Notez des films
Mon AlloCiné
    Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney
    note moyenne
    4,2
    4803 notes dont 519 critiques
    répartition des 519 critiques par note
    132 critiques
    228 critiques
    118 critiques
    37 critiques
    2 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney ?

    519 critiques spectateurs

    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 88 critiques

    5,0
    Publiée le 30 juin 2015
    Qui a toujours eu envie de savoir la vérité sur P.L. Travers ? Sur son histoire ? Surement beaucoup de monde, mais grâce a ce film signé John Lee Hancock, l'histoire méconnue est enfin révélé. Pour un film produit par les studios Disney, j'ai été un peu troublé par son résultat au box-office France, 212 795 entrées, je pensais qu'il réussirais a attiré du public, au moins 1 000 000 de spectateurs, mais si il faut voir le film, ce n'est pas parce qu'il y a Tom Hanks ou Emma Thompson, mais plutôt pour découvrir une vie tragique, qui a tourmenté pendant des années une écrivaine célèbre. Pour ses scènes ou les sentiments et les émotions sont très bien travaillés et adaptés par les acteurs, que se soit du joyeux ou triste. Tom Hanks qui joue e rôle de Walt Disney rentre très bien dans le personnage, je dirais qu'il n'est pas ennuyeux, il fait toujours ressortir une sorte de joie a travers son personnage, ce qui donne au film un air plus enthousiasme. Plus joyeux, pas un de ses films ou la fin est macabre et que le gentil fait ressortir son coté obscur. Ce n'est pas ce genre de film. Emma Thompson joue le rôle de la célèbre P.L. Travers, la créatrice de Mary Poppins, spoiler: dans le film, P.L. Travers ne supporte pas que l'on prononce seulement Mary, c'est Mary Poppins ou rien . Son rôle est un mystère que personne n'arrive a résoudre, même pas Walt Disney. C'est comme cela que le film prend forme, c'est sur ces mot que le film battis. P.L. travers est d'une humeur, tout au long du film, pas très joyeuse. Elle n'est pas comme Walt Disney, toujours avec le sourire. Les autres personnage sont normaux, ils sont tous bien, avec le sourire, bien habillé. Pour ce point, c'est parfait. Le film est très divertissant, montrant plusieurs face cachés de la vie de P.L. Travers, auxquelles nous assistons par la mémoire. La mise en scène est impeccable, pas un faux raccords, très bien joué et réalisé. Kelly Marcel et Sue Smith écrivent un scenario très original, car des films montrant l'histoire méconnu d'une écrivaine célèbre sont rare, donc c'est un plaisir a voir que certains s’intéressent a leur passé. Thomas Newman compose une bande-son magnifique, sublime qui convient parfaitement au film, a tout moment qui passe. C'est un plaisir a entendre et a voir. Excellent. Incomparable. Génial. Remarquable. Superbe. Sensationnel. Éblouissant. Magistral. Qui ne ressemble a rien de se qu'on ai vu. Qui se laisse voir s'en s'ennuyer. " Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney " est un film époustouflant, qui ne donne qu'une envie, revoir. Au-delà de tout autres films, au-delà de l'imagination. Grande histoire, grand divertissement. 5/5 *****
    MrsNobody22
    MrsNobody22

