Mon AlloCiné
    Comment j'ai détesté les Maths
    note moyenne
    3,4
    183 notes dont 35 critiques
    9% (3 critiques)
    46% (16 critiques)
    26% (9 critiques)
    14% (5 critiques)
    3% (1 critique)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur Comment j'ai détesté les Maths ?

    35 critiques spectateurs

    souslesoleil22
    souslesoleil22

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2013
    Ne vous arretez pas à ce titre reducteur mais allez voir ce film passionant qui permet de poser de nombreuses bases de reflexion sur les methodes educatives, la finance internationale, la recherche pure... et d'avoir le bonheur d'ecouterles temoignages de passiones qu'on n'a pas forcement l'habitude de voir dans les medias. A la sortie on essaie de voir l'empreinte des maths dans tout le quotidien et de rechercher du sens dans ce qu'on a pu apprendre!
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 468 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2014
    Voilà un documentaire long-métrage qui cache bien son nom ! À sa sortie, on aurait plutôt envie de faire des maths au quotidien et on a vraiment envie de flinguer cette Éducation nationale à la c… qui a su si bien nous en dégoutter ! Comme dit un des intervenants, si on apprenait aux enfants le foot avec les mêmes principes pédagogiques, aucun n’aimerait le foot (ce qui serait moins dramatique !) C’est en tout cas un film intelligent, intéressant et souvent drôle, les intervenants étant tous brillants et très modestes. Le propos dépasse souvent le domaine des mathématiques pour les inclure dans la philosophie et l’éthique ; et là, il nous est confirmé que les cerveaux les mieux faits sont exploités à leur corps défendant par les tempéraments les plus assoiffés de pouvoirs et de richesses. Que des gouvernants ou hauts dirigeants irresponsables font semblant de maîtriser des processus que leurs créateurs eux-mêmes approchent avec prudence ! Un documentaire qui nous donne de belles leçons et nous rend un peu plus intelligents à la sortie.
    SXB
    SXB

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 68 critiques

    4,5
    Publiée le 15 décembre 2013
    Film super : - Met enfin des mots concrets sur la passion pour les maths !!! - Explicite enfin la raison de la médiocrité de l'enseignement actuel des maths avant le bac‚ à l'origine de celle du peuple dans cette discipline !!! - Déculpabilise enfin cette si noble science de la mauvaise utilisation qui en est faite par ces rapaces de banquiers‚ dont le statut hiérarchique professionnel est relativement corrélé à leur appartenance à une certaine communauté que je ne nommerai pas... mais que toute personne honnête et cultivée en la matière aura très vite identifiée ! PS : 1) Quand on a du mal à compter jusqu'à 4‚ je conçois fort bien qu'on trouve ce film irregardable ! 2) Quand je vois comment certains ont du mal à comprendre le français basique (comme celui de ce film)‚ ne conçois qu'ils aient du mal à se réconcilier avec les maths : NON les maths ne sont pas coupables de la crise et plus généralement de la mauvaise utilisation qui en est faite !!! Dire que les maths sont coupables de la crise est aussi débile que de dire que les atomes sont coupables de la bombe atomique ... il y aurait alors un paquet de coupables dans notre corps !!! Donc je réexplique pour les copains du radiateur : a) Pour faire de bonnes pourra prévisions (économiques ou autres) il faut faire de bons modèles statistiques b) Pour faire de tels modèles il faut beaucoup de données. Tout n'est pas bon à prendre (il peut y avoir des erreurs) mais globalement‚ plus il y en a et mieux c'est. c) Donc pour faire de meilleurs modèles financiers les banques auraient dû partager leurs données‚ démarche que font tous les bons scientifiques. Les banquiers n'en étant pas (ces rapaces se voulant concurrentiels)‚ ils ont ordonné à leurs sous-fifres de faire avec ce qu'ils avaient (et donc de faire des modèles de merde). Le gars qui a créé cette branche d'exploitation des maths a lui-même dit qu'il a arrêté de faire des maths (ai sens de l'esprit scientifique du terme) quand il a créé ce système financier !
    Louk-an
    Louk-an

