Mon AlloCiné
Le Monde de Dory
note moyenne
4,1
6025 notes dont 396 critiques
11% (44 critiques)
36% (141 critiques)
39% (153 critiques)
13% (52 critiques)
1% (4 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur Le Monde de Dory ?

396 critiques spectateurs

L'AlsacienMarseillais

Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 983 critiques

4,0Très bien
Publiée le 26/06/2016

13 ans ont passés et après "Toy Story", "Monstres et Cie" et "Cars", c'est au tour de l'univers du "Monde de Nemo" d'avoir sa suite ! Même si l'idée d'un deuxième volet est toujours rebutante, croyant difficilement possible d'être au niveau du premier ("Monstres Academy" est décevant il faut l'avouer), le fait de raconter l'histoire d'un personnage secondaire attise la curiosité, d'autant plus qu'il s'agit du personnage amnésique et tête-en-l'air de Dory, donc l'humour et les surprises ne peut qu'être au rendez-vous. Chose promise, chose due ! L'histoire est une vraie et belle aventure à l'image de son prédécesseur sauf qu'à la place de Némo qui se fait enlever par des plongeurs, c'est Dory qui décide de partir à la recherche de ses parents suite à des souvenirs qui lui reviennent en tête. L'action se passe un an après les retrouvailles entre Némo et son père, dans un univers sous-marin coloré et riche où on y retrouve quelques personnages comme Mr. Ray ou Crush. Malgré quelques longueurs où l'histoire peine à nous emporter (notamment le début) et les trous de mémoire de Dory qui marchent bien au début mais qui finissent par vite être lassants, "Le Monde de Dory" nous gagne par son scénario et ses thèmes qui parlent à tous comme la famille (lien de parenté ou non), la différence par le handicap ou encore le rapport de l'homme face à la nature et au monde aquatique en l’occurrence. Le personnage de Dory, qu'on connaissait essentiellement pour sa jovialité et son côté décalé, est ici largement plus approfondi. On découvre son enfance grâce à une série de flash-back qui viennent ponctuer son voyage et on s'aperçoit, malgré ses nombreux trou de mémoire, qu'elle est plus courageuse qu'imprudente. Les scénaristes tissent astucieusement les liens avec le premier film en revenant sur la rencontre accidentelle entre Dory et Marin. Des nouveaux personnages, drôles et originaux, apparaissent dans ce nouvel opus comme un poulpe rebelle du nom de Hank, une baleine étourdie et un duo de phoques fainéant. J'ai passé un bon moment et j'ai même rigolé notamment pour le caméo de Claire Chazal (Sigourney Weaver dans la version originale) qui prête sa voix pour présenter l'institut de biologie marine dans lequel se déroule une grande partie du film. C'est une bonne suite, qui reste fidèle à tout un univers et qui l'enrichit par des idées originales et des personnages drôles et sympathiques. Du haut de mes 25 ans, je me suis pas ennuyé, c'est pour dire !

tony-76

Suivre son activité 524 abonnés Lire ses 1 215 critiques

3,5Bien
Publiée le 01/07/2016

Par les studios Pixar, Le Monde de Dory est la suite du Monde de Nemo, sorti il y a 13 ans. Cela se passe un an après le premier film. Marin et Nemo vivent en parfaite harmonie avec Dory, qu'ils ont adoptée dans leur famille. Mais un événement traumatisant vient perturber Dory, alors elle s'embarque alors dans une aventure pour retrouver ses parents ! Cet univers marin n'a rien perdu de son charme, on retrouve avec plaisir ces personnages fort attachants. Dory, le chirurgien bleu du Pacifique qui est le personnage central du récit est amusante mais quelque peu pénible Spoiler: - à cause de sa mémoire qu'elle oublie sans cesse -. La séparation entre Dory et ses parents est déchirante, le film arrive aussi à atteindre émotivement le cinéphile. Dès les premières images, le spectateur a le coeur et les yeux dans l'eau. Les rôles se sont échangés puisque Spoiler: ce sont les poissons clowns - Nemo et Marin (son père) - qui apportent le plus de rires et de sourires au public. Et de nouvelles créatures apparaissent car l'aspect le plus intéressant de la production est probablement la qualité de ses personnages secondaires. On s'attache très rapidement Spoiler: à la pieuvre Hank à la baleine myope Destinée, au béluga Bailey, aux otaries Fluke et Rudder, ainsi qu'aux parents de Dory. Les images sont sublimes, avec un bon sens du rythme et la bande son est fidèle à son premier volet et délicieuse. Néanmoins, le film comprend énormément de séquences très sombres Spoiler: (que ce soit dans une partie plus lugubre de l'océan, dans les conduits de l'Institut de biologie marine ou dans des épaves sous-marines). Proposant peu de nouveautés, Finding Dory (en v.o) n'échappe pas de l'ombre de son prédécesseur. Il s'avère être un divertissement de qualité en dépit de son manque d'originalité... Charmant pour les 7 à 77 ans !

Housecoat

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 137 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 22/06/2016

Après treize ans d'attente, le Pixar le plus émotionnel, le plus grandiose et le plus beau qui fait partie du panthéon des films d'animations a enfin droit à une suite (même si elle est inutile). Comment ne pas vouloir connaître les origines de Dory le poisson chirurgien qui fait partie des personnages préférés de la boîte à la petite lampe ? Le Monde de Dory n'est clairement pas un mauvais film. On a affaire à la moyenne de ce que Pixar fait habituellement. Malheureusement, le film ne pouvait être que victime des problèmes que Pixar vit actuellement. Sans compter le fait que ce film n'était nullement attendu du fait de la conclusion intimiste et merveilleuse de son prédécesseur et que Dory a beau être attachante, elle reste une personnage secondaire qui avait déjà accomplie ce qu'elle avait à accomplir. L'ennui en partant de ce constat, c'est qu'il part avec l'handicap qu'est sa faible ambition. Car oui, il faut le reconnaître, le but n'est pas d'être meilleur que Le Monde de Nemo. La principale chose à retenir est que Le Monde de Dory n'essaye pas un minimum de l'égaler, le problème à ressentir à chaque moment du film. Spoiler: Visuellement, le film ne donne quasiment aucun plan visuellement iconique. Alors qu'avec treize ans de progrès techniques, on était en droit de réclamer quelque chose qui égal la forêt de méduses ou l'aquarium des Siphonnés du Bocal. Même si ces progrès se sentent dans le graphisme que l'on voit là. L'aquarium du Grand Large étant particulièrement joli pour nos yeux. Sans parler de l'animation de Hank fluide et très bien gérée. Pour la musique, Thomas Newman est revenu à la composition de cette suite après la Bande-Originale du premier film qui doit faire partie de son meilleur travail à ce jour. Même si on ne retrouve que trop peu la musique larmoyante du premier film, le travail fourni d'un autre genre a le mérite de marquer l'attention durant le visionnage. A croire qu'il a repris quelques idées du dernier James Bond sur lequel il travaillait. Et le film ne démérite pas ce style, le côté "infiltration" du film s'accordant avec cette musique avec brio. Par-contre, la chose que l'on a tous senti venir à l'écoute et qui ne passe évidemment pas: le générique de fin. Unforgettable de Sia ne passe pas du tout ! L'ambiance dégagée par cette chanson est à des années lumières de ce que le film a montré. On peut s'attendre à l'écouter dans un James Bond mais pas dans l'univers de Finding Dory ! Mais ce qui sera doux à nos oreilles dans le film le sera moins pour les doubleurs. On retrouve Céline Monsarrat qui double Dory et Franck Dubosc qui double Marin. Et ils n'ont rien oublié de comment aussi bien incarner leur personnages treize ans après. Rien à redire dessus. Emmanuel Jacomy est toujours aussi divertissant pour Monsieur Raie, même si son personnage en fait toujours des tonnes pour pas grand chose. Mais ce qui a surtout retenu l'attention d'Internet ces dernières semaines, c'est le choix de doubleurs pour Destinée et Bailey. La première devant d'abord être doublée par Léa Seydoux mais fut remplacer par Mathilde Seigner. Cette dernière fait le travail mais son personnage a si peu à proposer qu'un doublage déluré aurait mieux marqué. Et pour Bailey, le choix de Kev Adams pour le doubler avait de quoi faire peur. Même si le choix de cet humoriste part d'une idée plus que douteuse, il faut avouer qu'il n'est pas insupportable comme le consensus général a bien voulu nous le faire croire. Mais il ne donne pas une prestation extraordinaire pour autant (et quand on sait qui est derrière la voix, ça n'aide pas non plus). Quant à Phillippe Lellouche, il donne ce qu'il faut à Hank. Un doublage à la fois rauque et cynique qui convient. Du bon travail dessus. Mais si ce doublage est correcte, ce qui est pour les personnages ne dépasse pas ce niveau malgré quelques fulgurances. Mais parlons de la meilleure personnage du film, il s'agit bien entendu de Dory. Si on passe sur le fait que le premier film sous-entendais déjà que ses problèmes de mémoires étaient devenus minimes, son parcours est tout à fait correct et émouvant. Elle ne devient pas insupportable à cause de ses trous de mémoire et on sent à quelle point elle se sent perdue et déboussolée à cause de son handicap. Et son but de retrouver ses parents dont elle se sent coupable de les avoir oublié la rend encore plus attachante qu'avant. Au fait, si vous pensiez que ce film trahirais la fin magnifique du Monde de Nemo. Rassurez-vous. Spoiler: Car c'est exactement la même fin, mais moins prenante émotionnellement car le seul parcours que Dory a accomplit, c'est sa quête et rien d'autre. Là où Le Monde de Nemo donnait un parcours émotionnel similaire et un message magnifique, en plus le tout porté par chacun des personnages du film. D'autant que la scène où ses