Mon AlloCiné
    Fruitvale Station
    note moyenne
    4,0
    1250 notes dont 155 critiques
    10% (15 critiques)
    41% (63 critiques)
    34% (53 critiques)
    12% (19 critiques)
    1% (2 critiques)
    2% (3 critiques)
    Votre avis sur Fruitvale Station ?

    155 critiques spectateurs

    Anko
    Anko

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 18 avril 2014
    J'adore ce film, vraiment. Michael B. Jordan joue super bien. Je trouve que la fin est très touchante. spoiler: Quand il se fait tirer dessus, pour une fois, c'est pas une scène comme dans beaucoup de films, où les gens autours pleure et voilà, rien de plus. Là on sent vraiment la haine, la peur, la tristesse. Ce film est très poignant, encore plus en VO. Bravo en tout cas.
    Zoumir
    Zoumir

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 702 critiques

    3,0
    Publiée le 12 mai 2014
    Fruitvale Station raconte le dernier jour d'Oscar Grant (sous les traits de Michael B. Jordan) et malheureusement, si vous ne savez rien de ce fait divers, les premières images du film à travers une vidéo de téléphone portable le laisse largement sous-entendre. Une séquence inutile qui met immédiatement le spectateur sur les rails de la conclusion. Mais outre cette petite erreur, voilà un film puissant, voir un peu trop. Je m'explique. Si le déroulement de l'histoire s'attarde majoritairement sur ce jeune homme jusque dans son intimité avec des séquences touchantes au sein d'une famille unie malgré les difficultés du quotidien (principalement entre Oscar Grant et sa fille), le réalisateur semble petit à petit perdre l'équilibre nécessaire à ce genre de tragédie basée sur des faits réels. Oscar Grant est sur tous les plans et on aurait aimé un équilibre entre les différents protagonistes de ce triste événement. De ce fait, lorsque survient l'impardonnable, c'est avec la rage au ventre qu'on a envie d'étriper les policiers dont on ne sait rien. Et si le film ne manque pas de nous faire réagir face aux violences policières, on regrette ce point de vue unique qui d'un côté donne toute sa puissance au film et de l'autre nous prend en quelque sorte en otage. Fruitvale Station aurait pu être un très bon film avec un peu plus de nuances dans son scénario et une approche différente de ce fait divers.
    aymericl
    aymericl

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 129 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juin 2014
    Que d'émotion!!! Le film retrace les dernières 24 heures d'un jeune homme, marié et père d'une petite fille, qui va être la victime d'une arrestation qui va mal tourner. Ce film révolte, indigne, et émeut... Je le recommande fortement
    Medouch .
    Medouch .

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Bien que l'on connaisse la fin du film dés le début, pendant toute la durée du film, on n'ose y croire. Je vous le conseille grandement.
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,5
    Publiée le 6 janvier 2014
    Tiré d’un fait divers survenu dans la station de métro éponyme le jour de l’an 2009, "Fruitvale Station" nous raconte la fin tragique du jeune Oscar Grant qui avait décidé de reprendre sa vie en main après avoir passé quelques temps en prison. Cet évènement n’est pas sans rappeler celui de Rodney King en 1991 et fait partie de ces faits divers dénonçant les violences policières, notamment envers les noirs. Pour une première réalisation, Ryan Coogler nous livre un film plutôt bien réalisé assez sobrement certes mais non dénué de talent et de personnalité. Le quotidien d’Oscar nous est dévoilé avec une certaine pudeur, ce qui ne fait que renforcer un certain sentiment de malaise qui se renforce de plus en plus à chaque nouvelle résolution du jeune homme, sachant d’avance le sort qui l’attend. Et je pense que c’est justement cet incroyable contraste entre les décisions d’Oscar pour repartir à zéro et le malheureux enchaînement d’évènements qui vont l’emmener à sa perte (le summum du tragique arrivant lorsqu’on comprend que finalement Oscar coure à sa perte à cause d’un conseil préconisé par l’un de ses proches qui s’inquiétait pour lui : déchirant et horrible !). D’ailleurs, je vois que je ne suis pas le seul à penser qu’il s’agit d’un premier bon film vu les récompenses qu’a déjà reçues "Fruitvale Station" (Prix du Regard vers l'Avenir du Festival de Cannes 2013, Grand Prix du Jury du Festival de Sundance 2013, Prix de la Révélation et Prix du Public du Festival de Deauville 2013). Maintenant, on peut tout de même s’interroger sur la pertinence d’adapter un tel fait divers pour le cinéma d’autant plus qu’il ne s’agit pas de celui qui a le plus fait le tour du monde (et comme je l’ai lu, si on commence à faire un film pour chaque fait divers, on n’a pas fini !! C’est vrai quoi : imaginez chez nous qu’avec le nombre de voitures incendiées chaque jour de l’an, on pourrait se retrouver un jour avec la sortie d’un « Le Soir des Chandelles 14 » !!). Première réalisation et premier essai réussi pour Ryan Coogler avec ce "Fruitvale Station" qui se regarde facilement. J’ai hâte de voir son prochain film "Creed", le spin-off de "Rocky" !
    Vutib
    Vutib

