Mon AlloCiné
Alien: Covenant
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Alien: Covenant" et de son tournage !

Tournage en Australie

Alien Covenant a été tourné en Australie, notamment à Sydney, dans les studios Fox.

C'est le Paradis

Avant de s'intituler Alien Covenant, le film s'appelait Alien Paradise Lost.

De Rebecca à Katherine

Daniels, l'héroïne d'Alien Covenant, devait à l'origine être interprétée par Rebecca Ferguson, la partenaire de Tom Cruise dans Mission Impossible Rogue Nation. Finalement, c'est Katherine Waterston qui s'est glissée dans la peau de la jeune femme.

Créer la créature

Fruit d'un travail long de six mois, la création de la tête du xénormorphe renvoie aux trucages du premier Alien. Son utilisation pour le représenter adulte tend à confirmer que le tout-numérique, dans lequel Hollywood baignait encore à l'époque de Prometheus, n'est plus un passage obligé pour les blockbusters. Des propos que le producteur Michael Schaefer confime : "Ça n'est pas nécessairement plus coûteux que de faire des décors en images de synthèse. Le seul problème, lorsque vous construisez des décors, est qu'il faut être sûr de ce que l'on va filmer et de l'endroit où les effets spéciaux vont intervenir", poursuit celui qui reconnaît la présence de fonds bleus et verts, tout en affirmant qu'ils sont réduits au strict minimum. "Mais Ridley a fait assez de films pour savoir ce qu'il veut."

Chute du vaisseau

Dans la bande-annonce d'Alien Covenant, on peut apercevoir Daniels, jouée par Katherine Waterston, glisser et se faire éjecter du vaisseau auquel elle est, fort heureusement, attachée. Cette scène-clé du film a été tournée avec une cascadeuse, quatre caméras, des fonds bleus hauts de dix-huit mètres et une grue. La courte séquence a demandé beaucoup de préparation et de logistique, avec une répétition précise des mouvements de caméras.

Quid de Noomi Rapace ?

Si l'on sait que Michael Fassbender reprendra son rôle de l'androïde David, campé dans Prometheus, on sait aussi qu'il jouera surtout un autre robot, Walter. Quant à Noomi Rapace, héroïne de Prometheus, elle est annoncée au casting, toujours dans la peau du Dr Shaw. On ne sait toutefois toujours pas si elle sera présente en flashbacks ou si on elle aura une vraie place dans l'intrigue. Guy Pearce, qui incarnait Peter Weyland, sera lui aussi de retour.

Plus saisissant que jouer devant une balle de tennis

Katherine Waterston revient sur son expérience de tournage face à l'Alien :

"Parfois ils n'utilisent que la tête montée sur un bâton, car nous sommes dans un petit espace, mais ça reste vraiment effrayant à voir. 
J'ai beau savoir qu'il y a quelqu'un en train de tenir le bâton derrière, c'est plus saisissant que de jouer face à une balle de tennis. Et j'ai vécu deux moments particulièrement terrifiants, à commencer par celui, lors d'un plan large, où la porte derrière moi s'est ouverte pour laisser l'alien entrer. Le plan était tellement large que je ne voyais rien pour me rappeler que je tournais un film, ni caméra, ni membre de l'équipe technique. Je me suis vraiment sentie vulnérable mais c'est que j'aime, car vous vivez vraiment l'expérience. Il suffit ensuite de s'en rappeler pour les gros plans qui viennent ensuite, car vous avez déjà vécu ce que vous essayez de transmettre."

Du Xénomorphe au Néomorphe

Dans Alien Covenant, un nouveau type d'Alien fait son apparition. Baptisée Néomorphe, la créature a fait sa première éclosion à la fin de Prometheus. Ces Aliens sont le résultat de l'écosystème (qui a muté à cause du liquide noir) de la planète sur laquelle se trouve l'équipage du Covenant. Contrairement aux autres volets d'Alien où la vilaine bêbête entre dans le corps humain via un facehugger, des spores causent ici le développement du Néomorphe à l'intérieur du corps de l'hôte. Cela rappelle d'ailleurs la première version du scénario d'Alien 3 écrite par William Gibson. Ces spores sont contenues dans des gousses sur les arbres ; elle se relâchent quand elles sont dérangées et entrent par les narines ou les oreilles. Enfin, la créature sort du corps de l'hôte par le dos et non plus par la poitrine, comme dans les épisodes précédents.

Maman interdit de voir Aliens

Danny McBride a confié que sa mère lui interdisait de regarder Aliens, le film de James Cameron, quand il était enfant, non pas à cause de sa violence, mais surtout à cause de son langage parfois cru. En s'inspirant du jeu de Bill Paxton dans Aliens pour camper son personnage de Tennessee (qui lance beaucoup de jurons), McBride prend donc une sorte de revanche et espère que sa maman sera fière de lui.