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 27 novembre 2013
    C'est bien simple, je suis resté scotché! D'après ce que j'en avais entendu, je m'attendais à un sympathique petit documentaire vaguement subjectif faisant l'éloge des maths et des mathématiciens. Il y a un peu de ça, si on veut, mais il y a beaucoup plus. Il y a tellement longtemps que je n'ai pas vu un bon film, à la fois intelligent, drôle, humain... profondément humain... Bien sûr, il y a un aspect documentaire important, avec des éléments sur les manières d'enseigner les maths, quelques rappels historiques, quelques séquences sur les lieux de recherche importants, les grands congrès et des explications sur les applications des maths et leur importance dans le monde de la finance aujourd'hui, notamment en relation avec la déresponsabilisation des banques d'investissement qui conduit à des crises massives comme celle de 2007 ou celle les dettes souveraines européennes. Mais il y a surtout un vrai plaisir de cinéma... Le rythme du montage, les cadrages, les personnages complexes et émouvants (le prof de math qui évoque son enfance et ses premiers échecs de transmission du savoir, le mathématicien milliardaire, inventeur du speed trading, qui fini par avouer certains abus, ou le spécialiste de mathématiques financières qui ne supporte pas les souffrances endurées par la population grecque), même la musique est belle et originale... Je dirais que c'est un film à la fois intelligent et profondément poétique... Et c'est rare!...
    gaetan1.arnould
    gaetan1.arnould

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 122 critiques

    3,5
    Publiée le 1 décembre 2013
    Vous cherchez un coupable à la crise économique actuelle? Ne cherchez plus, ce sont les maths ! En effet, ce film nous explique comment la science mathématique, longtemps restée en "dehors" du monde réel a été utilisée au moment de la libéralisation des années 1970-1980 pour améliorer " l'efficacité " des marchés financiers. Finalement, après divers développements , le marché a développé , toujours grâce aux maths, des outils de + en + développés mais de - en - contrôlables qui ont conduit au cataclysme de 2008. Le film réactualise de manière intéressante le vieux débat quant à la neutralité de la science ( qui n'existe pas ) et aux effets néfastes ( politique , économique, social ) que peuvent entrainer les " progrès " scientifiques. Cependant, en insistant durant une ( trop ) longue première partie sur la passion et l'innocence des mathématiciens, le documentaire n'accable pas les milieux matheux mais plutôt ceux qui ont instrumentalisé la rationalité de ces derniers. Sur le fond, le film est donc instructif et jette une lumière nouvelle sur les explications de la crise économique. Sur la forme, dommage que trop de temps soit consacré à des témoignages de mathématiciens nous expliquant pourquoi les maths sont leur passion ; certes c'est divertissant mais cela risque non pas de populariser les maths ( ce qui je pense était le but du film ) mais au contraire de renforcer le caractère élitiste et geek qu'on lui prête . De +, la seconde moitié du doc , consacrée à la crise, aurait mérité davantage de place . Ne comptez donc pas sur ce film pour vous réconcilier avec les maths ; en revanche si vous voulez comprendre la crise , je le recommande vivement.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    3,5
    Publiée le 2 janvier 2014
    Pour moi, le but d’un documentaire est de changer la perception du spectateur sur le sujet choisi afin de lui faire voir à travers un prisme différent/ C’est bien ce à quoi le film d’Olivier Peyon aspire. Comment j’ai détesté les mathématiques bénéficie franchement de l’esprit un peu moqueur de son réalisateur, Olivier Peyon, qui ouvre son film sur une série de témoignages d’adolescents qui n’aiment pas les mathématiques, dont un qui n’en fait que pour entrer à l’université. Le film suit avec beaucoup d’humour et quand même beaucoup de rigueur le mathématicien Cédric Villani dans des rencontres, des salons, va voir d’autres intervenants tout aussi intéressants comme le professeur François Sauvageot ou encore Eitan Grinspun, nous apprend l’existence d’un chalet réservé aux mathématiques, nous parle de l’Education Nationale… Pendant une heure, il remplit totalement sa mission. Malheureusement, le film se plante un peu quand il décide de parler des subprimes, car il explicite beaucoup moins son sujet et se trouve être un peu flou pour les non-initiés, ce qui va à l’encontre de sa première. C’est très dommage car Jean-Pierre Bourguignon est un plaisir à écouter. Il faut croire qu’Olivier Peyon a voulu en faire un peu trop en 1h40. Cependant, on ne peut vraiment critiquer un film qui tente d’expliciter un sujet aussi important que les mathématiques et sa première partie parle pour lui.
    Vincent T.
    Vincent T.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mars 2014
    "Comment j'ai détesté les maths " est le deuxième film du réalisateur français Olivier Peyon. Ce documentaire qui a reçu le César du meilleur documentaire ce 28 février dernier parle, par le biais d'éminents mathématiciens, de l'enseignement des maths, de leur complexité mais également de leur applications. Au début de ce long-métrage, de courts témoignages d'élèves nous sont présentés. Ils prennent tous des maths comme une fatalité qu'il faut subir pour réussir ses examens, dans l'esprit de la plupart des gens cet enseignement est inutile. Paradoxalement on s'aperçoit tout au long de ce film que les mathématiques deviennent de plus en plus importantes dans le monde: internet, les téléphones, les consoles de jeux et même l'économie. Tous ces organismes sont régis par une suite d'algorithmes et d'équations complexes. A travers différentes réunions et conventions sur les mathématiques, de grands mathématiciens nous expliquent leur passion et leur fascination pour cette matière tant incomprise. A la fin de ce documentaire, on se rend compte que les avis de divers grands scientifiques convergent sur la cause du rejet populaire des mathématiques. Si les élèves n'aiment pas les maths c'est parce qu'ils ne la comprennent pas, ils se sentent perdus par des exemples abstraits et finissent par détester cette matière qu'ils jugent inutile. Pour les mathématiciens la solution est simple : démontrer l'utilité des mathématiques grâce à des exemples d'applications concrètes de la vie quotidienne. Pour conclure, je vous donnerais mon avis sur ce documentaire qui reste mitigé. En effet bien que les thèses développées soient intéressantes le dernière partie du film (parlant essentiellement d'économie) m'a quelques peu ennuyée. Je conseille tout de même d'aller voir ce documentaire qui est une bonne base de réflexion de part son objectivité.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 364 critiques

