Mon AlloCiné
    Fight Club
    note moyenne
    4,5
    74373 notes dont 2651 critiques
    64% (1709 critiques)
    21% (562 critiques)
    5% (137 critiques)
    4% (103 critiques)
    3% (73 critiques)
    3% (67 critiques)
    Votre avis sur Fight Club ?

    2651 critiques spectateurs

    Skipper Mike
    Skipper Mike

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 588 critiques

    5,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    David Fincher semble avoir voulu jouer à fond la carte de la provocation : "Fight Club" est un fourre-tout idéologique d'une morale douteuse dont l'existence est déjà un paradoxe par rapport à ce qu'il dénonce. On a ainsi un film a l'aspect publicitaire qui dénonce la société de consommation, un scénario hésitant entre apologie du fascisme et éloge du libertarisme... En fait, "Fight Club" n'a aucune prétention, il ne se prend jamais au sérieux ; il arbore pourtant le panache des grands films. Des dizaines d'idées s’entrechoquent, dopées à l'humour et à la virtuosité du cinéaste, à tel point qu'il dégage une énergie hors du commun, exaltant les pulsions du spectateur. Il est ainsi jubilatoire de voir le narrateur s'enfoncer dans la déchéance au contact de Tyler Durden et de Marla Singer, d'autant plus que la voix off, qui subordonne complètement le montage, sait parfaitement gérer le rythme, accordant humour cynique et questions ridiculement existentielles avec une image soignée."Fight Club" est un grand film schizophrénique, presque une anomalie dans la filmographie de Fincher, habitué à des thrillers sérieux, et pourtant le nom du cinéaste est irrémédiablement associé à cette œuvre, sorte de vaste blague pop à l'équilibre parfait et qui ne pouvait que devenir un film culte.
    floflo2204
    floflo2204

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 279 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juin 2012
    Une réelle surprise compte tenu de son peu de critiques positives, et pourtant David Fincher nous livre ici un chef-d'oeuvre. Un long-métrage perturbant, violent et magnifiquement bien réalisé. On est emportés avec beaucoup d'intensité dans la vie des deux personnages principaux mais aussi dans leurs ambitions. Un film emporté par deux acteurs principaux auxquels on ne peut rien reprocher, on peut également rajouter la prestation d'Helena Bonham Carter qui est juste époustouflante. Une caméra qui se focalise sur tout ce qui est important et à aucune seconde on se sent mis à l'écart. Un ensemble de scènes cultes et de répliques cultes parfois un peu dures mais tellement parfaites pour l'ambiance et les sensations qu'on ressent en tant que spectateur. Une scène finale qui nous prend aux tripes, une fin dont personne n'aurait jamais pu imaginer la dénouement et seul Fincher était capable de nous faire un film comme celui-ci que l'on regarde sans se lasser avec toujours autant de pression en suivant ce chef-d'oeuvre du septième art pourtant si décrié par les critiques.
    BlueSkull
    BlueSkull

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 514 critiques

    5,0
    Publiée le 20 août 2011
    Une véritable claque cinématographique ! David Fincher nous offre un réel chef d'oeuvre. Captivant d'un bout à l'autre, ce film nous transporte dans cet univers sombre et brutal dans lequel se plonge les membres du Fight Club, afin de sortir de leur quotidien déprimant. Le déroulement de l'intrigue est fluide (notamment grâce à l'utilisation d'une voix-off dans la première partie du film) et parfaitement mené. De plus, le scénario est prodigieux. En effet, celui-ci mélange subtilement violence et psychologie, le rendant ainsi authentique. Egalement, la réalisation est superbe, mettant en place une ambiance unique, et les acteurs nous livrent tous des prestations exceptionnelles, plus particulièrement Edward Norton et Brad Pitt tous les deux géniaux dans leur rôle respectif. Mais par dessus tout, ce qui fait de Fight Club un film culte, c'est son twist final tout bonnement hallucinant et totalement innatendu ! Un film incontournable, à voir absolument.
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 183 critiques

