Mon AlloCiné
    Syngué Sabour - Pierre de patience
    note moyenne
    4,2
    958 notes dont 177 critiques
    22% (39 critiques)
    49% (87 critiques)
    18% (32 critiques)
    8% (14 critiques)
    1% (2 critiques)
    2% (3 critiques)
    Votre avis sur Syngué Sabour - Pierre de patience ?

    177 critiques spectateurs

    Sandrine M.
    Sandrine M.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 84 critiques

    4,0
    Publiée le 24 février 2013
    Syngué Sabour - Pierre de patience*** : Golshifteh Farahani est une actrice merveilleuse, que ce soit dans "à propos d'Elly" ou "Si tu meurs je te tue" son jeu, toujours juste et à fleur de peau... la Pierre de patience sera son mari dans le coma, elle va lui raconter ses secrets les plus intimes en voulant croire que peut être si il venait à se réveiller il serait différent et comprendrait quelle a été sa vie avant et avec lui... ce film vient témoigner de l'ignorance et du mensonge mélangé au poids de la religion qui maintient un peuple dans la haine et réduit les femmes à des objets. C'est aussi le quotidien de la guerre en Afghanistan. Violent, émouvant mais magnifique.
    oliv et flo
    oliv et flo

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 24 février 2013
    Quel beau film interprété magistralement par l'actrice iranienne Golshifteh Farahani. C'est un film très esthétique mais aussi très dur sur le vision de la femme dans le monde musulman.
    clamarch
    clamarch

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 35 critiques

    4,5
    Publiée le 25 février 2013
    film magnifique, lent monologue sur l'intelligence des femmes dans ces pays où on les méprise, déconsidère voire hait. Leur faculté inouie de surmonter tout ça, pour survivre. Et cette interprète splendide. Quel beau moment, la musique est belle aussi.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 453 abonnés Lire ses 3 532 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2013
    Atiq Rahimi adapte son propre roman, Prix Goncourt 2008 avec en tête d'affiche la magnifique Golshifteh Farahani (actrice iranienne en exil en France). Le titre vient d'une légende perse, la pierre de patience étant le moyen de pouvoir raconter tous nos secrets les plus intimes. Dans cette histoire la pierre de patience est l'époux, dans le coma suite à une bagarre stupide. Dans uen société afghane où la femme n'est qu'un objet presque sans âme l'épouse se retrouve dans une situation où elle peut enfin dire tout ce qu'elle a sur le coeur sans que son mari puisse réagir. la grande partie du film se déroule en huis clos, au sein d'une chambre où elle continue à soigner son mari tout en lui parlant. La jeune femme lui confie donc ses états d'âme, ses souvenirs de jeune épouse, petit à petit les confidences se font à la fois plus touchantes et à la fois plus intimes. On entre doucement dans ce qui est tabou, la sexualité et l'amour prend de plus en plus de place, dévoilant ainsi autant les désirs que les frustrations d'une femme, et par elle, de toutes les femmes afghanes. Evidemment on ne peut que saluer une oeuvre aussi audacieuse que féministe. Néanmoins le parti pris du monologue (du vagin ?!) peut paraitre rébarbatif. Les secrets toujours plus profonds tracent également une ligne droite dont on devine très vite la destinée. Les secrets restent au final trop focalisés sur la seule sexualité, la guerre reste secondaire bien qu'omniprésente, les deux fillettes n'ouvrent aucun angle de vision... Mais la vraie déception reste la fin. Le dernier plan est très beau mais l'épilogue prouve surtout que le réalisateur n'assume pas entièrement son film ; une conclusion réelle aurait dû clore une histoire si singulière. Cependant, la puissance d'interprétation de Golshifteh Farahani, le sujet féministe mais universelle, la très belle photographie, la sensualité sous-jacente font que ce film mérite qu'on s'y attarde.
    alex7584
    alex7584

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 74 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2013
    Film passionnant qui nous dévoile toutes les problématiques de la société afghane, les fossés entre les traditions et la réalité. Mise en scène épurée et une actrice fabuleuse.
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 596 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2014
    Ce film allie une simplicité biblique dans ses effets et une puissance du propos d'autant plus marquante qu'elle est portée par la petite voix fragile de l'héroïne, interprétée par Golshifteh Farahani. Ce film est un chef d'œuvre, tant sur l'aspect technique (belle image, montage intelligent) que sur l'histoire qu'il nous raconte, celle de la place de la femme dans un pays ravagé par une guerre interminable et écrasé par une religion et une culture aux multiples aspects obscurantistes. On ne s'ennuie jamais en accompagnant l'héroïne qui par l'effet de la parole libérée, passe progressivement de son statut de femme soumise à son émancipation finale. À noter que le cinéphile endiablé que je suis à rarement vu une salle aussi abasourdie, silencieuse et admirative, à la fin de la séance (Paris, Champs Élysées) sauf peut être, il y a quelques années déjà, après la Liste de Shindler!
    Jack F
    Jack F

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,0
    Publiée le 4 mars 2013
    Film d'amour d'une très grande intensité qui nous laisse très perplexe sur l'évolution de la condition féminine ...Allez-y sans retenue.
    gaby94
    gaby94

