Mon AlloCiné
    Fruitvale Station
    note moyenne
    4,0
    1251 notes dont 155 critiques
    10% (15 critiques)
    41% (63 critiques)
    34% (53 critiques)
    12% (19 critiques)
    1% (2 critiques)
    2% (3 critiques)
    Votre avis sur Fruitvale Station ?

    155 critiques spectateurs

    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 179 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    "Fruitvale Station" pourrait s'apparenter à du cinéma-guérilla. ... Avec une caméra qui ne lâche pas Michael B. Jordan (talent prometteur repéré déjà dans "Chronicle"), Ryan Coogler capte les doutes et les peurs d'un jeune homme dans la précarité qui essaie de ne pas revenir à ses activités illicites pour construire une nouvelle vie. (...) Si l'intention est louable, et même plutôt admirable, le propos est souvent noyé dans l'anecdote que l'on force à avoir un sens a posteriori. Enfin, le temps de quelques minutes interminables, Ryan Coogler utilise spoiler: de véritables images du drame tournées par les témoins avec leurs portables et conclut son film sur un hommage public rendu par les proches d'Oscar Grant. Et là, les gros plans sur les larmes de sa véritable fille deviennent carrément obscènes. Ce premier film laisse donc un sentiment mitigé, entre compassion évidente et gêne voyeuriste.
    Thierry D.
    Thierry D.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    Un film bien écrit et bien filmé genre en documentaire. L'histoire nous fait basculer inexorablement vers le destin du personnage principal.
    pitchounlillois
    pitchounlillois

    Suivre son activité Lire ses 63 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2014
    Un très bon film, un vrai coup de cœur! Filmé simplement mais de façon dynamique, on rentre tout de suite dans la vie de ces personnages. De bons acteurs, des scènes marquantes ( la mère en visite en prison), ça vaut la place de ciné!
    berenmiriel
    berenmiriel

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 176 critiques

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2014
    Très bonne surprise. J'ai apprécié l'ensemble du film dont la tension monte crescendo. Mention très spéciale à l'actrice qui joue le rôle de la mère du personnage principal. Elle est tout simplement parfaite dans la justesse des émotions. On dirait que c'est son vrai fils. La mise en scène est également très efficace avec des plans très serrés des personnages qui font qu'on ressent encore plus les émotions. Je ne connais pas la part de réalité du scénario mais en tous cas cette triste histoire de rédemption nous prend au tripes. Bravo au réalisateur.
    Gil C
    Gil C

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 222 critiques

    3,5
    Publiée le 9 janvier 2014
    Un fait divers injuste et brutal comme il s'en passe des milliers tous les jours, filmé avec énormément de simplicité et de modestie. La fin est bouleversante.
    Cédric A.
    Cédric A.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

    2,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    Ce film est plein d'émotions, magnifiquement filmé à l'épaule, avec des acteurs brillants. Mais voilà, pendant une heure et demi, on nous raconte comment ce jeune ce jeune s'est racheté, comment il aimait sa famille, à quel point il ne méritait pas de mourir. spoiler: Même la scène du meurtre ou d'après la condamnation qu'a subit le flic, l"homicide involontaire, on voit qu'il n'a pas déclenché la bagarre, on voit qu'il se laisse faire pour les flics, qu'il essaye de tempérer la situation, etc... . Je trouve que ce film nous tire trop la larme, même si l'histoire et forte et pleine de sens, notamment le racisme et l'impunité des policiers.
    Elvia
    Elvia