    5,0
    Publiée le 25 avril 2011
    On pourra dire ce qu'on veut, et même si ce détail n'est pas vraiment "cinématographique", Fight Club fut le seul film qui m'a surprit... Avant le menu principal du DVD ! Mais ce qui est encore mieux, c'est que ceci n'est que la première des surprises que ce film m'a causé, et par exemple le fait que j'attendais affreusement de ce film, et ce de plus depuis quelques années, jusqu'à même que finalement je me demande si je n'en attendais pas trop, et qu'en fait le film m'a donné trois fois plus !! Cela, j'espere, vous donnera un aperçu de la qualité du film (à préciser aussi qu'il est rentré tout de suite dans mesfilms préférés). Car Fight Club, sous ses allures de film de bastons que lui donne son titre, transmet un nombre impressionnant de messages, le tout dans une ambiance très cynique ; cette ambiance, parlons-en : pour résumer, c'est un des plus gros point fort du film : même si c'est aussi grâce au scénario divin, sur lequel je reviendrai plus tard, les deux heures et quelque du film passent tellement bien qu'à la limite, on eût aimé que le film dure encore plus longtemps, rien que pour révéler un peu plus l'attitude de l'évenement perturbateur du film, personnage culte par excellence, Tyler Durden, joué par un Brad Pitt impressionnant, aussi déjanté (autant se le dire tout de suite, Fight Club est un représentant du genre des fois déjanté sans devenir une grosse blague (ici plutôt une réflexion sur notre système de consommation (entre autres...))) que véritable révélateur et bousculateur d'à peu près toute l'intrigue, jusqu'à (et surtout) sa révélation finale, incroyable et véritable exemple dans le genre (même si, il faut le dire, j'ai regardé ce film en ayant (accidentellement) connu la fin (comme quoi, et j'utilise ce détail pour rajouter une qualité au film (il n y en a jamais assez), qui est le fait qu'il ne mise pas tout sur son twist, la preuve étant que j'ai sévèrement adoré tout en sachant la fin))). revenons-en aux acteurs (pour après dire "revenons-en au scénario" (oui, je suis prévisible)), où on a aux côté de Brad Pitt, Edward Norton, qui arrive tout de même à se faire remarquer face à Brad Pitt (désolé Edward), on sent bien que cette vie l'énerve au début, et que ce qu'elle est devenue le mène vers la folie (devinez quand ?) à la fin (oui, je suis vraiment prévisible). Revenons-en au scénario (Qu'est-ce que je vous ai dit...), qui, encore une qualité similaire à celle cité plus haut, qui concerne donc comme elle qu'on ne mise pas tout sur la fin, et le scénario du film est tout bonnement incroyable, et l'on observe attentivement ce qui au début semble être juste un groupe de baston se révoltant contre la société, mais qui se révèle être une véritable entreprise de démolition de tout le système de consommation qui engendre notre monde (d'où le complot qui subsiste dans tout le film, "projet chaos"). Un scénario pour moi révolutionnaire pour l'époque, et comme on pouvait l'esperer avec David Fincher, le script n'a pas été machouillé : au menu vous aurez des scènes cultes à n'en plus compter, un sujet qui nous a tous démangé très bien exploité, des rebondissements à gogo, et en dessert beaucoup de sorte de "clins d'oeuil" au spectateurs : images subliminales de Tyler Durden au début du film, beaucoup de scènes (surtout au début) pas vraiment explicables : pour prendre un exemple, la scène où le héros explique ce que fait Tyler dans la vie, et c'est là qu'apperemment on voit qu'il a peut-être son boulot sur la bobine du film (la dernière image qui dure 0,00001 secondes aura trouvé une explication à sa présence), qui rendent le film encore plus unique, magistral... Pour en ajouter encore et encore sur ses atouts (même si je pense que là vous aurez compris mon sentiment vis-à-vis de ce film), j'ajouterai que le dernier plan est tout simplement... Magnifique. Les 20 dernières minutes du film sont cultes (le combat surréaliste entre Tyler Durden et Edward Norton, la dernière scène, le dernier plan, et même la dernière image (pour ceux qui l'auront vu)), le film est culte, le scénario est culte, Tyler est culte, les musiques sont cultes, et je crois qu'il n'y a rien à rajouter. conclusion : David Fincher nous donne-là un film qui s'éloigne de tout ce qu'on a déjà vu, il s'éloigne du marché de films habituels, et il nous surprend, il nous impressionne, de par ses acteurs, sa photographie (très belle), son scénario, son allure déjanté, et tout simplement sa maîtrise pour nous transmettre des messages. Une oeuvre d'art. Avec ce film, on se prend un savon, littéralement !
    Kilitchikou
    Kilitchikou

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 298 critiques

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2009
    Un très bon moment avec un film recherché.
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 203 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2019
    Faisant réfléchir le spectateur sur sa vie de consommateur dans une société régie par l'argent et le matérialisme, "Fight Club" choque, hypnotise et fait également réfléchir le spectateur sur sa place dans la société, grâce à une histoire folle, drôle et complètement anti-conformiste. "Fight Club", c'est aussi un duo d'acteurs exceptionnel, une réalisation et une photographie magnifique, une bande originale parfaite et une ambiance unique. Je me souviens la première fois que j'ai vu ce film, arrivé au générique de fin, je suis resté bouche bée, je me suis dit que je venais de voir un film comme je n'en avais jamais vu auparavant. Mais ne vous fiez pas aux critiques faciles qui voient en ce film un hymne à la violence et à la destruction, "Fight Club" fait s'interroger le spectateur sur la société dans laquelle il vit et sur un tas d'autres choses, mais le met également en garde contre les dangers de vouloir la changer radicalement, les dangers de l'idéalisation, de la manipulation, etc... Et c'est justement en cela que "Fight Club" est si intéressant, il y aura plusieurs interprétations perçues selon les spectateurs. Ce film est et restera un film choc, qui a divisé et qui continue encore aujourd'hui de diviser, mais devant lequel personne ne peut rester indifférent, et ce qui fait sa principale force, c'est que même si il est sorti en 1999, le film est plus que jamais d'actualité. "Fight Club" est un coup de poing cinématographique comme on en prend rarement, un conte philosophique sombre, drôle et où le second degré est très présent, un chef d'œuvre de David Fincher qui parle de la quête de sa propre identité, et aussi et surtout de la remise en question de la société qui nous entoure. Un film culte, un magnifique thriller, avec en prime le beau Brad Pitt toujours aussi talentueux
    Alexis P
    Alexis P

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mai 2011
    Oh mon dieu , quel merveille ce film , une histoire vraiment magnifique réalisé par Fincher qui avait déjà réalisé pas mal de super film tel que ( seven , alien 3 ) et a récemment réalisé " The Social Network " fincher réalisé la un bon film , avec un casting incroyable le Duo Norton/Pitt fonctionne a merveille , des décors absolument bien représentée , des bagarre complétement excellent .Une fin vraiment grandiose ! Un très grand chef-d'œuvre de Fincher ! Avoir et a revoir !!!
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 7 mai 2013
    Excellent ! Un film de taré qui porte sur la folie et la schizophrénie, très réussi ! L'utilisation de la violence est une super idée, l'histoire est très très intéressante, très imaginative. C'est un des rares films ou Brad Pitt joue super bien, en duo avec Edward Norton qui joue lui aussi très bien son rôle. Les phrases nous frappent, on retiendra énormément de passages de ce film critique de la société tellement il est travaillé. On est tenu jusqu'au bout, jusqu'au final grandiose de ce super film à voir plusieurs fois. Un peu dur à comprendre mais on s'y prend avec la violence qui fera plaisir aux amateurs en manque de sensations. Film de fou, je le recommande à tous ! Tout est là pour faire un excellent film, de l'humour à la tristesse, du dégout au plaisir, bravo à David Fincher pour ce film de cinglé terrible et peu commun. A voir et pas qu'une fois !
    James Betaman
    James Betaman