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 701 critiques

    3,0
    Publiée le 21 janvier 2014
    Basé sur des faits réels, ce film retrace une bavure policière ayant eue lieu dans une station de métro, à San Fransisco,, à l’encontre d’un groupe d’afro-américain. L’un d’eux a été injustement tué. Il s’agit du protagoniste du film, Oscar, dont le quotidien nous est ici présenté. On découvre ses forts liens familiaux, sa volonté d'arrêter de dealer, l’amour qu’il porte à sa fille, son passé de taulard, ... Le concept est honnête, la réalisation s’avère soignée (certains plans réussissent à capter de belles émotions) … Toutefois, le réalisateur Ryan Coogler s’est piégé dans une narration moralisatrice et aux aspects un peu sirupeux. L’intrigue semble bonifier tous les comportements d’Oscar, de l’ériger en statut de martyr, sans qu'aucune nuance ne soit faite. Cette dimension un peu tapageuse était inutile, bien que cet incident ne soit nullement pardonnable. Ce manque de tact et de répartie inhibe quelque peu les sentiments, rendant la production un poil superficielle. Reste un jeu d’acteurs appréciable et un propos fort louable. Ce n’est pas le film du siècle, mais il a le mérite de mettre en lumière, de façon très (trop) subjective un événement choquant.
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 337 critiques

    1,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    Fruitvale Station cherche, dans un style ultra minimaliste et une lenteur à la limite du cliché « indie », à humaniser ce drame en dépeignant la victime sous son meilleur profil, mais ce procédé beaucoup trop facile ne fonctionne pas et aucune réelle sympathie ne se crée envers Oscar. Certes le fait divers en lui-même est tragique mais tout ce qui nous est présenté avant, ces scènes de vie contemplatives, n’a pas de rapport direct et 90% du scénario s’avèrent donc quasi inutiles et bien que le film ne dure que 1h25, il parait long. Fruitvale Station aurait sans doute été plus pertinent sous forme de court-métrage tant il ne semblait pas y avoir matière à faire plus.
    Sam L
    Sam L

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 3 septembre 2013
    Un fait divers raconté avec sobriété. Le film est très bien monté, l'émotion qui s'en dégage est profonde. A voir.
    Barnabus Stinson
    Barnabus Stinson

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 32 critiques

    5,0
    Publiée le 3 décembre 2013
    J'ai vu ce film lors du festival de sarlat, et autant le dire de suite, ce film ma littéralement mis sur le cul ! Cette histoire bouleversante que je ne connaissait pas et qui est incroyablement bien romancer à travers ce film. Je ne me suis pas remis de la fin du film. Il va sans dire, que pour moi, il s'agissait du meilleur film que j'ai vu dans ce festival ( je n'ai pas vue beaucoup de film du festival donc je me base que sur le peu que j'ai vu). En tout cas il s'agit de l'un des meilleur film de cette fin d'année, je le conseille très fortement. Tout d'abord comme je l'ai dis plus haut pour cet histoire de ce jeune Oscar Grant. Ensuite pour la réalisation tout à fait métrisé de Ryan Coogler, alors qu'il s'agit de son premier film. Mais surtout, la prestation fantastique des acteurs qui sont vraiment bluffant, que ce soit les second rôles ou Micheal B. Jordan. Donc si vous en avez la possibilité, allez voir ce film !!
    Roma Gonso
    Roma Gonso

