Notez des films
Mon AlloCiné
    Fight Club
    note moyenne
    4,5
    74504 notes dont 2652 critiques
    répartition des 2652 critiques par note
    1709 critiques
    563 critiques
    137 critiques
    103 critiques
    73 critiques
    67 critiques
    Votre avis sur Fight Club ?

    2652 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 19 mars 2014
    Fight Club est non seulement un chef-d’œuvre, mais également le meilleur film du réalisateur David Fincher (pourtant entre ça, L’Étrange Histoire de Benjamin Button, Seven, The Social Network ou encore Millenium : Les Hommes qui n'Aimaient pas les Femmes, il en a réalisé des chefs-d’œuvre). La réalisation est parfaite ! En effet, le scénario basé sur le roman de Chuck Palahniuk est bien ficelé, que ce soit au niveau de l'organisation ou du développent. Fight Club est un long-métrage contenant une réelle atmosphère dérangeante : c'est très violent (d'habitude, je ne suis pas sensible à ce genre de séquences mais je dois dire que certaines scènes de combat m'ont choquées), il y a du sang, du sexe et un langage vulgaire. Il y a également une moralité provocante spoiler: (le regard qu'ont les personnages sur la société) mais j'ai aimé ce côté provocateur. Le casting est EXCELLENT ! Edward Norton m'a impressionné, il est très bon dans son rôle, aussi bon que le célèbre Brad Pitt dont j'ai adoré la performance ! Enfin, même si on a pas l'habitude la voir dans ce genre de rôle, Helena Bonham Carter est très crédible ! Les acteurs secondaires sont bons eux aussi. La bande originale composée par The Dust Brothers m'a convaincue (la chanson "Where Is My Mind ?" de The Pixies est utilisée au bon moment : spoiler: celui où les tours s'écroulent une à une lors de la scène finale ). Un autre point que j'ai aimé, c'est le cadre narratif (la narration est superbe). Quant aux personnages, ils sont psychologiquement très développés. Les rebondissements que comporte le script m'ont cloués (surtout le gros coup de théâtre insoupçonnable : spoiler: le narrateur, donc le personnage principal est schizophrène ; ce qui veut dire que Tyler Durden est fruit de l’imagination du narrateur ). Niveau qualité d'image, ça n'a pas vieilli ! Bref, ce film a fait polémique (alors qu'il ne faisait que suivre un roman), a reçut un accueil moyen par la critique mais reste culte aux yeux de nombreuses personnes, et je suis fière d'en faire parti ! C'est probablement l'un de mes 10-15 films préférés tellement c'est... GÉNIALE, ce n'est pas géniale parce que c'est très violent et qu'il y a du sexe, c'est géniale parce que c'est impeccablement bien réalisé !
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 515 critiques

    5,0
    Publiée le 11 juin 2009
    Un film superbe ! Le trio d'acteur est excellent et l'histoire brillamment mise en scène. Malgré ses quelques longueurs, ce film est intéressant et sa fin plus qu'inattendue ne vous fera pas regretter d'avoir attendu. L'un des meilleurs rôles de Brad Pitt.
    Cool-Z
    Cool-Z

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 83 critiques

    5,0
    Publiée le 22 avril 2008
    Rien à dire que personne n'ait déja dit... WOW !!!! Ca prend aux tripes et ça vous retourne !!!
    Nathan Snidaro
    Nathan Snidaro

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 461 critiques

    5,0
    Publiée le 29 avril 2011
    TOUT SIMPLEMENT GÉNIALE! David Finsher nous livre là son meilleur film! La critique sur la société est excellente ,et la fin tout simplement délirante! Je suis juste un peu déçu que le personnage( au passage magistralement interprété par brad pitt) soit imaginaire, mais c'est ça qui fait de ce film un pur chef d'œuvre! Quant on le regarde la 2eme fois, on comprend pratiquement tout le film, qui grouille d'indices pour nous dire que le type est schizophrène ( les disputes avec la fille, ou encore lorsque le personnage principal se tape tout seul dans le bureau du directeur qui prouve que quand il se bat avec tyler, il se bat tout seul) . Le film est juste un petit peu long à démarrer mais SINON C EST UN PUR CHEF D ŒUVRE!
    atomewarrior
    atomewarrior

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 519 critiques

    2,5
    Publiée le 19 janvier 2015
    Malgré d'excellents acteurs, quelques idées profondes attaquant la société, et une grande intelligence psychologique, le film part en général dans un peu tous les sens ce qui nous fait perdre le fil.
    N00dles
    N00dles

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 120 critiques

    5,0
    Publiée le 27 septembre 2011
    Film culte à voir plusieurs fois pour bien le comprends 5/5
    BrakosleTyran
    BrakosleTyran

