant pour narrer l'oeuvre que celui-ci; d'une certaine manière, je le comprends : qu'un bad guy ait la manière de parler d'un marseillais provençal, et vous comprendrez comme c'est drôle. Evidemment, le jeu des acteurs est d'aussi haut niveau. De l'excellent Louis Jourdan ( que j'apprécie de plus en plus depuis que je l'ai découvert dans le Bovary de Minelli ) au génial Pierre Mondi, lui même parfait dans son rôle d'enfoiré millénaire, le casting affiche une certaine superbe dans sa distribution, superbe parfaitement retranscrite à l'écran, et favorisée par des dialogues d'une étrange finesse. J'ai notamment apprécié le travail fait au niveau des répliques, d'une infinie beauté, aussi étonnante que détonnante. Pour en revenir au jeu des accents, au choc des cultures, il est à relever d'amusantes répliques prises de chez nous, des expressions typiquement provençales ( "le pauvre", pour feu x personne ), ainsi qu'un nombre incroyable de dictons repris et placés dans des contextes tout particuliers. Le film possède donc une âme, une sacrée personnalité. De plus, les répliques reprises, je pense, du roman de Dumas père sonnent extrêmement justes, et touchent pile-poil à l'endroit qu'il fallait. D'une grande puissance, d'un lyrisme émouvant, elles émeuvent comme aucune autre jusque là, atteignant une sorte de paroxysme de l'esthétisme oral et moral, le degrès le plus proche de la perfection rédactionnelle. Je crois que j'ai tout dit. Enfin non, j'ai écrit là tout ce dont je me souviens. Bien sûr, vous pourrez ne pas aimer. La longueur du film n'est guère attirante pour tout le monde, ainsi que son âge, de plus de 50 ans. Mais mince, le résultat final est tellement beau, tellement fort et esthétique, tellement unique, agréable et grandiose que je ne peux que le conseiller aux cinéphiles d'entre vous. Les autres, visionnez le quand même, c'est sinon une leçon d'humilité, une grande leçon de cinéma. Une fresque émouvante au delà des mots et des passions.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 3 139 critiques

    2,5
    Publiée le 2 mars 2014
    La version Louis Jourdan est bien trop "Technicolor". Cela commence comme un grand film d'aventure avec beaucoup de décors et de musique. Pierre Mondy avec son accent marseillais et chose jamais vue:....... Le capitaine du pharaon existe!!!!! Mais il n'est pas mort!!!!!! Il demande à Dantès d'être débarqué à l'île d'Elbe pour y rejoindre l'empereur. Ici la lettre se trouve sur lui par hasard et non donnée intentionnellement. Nous avons aussi le secret de l'île de Montecristo. L'enterrement d'un trésor par une bande de pirates vu par l'abbé Faria. Nous assistons aussi à l'enterrement de Dantès à Marseille. Mercedes bien sûr suit le cortège. L'adaptation est hallucinante. Ce n'est plus l'abbé Busoni qui vient offrir les diamants à caderousse. C'est Montecristo lui-même!!!!! Et ce n'est plus le bijoutier qui est attaqué c'est lui aussi!!!! Regroupement de deux séquences Apparition d'un personnage de l'époque: le chef de la police Vidocq. Le film prends un tour politique et en même temps trop romanesque. Jourdan manque de froideur quand il rencontre Mercedes. Ce qui est dommage c'est que tout semble sorti du chapeau. Cette adaptation est trop resserrée. Là on est pas dans une version pour débutants. Il faut connaître l'histoire pour comprendre. Tout va trop vite. C'est plutôt une version "digest" pour aller vite. Très richement décoré, bien filmé mais décevant.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2013
    Le souffle d'un grand roman , repris par le lyrisme du cinéma. De l'aventure et des idées, un réalisateur très à l'affût , trois heures qui passent en un rien de crois que je préfère cette version à celle de Denys de la Patellière. En bonus Les souvenirs de Pierre Mondy, et la découverte de Alexandre Dumas à travers ses oeuvres adaptées au cinéma, on passe encore là un excellent moment . Pour en savoir plus
    Cineseba
    Cineseba

