Mon AlloCiné
En Mai Fais Ce Qu'il Te Plaît
note moyenne
3,7
571 notes dont 108 critiques
16% (17 critiques)
41% (44 critiques)
31% (33 critiques)
10% (11 critiques)
2% (2 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur En Mai Fais Ce Qu'il Te Plaît ?

108 critiques spectateurs

galau7

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 703 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 16/11/2015

Une fresque historique un peu lente et des acteurs parfois peu crédibles. Néanmoins l'intérêt réside dans cette approche presqu'intimiste du vécu de cet épisode peu glorieux de notre histoire.

Chris58640

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 425 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/11/2015

La Débâcle, ce n’est pas l’épisode de la Seconde Guerre Mondiale le plus filmé par le cinéma français. En France, pendant longtemps, on a préféré traiter de l’Occupation et surtout de la Libération mais la Débâcle et l’Exode, à part dans « Bon voyage » de Jean-Paul Rappeneau, les films à leur sujet sont bien rares. Du coup, le film de Christian Carion a déjà un grand mérite, c’est celui-là. « En mai fais ce qu’il te plait » (très joli titre) montre en alternance deux intrigues : d’une part la fuite un peu vaine, éperdue sur les routes d’un village rural entier et d’autre part, le course-poursuite de Hans et Percy pour les rattraper, avec derrière eux (et bientôt devant !) des divisons de Panzers qui avancent en France comme dans du beurre. Cette double intrigue donne du rythme au film de Carion, permettant d’alterner des scènes de combats dures, violentes, avec des scènes plus douces d’un cortège qui avance tranquillement sur la route à la vitesse d’un cheval qui trotte. Sauf que, historiquement c’est imparable, les deux ambiances se rencontrent et cela donne la scène très réussie de l’attaque des Stukas avec leurs sirènes si typiques et si terrifiantes qu’elles se sont imprimées dans l’imaginaire collectif et qu’elles représentent, à elles seules, la terreur pure des civils face à une aviation ennemie. Christian Carion filme intelligemment, parfois caméra à l’épaule pour les scènes de « guérillas », utilisant les sons et la musique (d’Ennio Morricone, excusez du peu) comme il faut. Il se fait même plaisir en jouant aves le soleil et l’ombre juste avant la fameuse attaque. C’est un peu lyrique parfois, un peu trop romanesque à d’autre moments (les retrouvailles dans le cimetière), çà flirte aussi avec le pathos mais çà reste tout à fait acceptable et anecdotique au regard de l’ensemble du film. Le casting est assez inégal, Olivier Gourmet est excellent mais c’est un acteur qui n’est jamais autre chose qu’excellent ! A ses côtés Mathilde Seigner est juste dans un rôle qui aurait peut-être pu être un tout petit plus écrit et mis en valeur. August Diehl, Alice Isaaz et le petit Joshio Marlon sont irréprochables. On n’en dira pas autant d’un Laurent Gerra qu’on a cantonné à un rôle qui est la caricature de lui-même. Pour son premier grand film, on aurait pu lui donner autre chose à jouer qu’un type un peu lâche, un peu limité, un peu porté sur la bouteille et vaguement (très vaguement) drôle. J’ajoute quand même une mention spéciale à Matthew Ryss, que j’aime beaucoup dans l’excellente série « The Americans » et que je retrouve avec beaucoup de plaisir dans le rôle de Percy, officier écossais perdu loin de ses bases mais qui ne se départi jamais d’un certain flegme assez british. Le scénario co-écrit par Carion montre avec une certaine efficacité la stupeur et la sidération qui gagnent le peuple français en mai 1940. C’est une période d’effondrement total et hyper rapide qu’on a sans doute du mal à imaginer aujourd’hui : en quelques jours : plus rien, plus de pouvoir politique, plus d’armée ni de police, plus d’administration, plus de maisons, plus de terres, plus rien. D’un seul coup, ce pays pour lequel beaucoup ont combattus 20 ans auparavant (20 ans, à peine une génération) s’effondre et se fait dévorer par celui qu’elle avait eu tant de mal à vaincre. « On ne va quand même pas perdre la guerre en 10 jours ! » dit-on encore dans les dix dernières minutes du film, ben si… La plus belle scène du film, le plus marquante est emblématique de cela : le petit cortège est rattrapé par des panzers qui foncent vers le Sud : ils pensaient les fuir, ils sont doublés et à quelle vitesse en plus ! Cette scène assez courte, sans dialogue, ne vaut que par les regards hébétés des gens qui comprennent à ce moment là que leur pays n’existe tout simplement plus, c’est une scène historiquement incontestable et émotionnellement très forte. Christian Carion évoque aussi, dans son film, les films de propagande tournés par l’armée allemande pendant la bataille de France. Il montre l’envers du décor, comment étaient reconstitués les combats : on donnait aux prisonniers français des armes chargées à blanc comme çà on faisait d’une pierre deux coup : on avait de belles images de combat et se débarrassait des prisonniers. Je ne sais pas si c’est historiquement exact mais connaissant l’idéologie nazie mortifère et le pragmatisme allemand, cela me parait tout à fait crédible ! Historiquement, le film peut difficilement être pris en défaut, je n’ai pas noté à mon petit niveau d’erreur grossière dans la forme comme sur le fond. On peut reprocher à Christian Carion d’avoir cédé à quelques facilités sur la forme, d’avoir trop peu écrit certains rôles, surtout les rôles féminins et aussi peut-être, une certaine candeur par moment. C’est difficile à expliquer mais il y a pas mal de bons sentiments dans « En mai fais ce qu’il te plait », une vague odeur aussi de « bon sens paysan » qui semble un peu daté. Carion a voulu faire un film populaire un peu trop populaire justement, un poil trop consensuel peut-être.