parents lui disent qu'elle peut jouer avec d'autres enfants ressemble beaucoup à la scène finale du précédent film. Dommage de ne pas en avoir fait la conclusion, ça aurait rendu le final plus fort. Cela dit, Dory ne serait rien sans sa famille amicale: Marin et Nemo. Même si on apprécie toujours ces deux poissons clowns, le film fait face au plus gros problème donné par ces deux personnages: ils n'ont plus rien à accomplir. Ils ne sont plus que deux poissons lambda secondaires. Spoiler: Et quand ils arrivent au Centre Aquatique, ils ne font plus grand chose en parallèle jusqu'à ramener Becky et servir de prétexte pour le climax. Et maintenant, les parents de Dory: Jenny et Charlie. Je les ai beaucoup apprécié. Spoiler: J'ai même trouvé très ingénieuse l'idée de les faire se comporter comme n'importe quels parents en charge d'un handicapé qui semblent se forcer à être heureux devant leur fille en étant fier devant elle pour finalement craindre le pire quand elle n'est pas là. Mais on regrettera quand même leur côté unidimensionnel. Car une scène qui aurait pu tirer leur épingle du jeu c'est quand Dory les voit pleurer pour elle, mais c'est passé trop rapidement. Destinée et Bailey étant deux personnages peu passionnants malgré l'amitié de Destinée avec Dory. Même si ce sont deux personnages qui se complètent, ils y a trop peu d'événements significatifs avec ces deux personnages pour réellement marquer. Hank le Poulpe, lui c'est une autre paire de manche. Son caractère ainsi que sa présence sur une bonne partie du film le rendent mémorable comme il faut, il bénéficiera malheureusement de vides dans son écriture, surtout dans son objectif. Spoiler: Il souhaite se retrouver confiné à Cleveland en quarantaine et pour ça, il a besoin de l'étiquette de Dory. On sait qu'il lui manque un tentacule et qu'il refuse de revenir à l'océan et...c'est tout. Voilà le problème avec ce personnage: on ne sait rien sur lui ! Nous n'avons que son tentacule manquant comme base et cette information est cité d'un seul coup sans impact. Ce n'est pas suffisant pour savoir à quel point il souhaite ne pas revenir à la mer. Comment peut-on mesurer l'ampleur de son revirement à la fin si on ignore quel sont les raisons qui le poussent à agir ? Et ce n'est qu'un trou scénaristique parmi d'autres. Le film en a même beaucoup trop pour réellement investir dans son histoire. Spoiler: Comment Dory, Marin et Nemo ont pu passer à côté des coquillages des parents de Dory alors qu'ils ont dû en amasser des tonnes pendant des années ? Les retrouvailles aussi faciles avec eux arrivent comme un cheveux dans la soupe après tout ces périls pour les retrouver. Et Comment Marin a réussit à appeler Becky d'aussi loin à la fin alors qu'il a fallu plusieurs minutes pour l'appeler la première fois et qu'elle ne l'entendait pas à courte distance ? Et pourquoi les Loutres suivent Dory aussi facilement ? Et comment Bailey a pu oublier comment se servir de son sonar ? Et aussi, entrer à Cleveland est mauvais ou bon ? Au moins le premier film avait montré dès le début qu'il serait fatal pour Nemo de rester dans l'aquarium. Et avec tout ces trous dans l'intrigue, le film passe tout son histoire trop rapidement. Certaines péripéties sont passés trop vite. Spoiler: Comme Dory qui doit affronter ses trous de mémoires dans un tunnel symboliquement sombre. Mais après elle se souvient que Destinée peut l'aider à combler cette lacune. Et l'émotion de plusieurs scènes a du mal à prendre. Spoiler: Dory qui voit ses parents pleurer pour ensuite se faire emporter par le courant en quelques secondes. D'ailleurs, quitte à utiliser les troubles mémoriels de Dory. Pourquoi ne pas avoir fait qu'elle quitte sa famille volontairement ? Qu'elle quitte sa famille pour ne plus être un poids pour eux après avoir vu leur craquage émotionnel dû aux difficultés de s'occuper d'elle ? Vous imaginez comme ça aurait pu être fort ? Mais non, elle se fait embarquer par accident par le courant (après Le Voyage d'Arlo, ça fait un peu trop récurrent d'ailleurs). Mais tout ces défauts sont néanmoins compensés par l'animation toujours aussi chouette des Studios Pixar. L'eau en surface n'a jamais été aussi joli. Et le Centre aquatique a son charme visuellement. Et je n'ai pas parlé des blagues qui sont de très bonnes factures sincèrement, sans parler du climax délirant. Andrew Stanton ne savait pas tellement où aller en faisant cette suite, mais on sent qu'il a compensé en faisait un film bien fun. Il y a de très bonnes idées de mise-en-scène dans le lot. Le Monde de Dory n'est certes pas réussit comme son prédécesseur, mais du moment qu'il ne le trahis pas et qu'il fait un film acceptable en donnant au minimum ce qui faisait sa réussite, il n'y a pas de raison de ne pas l'apprécier comme une suite sympathique.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 806 abonnés Lire ses 2 928 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 11/07/2016

