La Vie est un roman
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,8 pour 44 notes dont 12 critiques  | 
  • 2 critiques     17%
  • 2 critiques     17%
  • 0 critique     0%
  • 2 critiques     17%
  • 1 critique     8%
  • 5 critiques     42%

12 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Attila de Blois

38 abonnés | Lire ses 1694 critiques |

   0.5 - Nul

Si la vie est un roman, ce film est cauchemar. Il ne suffit de faire quelque chose d'original pour que celui-ci soit bien. Dans le cas présent, Alain Resnais tente maladroitement (et c'est un euphémisme !!!!) de rassembler sous la même bannière moult genres (SF, drame, comédie musicale, fantasy,...) avec une approche expérimentale. Autant dire que l'expérience est un fiasco complet. Le réalisateur se perd en plus dans un enchevêtrement de trois récits; une forme qu'il ne maitrise pas. L'effet est immédiat: on s'ennuie ferme.

nekourouh

30 abonnés | Lire ses 689 critiques |

   4 - Très bien

Original, ambitieux, beau, intelligent, du bon Resnais !


Grouchy

54 abonnés | Lire ses 959 critiques |

   0.5 - Nul

Quel est ce film étrange ressemblant à un mauvais Bertrand Blier mêlé à une touche de fantaisie à la Gilliam où les scènes et retour en arrière se croisent et s'entre-croisent sans crier gare à tel point qu'on a du mal à saisir l'objectif du scénario ? La soi-disante philosophie transmise maladroitement par Resnais cotoie le ridicule, d'autant plus que son film est une comédie musicale grotesque composée d'acteurs jouant faux ( Carole Bouquet principalement, je n'aime vraiment pas cette actrice qui a un jeu aussi vif que celui d'un balai ) à cause d'une intrigue sans intérêt racontée par un film faussement poétique de Resnais.

Rankx

45 abonnés | Lire ses 3862 critiques |

   0.5 - Nul

Au début on se dit "Tient ça à l'air original" et puis on comprend vite sa douleur à l'image de Gassman qui semble se demander ce qu'il fait là, sans parler des scènes avec Azéma des plus ridicules.

soliloo

1 abonné | Lire ses 588 critiques |

   0.5 - Nul

Un film sans queue ni tête, trop lent, exaspérant. Trop original peut-être, pas assez dans les normes. En tout cas, il en devient soporifique.

Ancien utilisateur

   5 - Chef d'oeuvre

Un très bon Resnais , assez accessible meme si la narration est comme souvent chez le réalisateur voontairement destruturée trois histoires autour d'un meme lieu ; Le chateau du comte Forbek se répondent mais 3 histoires différentes une première assez dramatique , troublante expérience , illuminée par Fanny Ardant.Une deuxième beaucoup plus légère mais très réjouissante ou l'ou peut voir pour la première fois chez le cinéaste Sabine Azéma qui deviendra par la suite sa muse , un séduisant marivaudage orchestré par Geraldine Chaplin et Martine Kelly.Cette histoire est la partie centrale du récit et le lien entre les deux autres , la colonne vertébrale.La troisième plus fantastique quand à elle met en scène l'univers imaginaire d'enfants dans des décors signée Enki Bilal que Resnais a souhaité le plus proche possible de la BD. Ces trois histoires sont axées autour d'une thématiques commune : La Quete du bonheur mais cela cache en réalité les thématiques récurrentes de Resnais et notamment son gout prononcé pour l'imaginaire , qui ici se distingue à travers trois récits aux genres différents mais permettant d'observer à plus grande échelle une meme question et des memes thèmes. Seuls bémols les passages chantés rares et très bref ont franchement du mal à passer.