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 161 critiques

    5,0
    Publiée le 24 janvier 2014
    Un film qui donne envie de chier sur la police. Complètement bouleversant. Les gens qui crient au politiquement correct et à la dramatisation sont des idiots finis, qui défendraient le système même si leur propre mère était assassinée par un rustre portant l'uniforme. Au fond on s'en fou que Grant ait été gentil, méchant, dealer ou banquier, que ce soit un salopard qui ait trompé sa femme, il a été assassiné comme un chien d'une balle dans le dos et le dit policier est maintenant libre et a repris du service avant même de savoir ce que les mots prison et culpabilité signifiaient. Alors bien sûr le film n'est pas un docu, mais d'après tout ce que j'ai pu lire sur l'histoire, la reconstitution de la scène clée est belle et bien fidèle à la réalité. Gerbant
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1115 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2014
    Voilà un film qui m’a demandé beaucoup de patience... et c’est peu dire ! Pour 1h25 de film, tout l’enjeu se retrouve concentré dans les 20 dernières minutes. En attendant ça, eh bah pas grand-chose... Certes, quelques plans sont jolis ; et certes Ryan Coogler arrive à faire en sorte que, grâce à son ton naturaliste, il arrive à rendre la simple journée ordinaire de ce jeune Oscar un minimum intéressante... Mais bon, franchement, j’ai tenu parce que je me doutais bien que ce portrait sans élément perturbateur ; ce portrait d’un mec qui se contente juste d’essayer de s’en sortir ; devait certainement cacher quelque-chose. Or oui, la péripétie finale, donne tout son sens à la démarche globale car ce traitement sans trop d’artifices narratifs permet du coup de donner de l’ampleur à la rupture qui survient, et c’était clairement le but. Alors – je ne dis pas – ça marche. En tout cas, ça a marché sur moi, ce qui fait que j’en suis ressorti sur une bonne impression, au point de me dire que les longueurs connues au début avaient leur utilité dans l’expérience cinématographique que j’avais vécu. Je pense que ça a d’autant plus marché que je ne savais rien de ce film, et je vous conseille fortement d’y aller ainsi, l’effet de « surprise » jouant son rôle dans le plaisir ressenti. Mais bon, après, je me dois aussi d’être entièrement honnête vis-à-vis de vous, cher lecteur, en précisant quand même deux choses. D’une part, malgré les belles images et les beaux moments, j’aurais aimé que Ryan Coogler sache donner davantage de relief à la vie d’Oscar, et qu’on puisse vouloir en connaitre le déroulement, indépendamment de cette impression qu’il va se passer quelque-chose. D’autre part, j’avoue que parfois, le regard de Ryan Coogler est un peu trop enjôleur sur son sujet, accentuant artificiellement le fait que ce mec là il était quand même trop sympa, juste une victime du système. Certes, je ne lui en veux pas trop à l’ami Coogler, parce que sans ça, je pense que sa démarche d’offrir un regard différent sur le sujet qu’il entendait traiter serait tombé à l’eau. Mais bon, je trouve que le dosage n’est pas totalement maitrisé. On n’en est pas loin, mais j’avoue que, me concernant, ça a quand même nécessité un effort d’occulter ça pour apprécier le film pour ce qu’il est. Mais bon, en fin de compte je pense quand même qu’on a à faire là à un film honnêtement fait, pas parfait certes, mais qui a au moins le mérite de proposer une expérience de cinéma pas si anodine que ça. Un film que je ne déconseillerais donc pas...
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 378 abonnés Lire ses 683 critiques

    5,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    Fruitvale station fait partie de ces films dont on connait la fin dès le début : alors qu'on voit le personnage principal noir se lever dans les premières scènes, on sait qu'il sera mort le soir même, suite à une bavure policière commise par un policier blanc. On pourrait croire qu'à partir de ce postulat le film soit d'un grand ennui, sorte de réquisitoire plombé de bons sentiments (le film est directement inspiré par un fait réel Il n'en est rien. Le mérite en revient avant tout au... la suite ici :
    thierry G.
    thierry G.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Un film dur, à voir absolument. On a du mal à croire spoiler: aux 11 mois de détention du policier.
    Téféri L
    Téféri L

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 78 critiques

    4,0
    Publiée le 26 janvier 2014
    Une histoire poignante, racontée sans fioritures. Un peu forcé à la compassion pour accentuer notre émotion finale, mais ça marche... Ça m'a vraiment touché. Michael B. Jordan ex quaterback des East Dillon Lions de Friday Night Lights a un bel avenir devant lui.
    Boboxy
    Boboxy

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 56 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2014
    On aurait pu crier au film trés stéréotypé , avec cet ex-dealer black de 22 ans en phase de rédemption, et ce final ou les flics sont encore les méchants, mais l'authenticité de ce drame change intégralement la manière d'aborder ce film. Dés le début on connait la fin, ainsi le film acquière une puissance dingue notamment grâce à la prestation éblouissante de Micheal qui crève l'écran en interprétant le personnage d'Oscar Grant avec beaucoup d'humilité et de justesse ce qui crée chez le spectateur une immédiate empathie. Ainsi même en sachant le final, on espère , on souhaite que cela se passe autrement. Pourtant les dernières 24h tout était normal, une vie simple et banal, rien ne laisser présager un tel drame. La manière de filmer si près des personnages caméra à l'épaule accentue le réalisme du film ce qui nous plonge plus intimement dans la vie d'Oscar, il devient facile de s'identifier à lui . Alors quand la tension commence à monter , quand les plans deviennent plus rapide , et quand la situation dégénere , on ressent cette peur, cette même peur qui émmane d'Oscar et qui ne la quittera plus. On retient son souffle, jusqu'à l'uppercut final, qui nous laisse bouche bée, qui bouleverse et surtout qui nous enrage ! Je ne sais pas ce qu'il faut retenir de ce film, voir de manière si réaliste la vie d'un homme le menant inéluctablement vers ce à quoi il était destiné nous ammène à vouloir vivre chaque instant comme si c'était le dernier , mais il nous fait aussi prendre conscience que l'on vit dans un monde de haine , et de peur. Trop de mort inutile. Ce film m'as profondément touché de part son réalisme , son interprétation , et toute cette l'émotion, un vrai coup de maître de la part de Ryan Cooper !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top