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 124 critiques

    3,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    C'est une histoire peu connue en france, et qui pourtant a suscité une vague d'émeutes a Oakland que nous raconte le réalisateur : celle d'un jeune de 22 ans, ancien dealeur de drogues, qui se fait assassiner le soir du nouvel an par un policier qui avait confondu son taser avec son pistolet, dans la station de métro de Fruitvale. Un jeune qui n'avait a priori rien fait pour mériter ce coup mortel. Une histoire ahurissante pourtant vraie. La grande force du film c'est tout d'abord son réalisme, je suis sortie de la salle, la seule chose que j'avais envie de savoir c'était de démêler le vrai du faux (pour finalement me rendre compte que quasiment tout est retracé avec fidélité) Tout dans le film : les dialogues, les scènes, les prises de vue,... Vraiment tout amène le spectateur a s'identifier a Oscar. Le deuxième gros plus du film c'est que le réalisateur ne tranche pas sur la question de savoir si Oscar méritait finalement ce coup de feu, puisqu'il n'est pas si blanc comme neige que ca. Ce qui fait enfin que Fruitvale Station mérite vraiment d'être vu c'est qu'a aucun moment du film on ne tombe dans le pathos (et pourtant que le voie aurait été facile!!)
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 30 janvier 2014
    Le problème avec ce genre de film, c'est qu'on en connaît la fin avant même d'avoir vu la première image, ce qui gâte un peu le plaisir quand même! Après on peut parler du jeu d'acteurs, des choix de points de vue etc... Et c'est justement là que ça coince! Ça manque singulièrement de nuances tout ça... Dialectiquement parlant, on trouve autant de finesse que dans "il est méchant monsieur brochant il est mignon monsieur pignon". C'est un peu court, non?
    LUBOURDON
    LUBOURDON

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 1 février 2014
    Je recommande. Film véridique et emprunt d'humanité.
    xela26
    xela26

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

    3,0
    Publiée le 10 février 2014
    Un films basé sur des faits réels, mais qui s'en détache un peu trop parfois pour émouvoir le spectateur. Le "héros" est trop idéalisé en vue de son sacrifice final. Cependant, même si la victime n'était pas aussi "blanche" et pure que suggéré dans le film, rien n'excuse son assassinat par les forces de l'ordre.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2014
    Aux Etats-Unis, le meurtre d’Oscar Grant III par un policier Blanc un peu trop zélé a fait la une des journaux et a remué les consciences sociales à propos des arrestations appelées ”racistes” trop fréquentes. Le film de Ryan Coogler essaie d’expliquer comme cette tragédie est arrivée. On pouvait craindre une hagiographie à charge contre la police blanche qui martyrise les jeunes Noirs des quartiers chauds, mais non, le film est bien plus intelligent. Le talent de Ryan Coogler est de présenter Oscar Grant comme un être humain et non pas comme un symbole. Et pourtant, ce n’est pas faute de le filmer, Michael B. Jordan, magnétique, excellentissime, oscarisable (sans jeu de mots) étant de tous les plans. La structure du film, qui semble simple de plein abord, est particulièrement remarquable, la scène en flash-back au beau milieu du film fonctionne parfaitement avec l’ensemble et renforce la puissance émotionnelle d’un final absolument génial. Impossible cependant de signaler les quelques longueurs du film et deux ou trois scènes qui échappent à la volonté d’éviter la symbolique, comme la séquence du chien. C’est d’autant plus dommage que toutes les performances du film sont fabuleuses, d’Octavia Spencer à Melonie Diaz, en passant par Ahna O’Reilly et les deux policiers, Kevin Durand et Chad Michael Murray, jamais totalement diabolisés par Coogler. Quand Grant est touché, le réalisateur montre clairement l’officier Caruso (fautif, la question n’est pas là) en train d’appeler les urgences et de réparer les dégâts. On traite alors moins du racisme que de la bêtise humaine. C’est en cela que Fruitvale Station est remarquable. Il ne prétend pas avoir totalement compris l’affaire mais tient juste à hurler sa détresse et son incompréhension, justement, du pourquoi de la mort de ce jeune homme, ce qui rend le film infiniment plus intéressant. Et comme la technique suit…
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 340 abonnés Lire ses 1 161 critiques