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 8 critiques

    2,0
    Publiée le 5 mars 2014
    Dans l'ombre de Mary se vante de nous raconter la genèse de la réalisation de Mary Poppins, certainement l'un des plus grand classiques des studios Disney. Cependant voilà, il est difficile de voir ce film autrement que comme une énorme propagande pour les studios. On se doute très bien que pour les raisons de cinégénie, les films inspirés d'un histoire vraie sont romancés, on prend des raccourcis, c'est souvent indispensable. Ici, on nous raconte l'histoire de la collaboration entre PL Travers, vieille fille acariâtre, coincée et imbuvable et de Walt Disney, le saint, l'avant-gardiste, et le protecteur, on nous raconte comment il s'est plié en quatre pour satisfaire les exigences de l'auteure. La vérité est quelque peu différente. Travers était pourtant une femme très en avance sur son temps, voyageuse, aventurière, bisexuelle et mère d'un garçon (qui est totalement évincé du film pour appuyer la froideur du personnage joué par Emma Thompson). Disney était réputé pour sa tyrannie, son racisme et son appartenance à la Franc Maçonnerie, il aurait harcelé l'auteure pendant près de 20 ans, et n'aurait jamais fait le moindre effort pour la contenter dans l'adaptation. De même, spoiler: la père de Mrs Travers est décédé de la grippe lorsqu'elle avait 7 ans, fait supprimé de l'histoire afin de pouvoir y insérer la démarche de deuil permise par la réalisation du film. Oui, j'ai ris et j'ai pleuré pendant le film (principalement grace à la géniale Emma Thompson), je me suis aussi sentie manipulée. Pendant deux heures on nous montre l'histoire qu'on aimerait voir, pour nous parler d'un film dont les musiques nous replonge toutes dans une nostalgie de l'enfance. Au final, c'est surtout l'histoire d'une femme avec une intégrité artistique qui cède face à la pression d'une puissante multinationale.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 303 abonnés Lire ses 1 140 critiques

    4,5
    Publiée le 7 mars 2014
    Un film qui n'a surement pas eu la publicité qu'il mérite......Pour situer le film on peut le comparer au Neverland de Marc Forster (2004) sur la vie de l'auteur de Peter Pan.... Il y a une intensité émotionnelle au long du film, qui rend hommage à L'auteur de Mary Poppins..... On est dans un biopic sur la création du film Mary Poppins, sur sa créatrice en fait (Miss Travers), qui il faut le reconnaitre serait sans doute oubliée en France en tout cas, sans l'intervention de Walt Disney.... Le film est à la fois intelligent et sensible.....Il montre la personnalité d'un certain nombre de personnages (Miss Travers, mais aussi de Walt Disney) Leurs confrontations faites de pics, montrent esprit et humour, on se régale, comme de la dissonance perpétuelle entre cette dame et les créateurs de Mary Poppins.... Le film est encore plus que cela et montre son aspect avéré de biopic, dans les réminiscences perpétuelles de Miss Travers ( les souvenirs de sa vie familiale en Australie où elle est né), ce qui nous vaut de très beaux paysages ensoleillés et les moments d'émotion envers un père incompris de sa femme, ce qui n'est pas forcément un manque d'amour..... On est au début des années 60 , et les costumes et voitures sont de grande qualité, ainsi que les coupes de cheveux et nombres d'objets dans les bureaux et les studios, admirons le travail ..... Le film a d'autres subtilités comme de montrer ce qu'était l'animation à cette époque et de rendre grâce au génie de Wali Disney (visite de Disney Land), des travellings sur Los Angeles, etc..... Je dois dire que ce film, trop méconnu est une des plus heureuses surprises de ce premier trimestre 2014, mon conseil, ne tardez pas, j'étais seul dans la salle, (à la séance de 10h50, il est vrai)....J'ai aimé
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,5
    Publiée le 3 mars 2014
    "Dans l'ombre de Mary" adopte une approche très intelligente pour raconter la genèse de "Mary Poppins" en 1961,à travers le portrait de son auteure P.L Travers. Cette Australienne coriace était une vieille fille apparemment acariâtre,mais ultra-sensible dans le fond,qui ne pouvait tolérer qu'on insuffle de la fantaisie à son œuvre originale. Derrière cette rigidité qui en effraierai plus d'un,le film raconte son enfance,sa relation fusionnelle avec son père alcoolique,sa tante prise pour une nounou magique... Toutes ces scènes de flash-backs,bien que redondantes par moments,trouvent un formidable échec avec les scènes au présent,où Emma Thompson se régale à faire tourner bourrique son entourage,tout en ne demandant qu'à être amadoué. Son opposition artistique récurrente avec Walt Disney(un Tom Hanks jovial et bonhomme,mais tenace)ne manque jamais de sel. En sus,on découvre avec une jubilation non feinte les coulisses de la production d'un long-métrage historique(premier à mélanger prises de vues réelles et animation),tout en se régalant de la reconstitution colorée et même en pénétrant le premier parc Disneyland en Californie. L'envers de l'usine à rêves,doublé d'un portrait de femme gentiment névrosée.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    5,0
    Publiée le 18 mars 2014
    Un vrai bonheur de découvrir la genèse d'un chef d'oeuvre comme Mary Poppins. Une histoire fascinante avec Tom Hanks dans le rôle de Walt Disney et Emma Thompson dans le rôle de P.L. Travers. J'ai beaucoup aimé le trio qui travaille à l'écriture du scénario composé de Bradley Whitford, Jason Schwartzman et du basterd B.J. Novak. L'alternance avec le présent et les flashs backs de la jeunesse de P.L. Travers fonctionnent bien. Un film touchant qui rend nostalgique.
    Patricemarie
    Patricemarie

