Mon AlloCiné
    Fruitvale Station
    note moyenne
    4,0
    1251 notes dont 155 critiques
    10% (15 critiques)
    41% (63 critiques)
    34% (53 critiques)
    12% (19 critiques)
    1% (2 critiques)
    2% (3 critiques)
    Votre avis sur Fruitvale Station ?

    155 critiques spectateurs

    rafgunner
    rafgunner

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,5
    Publiée le 9 janvier 2014
    On sort du film bien retournés, grosse pression émotionnelle et gros suspense sur une histoire au début banale et qui nous prend petit à petit en s'attachant aux personnages. Brr la violence plus psychologique pour nous que physique est forte, preuve que le film est réussi. Un énième fait divers diront certains, un film-choc contre la société diront d'autres... mais on ne doit pas oublier ce genre d'événement si on veut qu'ils n'arrivent plus jamais. Bravo pour ce film au réalisateur comme aux acteurs! Courage à la famille.
    shinseiben
    shinseiben

    Suivre son activité Lire ses 12 critiques

    2,5
    Publiée le 26 janvier 2014
    Une histoire qui se construit petit à petit, qui, on le pense, va expliquer les évènements du début par un flashback. Mais non, aucune explication, tout s'écroule en 20 minutes. Décevant.
    PauloNY
    PauloNY

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 53 critiques

    5,0
    Publiée le 9 février 2014
    MAGNIFIQUE FILM! Un coup de poing cinématographique. Une petite perle de cinéma indépendant très beau et qui fait réfléchir. Les acteurs sont phénoménaux, Michael B Jordan insuffle beaucoup d'émotion à son rôle et Octavia Spencer nous prouve encore que c'est une très grande actrice. En clair, un des meilleurs film de l'année à mon goût.
    Zorba Le Grec
    Zorba Le Grec

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    2,5
    Publiée le 28 février 2014
    On en parlai comme d'un nouveau Boy z n Hood, mais ça reste un film très moyen.
    Ludovic B.
    Ludovic B.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2014
    Excellent film qui raconte, avec un grand réalisme, une histoire vraie.
    Khady Diallo
    Khady Diallo

    Suivre son activité 39 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    même si on se doute de la fin ce film est tout simplement à regarder. l'histoire d'un jeune voulant rentrer dans le droit chemin mais qui....ceux qui n'aiment pas l'injustice accrochez vous car là vraiment y'a de quoi. bref en ce qui me concerne le dénouement m'a un peu refroidi. ...mais j'ai aimé le film et le rôle des acteur celui d'oscar et de sa mère.
    Ahmed-Burak A
    Ahmed-Burak A

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2014
    Je vais être concis. Magnifique ! (Ah zut ma critique serait trop courte. Autant vous souhaitez bonne année ! :p)
    fabulien
    fabulien

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 32 critiques

    2,5
    Publiée le 14 janvier 2014
    L’histoire vraie qui sert de base à Fruitvale station est absolument édifiante. Ryan Coogler a choisi de la narrer, et s’est concentré là-dessus. Son intention est claire, assumée : que le spectateur s’attache au personnage principal pour mieux ressentir la gravité de ce scandale. Le réalisateur remplit complètement sa mission : il nous dresse le portrait d’un père de famille aimant, en pleine rédemption, tant sur ses activités illicites que sur ses infidélités à sa femme. Un père de famille en construction, bientôt exemplaire, en somme. Les démonstrations de sa formidable humanité et de sa proximité avec sa fille, sa mère, sa grand-mère et surtout les scènes de rédemption plutôt ratées posent en outre des bases pas très fines, finalement peu intéressantes. Cet ennui n’était pas absolument nécessaire à la montée en puissance du film, mais il y est utile. La seconde moitié du film prend donc une tournure époustouflante, le spectateur passant en quelques minutes à un stress haletant. La brutalité de la scène finale couronne les efforts de Ryan Coogler à nous immerger au milieu de cette histoire. Un gros bémol cependant, sur le maniement relativement gerbant de la caméra. Celle-ci a manifestement été posée sur un épileptique en pleine crise. Du coup, le caractère chaotique de la scène finale est beaucoup trop appuyé, et peut laisser le spectateur se détacher quelque peu de l’action. Heureusement, l’ensemble est sauvé par des acteurs époustouflants, du rôle principal aux plus anecdotiques. Si le jeu d’Octavia Spencer semble un peu trop calculé, celui de Melonie Diaz est absolument terrassant. Plutôt que le prochain film de Ryan Coogler, qui finalement filme de manière trop approximative et égrène sans grande conviction les éléments d’un scénario un peu grossier, c’est surtout le prochain grand rôle de Melonie Diaz que l’on attend, elle qui a bien trop longtemps été cantonnée à des seconds rôles merdiques dans des séries trop moyennes.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 910 critiques