    3,5
    Publiée le 29 décembre 2013
    Ryan Coogler est un jeune réalisateur noir originaire d'Oakland, juste en face de San Francisco au bord de la baie de San Francisco. Une ville qui jouit d'une mauvaise réputation concernant son taux de criminalité. "Fruitvale Station", premier long métrage de Ryan Coogler, est justement l'adaptation cinématographique d'un fait divers tragique qui s'est déroulé à Oakland dans la nuit du 1er janvier 2009, un fait divers dans lequel la victime était un jeune homme noir et le criminel un policier blanc. Oscar Grant a eu une jeunesse au cours de laquelle il lui est arrivé de sortir de la légalité : il a fait de la prison, il a eu des problèmes avec les membres d'une autre communauté d'Oakland. Arrivé à 22 ans, il a décidé de se ranger, de rentrer dans le droit chemin. Le réalisateur nous montre cette évolution par un certain nombre de comportements qui tous vont dans le même sens : la façon dont il s'occupe de sa fille âgée de 5 ans et qu'il adore, l'aide qu'il apporte à une femme blanche qui achète du poisson dans un supermarché et qu'il met en contact avec sa grand-mère, grande spécialiste du poisson frit, l'épisode du chien qui se fait écraser alors qu'il fait le plein dans une station service. Le soir du 31 décembre 2008, il décide avec des amis d'aller voir le feu d'artifice à San Francisco et il se laisse convaincre par sa mère, qui craint les méfaits de l'alcool au volant, de prendre le BART plutôt que la voiture. Au retour, la femme du supermarché va déclencher le drame, très involontairement. Ce film ronronne un peu pendant 3/4 d'heure avant de devenir de plus en plus passionnant jusqu'à la fin. Il a obtenu le Grand Prix au Festival de Sundance 2013, le Prix du Regard vers l'avenir de la sélection Un Certain Regard de Cannes 2013 et le Prix du Public au Festival du film américain de Deauville 2013. Ryan Coogler ne connaissait pas Oscar Grant mais il avait le même âge que lui au moment des faits et il habitait à proximité d'Oakland. Il a cherché à respecter au maximum la vérité des faits, allant même jusqu'à tourner la scène du fait divers à l'endroit précis où il a eu lieu. Il montre de façon non manichéenne que dans les Etats-Unis de ce début de siècle, il peut d'un côté exister des rapports entre être humains sans qu'intervienne la notion de race et de l'autre des rapports fondés sur un racisme destructeur de la part de certains blancs, dont malheureusement, de nombreux policiers. En tout cas, malgré de nombreux témoignages et le fait que la scène ait été filmée et mise sur internet par de nombreux témoins, le policier responsable de la mort d'Oscar n'a été condamné qu'à 2 ans de prison et n'en a effectué que la moitié ! Pour interpréter le rôle d'Oscar, Ryan Coogler a fait appel à Michael B. Jordan, un jeune acteur ayant surtout joué dans de nombreuses séries TV. Il ne s'est pas trompé !
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 361 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,0
    Publiée le 1 janvier 2014
    Premier rôle principal pour Michael B. Jordan et première réalisation pour Ryan Coogler, Fruitvale Station revient sur un drame qui a émoustillé la Californie quatre ans plus tôt, le meurtre par un policier d’un jeune afro-américain, en nous faisant suivre la dernière journée de celui-ci avec une mise en scène intimiste toute en simplicité. Seulement, il ne se passe rien de pertinent pendant ces dernières heures qui le séparent de son funeste sort que nous connaissons dès le départ. Alors à quoi bon revoir, par le biais d’un film, sur ce fait divers tragique ? Si ce n’est que pour faire pleurer dans les chaumières en mémoire de ce pauvre jeune homme de 22 ans et de sa fille qui ne le reverra jamais, alors le procédé de reproduction est méprisable. Si, au contraire, il s’agit d’offrir une chronique sur la façon dont le destin peut briser une vie pleine de promesses agrémentée d’une morale sur la justice à deux vitesses qui a permis au flic-tueur de s’en tirer, alors là le film a un peu de mérite puisqu’il réussit assez bien son pari. Espérons dès lors que Coogler avait de bonnes intentions en nous rappelant cette triste histoire.
    Bazooka47
    Bazooka47

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    2,5
    Publiée le 2 janvier 2014
    Film où l'on voit qu'il est difficile de se "refaire une santé" dans notre société. Malgré tous les efforts d'Oscar, le passé reste le passé. C'est un film qui démontre hélas que la police ne fait pas toujours son travail comme elle le devrait et sachant que c'est une histoire vraie, cela est d'autant plus difficile à admettre. Bien interprété avec des jeunes acteurs, film qui ne laisse pas insensible.
    Kosen
    Kosen

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Fruitvale Station se déroule en 24 heures. Unité de temps, donc. C'est un premier long métrage qui attire la curiosité; Si le film comporte pas mal de défaut, l'originalité du film suffit à attendre la suite des oeuvres du réalisateur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top