Mon AlloCiné
The Land of hope
note moyenne
3,5
185 notes dont 38 critiques
8% (3 critiques)
37% (14 critiques)
21% (8 critiques)
21% (8 critiques)
13% (5 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur The Land of hope ?

38 critiques spectateurs

traversay1
traversay1

Suivre son activité 423 abonnés Lire ses 2 974 critiques

3,0
Publiée le 20/05/2013
D'après les spécialistes, The Land of Hope serait le film le plus sage du franc tireur japonais Sono Sion qui oeuvre habituellement plus volontiers dans l'excès, l'horreur et le gore. Ici, c'est un peu Nagashima, mon amour, un objet hybride lequel, à première vue, pourrait être vu comme un pamphlet anti nucléaire et une charge violente contre l'incurie des autorités japonaises mais qui, au final, se révèle aussi mélodramatique qu'absurde, autant réaliste qu'onirique. Sono fait en quelque sorte un vrai film catastrophe, privilégiant l'aspect humain sans s'attarder, à de rares exceptions près, mais marquantes, sur l'aspect apocalyptique d'une tragédie qui n'a de fiction que l'apparence. Trop long, c'est un fait, et fort inégal, The Land of Hope surprend par ses ruptures de ton et une sérénité étrange. C'est celle ci qui reste en fin de compte, comme une foi en l'homme malgré les folies destructrices qu'il commet.
TheDarkKnight74
TheDarkKnight74

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 194 critiques

4,0
Publiée le 26/08/2013
D'une grande beauté plastique, cette œuvre du cinéaste Sono Sion est la première que je découvre, suite à l'étendue de sa réputation jusque dans nos salles françaises (trop tard dirons les amateurs au regard de ce dernier rejetons de sa filmographie ?), suscitant même quelque enthousiasme d'une poignée de critique. Effectivement, The Land of Hope traite d'un sujet pointilleux, le nucléaire, mais d'une manière tout à fait atypique. Avant de parler de nucléaire, parlons de destins. Quatre personnages vont constituer le point de départ de cette aventure lyrique : deux jeunes amants interprétés par des acteurs plutôt bons (quoique un peu hystérique à la japs pour le personnage de Yoichi / quant à la prestation pour Izumi, elle se révèle excellente) et un couple à l'âge de la mûr qui assure les plus belle séquence du film. La photographie apparaît dès le début comme à la fois très lumineuse mais nappée d'un gris qui ternit les couleurs. La radioactivité au milieu de l'amour, ce soleil si habilement filmé qui frappe de ses rayons le petit havre de bonheur coupé du monde dans lequel vivent Chiekho et son mari. Un endroit clos au sein duquel subsiste un amour difficile mais d'une rare sensibilité. Le nuage de désolation ne l'atteint pas, car rien ne les inquiètent tant qu'ils restent "chez eux", formule souvent répété qui ne désigne pas uniquement cet attachement à la terre (montré tel quel au sein de la culture japonaise, assez semblable à de l'enracinement yankee pour s'en donner une idée), mais aussi cet attachement mutuel. Chez eux, c'est aussi à l'intérieur des liens qui les unit, qui leur donne la force de vivre en toute sérénité. Les seules choses qui peuvent leur faire sentir la peur et le soucis sont leurs descendance, les chers êtres qu'ils se dépêchent d'éloigner, de mettre en sécurité, moyen un peu égoïste de vivre dans la paix et l'espérance. Ces derniers subissent alors les mouvements collectifs, finissant par y participer avec ferveur, rongé par la phobie de perdre leur bonheur, réaction située à l'extrême opposé de vieillesse qui ne craint pas de le perdre, qui a appris à accepter la vie dans son entier, et, comme le montre la magnifique séquence ultime, la mort (part indissociable de cet apprentissage). La radioactivité en elle même est relégué au second plan, son utilisation n'a pas de but écologique, c'est un moyen de procéder à une caractérisation poussé du tableau familial universel et idyllique. Et c'est avec une intelligence rare, grâce au pouvoir graphique et sensoriel du cinéma que Sono Sion nous insuffle ses propos. Alors que les films d'actualité politique sont souvent encensés ces derniers temps (la réussite d'Argo et de Zero Dark Thirty aux oscars, la palme d'or pour la Vie d'Adèle...), The Land of Hope réussit magistralement à se faire actuel tout en s'élevant à hauteur d'intemporalité en visant les choses les plus essentielles dans tout ce chaos poétique : la sensibilité humaine vis à vis de la survie.
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 1 547 critiques

