Notez des films
Mon AlloCiné
    A Day to Kill
    note moyenne
    2,3
    143 notes dont 34 critiques
    répartition des 34 critiques par note
    2 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    12 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur A Day to Kill ?

    34 critiques spectateurs

    Bertrand L.
    Bertrand L.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Apparemment, plusieurs personnes ont vu ce film pour de mauvaises raisons : BO de Linkin Park, réalisation de Mister Hahn duquel ils espéraient peut-être voir un clip long métrage... Alors qu'il faut voir ce film en passant au-delà des apparences, y compris l'affiche et le résumé du film. Le personnage central n'est pas ce tueur fou, issu d'un Trailer Park Fiction (style littéraire qu'on pourrait rapprocher du grunge en musique), mais un simple étudiant qui croit comprendre le monde à travers quelques livres marquant de la littérature. Notamment à travers les références constantes au Loup des Steppes de Hesse, dont le film est une sorte de réplique par certains personnages. C'est donc bien plus profond qu'il n'y parait de prime abord. Rien n'échappe au regard cynique de Jeff (étonnamment joué par Cameron Monaghan), sauf ce qui lui fait véritablement envie, le tout étant basé sur des valeurs que plus personne ne semblent vouloir porter. Les personnages que l'on croise sont tous vaincus, mais le sont différemment. De qui faut-il vraiment avoir peur ? De Malcom et de ses envies de destruction et de vengeance ? Où des "amis" de Jeff qui font froid dans le dos, n'ayant visiblement plus rien à vivre de sensé en ce monde. En cela, le film fait penser à Orange Mécanique. Particulièrement la façon dont ils vont violenter un "voyeur"... Tout ce petit monde part à la dérive, et peu savent pourquoi. A day to kill est une réflexion, pas menée assez loin à mon sens, et qui va manquer sa cible à cause du marketing fait autour. Dommage.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 24 juin 2014
    C'est un film qui prend au dépourvu. Pas tellement par rapport aux événements qui s'y passent, mais plutôt par rapport à la manière dont le film nous raconte ces événements. On se dit qu'on va suivre un tueur tout au long du film, mais au final, on passe le plus clair de son temps avec une bande de jeunes et surtout un jeune en particulier qui est le personnage principal et qui n'a pas autrement de lien avec le tueur. On va donc passer du temps avec ce jeune et découvrir son point de vue sur le monde et sur les gens. Il y a bien quelques scènes d'action de temps en temps, mais qui sont finalement noyées au milieu de considérations philosophique d'une jeunesse désabusée... Et il y a quelques trips ici ou là ou plutôt des sortes de flashes psychédéliques qui ponctuent le film. Finalement, c'est un peu comme si "Summer Of Sam" avait fait un enfant avec "Scott Pilgrim" et que cet enfant s'était mis à prendre de l'ecstasy... Présenté ainsi, je reconnais que ça peut faire envie. Mais personnellement, ce film m'a laissé sur ma faim. C'est un bon divertissement, on passe un moment assez agréable, mais le film n'est pas d'une grande subtilité et la fin est un peu expédiée vite fait et aurait mérité plus de développement. Je trouve aussi que ce film n'est pas suffisamment homogène, ce qui est souvent le danger avec les films qui tentent de raconter simultanément plusieurs histoires. J'ai bien compris ce qui devait relier les différents éléments du film, mais comme je l'ai déjà dit, tout cela n'est pas très subtil et on a quand même un peu cette impression que c'est juste un film prétexte à rassembler différentes idées qui auraient pu donner différents films mais qui s'efforcent malgré tout d'en constituer un seul. Enfin, je n'ai vraiment pas détesté ce film, mais je ne sais pas si c'est moi qui ai manqué quelque chose ou si c'est le réalisateur...
    Aspro
    Aspro

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 354 critiques

    3,0
    Publiée le 12 septembre 2014
    C'est un film bien réalisé, Il a un bon sens global de la vacuité. Je pense que sa prémisse principale est de se concentrer sur l'âme de la personne. Comment l'âme devient vacante, vide,mais des qu elle se trouve un but, qu'il s'agisse d' une fusillade dans un centre commercial, ou d' une femme au foyer qui s'ennuie. Si vous attendez à des rebondissements, il ne s'agit pas de ce genre ... C'est un de ces films où vous vous sentez comme vous êtes . Je n'aime pas l'idéalisation du tireur, ou son usage de la cigarette, les visages qui de deforment en loups et autres bêtes. Mais j'aime quand le jeune se dit qu'il est tellement ennuyeux c'est tellement atroce à écouter ce dialogue. Et tout cela a un sens car son âme était vide à ce moment-là, un vide, sans vie, lié par son engouement pour cette fille qu'il ne connaît pas du tout. Et c 'est je pense cette trame que le real a voulu suivre 3/5
    Jean-philippe N.
    Jean-philippe N.