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 838 critiques

    2,5
    Publiée le 11 mars 2014
    C'est une double histoire (deux histoires superposées) vraie ! Pas très intéressant, d'autant que la mièvrerie Disney a encore frappé cette pauvre femme. Elle a tout de même dénoncé l'angélisme des films Disney, conduisant à des générations angéliques et manipulables. Le film la décrit évidemment comme une mal lunée traumatisée, rentrant dans le rang et finalement cautionnant cette vision Disney du monde.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 mars 2014
    Si je devais décrire l'émotion qui m'a transportée... je dirais que c'est exactement ce qu'est pour moi le cinéma. Pouvoir passer du rire au larmes, à travers la poésie, la musique... Voyager à travers les émotions... Un chef-d'oeuvre...
    Gram Stocker
    Gram Stocker

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,0
    Publiée le 9 avril 2014
    Un film de Disney qui présente Disney comme un homme généreux, talentueux, désintéressé, honnête, etc... Bref, un film "publicitaire" sans grand relief.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2014
    Après l'excellent Hitchcock, qui dévoilait les coulisses du tournage mouvementé de Psychose, voici un nouveau biopic sur l'une des mésaventures les moins connues de Walt Disney : son combat pour mettre en scène Mary Poppins, luttant contre une auteure difficile pour ne pas dire impossible. En effet, P. L. Travers consentit à laisser les droits de son livre au bout de vingt ans de persistance et d'acharnement, Disney ayant fait la promesse à sa fille de mettre un jour en scène son livre favori. Le long-métrage raconte donc comment le propriétaire de la firme aux grandes oreilles s'y est pris pour convaincre la romancière... Pour se faire, lui et son équipe (principalement composée du co-scénariste Don DaGradi et des compositeurs et paroliers Richard M. Sherman et Robert B. Sherman) vont devoir s'armer de patience tant les moindres détails ont leur importance pour Miss Travers qui ne voit pas d'un bon œil l'ajout de chansons, n'admet pas que M. Banks (le père des enfants dans le film) porte une moustache et refuse catégoriquement qu'il y ai un soupçon de couleur rouge à l'écran. La tâche est rude, surtout face à l'attitude clairement négationniste de cette vieille fille capricieuse qui semble jouer avec les nerfs de Walt Disney et ses compagnons. Réalisé par l'habitué aux biopics John Lee Hancock (Rêve de champion, The Blind Side), le long-métrage tente – au même titre que l'équipe Disney – de comprendre le passé de la bonne femme, jouant indéniablement sur son rapport au livre et donc sur la situation. Entrecoupé de flashbacks parfois ennuyeux mais finalement essentiels à l'intrigue où nous découvrons peu à peu le passé de la romancière et comment l'idée de Mary Poppins lui est venue en tête, Dans l'ombre de Mary bénéficie également de touches d'humour piquantes, apportés avec malice par le jeu extraordinaire d'Emma Thompson, campant une P. L. Travers authentique aux côtés d'un Tom Hanks jovial en Walt Disney, d'un Jason Schwartzman et d'un B. J. Novak amusants en compositeurs désemparés et d'un Paul Giamatti rigolo en chauffeur bienveillant. Et si on aurait justement aimé voir s'étoffer ces personnages secondaires et voir un peu plus les divergences quant à l'adaptation du film par ces créateurs de magie, le long-métrage reste un biopic réussi, touchant et bien mené qui nous fera voir Mary Poppins d'un tout autre œil désormais.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 6 mars 2014
    Dans l’ombre de Mary...Mary, c’est Mary Poppins. Le pitch ? La relation entre Walt Disney et l’auteure du célèbre livre, Pamela Travers. Une relation de vingt ans car cette dernière a mis longtemps avant de céder enfin les droits...elle refusait que Disney en fasse un film d’animation, qu’il utilise la couleur rouge, qu’il fasse appel à tel ou tel comédien, en un mot : une chieuse. Le film narre le voyage de Travers à Hollywood, et les négociations entre les deux parties pendant quelques semaines. On suppute que Pamela Travers cache un secret lié à l’enfance, que c’est LA raison pour laquelle elle bloque tant, mais nous savons que le film finira finalement par se faire, et qu’un spectateur normalement constitué aura tout capté à la seule vision de la bande annonce. J’ai quand même été voir le film...parce que j’aime Emma Thompson et qu’elle est une fois de plus parfaite. Tom Hanks en fait des caisses, et s’en sort plutôt bien dans le rôle de DIsney, mais ce sont les second rôles qui sont très réussis : Paul Giammati, Jason Schwartzman, Colin Farrell, qui sont formidables. Le film ? Plus classique tu meurs ! Un peu nunuche. Très américain. Ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais ça se laisse voir sans effort.
    frankfurtertor
    frankfurtertor