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 27 mars 2014
    Recette de la semaine : Chef d’œuvre à la truffe noir. Cette luxueuse recette vous sera présenté par le chef étoilés David Fincher. Prenez trois brillants acteurs et ajoutez-les dans une grande casserole, versez une cuillère d’un puissant scénario, rajoutez au mélange une ambiance noir ainsi qu’une pincée de couleurs froides et ajoutez les truffes, Salez, poivrez, Laissez cuire le tout pendant 2h15min, vous aurez un magnifique chef d’œuvre à dégustez. Fight club a su étouffer mon appétit cinématographique à travers une quenelle introduite efficacement dans le fion serré de la société de consommation. "Je suis l’extase dans les veines de Jack". F.C est l’hymne national, la définition, le K.O parfait, contre la mondialisation. Edward Norton incarne l’évolution d’un personnage sans grande identité, un personnage aliéné souffrant d’insomnie, souffrant de manque effectif, un homme moderne sans grande conviction, un mouton, un produit vomit par la société. Brad pitt quant à lui incarne un anarchiste, sans doute fan de Trust. Il aime fabriquer du savon dans une cuisine qui empeste le carton mouillé positionné sous le coccyx accidenté d’un SDF. Sous ses aires de philosophe assoiffé de haine et de rancœur, Tyler reste une sorte de messie, un guide montrant le chemin pour détruire la sphère totalitaire marchande. Le fight club, un endroit où on touche le fond, un endroit où les os se fracassent sur le bitume, un endroit où l’accomplissement personnel prend une toute autre forme. La performance scénaristique symbolise la puissance d’un V12 lancé à pleine vitesse contre un mur ; une explosion stylistique dans une ambiance noir fidèle à Fincher. Un twist final qui marque au fer rouge. L’ironie omniprésente dans F.C offrira exaltation aux plus audacieux. L’image et le design, en parfaite harmonie avec ses films précédents, est solidement attaché à la pellicule et accouche une certaine peinture anxieuse qui renforce l’impact moral des différents dialogues entres Norton et Pitt. Lapidé par la presse, Fight club urine sur les critiques négatives engendrés par les médias. Chapeau bas l’ami Fincher. Allez vous faire foutre, bien à vous.
    Byiers
    Byiers

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

    2,5
    Publiée le 2 mars 2015
    Mouais... Pourquoi pas... Ça aurait pu être mieux en fait ! Disons que l'idée et bonne mais que le rendu me semble assez bâclé...
    Polobreitner
    Polobreitner

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 62 critiques

    1,0
    Publiée le 8 février 2012
    Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul... bref, une personne comme beaucoup d'autres qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. Il va alors devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par le mystérieux Tyler Durden... Ce film est actuellement 16eme du top 250 Allociné, je comprend toujours pas... C est peut être le film le plus surestimé de tous les temps. Un kéké complètement paumé nous raconte sa vie (d ailleurs elle est à chier sa vie...), il rencontre Tyler Durden et a partir de là il va tout laisser tomber (il faut renoncer aux biens matériels...) pour vivre tel un anarchiste primaire à 2 balles...et avec Tyler il fonde le fight club, un endroit ultra violent où on se file des droites... Je crois en fait que les fanatiques du film trouvent que c est le meilleur film au monde parce que ça fait méga rebelle, contestataire, philosophique, trop stylé quoi...ça fait jeune qui réfléchi... Et que dire du twist final, jamais vu aussi irréaliste (à moins d être un illuminé c est quand même dur d y croire sincèrement...), nan en fait j ai pas dû comprendre c est hyper technique... Pfff... spoiler: si c est ça un schizophrène on est dans un film de science fiction alors... Sans parler de l atmosphère qui règne ici : c est violent, nauséabond, immoral, anarchiste,... Bon quelques points positifs mais c est pas bien lourd : une très bonne interprétation (Brad Pitt surtout) mais au service du malsain et de l infâme justement... une bonne idée de scénario au départ mais mal exploité comme c est pas permis et voilà c est tout. David Fincher (j aime pas trop ses films d ailleurs) montre peut être avec talent ce qu il essaye de dénoncer, je sais pas... Mais ce qui ressort de son film n est qu un vague malaise...
    annastarnomberon
    annastarnomberon

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 238 critiques

    2,0
    Publiée le 12 septembre 2011
    Attention avis arbitraire ! Je mets 2/5 à Fight Club juste pour faire descendre sa note allociné (quoi qu'avec la tonne de fanatiques qui l'ont déjà encensé d'un 5/5 ça s’annonce difficile). ça m'énerve de voir à quel point ce film est adulé (même si, pour ce que je m'en souviens car je l'ai vu il y a 3 ans, ça reste un bon film) pour tout et n'importe quoi comme raison. Je sature de voir des citations de Fight club partout, de voir les pseudos rebelles se pavaner devant Tyler Durden, je suis blasée d'entendre 1 lycéen (je trouve que le phénomène est très répandu chez les lycéens, enfin chez les ados en général) sur 2 sortir que "Fight Club" est le meilleur film au monde. Non mais mince faut se réveiller et arrêter de ne jurer que par cet énième film au dénouement schizophrène. Je ne dis pas qu'il est mauvais, loin de là puisque de toute façon je ne m'en souviens pas assez pour savoir ce que j'en pense réellement. Tout ce que je dis, c'est que je viens de me taper 25 pages de critique sur allociné (oui la manière dont je viens d'occuper ma matinée est décidément profondément passionnante), et j'ai dû entrevoir seulement 5 critiques en dessous du 4 étoiles. A croire que Fight club lobotomise les cerveaux ! Non pas que j'essaie de me la jouer originale déviante anticonformiste en disant qu'il est surestimé. Mais pour moi c'est typique le genre de film que je pourrais trouver (très) bon après l'avoir vu mais duquel je finis par être dégoutée parce que j'entends tout le monde l'encenser (parfois à tort et à travers) au détriment de films que je trouve, pour le coup, réellement géniaux. Je sais que j'ai la dent dure, et ce n'est pas du tout contre le film (il faudrait que je le revoie pour ça) mais bien contre l'effet de mode qui l'a totalement mythifié que j'en ai. Ce qui m'énerve c'est que certains en fassent une idéologie et une référence alors que Fincher lui-même réalise une critique de la pensée unique que la société de consommation veut nous insuffler. ça me semble contradictoire. Enfin bon, si Into the wild, Pulp fiction, Trainspotting (films bons pour la plupart néanmoins) sont vos "cultes" et que vous n'avez pas encore vu vu Fight Club pour compléter le quator des films que, surtout chez les jeunes, on vous blâmera de ne pas avoir vu si vous dites un tant soit peu aimer le cinéma (comme s'il y avait une culture (cinéma) légitime...), des films que l'on vous blâmera surtout de ne pas connaître par cœur, courrez-y car vous risquez de vous faire taper sur les doigts et de vous faire traiter d'inculte qui est passé à côté de tout le sens de la vie par une bande de lycéens/faqueux !
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 2 084 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2007
    Usant d'une réalisation sombre, Fincher injecte dans ce film un bonne dose d'ironie et d'humour noir qu'apprécieront les amateurs et fait preuve de peu de retenue du côté violence, ce qui peut en choquer certains mais améliore l'humour. Ceci permet également au film d'aller au bout de son propos, à savoir la critique de notre société de consommation, trop matérielle, qui nous entraîne à refouler les pulsions destructrices et animales que chacun d'entre nous possède. N'oublions pas deux acteurs remarquables, Pitt et Norton, et un scénario qui contient des virages intéressants ou imprévisibles, toujours bien exploités.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 715 critiques

    4,5
    Publiée le 14 mars 2017
    David Fincher est entré dans la légende avec Fight Club qui est parvenu à séduire une génération entière à la recherche de sensations fortes. Le long métrage est un portrait élégant et prétentieux d'un trouble comportemental fantasmé. Via une mise en scène ostentatoire et esthétiquement irréprochable Fincher tient un scénario complet, efficace et sans faille pour amener à son twist final devenu complètement culte. Une œuvre sans précédent, un classique intemporel porté par le talent démesuré de Brad Pitt et Edward Norton. https://m.facebook.com/la7emecritique/
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 430 critiques