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 59 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2016
    Critiquer ouvertement la société de consommation avec tant de culot, il fallait le faire. David Fincher l’a fait, et il mérite que chaque cinéphile se prosterne devant le génie qu’il est, grâce à ses chefs d’œuvres. Que dire, Fincher, tu es juste un des meilleurs réalisateurs (et ça rime en plus, c’est génial). Nous servir deux chefs d’œuvres comme Se7en et Fight Club. Ouah ! Bon, je rappelle le contexte de mon visionnage, j’ai vu le film il y a deux ans. Je le revois maintenant avec des camarades d’internat (j’adore regarder la tête des gens à la fin d’un film à spoiler), j’ai donc eu l’occasion d’analyser de manière plus approfondi le message et la mise en scène de ce film… C’est juste magistral ! Alors, comme je le disais, je n’ai vu ce film que deux fois, et… je pense qu’il faut voir ce film au moins deux fois dans sa vie. La première pour découvrir le film, pour connaître la fin. Et le second visionnage, qui vous permet de voir les détails qu’apportent Fincher dans sa mise en scène qui nous fait dire « Mais oui, c’était évident ! ». Et je me prosterne encore une fois devant Fincher parce que nous foutre des éléments tellement évidents qui à tout moment auraient pu nous faire tilter sur la révélation finale mais qui au final, ne nous fait pas tilter. Qui plus est… ce sont des éléments qui marquent, ce sont des moments dans le film, où on est captivés, et que cette chose, cet indice qui nous permet de connaître la vérité nous passe devant les yeux sans qu’on ne remarque rien… Mais c’est du génie ! Fight Club ! C’est juste énorme ! Comment ? J’arrive pas à trouver mes mots, quand j’y repense, je suis tellement envouté par ce film… Et c’est dingue parce que c’est un peu la seule chose que j’ai à dire de vraiment important dans cette critique parce que… j’ai tout simplement rien de plus à dire. Ce film est une expérience ! Ce film est un pari, c’est tout ! Et ce scénario, cette narration ! Je ne suis pas particulièrement fan des personnages (J’aime beaucoup le duo Norton/Pitt mais je ne suis pas particulièrement fou d’eux) mais quand je vois une telle intelligence dans l’écriture du personnage ! Le Narrateur est un protagoniste absolument merveilleux. Et Tyler, toute sa vision du monde, sa théorie sur la vie, sa manière de penser, c’est tellement passionnant. On pourrait passer des heures sur ce personnage, sa vision de la société est délirante mais en même temps tient la route. Et c’est d’autant plus génial que la fin conclut de manière subtile et incroyable le personnage ! Ce film est un chef d'oeuvre ! J’arrive pas à le dire autrement, c’est tellement le millésime de l’écriture, son message est amené avec tellement d’ingéniosité et son final est tellement merveilleux. Fincher, tu gère ! Comment passer à côté de ce chef d’œuvre, chaque cinéphile se doit de voir Fight Club pour réfléchir sur son message! Enfin bref, il y tellement de choses incroyables dans ce film qu’il mérite amplement son statut de chef d’œuvre, et vous savez ce qu’il y a de plus surprenant, c’est que je préfère Se7en (encore mieux que Fight Club, difficile je dois dire). En tout cas, Fight Club, même s’il n’est pas classé dans mes films préférés, c’est sans conteste une claque grandiose et un véritable moment de cinéma comme on les aime. Merci David Fincher pour tout ce que tu fais ! 5/5 Voilà qui est dit !
    Pleymo210
    Pleymo210

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 499 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juillet 2010
    Fight Club est un film culte. Des personnages uniques, une histoire passionnante avec un des meilleurs twist final que j'ai pus voir. Une ambiance particulière qui fait tout son charme avec des acteurs tout simplement unique, pour moi l'un des meilleurs rôles de B. Pitt avec Benjamin Button. Il y a toujours moins à dire lorsque l'on veut faire une critique de film culte, ici c'est le cas, voyez-le , comprenez-le, simplement culte autant à l'écran qu'en bouquin. Ma note : 17 / 20 .
    Romain C.
    Romain C.

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juillet 2018
    Fight Club ,de David Fincher à qui on doit Seven et tant d'autre ,est un film sombre ,dérangeant ,réaliste sans violence gratuite car il y a une histoire comportant des rebondissements et des surprises en restant claire et cohérent seulement si l'on suit à 100% ,possède un scénario originale et extra en plus d'une fin à couper le souffle . Il y a aussi les dialogues et les monologues qui sont élaborés . N'oublions pas non plus Pitt ,Norton ,Bonham Carter ,Leto ,... qui livrent une de leur meilleur prestation .
    adicte
    adicte