selenie

Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 4 344 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 05/11/2015

Un sérieux a été apporté au réalisme des faits comme sur les décors et costumes pour une reconstitution soignée, presque trop soignée au point que la violence n'est jamais choquante ou réaliste, à contrario de la beauté de l'imagerie de l'ensemble. Mais au final cette exode est étonnament secondaire puisque le récit se focalise avant tout sur cet allemand réfugié qui cherche à retrouver son fils. On est quasi en hors sujet. On frôle la catastrophe, et même si on est généreux sur la note ça reste sans doute le film le plus décevant de Christian Carion.

sardes

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 18 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/11/2015

Un excellent film, qui rentrassent ce qu'ont vécu nos Parents et grands parents, très émouvant et à la fois au plus près de la réalité. À voir absolument.

Jean Marc Dinaut

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 265 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 10/11/2015

En voyant ce film, je me revois enfant, écouter ma grand mère, assise sur le seuil de sa porte, me raconter "son évacuation". J'étais attentif et intrigué par ses récits complètement extraordinaires, où se mêlaient la peur, l'anxiété, l'horreur de la guerre qui débutait. Le film : Les expressions scéniques, les décors naturels, l'authenticité des situations, attisent une certaine émotion, imprégnée d'une dramaturgie de peurs contraintes et forcées devant l'avancée de forces allemandes. Cette avancée que l'on ne voit presque pas, donne au film et dans les yeux des personnages, une menace de mort inéluctable. La peur devant la férocité et la violence des assaillants traduit bien la débâcle honteuse de 1940 pour les civils et notre armée. L'aspect champêtre et lumineux de la campagne, la musique sirupeuse de Ennio Morricone renforce encore ces notifications funèbresSpoiler: jusque l'image finale digne d'un happy end hollywoodien.

Géraldine A.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/11/2015

Super film , tres emouvant avec enorme travail de reconstitution ...original malgre le nombre de film sur la guerre 39-45. A voir et revoir.

Hervé S.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 8 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/11/2015

Un assez bon film qui m'a bien intéressé en tant que passioné d'histoire. C'est bien joué. On passe un bon moment

closer444

Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 703 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 04/11/2015

On se doutait bien que le nouveau film de Christian Carion n’allait pas être moderne, novateur et encore moins révolutionnaire. Il est le chantre d’un cinéma populaire voire populiste qui encense la vieille France rurale (« Une hirondelle a fait le printemps ») ou embellit des épisodes de son Histoire (« Joyeux Noël »). En général, un cinéma gentil mais fédérateur qui, s’il ne grimpe pas sur les cimes du septième art hexagonal, fait passer un beau moment. Et bien, ici ça ne prend à aucun moment. Choisissant de suivre l’exode d’un village du Nord de la France face à l’invasion allemande en 1940, il se plante à tous les niveaux et c’est triste à voir… De plus, comme s’il n’avait pas confiance en son histoire, il en ajoute une seconde où un père doit retrouver son fils. L’alternance entre ces deux histoires est un mauvais choix ne permettant jamais de s’accrocher à l’une ou l’autre et désamorçant toute tension ou dramaturgie possible. En effet, et c’est le comble pour un film traitant de ce sujet, on n’est jamais ému par ce qui arrive même si la musique d’Ennio Morricone en rajoute des tonnes pour nous signifier que c’est triste. Quant aux quelques moments se voulant drôles, ils sont plutôt lourds. Le film pêche également par un trop-plein de sujets traités - ou plutôt survolés - tout comme de personnages à peine esquissés : un écossais perdu dans les lignes ennemies, un cinéaste de propagande allemand, des bons soldats allemands et des mauvais, … Jamais on ne parvient à s’intéresser à quoi que ce soit puisqu’on n’en a pas le temps et que tout concourt à fuir le sujet principal : la condition de vie sur les routes lors du grand exode de la Seconde Guerre Mondiale. Quant à la forme, elle est purement télévisuelle. On se croirait vraiment devant un banal téléfilm ou un feuilleton type « Un village français » (par ailleurs bien meilleur). « En mai fais ce qu’il te plait » est un film daté et périmé qui sera vite oublié. Même les acteurs n’ont rien à jouer et sont dans des rôles vignettes à caractère unidimensionnel. Malgré tout cela passe bizarrement assez vite. Et heureusement la reconstitution a de la gueule et garantit quelques beaux plans et scènes réussies (l’attaque des avions ou le passage des tanks) mais c’est bien peu et ne justifie pas de se farcir ces presque deux heures de cinéma suranné.