Flav43

113 abonnés | Lire ses 1074 critiques |

   4 - Très bien

Du baroque et de l’élucubration chez Alain Resnais. «La vie est un roman» (France, 1983) en offre le merveilleux exercice. En trois sections d’intrigues, imbriqués les unes dans les autres par un montage pertinent, Resnais conçoit une fable sur l’imaginaire. L’hybridité des trois récits décontenance certainement mais c’est pour mieux nous griser. Réunis dans un château à l’architecture symboliste (et à la plastique carton-pâte), les trois couches d’histoire se réunissent autour du thème de l’imaginaire. La première se déroule au XVIIIème siècle. Un aristocrate idéaliste, déçue du monde, décide d’enfermer ses amis, avec leur accord, pour les plonger dans un monde luxueux. Une seule femme (Fanny Ardant), feindra de se prêter aux expériences extatiques pour mieux les libérer. La Caverne de Platon est implicitement invoquée et l’imaginaire prend en ce cas l’allure d’une dangereuse prison aux barreaux dorés. Le deuxième récit est celui d’un colloque, contemporain au film, où des enseignants de primaire se réunissent pour théoriser et gloser sur la meilleure façon d’enseigner. La situation prête à une expérience sur l’amour et sur l’imagination mise en œuvre pour l’influencer. Resnais conclut dans son film que c’est là un sentiment exempt de toute maîtrise, aussi insaisissable que la coulée du temps. L’idée est crédule mais elle s’accorde au mode sur lequel fonctionne le film. Etonnante chose, par ailleurs, que l’idée du cinéaste soit défendue par le protagoniste interprétée par son épouse. Enfin, le troisième récit est celui, fabulée par les enfants, d’un pauvre paysan qui s’en va reprendre son trône en tuant le mauvais roi. Cette strate narrative est la plus singulière puisqu’elle associe les décors baroques d’Enki Bilal est des dialogues naïfs chantés à la façon des Disney. L’imaginaire est là toute puissante et substitue au monde une création fantasque. Napoléon l’a dit mais Resnais semble le dire avec plus de justesse : la vie est un roman, une fable envoûtante.

parsifou

17 abonnés | Lire ses 53 critiques |

   2.5 - Moyen

La vie est un roman n'est pas le meilleur de son auteur mais cependant on peut y déceler une histoire intéressante et assez délirante (franchement je ne sais pas où il est aller prendre ça). Un film très expérimental avec des scènes totalement hallucinantes. L'absurdité du passé contamine rapidement le présent. Le retour à l'état pré-natal a un côté infernal et démoniaque. Cependant les scènes sont trop décousuespour ête crédibles, les décors sont abominables et la musique de piètre quaité ce qui st étonnan chez Resnais fin mélomane. Peut-etre que les dissonnances éxagérées révèlent l'esprit machiavélique du film. Cependant Resnais aurait pu donner plus d'intérêt au scénario qui se passe à l'heure actuelle en ne se contente pas d'une retranscrpition contemporaine du passé. Les acteurs n'arrivent pas vraiment à prendre leur repère de ce film décousu et décalé ce qui ajoute des imperfections au noveau de leur jeu. Des longueurs parfois un peu éxagérés et quelques plans plus appuyés, plus descriptifs, plus onnovants auraient soutenus l'oeuvre. Cependant il n'y aucune interrogation vraiment cohérente sauf peut-être sur le sens de la vie qui conduit à nier la vie elle-même. C'est peut-être le sens de ce retour au stade pré-natal. Enfin au final beaucoup d'étrangetés qui se perdent dans un film qui manque d'un peu de densité, de cohérence et de modernité visuelle malgré un environnnement envoutant et hallucinant.

calamarboiteux

4 abonnés | Lire ses 439 critiques |

   1 - Très mauvais

Le kaléidoscope de Resnais mélange cette fois trois histoires, autour d'un chateau. Le colloque décrit l'est de manière si caricaturale qu'il perd toute vraisemblance. Les épisodes d'opéra restent abstrus pour le non spécialiste (est-ce seulement lutte du bien et du mal ?). Ne subsistent du naufrage que les séquences décrivant le gourou et ses fidèles, par moments assez fascinantes, mais parfois aussi trop longues. Il y a un savoir faire technique indéniable, mais il ne suffit pas à rendre digeste ce sandwich.

Vladimosvok

0 abonné | Lire ses 15 critiques |

   0.5 - Nul

Quelle horreur ! Je ne nierai pas l'originalité de ce film de Resnais, elle est incontestable, mais alors, quel horrible film ! Je rejoins d'ailleurs parfaitement l'avis d'Anaxagore sur ce site, à la grande différence ou je ne mettrai pas 4 étoiles pour le plaisir, mais aucune ! Car je me suis profondement ennuyé, j'ai même failli m'endormir, chose très rare en ce qui me concerne. C'est d'une bêtise affligeante (pseudo-philosophie qui flirte avec le ridicule). Et que dire de son mauvais goût constant ? Que dire de plus qu'Anaxagore ? Rien, tout est dit, c'est mal joué, c'est horriblement chanté, les décors sont d'un mauvais goût absolu....Bref...Une expérimentation de Resnais qui tourne au nanard...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
La Vie est un roman Bande-annonce VF
1 044 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné