Mon AlloCiné
Triple 9
note moyenne
3,3
3253 notes dont 246 critiques
3% (7 critiques)
21% (51 critiques)
42% (104 critiques)
22% (55 critiques)
7% (17 critiques)
5% (12 critiques)
Votre avis sur Triple 9 ?

246 critiques spectateurs

2985
2985

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 154 critiques

2,5
Publiée le 19/03/2016
Film plutôt moyen, le scénario a tendance a s'éparpiller pour un resultat plutôt confus. Les acteurs peinent a convaincres et aucuns n'a de réel profondeur, a part peut être Affleck, ce qui rend l'attachement difficile. Vendu comme un film de braquages spectaculaire dans la ligné de Heat, pas une seule seconde il arrive a la cheville de ce dernier, comparé les deux serait presque une insulte au chef d'œuvre de Michael Mann qui tutoie la perfection, porté par deux acteurs au sommet de leurs arts. Bref ce Triple 9 est relativement décevant
Mapofparis
Mapofparis

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 351 critiques

2,5
Publiée le 19/03/2016
L'idée de base était bonne sans tomber dans l'originalité (l'histoire vraie de flics ripoux braqueurs) mais ce qui m'a fortement gêné ici, en plus de sa réalisation brouillonne, est l'absence de présentation de ses personnages, nombreux et alors difficile à discerner les uns des autres. Dommage, car avec un meilleur metteur en scène on aurait eu un bon film.
Thomas L.
Thomas L.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 3 critiques

1,0
Publiée le 19/03/2016
Décevant. Un début de film accrocheur, mais qui s'essouffle vite. Sans spoil : A la fin tout nous est égale, on attend juste que ca se termine.
Flaw 70
Flaw 70

Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 422 critiques

4,0
Publiée le 18/03/2016
John Hillcoat a pris pour habitude de s’attaquer à différents genres pour les remodeler à sa façon, partir du classique pour offrir quelque chose d’original et d’inédit. Dans cette optique on se souvient surtout de ses trois derniers films, car en raison d’un début de carrière difficile ses deux premiers films sont passés inaperçus par chez nous, où il s’est attaqué avec brio au western, au road movie post-apo et au film de gangsters. Le voir se tourner vers le film policier pour son dernier long-métrage n’est donc pas surprenant et offre la promesse d’un renouveau pour un genre éculé qui s’embourbe dans la routine et l’ennui. Encore auréolé de son succès avec son The Road (La Route en français), il se munit ici d’un casting vaste et prestigieux pour un film qui nous est vendu comme le digne successeur du grandiose Heat de Michael Mann. De prime abord, le scénario se montre déstabilisant. Multipliant les personnages et les points de vue quitte à embrasser les versants du film choral, tout en choisissant une forme elliptique où plusieurs jours peuvent se passer d’une scène à l’autre sans que cela soit mentionné, le film a une narration éparse qui se montre globalement confuse. Même si cela apporte de bons côtés comme la présence d’une intrigue allant droit au but, parvenant à éviter les digressions, et un certain sentimentalisme lourdaud, cela amène surtout un rythme incroyablement maîtrisé entre explosions d’adrénalines et moments plus lents, qui permet avant tout de faire une étude implacable et millimétrée de la spirale de la violence. Mais pour contrebalancer, cette forme du récit limite le champ d’action des personnages, beaucoup sont ainsi mis de côté et ne servent que d’éléments narratifs. Même si trois ou quatre sortent du lot et apporte un background plus convaincant, tout cela reste très limité et diffus. La relation qu’entretient le chef des braqueurs avec la mafia russe en est le parfait exemple. Néanmoins, malgré ses lacunes, le scénario fonctionne. Les dialogues sont suffisamment bien écrits pour rendre clairs les relations et enjeux moraux des personnages et le fatalisme du propos fait de l’ensemble une œuvre nihiliste et jusqu’au-boutiste qui fait sens dans la mesure où elle retranscrit avec justesse et réalisme la violence de cet univers. Plus que le destin des personnages ou les rouages de cette affaire, le film s’intéresse aux répercussions de ce style de vie qui impacte tout le monde pour que chacun paie le prix des décisions des autres d’une manière ou d’une autre. Le crime et la violence ont leurs propres codes et leurs règles, et le récit parvient à les décortiquer sans concessions et sans tomber dans la moralisation. Ce qui en fait toute sa saveur. En raison de la sous-exploitation de certains personnages, il était à craindre que certains acteurs aient à en pâtir. C’est le cas de Gal Gadot dont l’importance peine à justifier d’un rôle dans ce polar. On regrettera aussi que d’autres soient cantonnés à des rôles bien trop caricaturaux comme Casey Affleck, effacé en flic chevronné, Kate Winslet, pas particulièrement mémorable en chef de la mafia russe, ou Aaron Paul, qui reste dans le même registre de jeu que dans Breaking Bad mais en bien plus stéréotypé ici. Heureusement certains acteurs arrivent à sortir des sentiers battus, quitte à donner de leur personne. On pense notamment à Chiwetel Ejiofor, impeccable en braqueur à la psychologie trouble, jouant ici le rôle le plus nuancé du film, Anthony Mackie parvenant à transmettre avec beaucoup de justesse les enjeux moraux d’un flic ripou entre sens du devoir et besoin de se protéger à tout prix et Woody Harrelson excellent dans son rôle de flic bourru, plus complexe et intéressant qu’il n’y parait. Le travail de réalisation sur l’esthétisation de la violence est vraiment bien pensé. Bien aidé par une photographie granuleuse et sèche qui joue beaucoup sur les nuances de rouges pour retranscrire une atmosphère sale et malaisante, le film se fait d’ailleurs le pari d’utiliser le rouge du sang qui ici, éclabousse littéralement l’écran, imprègne la rétine et tache l’image dans chaque plan. Le rouge est ainsi omniprésent et accentue bien le propos du film grâce à des jeux de lumières et de couleurs astucieux. Le montage elliptique est bien géré, ne se perd jamais dans le rythme ni dans l’action grâce à un découpage nerveux qui facilite la lisibilité et appuie sur l’aspect viscéral des scènes, le tout étant aussi soutenu par une musique prenante et brutale signée Atticus Ross. La mise en scène de John Hillcoat est donc tendue, presque documentaire dans sa manière de retransmettre la violence avec beaucoup de réalisme à travers de formidables scènes d’actions et de tension. Citant Michael Mann ou Sam Peckinpah sans jamais les plagier ou se laisser submerger par les influences. Hillcoat arrive à trouver un bon équilibre pour signer un film qui lui est propre. On peut par contre regretter qu’il ne chamboule pas plus que ça le polar, même s’il prend une approche que l’on ne voit que trop peu ces dernières années. En conclusion Triple 9 est un très bon film. Polar solide, tendu et implacable mais pas aussi révolutionnaire que l’on aurait pu s’y attendre, surtout de la part de John Hillcoat, Triple 9 tire surtout son originalité de l’approche choisi par son scénario qui entraîne hélas une narration confuse et un traitement des personnages qui restent en surface n’impliquant pas le spectateur. La mise en scène reste toutefois de haute voltige et permet d’avoir une œuvre rondement menée, accompagnée d’un casting globalement bon mais aux fulgurances un peu timides. A défaut de se retrouver devant le renouveau du film policier, on se retrouve quand même devant sa meilleure itération depuis années. Une œuvre, très satisfaisante malgré ses imperfections et qui parvient à créer de vraies moments de tension et de belles sensations de cinéma.
Papyvinc
Papyvinc