    2,0
    Publiée le 5 février 2014
    Couronné de lauriers, tant aux USA qu'à Cannes, "Fruitvale Station" était fort attendu... etr se révèle une complète déception... La dernière journée de la victime d'une bavure policière inqualifiable, voici un beau sujet, et ce d'autant que le cinéma politique militant US est quasiment inexistant. Mais, au final, qu'est qu'on voit à l'écran ? Pas grand chose, et en plus mis en scène et filmé sans aucun talent. Pas grand chose parce que, logiquement, la dernière journée de la future victime n'a rien d'une "Journée Particulière" (clin d'oeil voulu à un grand film politique de Scola), et donc limite singulièrement le propos politique potentiel : alors oui, Coogler s'est cru malin en ajoutant du sentimentalisme à la pelle, en montrant la mort d'un chien pour nous faire un petit symbole sympatoche, et en suggérant que ce jour-là, l'ex-dealer avait justement décidé de ne plus dealer ! Edifiant, tout cela, mais pas très subtil, non ? Mis en scène et filmé sans aucun talent : un critique français, sans doute sourd, aveugle et amnésique, a mentionné Cassavetes ! Une envie de hurler nous saisit, car comment même imaginer comparer l'incandescence d'un Cassavetes - qui n'a malheureusement aucun hériter aux USA - avec la bouillie fade et conventionnelle qu'on voit dans "Fruitvale Station" ? Alors bien sûr, le fait divers en lui même, atroce, impressionne, mais c'est bien le moins qu'on puisse attendre, non ? Il est finalement déplorable que le seul ressort du film - fondamentalement malsain - c'est le suspense que le spectateur se crée lui-même en essayant de deviner comment on va en arriver à la fin, chronique d'une mort annoncée... Triste bilan !
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2014
    "Fruitvale Station" s'inspire d'un fait divers qui a viré à la polémique aux Etats-Unis à propos d'un jeune homme de couleur noire tué par un policier. L'ambition première de l'auteur était d'humaniser la victime et d'éviter le manichéisme qui entourait sa personnalité. Cette intention est louable mais pour cela, le réalisateur en fait des tonnes et ne nous épargne pas les interminables scènes familiales bien mièvre, notamment avec sa fille, ou encore la scène inutile du chien écrasé. Cette phase de présentation des personnages dure plus des deux tiers du film avant que l'on entre enfin dans le vif du sujet: l'évênement proprement dit. Là, pour le coup, on n'est pas déçu mais il faut vraiment patienter avant cela. Disons que le début molasson contraste énormément avec cette dernière partie intense et forte en émotion (dur de retenir des larmes). Pas terrible car trop long à démarrer.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    3,0
    Publiée le 11 février 2016
    Hasard du calendrier, je découvre "Fruitvale Station", premier film réalisé par Ryan Coogler, quelques jours à peine après "Creed" qui m'a moyennement convaincu. Heureusement pour moi, j'ai davantage aimé "Fruitvale", inspiré d'une histoire vraie, celle d'Oscar Grant, abattu par la police le 1e janvier 2009. Alors qu'on découvre les dernières heures de sa vie, aussi bien du point de vue personnel que professionnel, Coogler parvient à rendre le personnage interprété par Michael B. Jordan suffisamment sympathique pour être émotionnellement touché à la fin du film qui relate le fameux incident. Alors oui, le scénario utilise des artifices connus pour dramatiser les faits et la façon d'amener les thématiques n'est pas toujours subtile, mais il y a une force et une envie de la part du jeune réalisateur qui font de "Fruitvale Station" une œuvre réussie. Bref, un premier film pas toujours maîtrisé, mais éminemment sincère!!
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 274 critiques

