Notez des films
Mon AlloCiné
    Forgiven
    note moyenne
    3,8
    222 notes dont 48 critiques
    répartition des 48 critiques par note
    15 critiques
    17 critiques
    7 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Afficher toutes les critiques
    Votre avis sur Forgiven ?

    3 critiques de 1 et 1,5 étoile

    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 395 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    1,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    Au sortir de l'apartheid, le président Mandela a chargé l'archevêque Desmond Tutu (Forest Whitaker) de présider la Commission Vérité et Réconciliation. Son principe : obtenir des criminels leur confession sincère en échange de leur amnistie. Le courageux homme d’Église rencontre sur sa route Piet Blomfeld (Eric Bana), un criminel avéré, condamné à perpétuité, qui nourrit une haine atavique pour les Noirs et ne montre aucun signe de remords pour les crimes qu'il a commis. L'Afrique du sud de l'apartheid a été dénoncée au cinéma dans des films souvent marquants : "Cry Freedom" (1987), "Un monde à part" (1988), "Une saison blanche et sèche" (1989)... L'Afrique du sud post-apartheid a continué à intéresser Hollywood : ainsi de "Invictus" de Clint Eastwood qui raconte comment le président Mandela a profité de l'organisation de la Coupe du monde de rugby en 1995 pour réconcilier la nation arc-en-ciel. L'organisation des audiences de la Comité Vérite et Réconciliation (TRC selon son acronyme anglais) a aussi retenu l'attention : "Red Dust" (2004) avec Hilary Swank et Chiwetel Ejiofor et "Country of My Skull" (2005) avec Juliette Binoche et Samuel Jackson bizarrement sortis l'un et l'autre directement dans les bacs malgré la renommée de leurs acteurs. Il en a fallu de peu que "Forgiven" ne connaisse le même sort, faute de distributeur en France. C'est finalement Saje Distribution, une société bizarrement spécialisée dans les films et les documentaires religieux, qui en a racheté les droits. On comprend vite pourquoi : "Forgiven" est un film sur la sainteté et la rédemption. Sainteté de Desmond Tutu, le prix Nobel de la paix qui, malgré un cancer, a consacré sa vie à cicatriser les plaies toujours ouvertes de l'apartheid dans une démarche audacieuse de justice transitionnelle. Rédemption de Piet Blomfeld, un Afrikaner raciste et criminel, figure du Mal absolu, qui crache sa haine à la face du saint homme venu le sauver. Le problème de "Forgiven" est son manque de suspens. On sait qu'on aura droit à la reconstitution déchirante des circonstances de l'assassinat de Mpho Morobe, cette jeune femme noire dont la mère se bat pour la mémoire. On sait qu'on aura droit à la rédemption christique de Mark Blomfeld, dont la noirceur de l'âme, qu'explique une enfance traumatisante, s'éclairera au contact de Mgr Tutu. Tout cela est un peu trop cousu de fil blanc - ou noir. Et on se demande où est passé le réalisateur prometteur de "Mission" et de "La Déchirure" qui se perd depuis trente ans dans des films sans intérêt.
    miouze
    miouze

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 92 critiques

    1,5
    Publiée le 22 janvier 2019
    Il y avait pourtant un synopsis et casting prometteurs... F.Whitaker, grimé à souhait avec son faux nez, sa cataracte et ses cheveux blancs, n'est pas crédible, son jeu d'acteur non plus. Même si dès les premières minutes on comprend que l'on n'aura pas un rythme ni un suspens de malade, le film est vraiment, vraiment longuet. Finalement le dernier 1/4h nous accroche enfin, et sacrément ! Mais 1h40 de blabla pour 1/4h grandiose, perso ça me laisse sur ma faim.
    Myriam A
    Myriam A

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 16 janvier 2019
    Un chef d’oeuvre. Il est dure mais il vaut la peine de le voir. Je vous le conseille vivement!C’est la réalité.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top