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 99 critiques

4,5
Publiée le 04/04/2016
Une vraie bombe ! Un casting 5 étoiles (génial Woody Harrelson) et un scénario haletant. Les amateurs de séries apprécieront la présence d’Aaron PAUL (Breaking bad) et de Norman Reedus (Walking dead). Le digne successeur de Heat. A ne pas rater.
jaja77
jaja77

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 196 critiques

2,0
Publiée le 03/04/2016
un polar qui m'a laissée un avis mitigé, certes avec un bon début durant les 45 premières minutes mais par la suite cela devient long confus et fouillis dans le scénario à ne plus comprendre le film avec une finale décevante pour ma part. donc, une grosse déception, j'avais connu bien mieux dans le même genre de films de braquages exemple "the town". une fois sorti de la salle déjà dans les oubliettes .
clarisse55
clarisse55

Suivre son activité Lire ses 61 critiques

0,5
Publiée le 31/03/2016
Film insipide. Mal joué. Mal filmé. Scénario incompréhensible. Enfin bref, passez votre chemin si vous pensez voir quelque chose qui ressemble à Heat. Une perte de temps et d'argent en plus ennuyant.
Basile B
Basile B

Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

2,5
Publiée le 27/03/2016
Ce film au casting de folie aurait pu être très réussi... Malheureusement, le scénario est confus et implicite...
Vincent P
Vincent P

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,0
Publiée le 23/03/2016
Enfin un bon film pour 2016. Un casting qui ne blague pas, une intrigue bien ficelée, une ambiance sombre et tout ça sur fond d'Atlanta cela donne un excellent film. La recette est simple. J'aurais peut être rajouté une BO dans le style trap (qui colle au ATL d'aujourd'hui) pour rendre le tout encore plus "immersif". Je recommande.
StephenII
StephenII