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 593 critiques

    4,5
    Publiée le 25 octobre 2011
    Ben ouais. Tout bon. Je me demande encore pourquoi ils tiennent à se mettre des gnons dans la gueule mais l'atmosphère crade, le scénario et les dialogues déjantés, le splendide jeu d'acteurs et le (vrai) message révolutionnaire font que ce film est une grande réussite. Ça fait du bien de se faire malmener de temps en temps!
    Kevin T
    Kevin T

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 465 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juin 2009
    Un film bouleversant de réalisme voir même effrayant ! Sans doute le meilleur film de Fincher qui a pourtant une excellente filmographie ! Une mise en scène sensationnelle ! Des personnages géniaux, incarnés brillamment par Brad Pitt et Edward Norton ! Un film qui vous retourne la tête et vous fait vous poser des questions qui sont finalement essentielles sur nos existences et notre société ! Un film excessivement provocateur et c'est ce qui fait son charme ! Une fin d'anthologie pour cette œuvre que je ne me lasse pas de voir et revoir à l'excès !
    Le Clown Dansant
    Le Clown Dansant

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 202 critiques

    3,5
    Publiée le 12 novembre 2019
    Ce film nous narre l'histoire d'un célibataire, jeune trentenaire lambda travaillant dans les remboursements pour une compagnie automobile. Dépassé par sa vie, par l'existence qu'il mène ou plutôt ne mène pas. Il n'en dort plus la nuit, vivote et a des idées noires. il finit par trouver son salut, du moins c'est ce qu'il pense, au travers des thérapies de groupes en tout genre et ce durant un an jusqu'à l'arrivée dans sa vie d'une autre faussaire en la personne de Marta, qui va venir culbuter son style de vie immuable, le laissant que peu de place à la liberté mais qui rassure le Narrateur et lui permets chaque soirs ou presque après le travail de se libérer émotionnellement. A ce moment, les plus observateur auront déjà remarqué plusieurs Flash très court ou l'on peut apercevoir la silhouette très fugace de Tyler Durden : deux choses à en déduire Premièrement : Le narrateur est déjà, bien avant ses thérapies et même durant ses thérapies Schizophrène, cela ne se manifeste que par Flash très sporadique, mais une partie de lui, même infime, est déjà Tyler Durden Deuxièmement : Durden travaille comme projectionniste à mi temps la nuit et adore y insérer des images pornos , difficile de ne pas y voir une corrélation avec les flash du Narrateur. un petit détail pouvant paraître insignifiant au départ mais qui s'ajoutant au tout contribue à en faire un film culte. (tout comme le gros plan de Fincher sur le gobelet de café "Starbucks" du Narrateur à son boulot) Starbucks étant encore à ce jour la plus grande chaîne de café au monde, elle reflète sa servilité à la société, au consumérisme, aux multinationales. Il y aura tout un tas de petits messages subrepticement placés tout au long du film D'ailleurs, Le Narrateur aime feuilleter les catalogues des meubles Ikéa pour en acheter les derniers modèles tout en pensant garder une part de personnalité en s'acquérant des biens qui lui ressemble, alors qu'il adopte une attitude de soumission totale envers le paradigme de notre société. David Fincher souhaite que le spectateur se questionne, fasse son introspection pendant et après le visionnage du film, c'est réussi. C'est après l'arrivée de Marta dans sa vie que le narrateur va finir par s'émanciper et devenir son double Tyler Durden, du moins par phase, et celle ci est marqué par l'explosion de son propre appartement, à partir de la la machine est enclenchée, et elle se matérialisera peu de temps après lorsque Le narrateur raccroche au nez de Marla pour finalement appeler Tyler, il dira ensuite qu'il ne pourrait dire pourquoi c'est lui qu'il a appelé mais c'est ainsi ... A noter qu'à ce moment la, Tyler ne décroche pas mais décide de le rappeler, le message est clair, c'est Tyler Qui mène la danse A travers cette séquence il met un terme a la rationalisation de sa vie et décide d'envoyer foutre en l'air sa vie, mais pas totalement ( il garde quand même son boulot, son identité initiale , et Marla ) une émancipation , mais pas totale qui va toutefois lui permettre de révéler en lui la facette qu'il souhaitait voir au travers de Durden. La suite on la connait : le fight club, pas