Mon AlloCiné
Aimer, boire et chanter
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Aimer, boire et chanter" et de son tournage !

Jamais deux sans trois

C’est la troisième fois qu’Alain Resnais adapte au cinéma un texte du dramaturge britannique Alan Ayckbourn, après Smoking/No smoking (1993) et Cœurs (2006). Aimer, boire et chanter s’inspire librement de la pièce de théâtre "The Life of Riley" jouée en 2010.

Voir, aimer, rencontrer

Alain Resnais et sa compagne Sabine Azéma se sont rendus à plusieurs reprises dans la station balnéaire de Scarborough en Angleterre, où Alan Ayckbourn jouait ses pièces aux décors entièrement pensés par le public. C’est dans ce comté du Yorkshire que les deux hommes se sont rencontrés, et qu’Alain Resnais a proposé au dramaturge d’adapter une de ses pièces pour la première fois. Depuis Smoking/No Smoking, le cinéaste confie n'avoir jamais rompu son serment : "Si je trouve un producteur prêt à financer le film, je ne vous préviendrai pas, je ne vous téléphonerai pas, je ne vous convierai pas à lire l’adaptation, je ne vous inviterai pas à dîner. Vous ne saurez rien de moi avant que le film soit fini et que je puisse vous le montrer. À ce moment seulement vous pourrez décider si vous en acceptez la paternité".

Un couple de cinéma

Compagne à la ville comme à la scène d'Alain Resnais, Sabine Azéma joue ici pour la dixième fois sous sa direction, depuis La Vie est un roman (1983). Dans Aimer, boire et chanter, elle endosse le rôle de Kathryn, l'épouse de Colin, une femme perturbante qui s'ennuie à mourir.

Coïncidence

L’actrice Caroline Silhol, qui joue le personnage de Tamara, la femme de Jack, avait déjà en tête d’adapter cette pièce au théâtre et confie en avoir même écrit l’adaptation française sans savoir que le cinéaste lui proposerait un rôle dans le film. Au départ, c’est pour le personnage de Kathryn (Sabine Azéma) qu’elle avoue avoir eu un coup de cœur, mais s'est accommodée de celui de Tamara : "Tamara était un personnage qu’il m’a fallu apprivoiser, mais je crois que j’ai fini par la rencontrer, grâce à Alain.Tamara est avant tout une femme de bonté, de compassion, mais attention à vous si vous en abusez trop !"

Elle ne connaissait pas la chanson

Sandrine Kiberlain est la seule actrice du casting à rejoindre la troupe d'acteurs d’Alain Resnais pour la première fois. Admirative et respectueuse du travail du cinéaste, elle avait pourtant fait le premier pas, il y a six ans, en lui adressant un courrier "juste dans l’intention de lui dire mon admiration pour ses films, pour son travail. Je n’ai pas eu de réponse."

Un petit théâtre animé

Alain Resnais est un réalisateur méthodique, habitué à faire du théâtre pour le cinéma comme dirait Alan Ayckbourn. Pour découper la pièce de théâtre dont est adapté Aimer, boire et chanter, il s'est muni de petites figurines en plastique ramenées dans ses valises, qu'il a placées dans un décor comme s'il dirigeait un acteur fait de chair et d'os. Cette reconstitution miniature lui permet de mieux visualiser ses personnages et leurs mouvements scéniques.

Vous n’avez encore rien vu

Pendant les répétitions et les temps de lecture du scénario par la troupe d'acteurs, Alain Resnais a mis en place un dispositif plutôt singulier : une boîte rouge anglaise qui réagissait selon le capteur sur lequel il appuyait. Un moyen original pour le réalisateur de commenter avec les prestations de ses acteurs.

Connexion 4G

L'actrice Caroline Silhol décrit la méthode de travail d'Alain Resnais, et sa manière de diriger les acteurs, qu'il aiguille plus qu'il ne les juge. Sur ce tournage précisément, elle confie lui avoir donné un petit nom : "Je n’ai pas osé lui dire, mais je l’appelais "mon 4G" : Génial, Gentil, Généreux et G’jeuns !"

Et la chute alors ?

Destiné au rangement des chutes, le chutier est un outil très utilisé par les monteurs puisqu'il permet en quelque sorte de jeter à la corbeille des séquences dont on ne veut pas se servir. Le réalisateur confie qu'à la fin du montage d'Aimer, boire et chanter, la corbeille était complètement vide : "Tout avait été gardé. Rien n’avait été coupé, tout avait été tourné. Oui, on peut dire ça, rien à jeter ! Il est vrai qu’il y a beaucoup de plans-séquences, des scènes dans leur continuité. Les comédiens ont été étonnants d’ailleurs. D’eux-mêmes ils se sont réunis en dehors des heures de tournage pour répéter. On a gagné un temps fou !"

Retrouvailles

Hippolyte Girardot  se retrouve pour la deuxième fois sur un plateau de tournage d'Alain Resnais, après son rôle de Viennot, un imprésario abject dans Vous n’avez encore rien vu (2011). Il joue ici Colin, un médecin de campagne plan plan marié à Kathryn (Sabine Azéma).

En compagnie d'animaux

Une des obsessions du cinéaste, au-delà de diriger Sabine Azéma et de tourner du théâtre filmé, est d'ajouter à son casting des animaux (une souris dans Je t'aime, Je t'aime, des méduses dans On connaît la chanson, un chat dans Les herbes folles). Dans Aimer, boire et chanter, c'est une petite taupe qui pointe le bout de son nez : "Elle a à voir avec ma lecture des surréalistes lorsque j’étais adolescent. J’avais retenu que si une image vous apparaissait et s’imposait encore à vous trois jours plus tard, il fallait en faire quelque chose. J’ai conservé ce conseil." Mais Alain Resnais précise qu'il ne faut aucunement voir un message caché dans l'apparition de ces petites bêtes.

Distinction

En février 2014, Aimer, boire et chanter reçoit le prix Alfred Bauer, qui récompense "un film ouvrant de nouvelles perspectives", au Festival de Berlin.

Fermeture de rideau

Aimer, boire et chanter marque les derniers pas d'Alain Resnais au cinéma, disparu le 1er mars 2014, soit vingt-cinq jours avant la sortie en salles du film.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un Amour impossible (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Kursk (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Frères de sang (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top