Captain_Axel

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 32 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/11/2015

Christian Carion nous plonge dans un film poignant, une exode cinématographique immergée dans une sublime bande-son signée Ennio Morricone. Intégralité de la critique dans le lien:

Ricco93

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 804 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/11/2015

La présence du nom d'Ennio Morricone sur l'affiche d'En mai, fais ce qu'il te plait est à priori le principal attrait du quatrième film de Christian Carion. Toutefois, très rapidement, on ne fait plus attention à la musique tant on est intéressé par l'intrigue de ce beau film.Effectivement, le cinéaste raconte la Seconde Guerre mondiale par un biais rarement abordé au cinéma : l'exode français de 1940. Ce sujet, étrangement en phase avec l'actualité (il sort alors que les migrants syriens fuyant la guerre font la une de tous les journaux), est montré dans toute sa complexité : le dilemme opposant la fuite de l’oppression et l'attachement à sa terre, les séparations familiales causées par cette exode, la manière dont la misère peut pousser à des actes criminelsSpoiler: (le pillage du magasin), la possibilité de mourir sur la route... De plus, le choix de donner la nationalité allemande au duo père-fils qui structure l'histoire et celui de montrer les profiteurs de guerre qui apparaissent rapidement en FranceSpoiler: (le couple tenant la boutique citée plus haut) permettent d'éviter tout manichéisme au film. Christian Carion réussit à nous attacher totalement à ses différents personnages incarnés de manière très juste par des acteurs confirmés (l'allemand August Diehl, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Jacques Bonnaffé) ou moins habitués au grand écran (le petit Joshio Marlon ou l'imitateur Laurent Gerra). Malgré une réalisation très académique, l'alliance entre une histoire attachante et la description d'un aspect souvent oublié de l'histoire de France (au point qu'une ancienne ministre puisse prétendre sérieusement que les Français n'ont jamais fuit face à l'occupant allemand) font d'En mai, fais ce qu'il te plait un film très intéressant à voir et d'une certaine manière nécessaire.

titicaca120

Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 1 809 critiques

3,5Bien
Publiée le 06/11/2015

l'exode de mai 1940 avec toutes ces peines et ces malheurs. il manque tout de même l'émotion qui nous donne des frissons. sinon Olivier Gourmet est très bon.

samia1693

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 145 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/11/2015

Ce film est un vrai coup de coeur , une véritable petite perle en son genre. Les acteurs sont tous très attachants , des principaux aux secondaires. Les acteurs-vitrine comme laurent gerra ou mathilde seigner sont très efficaces. Un film de quasi 2h qui parait 30minutes. Tout est retranscrit à la perfection: la peur, la rage, la souffrance, le devoir de mémoire... Un film qui fait réfléchir face a cette montée des extrêmes....

madson

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 8 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/11/2015

Un regard très enrichissant sur autre versant sur les ravages de la guerre dans l'exode des populations aussi. L'histoire entre le père à la recherche de son fils est assez bien interprété. Les 2h du film passent tout seul, tellement on est plongé dans le quotidien de ces populations.

cinevore36

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 229 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/11/2015

Un très beau film sur un sujet de la seconde guerre mondiale peu traité à savoir l'exode des populations. Très émouvant avec des acteurs toute en justesse. Une belle histoire malgré la gravité du sujet.

clarisse55

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 61 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/11/2015

Je ne comprends pas les mauvaises critiques ni les moyennes devant ce beau film merveilleusement bien joué (y compris Laurent Gerra, n'en déplaise à certains) et mis en scène. Une piqûre de rappel sur cette triste page d'histoire de notre pays était indispensable. Seule petite critique, le thème portant sur l'exode n'a pas, à mon sens, été assez exploité. Même si la fin reste prévisible, on tremble pour ces héros ordinaires tout le long du film. Comme quoi, les émotions fortes, c'est dans les films racontant la vraie vie qu'on les trouve.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top