Bon, on va tout de suite se dire les choses afin qu’il n’y ait pas de malentendus entre nous au sujet de ma note peu flatteuse. Non, ce « Pixar » n’est pas un foirage total, ce n’est pas du laisser-aller, ce n’est pas un film qui se moque du monde… Au contraire – et je tiens à l’affirmer de suite – je pense que ce « Monde de Dory » respecte comme tous ses prédécesseurs le cahier des charges de ce qu’est devenu Pixar aujourd’hui. C’est beau, c’est assez drôle et plutôt inventif, quant au propos il est globalement malin et progressiste. Bref, si vous comptiez aller voir ce « Monde de Dory » avec vos petits bouts de chou afin qu’il ait du bon et de l’intelligent à se mettre sous la dent, je pense que vous pouvez y aller les yeux fermés… Mais bon… Après, on est aussi en droit d’aller voir un Pixar pour d’autres raisons. « Monstres et Cie. », « Wall-E » ou bien encore le dernier « Vice-versa » nous ont bien démontré qu’il n’était pas forcément nécessaire d’être un enfant pour aimer un Pixar. Moi, en tout cas, toutes les fois où j’ai mis 4 ou 5 étoiles à un Pixar, c’était parce que j’avais pris mon pied en tant que simple cinéphile ; en tant que simple trentenaire qui aime qu’on lui raconte de belles histoires… Or là, face à ce « Monde de Dory », je dois bien l’avouer, je me suis fait chier… Alors oui, c’est beau, assez riche, et surtout c’est une bonne initiative d’avoir posé un personnage handicapé comme personnage principal. Seulement voilà, moi, dans tout ça, je n’ai rien vu de plus qu’un cahier des charges à respecter. Et ce n’est malheureusement pas/plus une surprise pour moi étant donnée la nouvelle politique de Pixar maintenant que ce studio est passé sous le giron Disney. Si on aura encore le droit une fois sur deux à un projet original, l’autre fois, il faudra désormais s’attendre à ce genre de resucée de franchise dont le seul but sera de faire vendre des jouets et des peluches… Ainsi, « Le monde de Dory » n’est-il qu’une simple reprise du « Monde de Nemo » à laquelle on a rajouté les mécaniques habituelles des Disney/Pixar : des rencontres avec des bébêtes absurdes ; les traditionnels moments d’émotion ; un passage chanté (?) et de la mièvrerie en veux-tu en voilà… Alors, encore une fois, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : c’est beau, c’est pas bête et globalement ça tient la route. Mais pour moi, ça, ce n’est pas suffisant. Trop de fois dans ce film je me suis dit que c’était lourd, que c’était chiant, que c’était de la repompée, que c’était standard. Personnellement, je n’ai ressenti aucune magie fonctionner sur moi, je n’ai ressenti aucun lâché prise dans la créativité, je n’ai ressenti aucune âme dans ce film. Alors du coup, oui, si j’avais à noter ce film selon un cahier des charges industriel peut-être qu’effectivement je lui mettrais une super-note. Seulement voilà, moi j’ai plutôt tendance à noter avec le cœur, et là, désolé, mais ce n’est pas ce poisson élevé en bassin qui me fera chavirer d’extase…