    3,5
    Publiée le 3 décembre 2013
    Voilà un documentaire à conseiller à tous ceux qui aiment les maths ... et à tous ceux qui les détestent ! ce qui fait mathématiquement pas mal de monde ! Olivier Peyon part précisément de cette question : pourquoi les maths inspirent-elles une telle réaction de rejet ? Ce questionnement le conduit à interroger - oui, je sais, deux mots prétentieux dans le même phrase - l'enseignement des mathématiques. Il montre comment les mathématiques modernes ont été introduites dans les années 60 sur fond de démocratisation de l'école. A la différence des lettres ou de la philosophie, les mathématiques n'étaient pas socialement discriminant. Son documentaire devient passionnant quand il interroge des mathématiciens : Cédric Villani, médaille Fields auréolé d'une récente gloire médiatique, François Sauvageot, prof de maths sup aux méthodes atypiques ou George Papanicolaou qui enseigne à Stanford les mathématiques qui gouvernent désormais le monde de la finance. Chacun à leur façon dévoile une facette paradoxale de cette science universelle : à la fois abstraite et concrète, rigoureuse et inventive, solitaire et collective. Ces figures hautes en couleur accréditent les archétypes (Cédric Villani porte une lavallière ... et marche en chaussettes) autant qu'elles les remettent en cause (le mathématicien ne réfléchit jamais aussi bien que quand il se confronte à l'autre). Fascinant est le passage à Oberwolfach, un centre de recherches perdu dans la Forêt noire où ils se retrouvent régulièrement pour confronter leurs hypothèses. Un documentaire qui donne envie de se replonger dans ses bouquins de prépa !
    Ioussy
    Ioussy

