Mon AlloCiné
    Lore
    note moyenne
    3,8
    276 notes dont 47 critiques
    17% (8 critiques)
    34% (16 critiques)
    17% (8 critiques)
    30% (14 critiques)
    0% (0 critique)
    2% (1 critique)
    Votre avis sur Lore ?

    47 critiques spectateurs

    Paul V.
    Paul V.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 14 décembre 2013
    Ce film est un vrai chef d'oeuvre , il nous remet en question et on peut dire que ce film est dur ...
    Océane R.
    Océane R.

    Suivre son activité 8 abonnés

    5,0
    Publiée le 24 mars 2015
    J'ai adoré du début à la fin. Le superbe jeux des acteurs m'a fait oublié qu'il s'agit bien d'un film. Je n'avais pas eu l'occasion de voir un film traiter l'Allemagne d’après guerre, et j'ai réellement été bluffée. Je trouve qu'on y est très peu sensibilisés, et pourtant... En tout cas, les images sont très belles, et tout le film transpire la sincérité. Je le recommande vraiment!
    guymeyer1
    guymeyer1

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    2,5
    Publiée le 11 mars 2013
    Un sujet très intéressant, mais traité de façon ambiguë. Il semble dans certaines scènes que la réalisatrice appelle à une forme de compassion envers les parents (au moins envers la mère), piliers du régime nazi. Je suis d'accord pour accepter que rien n'est jamais tout à fait noir ou blanc, mais il y a des limites! Heureusement la présentation des "anciens", hitlériens fous furieux, ou dans le déni, tempère cette impression.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 24 février 2013
    Le résumé de "Allociné" expose bien le sujet de ce film. Voici un épisode de la débandade allemande en 1945 dans lequel les 5 enfants (dont un bébé) d'un haut gradé SS traversent seuls l'Allemagne occupée par Russes, Anglais et Américains pour rejoindre leur grand-mère à Hambourg. La quête de nourriture est essentielle pour eux et ils ont beaucoup de mal à trouver de quoi manger. La rencontre avec Thomas, un juif qui les aidera beaucoup (mais dont le film nous dit très peu de choses) sera, pour l'ainée (Anne)Lore en particulier, une expérience complexe, car on devine qu'elle a été élevée dans la paranoïa nazie de la haine de tout ce qui n'est pas aryen... La fin du film nous laisse deviner que beaucoup de choses ont désormais changé dans son esprit. Dommage que ce "Road Movie" au thème et au scénario intéressants soit traité avec une lenteur vraiment exaspérante...
    yseult31
    yseult31

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 25 février 2013
    Un résumé prometteur et pourtant... Trop d'arrêts sur image, les couleurs sont belles mais la lenteur du film les dessert. Le sujet est grave mais la façon dont ces enfants vivent la fin de la guerre n'arrive pas a provoquer L'émotion à laquelle on s'attendait forcément. Dommage
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 468 critiques

    3,0
    Publiée le 28 juillet 2013
    un sujet intéressant, une façon originale d'aborder la guerre avec cet improbable road-movie à travers bois et champs pour traverser l'Allemagne morcelée après la chute du régime hitlérien entre des enfants de nazis et un jeune juif, mais il manque le petit supplément d'âme qui bouleverse, émeut. Dommage.
    Biertan64
    Biertan64

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 19 septembre 2017
    Film très survolé, que cela soit au niveau de la reconstitution de l'époque et de son ambiance (mettre trois figurants en uniforme russe ou US n'est pas suffisant) que du développement du caractère des personnages. On a beaucoup de peine à s'identifier et donc à réellement s'apitoyer sur leur sort. L'opposition entre enfants de nazi et le juif, dont on ne sait rien, n'est pas vraiment mise en valeur alors que c'est le sens du film. En dehors d'une scène avec le père au début, comment sait-on qu'ils ont été élevés dans le fanatisme? Quelle pensée, quels sont les actes de Lore qui pourraient nous le faire comprendre? Et le survivant juif, qu'est ce qui le pousse à venir en aide à cette famille d'"ennemis" qui ne peut que le ralentir et lui porter des ennuis. Trop lisse et trop lent.
    Arlette et les mécanos
    Arlette et les mécanos

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 279 critiques

    2,0
    Publiée le 26 février 2018
    Un postulat hyper intéressant, un début prenant mais pour arriver où? A du vide, du creux. Que ces enfants soient des enfants de nazis ça les différencie en quoi dans ce road movie ? On voit des gamins survivre dans une forêt et après? Se laver, trouver à bouffer, ça se résume qu'à ça. Aucun affrontement idéologique lié à leur éducation, leur milieu qu'on nous a présenté comme nazi, n'apparait dans le film ou une soit disant prise de conscience et de remise en question concernant Hannelore, qui aurait pu parfaitement être la fille de n'importe qui. Ses origines nous sont décrites que dans les premiers instants du film n'entrainant aucune conséquence de comportement tout au long du film. Ils sont juste abandonnés réalisant que leur parents ne reviendront sans doute jamais En résumé c'est un Xième film sur des enfants livrés à eux même en cette période d'après-guerre pour ce film là ou de guerre pour d'autres.
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    0,5
    Publiée le 1 mars 2013
    Film absolument hideux et infect, qui flirte sans vergogne avec l'abjection et la manipulation. L'esthétique de pacotille façon pub avec images léchées et empilées jusqu'à la nausée sans le moindre recul provoque un rejet et une détestation qui ne font que croître au fur et à mesure que la réalisatrice et scénariste australienne déploie ses plans inutilement léchés et alambiqués. Une utilisation de couleurs vives, presque psychédéliques, des cadres impossibles et artificiels, des ralentis du pire effet : tout ici concourt au dégoût. A force de surligner et de produire ses piètres et minables afféteries de mise en scène dans une succession vertigineuse de plans qu'on aimerait voir enfin se stabiliser et s'inscrire dans la durée, Cate Shortland passe complètement à côté de son sujet, réduisant son héroïne à une stupide midinette, figée dans ses convictions et son attitude rigide. L'horreur de la guerre qui s'achève et voit la déroute des thuriféraires du régime moribond ne transpire jamais dans un film où même la crasse, qui semble propre, réussit néanmoins à nous clore les yeux jusqu'à éteindre durablement notre regard. C'est du point de vue formel du Lars Von Trier en bien pire, sans la moindre parcelle de fond et de compréhension du sujet traité.
    John Henry
    John Henry