Julie W.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 65 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 01/07/2016

Rien à dire sur la qualité des images et la beauté du monde sous marin. En revanche, le film m'a paru long, j'ai été moins enchantée que dans le monde de Némo. Peut-être une sensation de "déjà vu" trop présente.

matt240490

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 067 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 11/07/2016

Le Monde de Némo était magistral, Le Monde de Dory se fond dans le pitoyable... Les mêmes personnages de retour mais en en amenant de nouveaux, Pixar décide cette fois de centrer son histoire son Dory, le poisson amnésique qui accompagnait nos héros dans le précédent opus. Au final, il ne s'agissait aucunement d'une bonne idée, car passé les incessants plans où le spectateur assiste à la fouille aux souvenirs, il se voit proposé un road trip dont les composantes frôlent le grand n'importe quoi : Spoiler: course-poursuite sur autoroute (où un poulpe conduit un camion...), alliance entre un lamantin, une bécasse et des castors, métamorphisme dans l'originalité la plus brute... Le paysage reste très joli tandis que la faune marine continue d'être développée, mais, alors que le précédent était destiné aux 8-15 ans, celui-ci est l'est davantage pour les 3-5 ans. Navrant...

artsax

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

4,5Excellent
Publiée le 23/06/2016

Excellent ! À voir en iMax 3D la 3D est superbe ! Images très belles ! Regardez le film jusqu'à la fin car il y a des animations et encore 1mn de film après ;-) Scénario plein de rebondissements, drôle et émouvant à n'importe quel âge