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2014
    Un film vraiment magnifique qui m'a fait pleurer à la fin. On découvre le monde fantastique de Mr Disney, ... pardon ... de Walt et la petite histoire du chef d'oeuvre "Mary Poppins". Pour les amateurs des films de Walt Disney, c'est juste "amazing" !! Ce rôle colle parfaitement bien à Tom Hanks. Emma Thompson est elle-aussi une merveilleuse actrice. A voir et à revoir ...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 483 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Publiée le 10 mars 2014
    D'un côté, il y a P.L Travers, romancière qui a rencontré le succès avec "Mary Poppins" et qui, depuis 20 ans, refuse d'en vendre les droits cinématographiques. De l'autre, il y a Walt Disney, homme exubérant et jovial qui a promis à ses filles de faire un film "Mary Poppins". Travers se voit finalement obligée de céder alors qu'elle a besoin d'argent mais le film n'est pas encore fait pour autant. Différents dans leur mentalité comme dans leur façon de travailler, les deux personnalités que sont Travers et Disney s'affrontent dans ce film émouvant. Elle refuse de laisser ses personnages (et donc sa propre histoire) aller batifoler en Technicolor avec des pingouins animés tandis que lui veut enchanter une fois de plus son public. Si "Dans l'ombre de Mary" n'est pas un film qui tient toutes ses promesses, il démontre toutefois combien les affres de la création peuvent être difficiles mais en même temps tellement enrichissantes. Si Tom Hanks se révèle irrésistible dans la peau de Disney, c'est Emma Thompson qui crève l'écran en romancière pimbêche très attachée à son histoire qui nous est d'ailleurs très bien montrée dans le film, offrant à Colin Farrell un de ses rôles les plus touchants. Il en résulte donc un film joliment mené avec son lot de rires et de larmes. Comme un Disney du meilleur cru.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 355 abonnés Lire ses 2 127 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mars 2014
    Enfant je n'ai jamais été très fan de Mary Poppins. De Walt Disney je préférais les dessins animés. Avec ce Dans l'ombre de Mary on pouvait se demander si la maison Disney, qui produit le film, allait quelque peu écorner son propre mythe. Hélas non. Tout cela reste bien propre et bien politiquement correct mais quand même très intéressant. L'ensemble est très agréable et très bien...
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 2 115 critiques