de chemise ni de chaussettes, c'est l'une des règles très stricts du Fight Club, tout le monde est logé à la même enseigne, Cadre, SDF, Chomeur, Ouvrier, ici on oublie qui l'on est dans la vie de tous les jours et on se laisse aller à un défouloir tout en respectant les règles édictées par Durden. Pas de Violence dans le but de tuer, ici on se respecte mais on se respecte avec des uppercuts ... Puis le "Projet Fight Club" va se transformer en "Projet Fight Cub' La scène de la brûlure en est le tournant. Peu à peu Durden va enlever les dernières barrières mentales du Narrateur jusqu'à le mettre en danger de mort et causer un accident devant des sbires à l'arrière lobotomisés face au discours de leur Gorurou va le galvaniser Cet accident va le délester de ses peurs, de ses dernières croyances pour mener le projet à terme. Et lorsqu'il finira par découvrir Que Durden et lui ne font qu'un il voudra à tout prix démanteler le projet Chaos, il n'y arrivera pas mais tuera sa propre muse que son mental a créé et regardera au bras de Marla tel un spectateur d'une salle de ciné le monde de la finance s'écrouler sous ses yeux. Pour conclure, ce film m'a beaucoup fait penser notamment à "Wanted - Choisis ton Destin" sur le fond et la forme il y a pas mal de similitude entre ces deux films, l'employé soumis, modeste sans vrai personnalité, jeune trentenaire au physique frêle, employé dans l'administration qui fait une rencontre qui va le métamorphoser dirigé par un Gourou avec des codes bien définis ... La morale de l'histoire : Sois libre, Sois qui tu veux devenir, ne laisse personne influencer quoique ce soit mais contrôle toi un minimum pour éviter de te dévoyer et prendre un chemin chaotique et sans retour C'est un très bon film qui est bien plus qu'un simple film, si l'on décortique tous les détails même minimes du film il faudrait des heures et des heures et ça c'est généralement la marque des grands films car il y a le bon et la forme. En soit il mérite donc une excellente note, mais après réflexion, je lui attribue la note de 3,5/5 car avant d'être un "film de David Fincher" c'est avant tout une oeuvre littéraire, que certes Fincher a su adapter finement sur grand écran, mais qui ne vient pas de son imaginaire sinon nul doute que j'aurais élevé la note. Donc glorifier Fincher c'est bien, l'écrivain c'est mieux. Ce qui m'amène à cette note c'est également l'univers du film que j'aime , mais que je n'adore pas et également la transition irréaliste du Narrateur qui passe d'un claquement de doigt d'un type timoré, dépressif, sans Charisme à un mec hyper Charismatique ( même si cela reste subjectif ) désinvolte au possible et leader dans l'âme. Ca me dérange un peu, il aurait fallut faire un diptyque ou rallonger la durée du film à 3 heures pour voir une transition plus réaliste, plus plausible. C'est du cinéma certes, mais vu le contexte du film ça n'aurait pas été de trop pour une immersion encore plus crédible.
    manoj94
    manoj94

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 642 critiques

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2010
    Avis à tous les cinéphiles, chef-d'œuvre indémodable en vue ! À voir et à revoir à maintes reprises ! Le Maestro David Fincher nous concocte un long-métrage véritablement foudroyant. Il s'agit d'un moment de cinéma d'une rare intensité. Objectivement parlant, il est franchement difficile de trouver un défaut à ce film... Le scénario est prenant, inédit et extrêmement cohérent. L'histoire de cet homme schizophrène nous maintient dans une atmosphère particulière, oppressante et fascinante à la fois. La réalisation est considérablement bien travaillée et semble sans faille. Les scènes sont toutes rythmées et maintiennent l'intrigue au top. Les dialogues sont d'un réalisme stupéfiant. Et il faut admettre que le principe de la narration est une idée géniale, excellemment bien adaptée en la circonstance. Les trois personnages principaux sont complémentaires, fort emblématiques et même attachants. Quant aux acteurs, ils sont absolument époustouflants et nous livrent des interprétations tout à fait mémorables. Mention spéciale à Edward Norton qui nous confirme qu'il est sans aucun doute l'un des meilleurs acteurs de sa génération. Pour faire simple, "Fight Club" est un authentique petit bijou cinématographique qui ne mérite que des superlatifs.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top