    Suivre son activité Lire ses 42 critiques

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2013
    C’est un documentaire sur les maths. Oui je sais on pourrait être tenté de prendre la fuite tout de suite mais cela serait une très grande erreur. Ce documentaire retrace l’histoire moderne des mathématiques ainsi la façon dont elles s’incèrent sournoisement ou pas dans notre vie quotidienne. Les Maths en long, en large, en travers, tous les aspects y sont abordés. De l’enseignement à la pose de câble sous-marin, de la finance à la recherche fondamentale. A voir et revoir car le contenu est tellement dense que l’on ne peut pas tout retenir d’un coup.
    Olivier O.
    Olivier O.

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 16 décembre 2013
    Sur la forme du film, il y a déjà d'excellentes critiques postés, donc je ne vais pas en rajouter :) Maintenant mon avis : D'un point de vue scientifique, il est parfaitement envisageable de songer à une espèce animale dotée d'un cerveau plus "évolué" que l'espèce humaine. Plus "évolué" dans ma pensée signifie capable de résoudre plus efficacement des énigmes mathématiques. Ce n'est pas un hasard si la pensée humaine a découvert et construit des machines de Turing. Le cerveau humain est plus ou moins câblé pour cela. Il nous aura fallu du temps, de l'argent - LOL - et des guerres - OUPS - pour arriver à Turing.. Cette espèce animale plus évoluée pourrait être humanoïde. Nous en prenons le chemin, avec toutes les implications philosophiques que cela peut avoir.. Quelle époque formidable ! Quel mathématicien ne rêve t-il pas aujourd'hui d'un super programme informatique générateur de preuves formelles ? Le film "Comment j'ai détesté les mathématiques" comporte une scène très intéressante sur le plan de l'analyse psychologique, entre points de vue de l'homme et de la femme. L'idée de Rocco Servedio, que je partage, est qu'un jour les théorèmes en mathématiques seront non seulement prouvées, mais aussi découverts, par des programmes. Jill Adler lui répond dans ce film que le facteur humain jouera toujours un rôle déterminant dans la découverte mathématique. J'ai 2 remarques à faire concernant ce dernier point de vue : la première est d'ordre purement scientifique : le cerveau est un ordinateur, certes très performant et dont le fonctionnement reste à déterminer, mais un ordinateur. Le cerveau est soumis aux mêmes lois physiques que l'ensemble des particules de notre univers. Il n'y a aucune raison valable à mes yeux qu'une entité artificielle ne puisse "penser" par elle-même. Ma 2ème remarque est de l'ordre psychologique : nous n'avons pas, entre sexe féminin et masculin, la même analyse. Il ne vous aura pas échappé que l'homme venant de Mars et la femme de Vénus, il est assez logique d'observer ce type de différence d'analyse. Au cours des siècles, la plupart des avancées en mathématiques et en physique sont le fait de cerveaux masculins (loin de moi de faire du sexisme). C'est un fait avéré, et je comprends parfaitement qu'une femme chercheuse en mathématiques, ne puisse pas concevoir la créativité sans cerveau humain. Pourtant cette question de la "créativité" me parait très importante. Il est communément admis que l'intuition, la sensibilité, l'isolement, la patience, la persévérance sont des conditions nécessaires à la créativité humaine. Je vois cela comme une lente maturation de connexions d'idées au sein d'un esprit brillant, ce qui se traduit nécessairement par des modifications chimiques ou physiques de nos réseaux neuronaux au sein du cerveau. L'intuition se modélise pour moi comme la connaissance consciente de chemins possibles mais pas accessibles dans leur globalité, au premier abord. Imaginer un jeu où vous connaissez le départ et la fin, mais pas le ou des chemins permettant de joindre le départ à l'arrivée. Un labyrinthe ? oui, pourquoi pas. Vous savez que vous pouvez arriver à l'arrivée, un endroit que personne n'a jamais atteint, arriver donc à la conclusion d'une raisonnement, mais vous ne connaissez pas le ou les chemins. L'attrait, l'attirance de cette découverte peut motiver certains d'entre nous. Seuls quelques rares élus peuvent arriver à cette arrivée, mais leur labeur en vaut la chandelle. Cédric Villani témoigne parfaitement dans le film de cet effort surhumain qu'il lui a fallu produire pour atteindre ses objectifs mathématiques. Il a la légèreté du bonheur de découvrir, et le respect de l'institution corseté. Nous n'avons de gratification que par la reconnaissance de nos découvertes par nos paires. Pourtant nous n'avons uniquement la gloire que vis-à-vis de la science. Car elle est universelle. Trop d'esprits abimés ou médiocres ne peuvent accéder à ce plaisir et cette certitude. Le film a le mérite de donner le change à tous ceux qui, de près ou de loin, ont connu les mathématiques. Enfin, tout le monde s'est demandé un jour à quoi cela sert de vivre... Eh bien une réponse profonde est apportée par ce film.. Encore faut-il le regarder et ce ne sont pas nos chaines nationales historiques devenues privées qui le diffuseront à l'heure du football...
    Flore A.
    Flore A.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 492 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2013
    Un documentaire très intéressant non dénué d'humour sur les math : la perception qu'en ont les gens, leur évolution, leur impact, ... Le film perd néanmoins un peu de sa force sur la fin et la partie financière plus brouillon. Un film pour voir les math d'un autre oeil !
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 986 critiques