2,5
Publiée le 07/06/2013
Il était inévitable que la catastrophe de Fukushima inspire le cinéma japonais. "The land of hope" raconte sans surprise la réaction d'une petite communauté rurale à l'explosion nucléaire. Un vieux couple refuse d'être évacué. Leur belle-fille, enceinte, est hantée par la crainte que son enfant n'ait été contaminé. Leurs voisins partent à la recherche d'un proche, porté disparu. Ce qui est plus surprenant est que ce film sage soit l'oeuvre de Sono Sion, un réalisateur plus familier du gore et de l'épouvante que des chroniques familiales au pastel.
avec un z
avec un z

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

1,5
Publiée le 28/04/2013
Deux ou trois jolis moments et l'émotion qui surgit des terres dévastées ne suffisent pas à effacer le sentiment que j'ai ressenti la majeure partie de ce film fade aux traits grossiers. Les enfants cherchant leurs disques des Beatles auraient pu faire passer le film du bon côté du miroir (et donc de la fantasmagorie) au lieu de rester dans l'évidence d'une situation atroce. Voulant insister sur la difficulté de se quitter, de faire son deuil ou sur l'impossibilité de faire disparaître les radiations, le réalisateur n'arrive pas non plus à nous quitter, rallongeant de manière poussive ce film jusqu'à 2h13... Dommage
ushaia
ushaia

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 73 critiques

4,0
Publiée le 11/05/2013
Un très beau film intense et émouvant. L'acteur qui joue le père est extraordinaire.
Le Sid
Le Sid

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 22 critiques

3,0
Publiée le 20/05/2014
Décu je me demande si vraiment Love Explosure est si bien que ca maintenant
Cinephille
Cinephille

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 490 critiques

1,5
Publiée le 15/05/2013
Japon : explosion dans une centrale nucléaire. On suit trois couples : un dans la soixantaine et deux de jeunes adultes. Ca aurait peu être intéressant, passionnant, touchant. C'est juste insupportable de longueur, de répétitions, d'emphase. On ne souhaite qu'une chose c'est qu'ils meurent tous et que ça s'arrête.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 299 abonnés Lire ses 1 783 critiques

4,5
Publiée le 13/02/2013
Un film magnifique duquel se dégage une étonnante sérénité... Sono Sion nous prend de court une nouvelle fois, construisant de fait une Oeuvre formée de pierres de tailles et de couleurs souvent très différentes : entre le mineur et amusant Exte et l'imposant et foisonnant Love Exposure en passant par ce beau et massif rocher de plénitude résigné que représente The Land of Hope le cinéma de Sion n'a pas fini de nous surprendre. La mise en scène déjà : cadres fixes mais vivants de l'intérieur, contemplant cette catastrophe invisible avec un réalisme désarmant de finesse ; beauté imprévisible, fourmillant d'inventivité ; montage simple mais utile, parfois inédit dans ses alternances, souvent humble dans son service narratif ; Mahler diablement bien utilisé, rayonnant dans cette atmosphère mortifère mais bienveillante, rassurée car avisée ; acteurs et actrices impeccables, avec en point d'orgue l'exquise Megumi Kagurazaka. Sinon pas mal d'humour et de lucidité sociale dans ce conte généalogique fort peu moralisateur, dont le final insuffle un soupçon de pathétique optimiste... Très, très beau film.
Thierry M
Thierry M

