Notez des films
Mon AlloCiné
    Forgiven
    note moyenne
    3,8
    222 notes dont 48 critiques
    répartition des 48 critiques par note
    15 critiques
    17 critiques
    7 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Afficher toutes les critiques
    Votre avis sur Forgiven ?

    15 critiques de 5 étoiles

    Gadreau Jean-Luc
    Gadreau Jean-Luc

    Suivre son activité 65 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    Avec un titre pareil, c’est donc bien évidemment la thématique du pardon qui domine dans ce film. Un pardon constamment au cœur du scénario, qui apparait régulièrement dans les dialogues, notamment dans ceux entre l’archevêque Tutu et le prisonnier Piet Blomfield, et qui atteint son paroxysme lors de la scène de l’ultime session de la Commission Vérité & Réconciliation. « Je retiens de ce film qu’il n’est pas faible de pardonner. » dira Forest Whitaker à l’issue du tournage. Une valeur éminemment fondamentale pour Roland Joffé qui, lors d’un entretien que j’ai pu avoir avec lui, me définissait le mot comme étant à ses yeux ce qu’il appellerait la vulnérabilité de l’autre qui se trouve être aussi notre propre vulnérabilité. « Ce moment où l’égo s’évanouit et où l’on se sent faire partie de quelque chose de plus grand. C’est l’égo de la souffrance qui souvent nous bloque ou l’égo de l’oppresseur qui emprisonne. » Pour lui, le pardon permet aux deux égos de s’effacer pour permettre la rencontre humaine. Forgiven nous raconte tout cela, et allant même au-delà, en nous présente la possibilité de la rédemption. On observe ainsi dans le personnage de Piet Blomfield une forme de transfiguration progressive. Du mal incarné il entre dans une paternité bienveillante par positionnement, adoption, transmettant même un héritage… et ce à la fois au contact de Desmond Tutu mais aussi par un travail mémoriel. En repensant au titre de la pièce de Michael Ashton « l’Archevêque et l’Antéchrist », on peut voir chez Blomfield cette personnification de l’Antéchrist, le mal, avec un inversement de rôle qui advient, en devenant finalement une sorte de figure Christique, se sacrifiant pour que la vérité soit annoncée et opérant, dans le même temps, un acte de rachat. Pour Roland Joffé, le pardon prouve, en effet, la justesse du concept de rédemption, que les êtres humains sont capables de changements profonds, qu’ils se saisissent de cette possibilité� ou non. Mais le pardon n’est pas la seule thématique forte du film. Joffé aborde logiquement dans ce contexte sud-africain, post apartheid, la question du racisme sans tomber dans un manichéisme facile. Un racisme qui a marqué les vies, les esprits, les cœurs et que l’on retrouve aussi d’une façon amplifiée dans l’environnement de la prison dans laquelle est enfermée Blomfield. Et on découvre alors notamment la violence et l’impact psychologique des mots. Si les actes peuvent évidemment provoquer les plus grandes souffrances, les paroles sont aussi génératrices de blessures extrêmement profondes. On observera d’ailleurs dans le scénario l’attention toute particulière portée aux dialogues d’une précision redoutable. Forgiven n’est pas un film bavard. Les mots sont considérés ici comme des perles rares, choisis scrupuleusement pour développer des dialogues cinglants, extrêmement efficace. Quelques-unes de ces perles en vrac : - L’aberration c’est la brutalité. Pas l’amour - Vous ne pouvez revenir en arrière ou changer votre passé mais vous pouvez choisir là où vous allez - Vous n’êtes pas un ange déchu et je ne suis pas Dieu... nous ne sommes que des hommes - Une journée gâchée ? Non... j’ai pu vous voir ! - Les larmes n’ont pas de couleurs... Et puis il y a la question du deuil et du besoin humain d’avoir certaines réponses dans la mort d’un proche, celle des marqueurs de l’enfance qui construisent ou déconstruisent un individu. Joffé utilise aussi admirablement la métaphore de la maladie, et du cancer plus précisément, nous introduisant là dans la prise de conscience de la difficulté de la réconciliation qui s’obtient éventuellement dans une forme de long combat contre un mal, telle une tumeur, qui cherche à nous ronger de l’intérieur. Enfin, il y a la lumière de l’amour qui éclaire, qui éblouit parfois au cœur même des ténèbres d’une histoire de haine, de violence, et de mort. Tant de sujets portés brillamment par une interprétation remarquable. Face à face intense entre Forest Whitaker que l’on ne présente plus et Eric Bana que l’on avait vu précédemment dans le rôle de Hulk mais aussi dans Troie, Munich, Le Roi Arthur ou Star Trek. Mais c’est aussi l’ensemble du casting qui est à féliciter, plein de justesse, et tous porteurs d’une émotion diverse qui impacte le spectateur sans excès, comme il le faut. Car finalement, ce que l’on retient dans Forgiven, ce sont les personnages et leurs histoires. Une démarche volontaire de Roland Joffé qui m’expliquait avoir voulu se concentrer sur eux. « On commence naturellement avec des grandes idées : commission, élections, l’Afrique, l’histoire... mais après il fallait surtout que je dirige vers les personnes et c’est pourquoi j’ai choisi de concentrer sur les visages, que le spectateur puisse sentir les individus. Alors bien sûr il y a des respirations mais on retourne toujours à ça. C’est ça la vérité ! Il faut que l’on regarde l’autre dans les yeux. Je voulais jouer vraiment avec ça, avec les face à face sans chercher à s’en échapper. » me disait-il. Forgiven sort ce 09 janvier sur les écrans français et mérite immensément de prendre le temps de se poser un peu moins de deux heures dans un fauteuil confortable d’une salle de cinéma. Un vrai divertissement de qualité et profondément utile à l’existence humaine !
    Nouchka
    Nouchka