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 21 critiques

0,5
Publiée le 21/03/2016
Il arrive parfois d'être agréable surpris par des petites productions sans prétention qui s'avèrent être de véritables chefs-d'oeuvres. "Triple 9" appartient à la catégorie inverse : Une belle idée de départ, qui à défaut de briller par son originalité, aurait pu et du donner naissance à un beau divertissement. Malheureusement, il n'en est rien. Un casting prometteur porté par la talentueuse Kate Winslet, manifestement peu inspiré par son rôle. Aucun des acteurs, donc certains pourtant confirmés, ne parvient à convaincre. Les protagonistes n'ont pas de réel relief et sonnent faux, aussi, il ne sont pas attachant et le spectateur a de la peine à entrer dans le film. Un scénario peu crédible, forcé et alambiqué qui se révèle douloureusement lourd et indigeste. De la violence et des fusillades gratuites et une fin tellement prévisible que le spectateur doté d'un quotient intellectuel moyen parvient à prévoir à la fin de la première demi-heure. Fort heureusement, titulaire d'une carte pass annuelle, je n'ai pas eu à débourser le moindre euro pour cette catastrophe indigne d'être projeté sur grand écran. A éviter à tout prix, sous peine d'ennui garanti.
Marie P
Marie P

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 130 critiques

4,0
Publiée le 20/03/2016
Les acteurs et Kate Winslet en chef de mafia russe excellente je ne l'ai pas reconnu tt de suite action on ne s'ennuie pas et finalement ce sont les méchants punis et les gentils flics qui ont la vie sauve comme toute bonne morale à l'américaine
DestroyGunner
DestroyGunner

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 746 critiques

2,5
Publiée le 20/03/2016
Honnête polar à réserver aux amateurs du genre. Le scénario est grossier, peu crédible et même en partie incompréhensible. La noirceur voulue du film est excessive. Reste quelque bons moments d'action que l'on suit avec plaisir. Les acteurs sont corrects. La fin est très mauvaise.
grosbipar
grosbipar

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 185 critiques

4,0
Publiée le 19/03/2016
le casting intéressant qui m'a attiré. ce film est une réussite, certes le scénario n'est pas original, mais la mise en scène est bonne et les acteurs convaincants. on est tenu en haleine tout le film.
Requiemovies
Requiemovies

Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 1 137 critiques

4,0
Publiée le 30/03/2016
(...) Retour derrière la caméra pour capturer l’espace urbain comme ce dernier à su photographier les espaces naturels. Le polar que propose le réalisateur, s’il s’avère conventionnel dans sa narration, dénote une intention répétée avec la proposition d’adaptation de l’homme dans divers espaces, de modernes à post apocalyptiques, de passés à contemporains. Attaché au bienfondé de la nature humaine (voir son carcéral « Ghost…of the civil dead) le cinéaste ne lâche jamais son propos viscéral toujours mis en scène avec un aplomb et une certaine brutalité graphique jamais gratuite. Dans sa courte filmographie, « Triple 9 » s’avère comme son film le plus moderne (avec ses défauts) et peut-être le moins tape à l’œil, du moins dans ses contours extérieurs. Il semble délaisser l’émotion, le montage et le découpage du film donnent moins d’importance à la psychologie des personnages que lors de ses précédents films, mais apporte toujours un soin particulier à l’ambiance réaliste qu’il tente de dépeindre. Ici la pègre russe. Le but n’étant pas d’éviter les clichés mais plutôt de savoir comment filmer ce que la réalité propose de nos jours et qui dépassent souvent la fiction. Baignée d’un certain réalisme, la mise en scène de John Hillcoat apporte ce qu’il faut de véracité pour donner toute crédibilité au film. Excepté le cabotinage de certains comédiens, souvent très bons dans d’autres circonstances, Woody Harrelson notamment, le casting est parfait. Le résultat est là, « Triple 9 » reste un polar moderne et rugueux, avec la crasse réaliste que demande le genre, Casey Affleck et Kate Winslet dans leurs petits chaussons. Brillante démonstration d’actoring et de direction d’acteurs, où le casting XXL sert de détonateur à l’ensemble (film) explosif où chacun joue d’équilibre, d’intensité, entre les scènes intimes et les séquences d’action, graphiques et réduites à leur minimum (qualité des cadres et du montage son). Seuls quelques parties évidentes dans leur conclusion figent le film dans quelque chose de déjà-vu. Petit bémol discret d’un film qui maîtrisé de bout en bout s’avère très prenant et renvoi parfois à un roman moderne de James Ellroy, noir très noir, presque opaque dans sa forme, et lumineux dans sa générosité et le talent imprégné sur l’écran.
alice025
alice025

Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 899 critiques

4,0
Publiée le 23/03/2016
« Triple 9 » est un très bon thriller mafieux entouré d'un brillant casting venu de tout horizon ! L'histoire démarre de façon classique, des flics corrompus qui organisent un braquage, mais comme l'indique le synopsis, rien ne se passera comme prévu. On a donc notre lot de rebondissements sur pas mal de personnages, d'un côté la poursuite de l'enquête de Jeffrey Allen, de l'autre le gang des corrompus (remords, indifférence, questionnements, stratégie, trahison...) et ce jusqu'à la dernière scène. Le scénario est donc bien ficelé, les acteurs impeccables (chaque personnage a son propre caractère et on les différencie bien, contrairement à ce que j'ai pu lire dans certaines critiques) et on ne s'ennuie pas du tout. La tension grandit avec l'histoire. Je n'ai pas été déçue, c'est tout l'inverse ! Je recommande donc.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top