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 2 435 critiques

1,5
Publiée le 27/04/2013
cela aurait pu être une Jolie histoire, mais on s' enmerde franchement.
BeatJunky
BeatJunky

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 916 critiques

2,5
Publiée le 05/03/2017
Une belle histoire qui soulève en plus qq questions intéressantes, avec des qualités techniques indiscutables dont la très belle photo notamment mais je n'ai pas accroché du tout, J'ai même lutté pour en venir à bout ! Encore et tjrs la faute à l' horrible doublage qui m'a tout simplement pourrit le truc! Tellement mauvais que le film en devient presque ridicule... un film certainement très émouvant mais aucune émotion possible en entendant les personnages parler comme des neuneus... A voir mais En Vost uniquement.
Peter Franckson
Peter Franckson

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 614 critiques

2,5
Publiée le 02/09/2016
spoiler: Le film finit sur une note optimiste mais un peu mièvre (« on s’aime donc tout va s’arranger »). Le scénario est néanmoins intéressant : un tremblement de terre entraine l’explosion d’une centrale nucléaire et l’évacuation de toute la population qui vit autour dans un périmètre de 20 km. Une famille est juste en dehors du cercle d’interdiction : le fils et sa femme enceinte décident de partir tandis que son père et sa mère (atteinte de la maladie d’Alzheimer) décident de rester. spoiler: Finalement, la zone d’interdiction est élargie : le père, éleveur de vaches, supprime à la carabine son cheptel avant de se suicider avec sa femme. Un sujet grave, rarement traité au cinéma et en prise directe avec l’actualité (des scènes ont été tournées dans les lieux ravagés par le tsunami de 2011). Seul bémol, trop long (2H13), 90 mn auraient été suffisantes, donnant plus de densité au film.
KyloRen S.
KyloRen S.

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 10 critiques

4,0
Publiée le 25/01/2016
Voilà le genre de film que j'aimerais réaliser et qui me touche profondément. Mis à part quelques lenteurs et un dialogue très japonais, ce film est une oeuvre indéniablement belle, viscéralement japonaise et incroyablement touchante. Une photographie magnifique et des plans simples, mais qu'on déguste. Un film qui verse dans les métaphores tout en abordant de façon frontale de dures réalités. L'ambiance sonore est parfaite, colle aux scènes avec minutie, et remplace une musique presque absente et éphémère. On peut avoir du mal avec certaines réactions et dialogues, ne pas les comprendre ou les trouver ridicules, mais il ne faut pas oublier que ce film parle en premier lieu aux japonais. Ici pas d'"occidentalisation" des réactions ou des répliques; mais juste des manières de faire et de vivre profondément japonaises. Un film à voir mais qui ne sera apprécié que par un public averti.
heevyqwinter
heevyqwinter

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 64 critiques

3,0
Publiée le 16/03/2015
Un film gentil, mignon et touchant dans le fond, mais je n'ai pas été vraiment emballé. La folie emblématique du fameux réalisateur n'était pas de mise ici et j'ai trouvé The Land of Hope un peu bancal et vide sur les bords. M'enfin ça reste tout de même un assez joli film qui traite d'un sujet assez difficile qui plus est, et ça c'est pas mal.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 481 critiques

2,5
Publiée le 21/02/2015
Si le film souffre parfois de ses bonnes humeurs, The Land of hope reste un témoignage différent et poignant d’habitants victimes d’une explosion nucléaire. On relèvera également quelques longueurs et un manque de dureté dans la mise en scène. Les dialogues sont pourtant intéressants et sont joués avec finesse. Mais c’est trop mou pour pleinement captiver. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
Mysteres de l'Ouest
Mysteres de l'Ouest

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 316 critiques

1,5
Publiée le 29/12/2014
Film très décevant. Réalisation trop simple, tout est très lent. On n’adhère pas vraiment avec les personnages, peut-être une question de culture ? Rien ne montre non plus les moyens déployés pour neutraliser la centrale nucléaire.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top