L'Otaku Sensei

Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 202 critiques

3,5Bien
Publiée le 24/06/2016

Le monde de Dory, 17ème film du studio Pixar était un des projet les plus attendu du studio étant donné qu'il s'agit de la suite du film considéré et acclamé comme "THE" chef d'oeuvre de Pixar: Le monde de Némo. 13 ans...il aura fallu attendre 13 ans pour pouvoir enfin revoir Marin, Némo et Dory dans de nouvelles aventures ! (ça nous rajeuni pas nous les fans de la première heure^^). Personnellement, bien que j'aime beaucoup le monde de Némo j'avoue qu'il ne fait pourtant pas parti de mes Pixar préféré. Mais quand bien même, dès la première fois que je l'ai vu au cinéma j'ai immédiatement adoré ce personnage amnésique loufoque qu'est Dory...alors l'idée que le personnage ait son propre film m'intriguait. Après, faire une suite à Némo constituait un sacré pari pour Pixar qui ne devait absolument pas décevoir les fans du premier; d'autant que le studio à la lampe est loin d'être dans une situation des plus confortable ces derniers temps car si les années 2010 semblent très favorable à Disney qui retrouve toute son inventivité des bonnes vieilles années 80-90, pour Pixar cette décennie ressemble plus à une traversée du désert. Il faut le rappeler, depuis Cars 2 en 2011, les productions de Pixar ne font plus l'unanimité chez les fans. Et c'est vrai qu'à part Vice Versa et Monstres Academy, les autres projets ne m'ont pas fait plus d'effet que ça...sans parler de Rebelle et plus récemment Arlo qui m'ont bien déçu (surtout le 2ème qui avait un pitch très alléchant). Il était donc plus qu'important pour Pixar de ne pas se rater cette fois. C'est donc avec un grand plaisir et une bonne dose de nostalgie qu'on replonge dans l'océan pour de nouvelles aventures. 1 an après les événements du monde de Némo, nos 2 poissons clown préférés et Dory mènent une vie paisible jusqu'au jour ou Dory finit par se souvenir de ses parents, ils se lancent alors dans un nouveau voyage qui les mènera jusqu'à un grand zoo aquatique en Californie ou ils feront la rencontre de nouveaux personnages, voilà pour le pitch global. Et honnêtement qu'est ce que j'en ai pensé ? ...ben...je suis partagé, un peu entre 2 eaux (lol), d'un côté ça a été en premier un immense plaisir mais il y a des plus et des moins dans l'histoire. Déjà premier point, l'univers sous marin est d'une grande beauté visuelle: les coraux, les algues, la faune et la flore aquatique...ça pétille de couleurs, c'est très vivant grâce à un soin très attentifs aux petits détails, encore même plus que dans le premier (la technologie d'aujourd'hui étant bien supérieure à celle du début des années 2000). D'ailleurs à ce propos, quand bien même 13 années séparent le premier film de cette suite, les différences ne sont pas graphiquement choquantes et on retrouve le même charme évident. Indéniablement, le monde de Dory s'appui beaucoup sur la nostalgie pour conquérir le coeur des fans et ça ne manque pas ! Le visionnage vous ferra ressortir un flot de souvenirs liés à votre visionnage du premier film qui fera directement écho à votre enfance et ça c'est vraiment magique ! La ou il y a à débattre c'est sur l'intrigue et le scénario. Beaucoup comparent Le monde de Dory à Cars 2, affirmant qu'il s'agit d'une suite inutile souillant la magie de leur prédécesseur, je ne suis pas d'accord. Contrairement à Martin dans Cars qui (il est vrai) est beaucoup adapté en tant que comique de second plan que comme personnage central, Dory elle, est un personnage beaucoup plus complexe et énigmatique avec beaucoup de zones d'ombre, elle mérite qu'on s'intéresse