    3,5
    Publiée le 28 juillet 2014
    Après "Seven", David Fincher nous offre certainement son oeuvre la plus célèbre. On retrouve son acteur fétiche Brad Pitt excellent dans son personnage au caractère unique, dérangeant mais aussi et surtout Edward Norton qui signe surement son plus grand rôle au cinéma dans la peau du narrateur. Ce n'est pas mon genre de film. Je le regarderai qu'une fois, mais je suis content d'avoir enfin vu cet énorme thriller. J'ai passé un bon moment avec cette histoire ultra originale, avec une atmosphère incroyable, sombre, complexe mais aussi très accrocheuse, très réfléchie, très profonde et intelligente avec des répliques et une fin innoubliables. Du grand cinéma!
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 607 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mai 2013
    Vu que plein d'amis à moi m'ont dit que ce film est génial, pour cela, j'ai donc décidé de le regarder, et effectivement, ce film est super, mais un peu compliqué, selon moi. spoiler: Le narrateur de Fight Club est un expert en assurances, spécialisé dans les accidents de voitures. Trentenaire célibataire, désillusionné par la vie, il souffre d'insomnie chronique et cherche une façon de s'évader de son existence monotone. Refusant de l'assister par médication, son docteur lui suggère de participer à des thérapies de groupe contre divers troubles et maladies pour relativiser son état de souffrance. Le narrateur rejoint donc un groupe de victimes du cancer des testicules et s'aperçoit que se faire passer pour une victime lui permet de se sentir en vie et de soigner son problème récurrent d'insomnie. Il y prend goût et décide d'intégrer d'autres groupes d'entraide mais remarque bientôt qu'une femme, Marla Singer, participe comme lui à toutes les thérapies de groupe. Incommodé par la présence d'un autre imposteur, il négocie avec elle pour qu'ils se répartissent les différentes séances hebdomadaires. C'est alors qu'il fait la connaissance de Tyler Durden en revenant d'un voyage d'affaires. C'est un charismatique vendeur de savon qui lui laisse son numéro de téléphone au cas où. De retour chez lui, le narrateur découvre que son appartement a été détruit par une explosion. Il décide de téléphoner à Tyler et les deux hommes se rencontrent dans un bar. Leur discussion sur le consumérisme amène le narrateur à se faire inviter chez Tyler pour y passer la nuit. En sortant du bar, ce dernier lui propose de le frapper. D'abord hésitant, le narrateur se décide à lui donner un coup de poing. S'en suit une bagarre entre eux qu'il trouve particulièrement vivifiante. Puis Tyler l'emmène dans la maison délabrée où il vit et où le narrateur prend rapidement ses quartiers. Les jours suivants, les deux hommes prennent l'habitude de se battre derrière le bar, ce qui finit par attirer l'attention de quelques clients qui demandent à participer. Tyler et le narrateur décident alors de former le Fight Club, un cercle exclusivement composé d'hommes, axé autour de combats ultra-violents se déroulant dans les sous-sols du bar. Peu à peu, le narrateur découvre une nouvelle façon de vivre et de voir les choses. Tyler le pousse à s'affranchir des règles sociales, ce qui a vite des conséquences sur son travail. Mais il s'en moque car il a pris goût au Fight Club et à sa violence rédemptrice. Par contre, il n'apprécie pas que Tyler commence une relation avec Marla Singer et ceci va l'amener à reconsidérer le bien fondé de leurs actions. Il s'inquiète notamment de la dernière trouvaille de Tyler, le mystérieux Projet Chaos qui amène les membres du Fight Club à se transformer en une milice dont le but reste peu clair. Il reproche à Tyler de le tenir à l'écart et décide d'arrêter le projet lorsqu'une opération de sabotage provoque la mort d'un de ses membres. Le narrateur suit les traces de Tyler, qui a soudainement disparu, à travers le pays et découvre avec horreur que Tyler n'existe que dans sa tête. Il est en effet victime d'un dédoublement de personnalité. Embarqué dans un dialogue avec son autre lui-même dans lequel il ne se reconnait plus, il tente de discuter des actions de Tyler car le projet a pour but de détruire des immeubles qui hébergent des sociétés financières, effaçant ainsi toute trace des données bancaires du pays. Se rendant à la police pour se dénoncer, le narrateur découvre avec stupeur que son organisation a infiltré les lieux. Il parvient de justesse à s'échapper du commissariat et se rend dans un immeuble piégé. Mais Tyler apparaît pour l'empêcher de désamorcer les explosifs et ils commencent à se battre dans le parking de l'immeuble. La scène est filmée par des caméras de surveillance et on découvre sur les images que le narrateur se bat tout seul, contre lui-même. Dans son esprit, c'est Tyler qui finalement l'emporte... Un Chef d'Oeuvre, 5/5.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    5,0
    Publiée le 8 août 2010
    A déplorer le Lynchage gratuit de la presse se donnant un semblant d'intellectualisme pour casser ce Chef d'oeuvre parcequ'il n'arrive pas à suivre l'évolution du cinéma. C'est ce film qui m'a vraiment donner envie de m'interesser au cinéma. Tout simplement exceptionnel, un véritable Chef d'oeuvre, et un des meilleures films que j'ai vu. On est totalement passionner par ce film et à aucun moment nous vien l'idée de décrocher. Au tout début ont est un peux perdu, car le film n'est pas facile d'accés mais au fur et à mesure que le temps avance ont est totalement absorber par l'histoire, et la fin est véritablement bluffante. Un film qui à un véritable méssage et qui dénonce les travers de notre société de consommation. Des personnes qui se font volontiers passer pour malades pour être écouté, la preuve que le monde n'a aucun s'avoir vivre. Le scénario et les acteurs, ainsi que la réalisation sont Grandiose!!! Réplique cultes, film culte. Brad Pitt et Edward Norton sont Exceptionnels.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top