Authenticité

Avec Alien Covenant, Ridley Scott souhaitait vraiment utiliser le plus possible des effets spéciaux traditionnels et ne pas trop recourir au numérique. Un goût de l'authenticité qu'évoque Neil Corbould, superviseur des effets spéciaux : "Ridley aime utiliser de vraies créatures autant que faire se peut. C’est le cas pour l’Alien : dès qu’il le peut, il utilise le vrai." Rien de tel pour conserver le ton de la saga : "Pour moi, c’est là que repose l’horreur, sur ces petits mouvements dans le noir. Nous essayons de rester fidèles à l’original." Assez pour que Michael Fassbender, qui a découvert la saga à l'âge de 11 ou 12 ans et interprète ici deux rôles (David de Prometheus et un nouvel androïde appelé Walter), ne déclare se sentir "comme un ado", que ce soit à bord du Covenant ou face à l'Alien avec qui il partage "une grande proximité" le temps d'une scène.

La Reine Alien de retour ?

La Reine Alien pourrait elle aussi participer au festin de ses bébés, si l'on se fie à la nouvelle affiche de Covenant, sur laquelle on remarque d'abord des Ingénieurs en mauvaise posture face aux diverses créatures présentes sur ce très beau visuel. Si vous ne l'avez pas déjà fait, regardez donc attentivement la forme située en haut et au centre de l'image, et qui ne manquera pas de rappeler des souvenirs aux fans de la saga initiée en 1979 grâce au Huitième passagerCette forme rappelle fortement la tête de la Reine Alien, apparue pour la première fois dans Aliens le retour de James Cameron. Et à bien y réfléchir, son retour serait tout aussi logique que celui du xénomorphe, car il faut bien que quelqu'un ponde les oeufs dans lesquels vont naître les facehuggers.

De Steve Jobs à Alien

Ce n'est pas la première fois que Katherine Waterston croise Michael Fassbender. Ils ont collaboré sur le tournage de Steve Jobs de Danny Boyle, dans lequel l'actrice campait Chrisann Brennan, l'ex petite amie du magnat de l'informatique.

Une suite déjà prévue ?

Dans un entretien avec le site Fandango, le réalisateur Ridley Scott aurait laissé échapper le titre d'un nouveau film de la saga Alien, qu'il compterait -si l'on comprend bien ses déclarations- situer chronologiquement entre Prometheus et Alien: Covenant : "Nous allons faire Prometheus, Awakening, Covenant..." 

L'actrice Katherine Waterston lui coupe ensuite la parole en lui disant : "tu vas trop en dévoiler ! Mais oui, nous ferons [d'autres films] après ça". (...) Et Scott de reprendre : "si celui-ci a du succès, et celui d'après également, trois autres films sont prévus".

Le flou demeure quant au nombre exact de longs métrages Alien envisagés au total. Visiblement, au moins trois films (Prometheus, Awakening et Covenant) sont prévus pour faire le lien avec le premier Alien de 1979. Et trois autres films sont envisagés, mais il n'est pas clair où ils se placeront dans la chronologie actuelle. Un éventuel Alien: Awakening pourrait raconter ce que sont devenus Michael Fassbender et Noomi Rapace après les événements de Prometheus. Une simple supposition qui sera mise à mal si ces aventures venaient à être racontées dans Alien: Covenant.

James Cameron pas content

Réalisateur d'Aliens, second volet de la saga horrifique, James Cameron donne son avis sur les nouveaux opus :

"Je ne crois pas que ça ait très bien fonctionné. Du genre : c’est bon, on a compris le gimmick freudien biomécanique. J’ai vu ça 100 fois dans des films d’horreur depuis. Je crois que nos deux premiers films sont des points de repère temporels, comme des références. Mais est-il pertinent d'en refaire un maintenant ? Peut-être. Je ne sais pas. On verra, le jury se tient prêt. On verra ce que Ridley Scott a à nous offrir. Je tiens à le préciser – et ne coupez pas ce passage, s’il vous plaît –, je ferai la queue pour n’importe quel film de Ridley, même si ce n’est pas un de ses meilleurs, parce que c’est un tel artiste, un tel cinéaste. J’apprends toujours de lui. Et ce qu’il fait en se penchant à nouveau sur sa propre franchise peut être fascinant."

Qui vole un oeuf...

Saviez-vous que le mode de reproduction des xénomorphes devait au départ être complètement différent de tout ce qu'on a pu voir dans les films ? En effet, comme on peut le constater dans la version director's cut d'Alien le 8ème passager, quand un xénomorphe capture sa victime, il la recouvre de sa bave caractéristique, ce qui a pour effet de transformer le malheureux prisonnier en oeuf, qui finira lui-même par devenir un Alien. Cette possibilité a été annihilée quand nous avons appris dans Aliens la présence d'une Reine des xénomorphes. La tuer suffisait donc à exterminer la "race" ; cela aurait été impossible avec l'autre mode alternatif de reproduction, qui ne dépend pas d'une Reine.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Coco (2017)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Star Wars : Episode I - La Menace fantôme (1999)
  • Girls Trip (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Paddington 2 (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Wonder (2017)
  • Stars 80, la suite (2015)
  • Les Gardiennes (2016)
  • Garde alternée (2017)
  • Justice League (2017)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)
  • La Villa (2017)
  • Jean-Philippe (2005)
Back to Top