plus à elle, qui plus est dans le monde de Némo, ses troubles de la mémoire immédiate servait plus comme ressort humoristique alors que là ça prend beaucoup plus d'ampleur, c'est même la clé de l'histoire. Ceux qui lisent souvent mes critiques savent comment je note une suite, à mes yeux une suite est utile et réussie si elle nous permet d'en apprendre plus sur l'univers et les personnages tout en respectant les éléments scénaristiques mit en place précédemment dans le numéro 1. Et Dory....c'est un cas assez spéciale et très discutable car le film respecte bien mes critères personnels, on retrouve les mêmes personnages un an après leurs dernières aventures dans une nouvelle...cependant il y a un truc qui m'a dérangé, c'est la trop grande ressemblance scénaristique avec Némo. Outre le synopsis assez différent l'intrigue et les péripéties sont beaucoup trop ressemblante avec le premier film genre Spoiler: on a une dispute puis une séparation, l'enlèvement d'un des personnage qui finit emprisonner dans un aquarium, qui grâce à l'aide de nouveaux personnages va tenter de s'échapper...et puis plein d'autres détails comme la fuite par les tuyaux ou le transport par un oiseaux. C'est bien sympa de vouloir émettre des similitudes pour conserver l'esprit du film original mais à trop vouloir jouer sur le registre nostalgique j'ai l'impression que Pixar s'est fait prendre à son propre jeu avec la désagréable impression que le studio s'est un peu reposé sur ses lauriers sans trop d'efforts pour nous offrir du neuf afin de minimiser les prises de risques. Conséquence: on anticipe trop vite la tournure des événements d'un récit qui finit par être biaisé par son caractère prévisible...encore une fois fort dommage car l'histoire et le cadre ont tout pour plaire. Niveau personnages ils sont pour notre plus grand bonheur fidèles à eux même, ils ont tout gardé de ce qui les rendaient attachants. Dory, toujours aussi hilarante par sa fâcheuse manière à tout oublier et passer du coq à l'âne. Beaucoup plus émouvante, on sent bien que son amnésie la fait souffrir et la tracasse car peu pénaliser les autres. Son personnage symbolise des morales typiquement Pixariennes comme l'importance de la famille ou la persévérance, serte déjà vu mais ça fonctionne toujours. La voix Française de Céline Monsarrat lui va toujours comme un gant. Marin, toujours doublé par Franck Dubosc en version Française, fidèle à lui même en père protecteur, on sent bien que sa précédente traversée de l'océan l'a marqué et qu'il ne veut pas revivre la même galère. Quand bien même il bénéficiera de quelques passages drôles, lui et Némo n'auront pas de grand rôle à jouer au delà d'un soutien morale pour notre amie Dory, ce qui est déjà bien mais reste insuffisant. Les personnages secondaires tels que Hank le poulpe un brin hypocondriaque, Destinée la correspondante de Dory et Bailey le dauphin beluga "meublent" l'ensemble mais il leur manque ce grain de folie qui faisait toute la loufoquerie de la bande de l'aquarium du premier. Au final, Le monde de Dory, le nouveau Pixar n'est malheureusement pas la grande réussite attendue, moins bon que le monde de Némo, le film souffre principalement de sa trop grande ressemblance narrative avec le film de 2003, néanmoins les nostalgiques devraient êtres heureux de revoir des têtes connues, ça fait très plaisir nous n'en dirons pas le contraire. Maintenant faut il s'inquiéter des prochaines productions de Pixar (dont 3/4 sont des suites) ? Personnellement j'y crois mais please les gars, ressaisissez vous et mettez le paquet ! surtout pour Toy Story 4 et Les Indestructibles 2 ! 3,5/5 ou 14,5/20

