Notez des films
Mon AlloCiné
    La Tête dans le carton à chapeaux
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Tête dans le carton à chapeaux" et de son tournage !

    Mayse Hoy, monteuse

    Elle débuté comme actrice dans plusieurs films de Robert Altman (John McCabe, Nashville, California Split, Trois Femmes), avant de devenir monteuse sur Buffalo Bill et les Indiens.

    Robert C. Jones, monteur

    Il a fait ses débuts professionnels en 1963 avec le montage de Un monde fou, fou, fou de Stanley Kramer, qu'il lui vaut une nomination à l'Oscar.
    Outre son activité de monteur, Robert C. Jones a écrit le scénario de Retour, de Hal Ashby (1978), pour lequel il a remporté l'Oscar.

    Le tournage

    Il a débuté le 22 avril 1998 dans la ville de Houna (Louisiane), choisie pour les extérieurs en raison de sa proximité avec la Nouvelle-Orléans, qui joue un rôle clé dans l'histoire, mais aussi pour la richesse et la variété des paysages alentour.
    L'équipe y est restée un mois avant de s'installer à Los Angeles.

    Lucas Black ("Peekoe")

    Âgé de 15 ans, Lucas Black a été découvert en 1995 dans le rôle de Caleb, vedette de la série fantastique de CBS "American Gothic". Il a ensuite été Frank Wheatley, ami de Billy Bob Thornton dans Sling Blade.
    Il a tenu son premier rôle au cinéma dans A chacun sa guerre de Jon Avnet, avec Kevin Costner.

    Meat Loaf ("Le shérif John Doggett")

    Musicien de rock, Meat Loaf mène parallèlement une carrière au cinéma, à la télévision et au théâtre.
    Sur le grand écran on a pu le voir dans The Rocky Horror Picture Show, Spice World,Wayne's World, The Mighty.

    David Morse ("Dove Bullis")

    Au cinéma, on l'a vu dans Contact de Robert Zemeckis, où il jouait le père de Jodie Foster. Il a joué également dans Rock, L'armée des douze singes, et dans les deux premiers films réalisés par Sean Penn, Crossing Guard et Indian Runner

    Antonio Banderas derrière la caméra

    La Tête dans le carton à chapeau est le premier long métrage réalisé par Antonio Banderas.
    "Après avoir été l'interprète de 51 films, commente le comédien, je voulais à mon tour donner ma vision du monde. J'ai grandi dans l'Espagne de Franco, et aussi loin que je me souvienne, la liberté a toujours été un principe fondamental à mes yeux. Peut-être le premier de tous. Ce film parle de la liberté sous toutes ses formes. Qu'importe si l'histoire se déroule dans le sud des Etats-Unis ou bien en Russie, en Espagne ou en Afrique du Sud - la liberté a le même sens pour tous sur terre."

    Antonio Banderas à propos du scénario :

    "J'ai trouvé dans le scénario tous les éléments que j'ai toujours cherché à mettre dans un film. La tête dans le carton à chapeaux est un assemblage éclectique... On débute dans une comédie noire, on passe à la comédie pure, puis à des scènes d'émotion - exactement comme dans la vie. J'aime la notion de destin, la notion de but. J'ai aimé cette histoire étrange, riche en sentiments et drôle en même temps. Et lorsque j'ai tourné le film, j'ai retrouvé sur le plateau ce même sentiment que j'avais éprouvé en découvrant le scénario." (extrait du dossier de presse)

    Du roman à l'écran

    Melanie Griffith a lu "Crazy In Alabama" dès sa publication en 1993. Immédiatement, elle a songé interpréter le personnage de Lucille à l'écran.
    Après avoir gardé le projet en tête pendant plusieurs années, elle fit lire le livre à Antonio Banderas qui décida de réaliser le film.

    Mark Childress, l'auteur du roman

    "Crazy In Alabama" (titre original du roman), a été publié pour la première fois en 1993 et l'accueil critique fut positif et unanime. "Les aspects comiques et dramatiques s'entremêlent tout au long du roman, confie l'écrivain. Souvent, les gens m'ont demandé pourquoi j'avais combiné les deux dans un même livre. La réponse est simple : c'est la tragédie liée à l'histoire de la lutte pour les droits civiques qui donne son élan à la comédie et lui confère sa profondeur." (extrait du dossier de presse)
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Tenet (2020)
    • Les Nouveaux mutants (2020)
    • Effacer l’historique (2020)
    • Police (2020)
    • Enragé (2020)
    • Belle-Fille (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • Petit Pays (2019)
    • Mignonnes (2019)
    • La Daronne (2020)
    • Enorme (2019)
    • Antebellum (2020)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    • Dans un jardin qu'on dirait éternel (2018)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • The Rental (2020)
    • Light of my Life (2019)
    • Les Blagues de Toto (2019)
    • The Batman (2021)
    Back to Top