    4,5
    Publiée le 8 janvier 2014
    Le film nous bouleverse, la nouvelle génération est en marche après Spike Lee. Lee Daniels, ce jeune réalisateur afro-américain nous offre un regard nouveau sur la violence urbaine et les épreuves de la réinsertion après une peine de prison. Il suit Oscar, quasi en gros plan, durant 24h. Le comédien est magnifique et dégage une multitude d'émotions : amour, joie, gentillesse, naïveté et pour finir la peur. Un réveillon, une bousculade, un ancien détenu agressif, des flics sur les nerfs dont un d'une grande violence et tout bascule pour Oscar. Dans ce film rien de communautaire, sauf peut-être dans la prière. C'est juste le constat d'un destin qui s'acharne. On veut garder ce film en mémoire en hommage au si beau sourire d'oscar. Merci à ce tout jeune réalisateur pour nous avoir ouvert les yeux autrement.
    gw3ny
    gw3ny

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 20 janvier 2014
    Je suis sortie de la salle la rage au ventre. Cet évènement est récent, on se demande comment de telles choses peuvent arriver sans que personne ne soit inquiété...
    zeubest
    zeubest

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    1,5
    Publiée le 13 février 2014
    Ma note concerne le film, pas son fait divers de la haine ordinaire. Ce n'est pas parce qu'un film est tiré d'une histoire vraie et pathétique que ça en fait un bon film. Là, on a droit au bon gros baquet de pathos et à la description très partiale d'un pov'jeune ma pov'dame... Sans revenir sur le genre "filmé avec les pieds" à la mode, l'enchainement de scènes voulant rendre la future victime sympathique sont lourdingues : c'est long. Je ne vois pas en quoi les antécédents, qu'ils soient bons ou mauvais, de la victime, changeraient quoi que ce soit à l'impardonnable meurtre, sur fond de délit de faciès de ce jour là : le meurtrier ne savait rien de sa victime, il a réagi à une ambiance, à une couleur de peau. Il serait probablement possible de faire un film sur le meurtrier, de la même façon, qui en ferait un brave gars, ayant commis l'irréparable par accident . Les récompenses de ce film sentent l'exutoire à culpabilité d'un pays divisé en communautés presque étanches.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    2,0
    Publiée le 13 avril 2014
    Fruitvale Station est l'exemple même du film qui trouve un sujet intéressant et émouvant mais qui n'en fait rien. Parce que Fruitvale Station c'est l'histoire de ce mec qui s'est fait tuer par des policiers alors qu'il n'avait rien fait. C'est hyper touchant, hyper émouvant et la scène d'introduction est vraiment prenante. Sauf qu'à part ça, y a rien. C'est un film qui voudrait reposer entièrement sur ce sentiment d'indignation et d'injustice qui nous gagne. Sauf que le film nous montre la journée qui a précédé sa mort, mais étant donné que c'est mal écrit, qu'il n y a pas de situation, pas de personnages, pas de mise en scène, j'ai envie de dire qu'à l'écran c'est vraiment inintéressant ce qui a pu lui arriver avant sa mort. C'est vraiment dommage car le sujet prêtait vraiment à un film prenant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top