thomovies

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 172 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 04/07/2016

top top top en famille de l humour de belle chose une belle histoire à voir et revoir en famille pour ceux qui ont aimer le monde de nemo foncerrrrrrrr

lograt

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 264 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/06/2016

J'ai eu la chance de le voir en avant première et il vaut vraiment le coup : drôle, émouvant et suffisamment dynamique pour ne pas s'ennuyer jusqu'à la fin du film.

Sylvain. V

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 370 critiques

4,5Excellent
Publiée le 29/06/2016

Dans la ligné du "Monde de Nemo", Le Monde de Dory fait partie de ses films d'animation émouvant et drôle, que l'on n'oubliera jamais de revoir. Dirigé par Andrew Stanton, réalisateur du précédant film, avec Angus MacLane, cette suite est très réussite, surtout en ce qui concerne l'humour et l'aventure. Remarquable ! 4,5/5

Tonto94

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 60 critiques

3,5Bien
Publiée le 28/06/2016

Un an après les événements racontés dans Le Monde de Nemo, Dory (voix : Céline Monsarrat) vit toujours aux côtés de Marin et Nemo (voix : Franck Dubosc et Timothée Vom Dorp). Mais voilà que, contre toute attente, un souvenir de ses parents lui vient à l’esprit et que Dory réalise tout-à-coup que sa vraie famille l’attend, quelque part en Amérique. Voilà nos trois poissons contraints de traverser l’océan afin de retrouver la piste des parents de Dory dans un institut maritime californien. Avec Toy Story 2 et 3, Monstres Academy et Cars 2, les studios Pixar nous ont révélé leur capacité à faire des suites qui savaient renouveler l’ambiance par rapport à l’original, et qui, généralement, savaient s’en montrer dignes. Le Monde de Dory rentre tout-à-fait dans cette catégorie des suites réussies. S’il n’égale pas Le Monde de Nemo dont il est dérivé, sauf sur le niveau visuel, toujours plus époustouflant, le film de Stanton parvient largement à proposer une ambiance radicalement nouvelle, puisqu’elle se passe essentiellement dans l’hôpital aquatique où se trouvent les parents de Dory. L’occasion pour le spectateur de faire de nouvelles rencontres, à travers une galerie de nouveaux personnages mémorables, desquels ressortent particulièrement Hank le poulpe (voix : Philippe Lellouche), à qui la capacité de camouflage offre des scènes très amusantes, et Bailey le béluga (voix : Kev Adams), dont le sonar permet de tirer nos amis d’affaire à plusieurs reprises. Malheureusement, malgré ces personnages, l’humour reste souvent un peu trop discret durant la première moitié du film, et l’effet de surprise n’étant plus là quant à cet univers maritime, on pourra trouver quelques longueurs par ci, par là. Cela n’alourdit pas tant que ça un rythme par ailleurs très soutenu, entrecoupé de flashbacks qui voient une Dory bébé absolument craquante apprendre par ses parents (qui auraient d'ailleurs gagné à être creusés davantage) à maîtriser ses troubles de mémoire immédiate. C’est mignon comme tout, mais malheureusement, ça manque un peu trop de sentiments, alors même que l’attitude des parents face au handicap de leur fille aurait pu offrir des scènes vraiment émouvantes. Dans la deuxième moitié du film, heureusement, on passe à la vitesse supérieure, et cette fois, les animateurs nous offrent notamment une scène d’évasion des poissons en camions qui nous offre ce que Pixar peut inventer de mieux en termes d’humour. Une scène inoubliable, tout simplement. Finalement, ce qu’on retiendra du Monde de Dory, c’est qu’on peut être rassuré quant à la qualité des suites chez Pixar, et que les studios ont encore de beaux jours devant eux...

sebd59

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 342 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 20/06/2016

Le monde de Dory était une suite que l'on pouvait attendre pour en connaître un peu plus sur ce personnage. Mais la déception est assez rapide, surtout quand on se rend compte que Le monde de Dory est un immense pompage sur le Monde de Nemo. Même scènes, même construction scénaristique.... Pixar signe à nouveau un film d'animation peu satisfaisant et surtout une énième suite d'un succès qui n'arrive pas à égaler son prédécesseur. Le studio n'arrive pas à renouer avec un vrai succès (en dehors de Vice Versa) et ne fait que servir des films d'animations loin d'être digne du début du studio. On aurait pu finalement se contenter d'un direct DVD.

legend13

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 783 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/06/2016

La sortie d'un nouveau film Pixar c'est toujours un événement en soi. Surtout lorsqu'il s'agit d'une suite d'une de leur plus grande réussite tant artistique que critique : "Le Monde De Némo". Est ce que "Le Monde De Dory" est à la hauteur des attentes qu'il a suscité ? Oui ! Une suite dans la parfaite lignée du film original, fun, touchant et d'une incroyable diversité avec aussi beaucoup d'humour. Pari réussi pour Andrew Stanton !

Cinéphilion

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 171 critiques

3,5Bien
Publiée le 20/06/2016

Pixar signe, comme à chaque fois, une nouvelle pépite animée positive, bon enfant et pleins de bons sentiments. Le récit est une suite parfaite du premier opus puisqu’il reprend excellemment tous les codes, l’univers et les personnages précédemment mis en place. Ainsi, chacun s’y retrouve très vite. Mais soif de nouveauté, l’histoire répond rapidement à ce que nous voulons voir avec de nouveaux personnages et un nouveau décor. Il faut l’avouer, les embuscades et les situations cocasses sont parfois tirées par les cheveux et l’intrigue manque de subtilité dans les enchaînements. Il y a un sentiment de répétition comme une très bonne copie réchauffée vis-à-vis du Monde de Nemo. Soyons réaliste : Comment passer derrière une oeuvre aussi aboutie que celle de Nemo ? Loin d’être déçu, puisque tout le monde passera à coup sûr un très bon moment, Pixar a fait un beau travail. Cependant, il aurait pû répondre à plus d’imagination et n’arrive pas à l’échelle d’un « Toy Story » ou « Les Indestructibles ». Bilan : Pas aussi qualitatif et drôle que « Le Monde de Nemo », ni même une excellente suite, « Le Monde de Dory » reste un très bon dessin animé.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top