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 41 critiques

    4,5
    Publiée le 3 mars 2013
    Remarquable, tout en finesse et excellemment interprété par l'actrice principale. Très, très fortes émotions. Pas de grands effets spéciaux, et pourtant la guerre nous explose à la figure. On sursaute, on ressent la peur des habitants, la mort rôde. Et en parallèle on découvre la vie de cette femme que l'on peut imaginer similaire à celle de beaucoup d'autres Afghanes, ses peurs, ses espoirs déçus, ses rêves. Comment font-elles ces femmes courageuses pour ne pas être broyées ? obligées de vivre recluses, cachées derrières leurs voiles et leurs tchadors, réduites au silence, et néanmoins capables de stratégies de survie très audacieuses qui leur permettent d'échapper à la loi des hommes, dans cette société aux esprits rétrécis par une pratique religieuse obscurantiste. Le film alterne entre une infinie douceur ponctuée de moments de vraie tendresse et une extrême dureté. A ne pas rater.
    Piwi47
    Piwi47

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 244 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mars 2013
    Prix Goncourt 2008, « Syngué Sabour – Pierre de patience » est un roman signé Atiq Rahimi. En toute logique, ce dernier réalise aujourd'hui la transposition cinématographique de sa propre œuvre littéraire. Golshifteh Farahni. Retenez bien le nom de cette actrice française d'origine iranienne. Celle qui partage la vie de l'acteur Louis Garrel et que l'on a pu apercevoir aux côtés de Leonardo Di Caprio dans le thriller américain « Mensonges d'État » de Ridley Scott est absolument renversante dans « Syngué Sabour – Pierre de patience ». Prestation exceptionnelle en effet, cette comédienne devrait logiquement marquer au fer rouge l'industrie du cinéma mondial en rejoignant le cercle très fermé des talentueuses qui portent un film. Silhouette fragile au départ, le personnage chétif qu'elle incarne gagne en force & en poigne dans ses confessions pour atteindre le firmament in fine. Le long métrage de Atiq Rahimi, subtilement filmé – le ton cru, l'image épurée, l'abondance de plans-séquences – dresse le portrait d'une femme meurtrie par la guerre, la guerre sous toutes ces formes, la guerre des sexes, aussi bien que la guerre du pouvoir via les dogmes. Entre rage et compassion, combat et dévotion, « Syngué Sabour – Pierre de patience » prend aux tripes à chaque instant, questionne et bouleverse sur le silence de ces femmes Afghannes riches de sentiments et d'humanisme. « Syngué Sabour – Pierre de patience » recèle, en effet, d'un chemin de croix vers la compréhension des désirs & fantasmes des femmes que l'on muselle dans un pays hypocrite, destructeur et autoritaire. Bilan : Monologue magnifique, libre, captivant et révolutionnaire, sous forme de profession de foi, d'une actrice au sommet de son art, à la fois dans la nuance et la dénonciation, dans un huis clos bouleversant.
    didierfandecine
    didierfandecine

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mars 2013
    c'est un très beau film qui donne une idée du statut de la femme dans des pays arrièrés par le pouvoir des religieux. L'actrice principale du film donne au personnage une intensité exceptionnelle. Il me semble que ce film décrit l'Afghanistan déchirée par les conflits entre les "seigneurs de guerre". La femme en est la première victime. Je m'attendais à voir un film très dur, et en fait l'humanité prend le dessus, la force des femmes annonce la vie et la résistance dans une mer de désespoir, de débrouille et d'aliénation. A voir absolument.
    Isabelle M
    Isabelle M

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 39 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Un film de femmes magnifique avec une interprète qui s'est emparée du rôle.
    Rudy_40
    Rudy_40

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    2,0
    Publiée le 5 mars 2013
    Un monologue de près de 2h, un environnement de 20m carré... Quelques belles images et moments poignants sauvent le tout, sinon film plat et sans beaucoup de goût.
    Flore A.
    Flore A.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 492 critiques

    5,0
    Publiée le 5 mars 2013
    Très beau film sur la condition féminine sur fond de guerre en Afghanistan. Une actrice juste magnifique, qui joue ce huis-clos avec justesse et grâce...
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 509 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2013
    "Ceux qui ne savent pas faire l'amour, ils font la guerre". Sorte de conte féministe en terre afghane (y a du boulot!). C'est un peu lent à se mettre en place et à tendance soporifique (après les explosions) avant la moitié mais au bout du conte, malgré l'austérité générale du sujet, c'est génial. L'actrice est superbe et le patriarcat en prend dans l'os. Une histoire de souffrances de femme, de timide émancipation et de lente désaliénation vis-à-vis de la religion. A voir.
    J-C D.
    J-C D.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 45 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2013
    Le sujet : pour un pays connaissant une guerre parmi les plus imbéciles qu'il soit, le niveau est ras des pâquerettes. La réalisation : s'agissant d'un monologue dans une pièce dénudée et abîmée par les combats, il aurait été difficile de la rater. Interprétation : comme elle n'est pas un challenge de comédien, elle est dominée par la beauté du personnage principal. Crédibilité nulle. Si on cherche un film 5/5 sur le mépris pour les aspirations de la femme dans ce pays barbare , c'est "5 heures de l'après-midi" qu'il faut voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top