    4,0
    Publiée le 8 novembre 2013
    Documentaire subtil, drôle et érudit sur les mathématiques. Original et réussi pour un sujet (à priori seulement) peu cinématographique.
    Corinne M.
    Corinne M.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2013
    tres interressant, drole et émouvant, j' y ai trainé ma fille de 14ans et elle a adoré! voilà un film qui sait nous faire aimer les maths
    julie7835
    julie7835

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 3 décembre 2013
    je suis en total accord avec l 'avis de Diane F comme je ne pourrrais pas mieux le dire ... je recopie son texte !! J'ai détesté ce titre puisque j'adore les maths, mais heureusement que je suis allée voir ce film qui est très bien fait et bien documenté. Pas de temps mort, un bon rythme, une musique sympa pour nous entraîner sans aucun ennui dans l'aventure mathématique, sur plusieurs dizaines d'années. On débute par les éternelles jérémiades de jeunes qui n'ont "jamais rien compris aux maths" (tant pis pour eux, nous, on se régale...) et on va vers Bourbaki, la recherche, le point de vue de chercheurs, le rayonnement mathématique dans notre société et jusqu'à ces dernières années avec des explications précises sur les mécanismes qui ont précipité dans la crise de 2008. A voir sans aucune hésitation, c'est un excellent documentaire, avec des personnages réels et hauts en couleur, passionnés et passionnants. On nous montre que l'être humain est naturellement doué pour les maths, que chacun pourrait être bon en maths, et y trouver beaucoup de plaisir !
    Diane F.
    Diane F.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 23 novembre 2013
    J'ai détesté ce titre puisque j'adore les maths, mais heureusement que je suis allée voir ce film qui est très bien fait et bien documenté. Pas de temps mort, un bon rythme, une musique sympa pour nous entraîner sans aucun ennui dans l'aventure mathématique, sur plusieurs dizaines d'années. On débute par les éternelles jérémiades de jeunes qui n'ont "jamais rien compris aux maths" (tant pis pour eux, nous, on se régale...) et on va vers Bourbaki, la recherche, le point de vue de chercheurs, le rayonnement mathématique dans notre société et jusqu'à ces dernières années avec des explications précises sur les mécanismes qui ont précipité dans la crise de 2008. A voir sans aucune hésitation, c'est un excellent documentaire, avec des personnages réels et hauts en couleur, passionnés et passionnants. On nous montre que l'être humain est naturellement doué pour les maths, que chacun pourrait être bon en maths, et y trouver beaucoup de plaisir !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top