    3,5
    Publiée le 1 juin 2014
    Walt Disney demeure une icône en Amérique même si son aura s'est un peu effacée sous l'avalanche des productions animées assistées par ordinateur de ses vingt dernières années. A son époque de gloire, des années 40 à 60, les productions Disney étaient les seules à faire l'évènement dans leur domaine. Sans doute à cause de sa propension à l'hégémonie, l'image du génial créateur a été écornée dès sa disparition en 1966. On lui a d'abord reproché la mièvrerie de ses productions comparées à la corrosivité des brûlots d'un Tex Avery, on s'est ensuite offusqué de son sens aigu du business bien éloigné du monde enchanté de ses longs métrages. Réputé pour être un impénitent conservateur anti-communiste on lui a promptement imaginé des sympathies nazies. Enfin, on a mis en doute ses réels talents artistiques, voyant en lui un manager entreprenant plutôt qu'un artiste. Toutes ces allégations s'appuient sans doute sur une part de vérité mais rien n'effacera la magie et la poésie naïve que ressent le spectateur devant l'imaginaire foisonnant de Walt Disney. A travers cet épisode relatant les efforts de Disney pour convaincre l'écrivaine australienne Pamela Lyndon Travers de lui laisser adapter selon ses principes les aventures de Mary Poppins, c'est à coup sûr une volonté mémorielle et de réhabilitation qui anime les studios Disney. C'est bien parce qu'il avait une vision très précise de la transposition du roman que Disney mit près de vingt ans pour convaincre l'auteure de lui céder ses droits. Le film est bien sûr dans l'esprit des productions du studio, on ne pouvait en attendre moins sur cet exercice. Certains verront dans "Saving Mr Banks" un mélo dégoulinant de bons sentiments offrant un portrait ripoliné du bon Walt transformé en papy gâteau par un Tom Hanks fort à son aise dans un registre qu'il maîtrise parfaitement. Mais il ne faut sans doute pas s'arrêter à tout cela si l'on ne veut pas passer à côté de ce qui fait l'intérêt majeur du film, l'apprivoisement progressif d'une femme acariâtre (magnifique Emma Thompson), jalouse de son œuvre qui finit par rendre les armes devant la ruse magnanime du producteur et sa force de conviction qui transparait dans toute son œuvre. Le cinéma doit se nourrir de tout ce qui fait notre humanité et à côté des cinéastes engagés il faut aussi des Walt Disney pour nous faire croire un moment que la forêt proche de chez nous est peuplée d'animaux qui nous ressemblent.
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

    Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 403 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2014
    1961, alors que l’éminent taulier de l’animation Walt Disney convoite son œuvre, P.L Travers refuse d'en céder les droits. Une personnalité à fleur de peau, acariâtre et d'apparence insensible. Un personnage étonnant, aux attraits complexes qui ne cède pas facilement à la fantaisie. Ce biopic relate à travers l'auto-portrait de son auteur, la genèse d'un grand culte: Mary Poppins. Une entente qui s’avère difficile, voir éprouvante entre les deux partis qui s'accrochent fermement à leurs ambitions propres. Disney ayant promit à ses filles un chef d’œuvre incontestable, mêlant annimation et comédie musicale, et P.L Travers souhaitant profondément conserver l'authenticité de son œuvre. Le scénario joue sur une jonction entre flashback de l'enfance de l'auteur, sa relation avec son père alcoolique, l'arrivée à point nommée de sa tante, tout en intercalant un présent où l'histoire de Mary Poppins tente d'être adaptée au mieux pour le grand écran. L'opposition flagrante entre Emma Thompson et Tom Hanks en devient transcendante et émouvante. Une mise à vif corrosive distinguant l'usine à rêve d'un homme et le cœur d'une femme gentiment névrosée. Très bonne réalisation. 4/5
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top