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2019
    Un film magnifique et vraiment très émouvant sur la puissance du pardon. Un hymne à l'amour et à la paix, porté par un casting exceptionnel, Forest Whitaker et Eric Bana. A voir d'urgence !
    Hubby92
    Hubby92

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2019
    J'ai adoré ce film bouleversant. Eric Bana est stupéfiant dans le rôle du criminel psychopathe. Forest Whitaker incarne vraiment bien, aux dires des spécialistes, Desmond Tutu. Et la fin du film est impressionnante. Difficile de reste insensible.
    Emma155
    Emma155

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2019
    Film coup de poing. J'en ai pleuré! Il illustre le pari qui peut sembler fou de la commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud dans les années 90, de proposer l'amnistie aux criminels de l'apartheid en échange de la vérité sur les crimes commis. J'ai trouvé bouleversant de voir la force des victimes qui ont voulu pardonner, pour qu'eux-mêmes et la société tout entière puisse aller de l'avant. Très touchant aussi de voir comment Forest Whitaker/Desmond Tutu tend la main au criminel, sans jugement, certain que même pour lui une rédemption est possible. Au final, quel que soit le camp, la véritable force ne se mesure pas à la taille des muscles et des armes, mais à la capacité à avouer la vérité et à celle de pardonner...
    Micheline D
    Micheline D

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    J'ai beaucoup aimé car véritable plaidoyer pour la paix la réconciliation et l'acceptation de l'autre.
    tclebel
    tclebel

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2019
    C'est un exemple magnifique de comment un homme peut prendre conscience du mal qu'il a fait, le reconnaître, le regretter, faire tout ce qu'il peut pour essayer de réparer jusqu'à spoiler: accepter de mourir pour que la vérité eclate
    Barbieux Marie
    Barbieux Marie

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2019
    MA-GNI-FI-QUE Un film profond, parfois dur mais d'une beauté dans le pardon exceptionnelle. Les deux acteurs principaux sont remarquables. A ne pas manquer !
    Zeb18
    Zeb18

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2019
    Film incroyable sur la puissance du pardon. Le face à face Forest Whitaker et Eric Bana est poignant ! Film à ne pas manquer !
    Gagagreg
    Gagagreg

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    Excellent film, plein d'espoir de paix, qui narre une histoire vraie de réconciliation de l'histoire de mandela: celle de l'évêque Desmon Tutu contre les préjugés racistes et ségrégétionistes.
    justine P.
    justine P.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    spoiler: Très beau film sur le plan sensationnel et historique. Également une belle leçon de moral pour le monde d’aujourd’hui.
    Nathalie P.
    Nathalie P.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    Assoiffé de justice mais victime des conséquences cruelles de l'appartheid Film qui nous amène à comprendre que pardon n'est pas réparation si la justice n'est pas explicite par la reconnaissance de faits douloureux A voir absolument!!!
    Beatrice Dop
    Beatrice Dop

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2019
    Casting à la hauteur du sujet. Violence, vengeance,réparation, des sujets très actuels abordés dans de beaux dialogue et un contexte prenant. A voir absolument !
    Kolia R
    Kolia R

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2019
    Superbe, évidemment à voir d’urgence ! On ne sort pas indemne ... attention ce film n’est pas d’hollywood donc il va vite disparaître des salles ! ���
    Gerda B
    Gerda B

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    J'ai vu le film en avant-première et ce film vaut la peine d'être vu. L'histoire est dure, mais émouvante et j'ai beaucoup aimé le jeu des différents acteurs. Je le recommande!
    Marie Pierre C
    Marie Pierre C

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2019
    Un très beau film, émouvant et profond. Forest Whitaker et Eric Bana jouent avec force et justesse. A voir !!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top