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 475 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juillet 2019
    " Wouahouuuu ....Magistral, wouah, vraiment très beau film classique ! "L'histoire du Comte de Monte-Cristo, écrite par Alxandre Dumas, nous a toujours fasciné par le thème du désir profond et infaillible, de vengeance d'un jeune vertueux, Edmond Dantès, condamné à la prison à vie au Chateau d'If, pour une faute qu'il n'a pas commise ! Il n'entend pas pardonner à ses ennemis jaloux de son ascension sociale ... Echappé de prison et devenu miraculeusement riche, il se venge de ceux qui ont cherché à détruire sa vie ... Le film "Le Comte de Monte-Cristo" de Claude Autant-Lara est absolument fabuleux par les décors fastes du début du XIXe siècle, la finesse du scénario, la rigueur de la mise en scène, les dialogues intelligents et par la prestance de l'acteur Louis Jourdan ! Son jeu d'acteur est tellement subtile, fin et précis ! Beaucoup d'élégance ! Pas besoin de surjeu pour exprimer davantage de la rancoeur, de la haine ! Louis Jourdan a la stature, il dégage avec beaucoup de délicatesse les émotions d'un homme victime du complot, Edmond Dantès. La métamorphose de cet homme est stupéfiante ! Il est vraiment habité dans son personnage totalement déterminé à accomplir sa vengeance ! J'ai été totalement obnubilé par sa froideur bien maitrisée et son calme intense ! Grâce aux talents des acteurs bien posés, ce film a un aspect du théâtre ... Charmant ! J'ai beaucoup aimé la progression lente du film, de l'aventure à la romance avec une pincée du thriller tant la métamorphose d'Edmond Dantès est stupéfiante ! L'acteur Louis Jourdan est vraiment habité dans son personnage totalement déterminé à accomplir sa vengeance ! J'ai été totalement obnubilé par sa froideur bien maitrisée et son calme intense ! Wouah ! J'ai adoré ce film ! A voir ou à revoir ! "
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 262 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juillet 2014
    Indiscutablement malgré quelques petits défauts la plus belle et la plus fidèle adaptation du superbe roman d'un de nos plus grands écrivains, considéré à tord comme réservé aux enfants. La première partie pourtant plus riche en extérieurs que la seconde nous fait entrer dans l'intériorité d' Edmond Dantés, la suivante encore plus maitrisée et dans laquelle Autant-Lara apporte sa grandeur est un des chefs d'oeuvre de notre cinéma national. La séquence qui commence par l'arrivée de Mercedes reconnaissant son ancien fiancé à sa voix et qui se termine par la sortie du comte est une réussite absolue dans l'art cinématographique. C'est sans doute une de celles qu'il faut choisir pour expliquer aux passionnés de Théatre, qui regardent de haut les cinéphiles, ce qu'apporte en plus un grand réalisateur grâce à sa mise en scène totalement personnelle qu'il nous impose. Que dire des dialogues si ce n'est louer leur intelligence dans la bouche des puissants et leur naïveté chez les personnes privées d'éducation? Que dire du couple Jourdan/Furneaux si ce n'est qu'il demeure inoubliable à l'instar de quelques autres du cinéma américain à grand spectacle? Que dire de la performance de Bernard Dhéran qui compose Henri de Villefort, il a diabolisé les procureurs? Que dire de ce spectacle qui réunit toutes les familles dans le même plaisir ? Rien, courir acheter le blue-ray tant qu'il existe encore car il a peu de chance de réapparaître un jour. Deux petits détails demeurent gênants pour les connaisseurs : La voix de Mercedes et surtout celle de Fernand de Morcerf interprétée par Jean-Claude Michel qui a tant prêté la sienne qu'elle est devenue proteïforme (James Bond, inspecteur Harry et plus de 50 autres tous célèbres). C'est désagréable car il est difficile d'éviter de la retrouver dans les films exclusivement diffusés en version française et inversement ici cela dessert l'acteur.
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 542 critiques

    3,0
    Publiée le 28 novembre 2019
    « Le Comte de Monte-Cristo » réalisé en 1961 par Claude Autant-Lara reste la meilleure et la plus belle version du roman d’Alexandre Dumas portée à l’écran en France (celle de Rowland Lee est également pas mal, je n’ai pas vu celle de David Greene). Il enterre sans discussion le film que Robert Vernay antérieur de sept ans, essentiellement par ses qualités techniques. Le scénario, la mise en scène et le montage gomment toutes les longueurs malgré une durée identique (180 au lieu de 183 minutes) et la pellicule de Jacques Natteau et Jean Isnard est magnifique. Enfin, le beau et très fade Louis Jourdan arrive exceptionnellement à se hisser au niveau de Jean Marais et le reste du casting, Pierre Mondy « marseillisé » excepté (Daniel Ivernel m’a semblé meilleur), la belle Yvonne Furneaux en tête offre des performances de qualité. A cet énoncé le titre de chef d’œuvre semble s’imposer. En fait, il n’en est rien car le film souffre de plusieurs défauts. En premier un port de Marseille folklorique dont le côté studio à l’économie se voit trop. En second une difficile liaison entre les différents univers. De plus les scènes de prison sont trop propres et le duel final est mal conçu. La TV se fendra de deux versions en 1979 et 1998, à mon sens inférieures, surtout la dernière, à celle ci, même si Jacques Weber (1979) reste le meilleur interprète d’Edmond Dantès.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top