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 925 critiques

    2,0
    Publiée le 26 juin 2014
    L'idée de départ n'est pas mauvaise mais la minceur du scénario et des personnages limitent l'intérêt de ce film. Ayant vécu une douzaine d'années à proximité d'un centre commercial (la rue à traverser) je comprends parfaitement la démarche du réalisateur dans son désir de montrer la vacuité de ce genre d'endroit et des gens qui hantent ces temples du consumérisme prolétaire, histoire de meubler leurs mornes existences. Est ce suffisant pour en faire un film? Pas sûr. Et puis, tant qu'à intégrer des effets numériques aussi pourris, mieux vaut s'en abstenir...
    MC feely
    MC feely

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 538 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juillet 2014
    Une belle surprise ce petit film!Je suis parti avec des aprioris en vu des critiques que je trouve difficiles,c'est pour ma part clairement un bon film avec des personnages tous très intéressants!Je reconnais que quelques scènes sont perchées et que ça peut en rebuter certains mais je ne peux que adhérer à la philosophie et la conclusion a laquelle veut nous emmener le réalisateur "Il est beaucoup plus facile de céder au mal et de cultiver la haine que le fait d'essayer de la repousser et de faire en sorte d'être le meilleur de nous même" c'est ce que j'en ai compris bien sur globalement!Donc un bon 3,5/5 :)
    Raphaël A.
    Raphaël A.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 29 critiques

    1,5
    Publiée le 22 juin 2014
    Pas terrible, des scènes décousus, pas vraiment d'histoire, le meilleur reste la bande son, je ne conseille pas de perdre 1h20 devant ce navet.
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 856 critiques

    2,5
    Publiée le 24 août 2014
    Un individu tue sa mère de sang-froid et se rend au centre commercial. Aux travers de plusieurs personnes bientôt liées de près ou de loin à ce tueur, A Day to Kill s'inquiète peu des raisons qui poussent un homme à perdre son humanité et à devenir un prédateur pour son prochain. Une bande d'adolescents, un homme arrêté pour voyeurisme, une mère au foyer en mal d'amour/sexe et un agent de sécurité vont être les témoins de ces événements dramatiques. Le film ose mettre les agissements du détraqué au second plan pour s'intéresser aux interactions entre les protagonistes.
    JoeLiotta38
    JoeLiotta38

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 389 critiques

    1,0
    Publiée le 23 juin 2014
    Sans intérêt, mal joué, histoire brouillon...passez votre chemin
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 24 juin 2014
    Pas de réel scénario, juste des protagonistes qui gravitent autour d'un centre commercial victime d'une tuerie en cours. On "zappe" entre les personnages en on enchaine les situations ennuyantes et parfois WTF ?! Personnages peu fouillés, dialogues pseudo philisopho-grotesques, rythme lent, ... La BO mise en avant sur l'affiche est proche du néant et composée de 2 titres de 1 min maximum. Certains acteurs (plus ou moins connus) ne font que des passages éclair. Mention spéciale à John Hensley (Nip Tuck) avec son apparition mono réplique. Bref une affiche et une bande annonce racoleuses pour maquiller un navet.
    bibtar
    bibtar