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 462 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mars 2013
    Magnifiscent, simple et intense, riche, subtil et salvateur. Un film sur la désolation, sur l'amour, sur l'héritage, sur l'adolescence. De cette émotion que seul le cinéma charrie. Du grand, du beau cinéma, du cinéma ambitieux mais humble, ça existe encore !
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 47 critiques

    4,5
    Publiée le 9 novembre 2013
    L'écrivain suédois Stig Dagerman dans "Automne allemand" avait osé décrire l'Allemagne de 1946, oeuvre discrète. La jeune Rachel Seiffert établie en Grande-Bretagne, née de père australien et de mère allemande, revient dans "La Chambre Noire" sur la confusion entre "nazisme et nationalité allemande". Visiblement emballée par ce récit, l'Australienne Cate Shortland fait exulter à l'écran cette Lore impétueuse (Saskia Rosendhal), symbole de l'adolescence sur fond de débâcle après la chute d'Hitler en 1945. On est frappé par la frénésie familiale... Les deux parents, dignitaires déchus sont montrés comme deux ogres qui vont cacher leur progéniture loin de tout, le père jette un froid, au plus peut-on compatir pour la mère qui fume, pauvre pantin désarticulé... On est au ras du conte fantastique. Avec une grande finesse dans les étapes. La réalisatrice excelle à montrer le naturel de ses personnages. Cette Lore au caractère bien trempé s'empare du rouge à lèvres maternel... La grande soeur et les petits poucets doivent faire dans la discrétion. Il faut contenir l'exubérance, les larmes du plus jeune qui ne comprend rien à ce qui lui arrive. Et puis manger, durer. Au fil des jours, l'impact des ascendants et la fraîcheur du jeune âge se livrent bataille. Le moment le plus fort est peut-être Thomas, ce loupé pour la postérité, véritable crève-coeur puisqu'il cristallise tout l'antisémitisme... Vigilance, transmission intergénérationnelle... C'est ce qu'aborde ce film dur, picturalement superbe, mettant en exergue la chaleur estivale avec ses robes d'été bien propres. On n'ose pas penser à un tournage hivernal !
    Mafoipourquoipas
    Mafoipourquoipas

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

    2,0
    Publiée le 20 octobre 2018
    2 étoiles - Lore Les images sont belles et ne manquent de subtilités. Mais la réalisatrice se perd dans un curieux mélange des genres. On se perd dans une errance scénaristique, qui n'arrive pas à exprimer son double message : moralisateur et initiatique.
    Tony L'Ambassadeur
    Tony L'Ambassadeur

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 105 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2014
    Ce film est puissant, révélateur et les acteurs sont tout simplement hallucinants de vérité. Cate Shortland nous raconte la fin guerre de l'autre côté du mur, dans une Allemagne détruite. Les prises de vue, la musique, les silences, les regards, les acteurs,... Ce film est magnifique.
    Agnes L.
    Agnes L.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 67 critiques

    4,0
    Publiée le 28 janvier 2016
    Le film peut mettre mal à l'aise car il traite d'un sujet dérangeant traité de manière épurée avec très peu de dialogue. On assiste à la prise de conscience d'une gamine, fille de nazis, qui va se rendre compte que sa famille est du côté des tortionnaires. Et cela tout au long de la route qui la mène vers sa mamie avec ses frères et sœurs. spoiler: Elle va en effet découvrir une réalité atroce qu'elle ignorait avec des cadavres violés ou torturés et des photos des camps nazis . Son instinct la guide pour rester en vie. C'est ce que le film nous montre, ce voyage difficile avec l'aide imprévue de ce jeune homme juif qui va aider toute la fratrie en trouvant ou volant de la nourriture. Que ce garçon soit juif la fait bien réfléchir à ce que ses parents lui ont dit ces gens-là ! Mais les enfants ne sont pas responsables des atrocités qu'ont commises les adultes et le plus important c'est la prise de conscience de la réalité historique quand on atteint l'âge de penser par soi-même. N'est-ce pas ce que fait Hannelore, finalement ?
    Alexandre N.
    Alexandre N.

    Suivre son activité Lire ses 10 critiques

    2,0
    Publiée le 6 avril 2018
    Film assez maladroit à mon sens, cherchant à allier esthétisme et réalisme cru. Le propos de base ne manque pas d'intérêt mais la mise en scène donne l'impression de vouloir nous montrer une série de tableaux, avec ces longs plans et ces scènes qui s'accumulent, avec leur accumulation de portraits de citoyens déconfits devant l'horreur que leur pays avait banalisé, mais qu'ils doivent maintenant admettre, en même temps que la défaite alors que le monde juge les atrocités perpétrées.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top