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 566 critiques

    2,0
    Publiée le 9 mars 2015
    Autant l'idée de l'adaptation de ce genre d'histoire est intrigante d'autant plus quand cela est tirée de faits réels, autant c'est assez fascinant de savoir que les membres du célèbre groupe de rock "Linkin Park" s'essayent au cinéma, autant leur manière d'utiliser certains effets sur l'image peut être intéressant, mais cela semble hélas ne rester qu'en apparence. En effet, dès le début on accroche à la façon dont le film est monté, surtout lors de la première scène et cela jusqu'à la rencontre avec un autre protagoniste du film, le jeune héros et sa faculté d’observation assez bien mise en scène, et cela fonctionne jusqu'à ce que le montage de l'intrigue prend une toute autre tournure et ainsi ne plus faire du tireur fou attendu qu'un simple personnage de plus, qui verra son action évolué au même niveau dans le parallèle fait entre chacun des différents héros, et ce n'est pas que s’intéresser à plusieurs destins soient de mauvaise augure, mais c'est plutôt la manière dont cela est établi qui ne passe pas vraiment, surtout que celui qu'on attendait est rapidement effacé afin de mettre en avant d'autres segments scénaristiques ici, mais cela n'est pas plus efficace que cela. Et même s'il est vrai que cela apporte non seulement une certaine originalité à ce film mais en plus reflète assez bien l'univers qui se rapproche de la musique de "Linkin Park", dans la manière d'installer et traiter les différents personnages, ou tout simplement dans le message, mais cela n'a pas un grand intérêt pour ce qui est du cinéma, sauf peut être quelques effets visuels bien singuliers, surtout dans le matraquage philosophique que le scénario tente d'imposer, qui n'est vraiment pas convaincant, et voire bien lourd tout au long, surtout dans la conclusion, et ce n'est pas l'unique moment car tout le film se déroule autour de cette idée de trouver une certaine morale aux actes des différents protagonistes dans un moment d'anarchie, et la fusillade n'en devient que secondaire ce qui est rapidement décevant, surtout quand on voit la façon dont est traité ce faux héros. Et en faisant du jeune garçon le principal personnage que l'intrigue, un observateur et moralisateur tout du long, il est réellement compliqué de se raccrocher à quoique ce soit, surtout que son personnage n'est pas si passionnant et que son histoire est fade, voir dérangeante par certaines scènes et la route que prend son histoire personnelle, et cela en va de même avec tout les autres personnages, que ce soit la jeune rousse qui devient rapidement indigeste et que son côté extrême est complètement inutile et trash pour rien, quant aux 2 grands noms du cinéma présents, V. D'Onofrio et P. Stromare, leurs interprétations ne présentent aucunes fausse notes mais c'est plutôt leurs personnages qui pose problème, le 1er offrant un personnage assez affligeant et dont la triste histoire n'est pas vraiment exploité, et propose que quelques scènes de bas étage, et pour ce qui est du second son personnage ne sert strictement à rien. Alors étant donné que l'on décroche rapidement du scénario qui est de plus en plus ennuyeux au fur et à mesure que l'on prend conscience de la véritable teneur de ce long métrage, sans parler de la phase philosophique omniprésente qui devient dès sa découverte, un vrai poids pour l'ensemble, ce qui fait qu'il n'y a absolument rien de palpitant dans ce film et que même les quelques scènes un peu plus rythmées sont de bien mauvaise qualité. Très décevant quand on voit le début et les quelques bonnes idées apportée pour illustrer cette histoire, mais le parti pris ne fonctionne pas du tout, quand bien même se serai à l'identique avec le livre original, et le scénario tend à s'effriter à chaque minutes, et pourtant l'ensemble est de format assez court, donc à part certaines scènes aux images de temps en temps sympathiques et originales, à ce niveau là il est clair que la touche du groupe de rock est très présente et semble bien représenté leur vision cinématographique de l'art, et comme dans leur musique, peu de chose sont vraiment de grandes qualités, mais quelques exceptions valent tout de même le détour, enfin ici pas la peine de perdre trop temps non plus, mais les fans de "Linkin Park" y trouveront peut être plus leur compte, pour ce qui est de l’esthétique et la mise en forme du message que transporte ce film.
    Clash Ern
    Clash Ern

    Suivre son activité 12 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 18 octobre 2014
    Ce film paraît à la première lecture fade, mou et morne... Puis, au fur et à mesure que l'histoire avance, on se rend compte qu'il y a quelque chose derrière. Qu'il ne faut pas juste s'arrêter à la surface, qu'il faut creuser un peu l'intrigue. Jusqu'au final, retentissant. Le récit commence sur un marginal, des premières minutes crues et aux méthodes expéditives. Et pourtant, dès ces premiers instants, le ton est donné. Chers spectateurs, vous allez nager en plein délire. Et pas simplement visuel. Non, ça serait trop facile... Psychotique. L'action prend place dans un lieu commun, qu'on a tous fréquenté au moins une fois : un centre commercial (d'où le titre original du film). Les personnages-clés sont tous rapidement présentés, dans un monologue monotone. Un gardien, une mère au foyer, un business-man, un flic, un commerçant. Tous ont des vices, des faiblesses ou des fantasmes inavoués. Et rajoutez par-dessous cet admirable melting-pot une pote d'ados ordinaires. Toute l'histoire gravite autour de ses gens. Tous auront un rôle primordial dans cette fourmilière. Même le lieu aura un rôle. Et pour ne pas gâcher le plaisir, je préfère te prévenir, toi qui lit ces lignes de t'arrêter maintenant et de foncer voir ce film avant de lire la suite. Non, sérieusement, regardes-le avant de lire... T'es sûr ? Tant pis pour toi... Bon, je préfère prévenir, je ne vais donner que mon interprétation du film. Ça vaut peut-être pas grand-chose, mais je serai ravi d'échanger avec vous là-dessus... Bon, d'abord le lieu. Ou plutôt les lieux. Oui, parce que même si le centre commercial reste l'endroit où se passe la majorité du film, d'autres espaces sont présents. On passera donc par un bar, une chambre de motel et un parc. Et chacun de ses endroits a une symbolique. Le bar, où l'alcool désinhibe, où les langues se délient, où les illusions peuvent aussi voler en éclat et où toutes les rencontres sont possibles. La chambre, lieu de rêverie et où les fantasmes peuvent prendre vie. Bon, par contre, pour le parc, j'ai du mal à l'expliquer... Surtout sans raconter TOUT le film. Mais il a aussi son importance. Et pour le centre commercial ? Bah, attends deux secondes, on va y revenir... Les personnages, comme je le disais plus haut, ont tous un rôle clé, une personnalité propre. Peut-être même un sentiment qui les représentent. Bon, le plus facile, c'est le marginal. Lui, à part la colère et la vengeance, je ne vois pas quoi d'autre lui collerait le mieux... La femme au foyer, ça serait plutôt la solitude, l'envie de plaire surtout. Et pourquoi pas la luxure aussi, tiens... Bon, le flic, c'est torché dans les premières secondes. Lui, c'est la morale. spoiler: Et des fois, voudrait mieux la flinguer purement et simplement... Le gardien, pour sa part est bercé de tristesse. Mais avec quand même une pointe de curiosité ! Et le business-man ? Lui, c'est pareil, le film te chargera de bien le définir... Le groupe d'ado, c'est l'incertitude, la recherche de soi. Bon, là, tu dois commercer à deviner où tout ça nous mène... Tous ces gens ne sont pas là par hasard, coincés dans ce centre, à se chercher, se mélanger. Tous leurs actes auront un effet, un double sens. Le passage illustrant le mieux ce propos est la séquence dans la chambre, que je tamponne d'un gros "Complexe d’œdipe" en passant. (Et si tu ne sais pas qui est ce Oedipe, Wikipédia et Freud t'aideront bien mieux que moi... Car je pense que c'est ça que ce film veux représenter. Ces personnes ne sont que des sentiments, des humeurs et des folies qui sont tous dans notre centre commercial à nous : notre esprit. Et que ce n'est que lorsqu'on les aura tous affrontés ou regardés en face qu'on ne pourra en sortir, grandit.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juillet 2014
    une bonne idée de départ avec plusieurs histoires et plusieurs personnages mais bon après c'est assez confus et ça ne se rejoint pas forcément. au final on comprend pas grand chose.
    sebd59
    sebd59

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 504 critiques

    0,5
    Publiée le 6 juillet 2014
    A day to kill est un film qui ne va pas au fond des choses. Le scénario, les dialogues et un peu tout dans ce film ne ressort que négativement. Presque vendu comme un thriller ou comme un drame, A day to kill n’atteint aucun des deux. Une veine tentative de dénonciation de la part de l’auteur mais sans aucun effet, juste un ennuie assez mortel durant le visionnage de ce film bourré de maladresses.
    Alexandre N.
    Alexandre N.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 23 juin 2014
    Un de ces rares films m'ayant laissé bouche bée. Une image, un son et une histoire impressionnante. J’ai adoré.
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 499 critiques

    3,0
    Publiée le 15 mars 2017
    Un film traversé par les écrits d'Hermann Hesse qui lorgne du mauvais côté de Rampage mais aussi du bon côté de L'attrape-cœur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top