Mon AlloCiné
Fight Club
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Fight Club" et de son tournage !

Jeff Cronenweth, directeur de la photographie

David Fincher a renouvelé sa confiance à Jeff Cronenweth en lui déléguant la direction de la photographie. Cet ancien assistant opérateur et cadreur s'était déjà illustré dans les deux précédents films de Fincher (Seven et The Game)

Fight Club, le roman de Chuck Palahniuk

Avant d'être un film, Fight Club est un roman de Chuck Palahniuk. La fidélité de l'adaptation (due à Jim Uhls) de David Fincher semble absolue. Pour preuve, cette déclaration du romancier au sujet de la place de l'homme et de la virilité dans nos sociétés modernes : "Nous sommes des êtres physiques, qui avons oublié les plaisirs de l'animalité. Nous étouffons à l'intérieur d'un monde virtuel et irréel, et nous ignorons nos propres capacités de survie faute de les mettre à l'épreuve."

Meat Loaf, du rock au cinéma

Certains d'entre vous seront surpris de découvrir cette star du rock sous les traits d'un ancien culturiste. Pourtant, sa présence ne doit rien au hasard. Meat Loaf est en effet un acteur accompli, qui depuis sa prestation dans The Rocky Horror Picture Show, se voit régulièrement proposer des rôles secondaires au cinéma. Ainsi, on a pu le voir dans La Tête Dans Le Chapeau, le premier film d'Antonio Banderas.

J'en perds mon pantalon !

Suite à la réception durant laquelle le Project KO menace le commissaire dans les toilettes, le groupe ressort par l'arrière du restaurant et se sépare en deux. La caméra est braquée sur Tyler et le héros, mais en arrière plan, nous pouvons voir Bob, perdant son pantalon, et ne sachant pas si la scène continue ou est à refaire.

Un final compliqué

La scène de fin, où le héros et Marla se prennent par la main et regardent les immeubles s'effondrer, a été une petite galère technique. L'explosion des immeubles entrainait en effet une saturation de lumière qui faisait disparaitre les héros. De nombreux calques ont été appliqués afin de garder ces derniers toujours visibles.

Ça passe ou ça casse

Le Générique du début de Fight Club filme l'interieur du cerveau humain ; la caméra remontant les neurones, puis sortant par un pore de cheveux. Cette scène en 3D n'était pas gagnée d'avance. La production avait été claire avec David Fincher : "Si le film vaut le coup, vous aurez votre générique en 3D, sinon vous aurez un fond noir !"

Ça tourne !

David Fincher réalisa plus de 1 500 prises pour Fight Club, soit près de 3 fois le nombre moyen de prises pour un film de 2h.

C'est de la dynamite !

Le personnage de Tyler Durden devait initialement réciter la vraie recette permettant de créer de la nitroglycérine, à l'instar de la scène tirée du roman. Quelques ingrédients ont été enlevés dans le film pour ne pas choquer.

1 an sans fumer, ça se fête !

Alors qu'il avait refusé de fumer dans Les Joueurs (1998), où il campe un joueur de poker qui joue des cigarettes lorsqu'il est en priso, au début du film, Edward Norton a accepté d'apparaitre à l'écran en fumant dans Fight Club.

New Bettle Baby !

C'est Brad Pitt et Edward Norton, se découvrant une haine commune pour la New Bettle, qui insistèrent pour se faire la main sur cette voiture, à coup de batte de baseball.

Propos du réalisateur

"Les clubs de boxe sont un lieu de reconquête de la masculinité. Ce film entend montrer les dégâts que la société moderne inflige aux jeunes hommes. Le processus évolutif qui transforme l' « ADN prédateur » en « ADN grégaire » ne peut qu'être douloureux. Dans Fight Club, la quête d'un sanctuaire viril au sein d'une telle société prend une forme destructive."

Inspirations

La plupart des faux noms donnés par Edward Norton lors de ses diverses intégrations à des groupes de soutien proviennent de "La Planète des Signes", 1968 (Cornelius), ou de divers rôles de Robert de Niro (comme Rupert, de "The King of Comedy", 1982).

Starbucks évite la pub

Si Starbucks a bien voulu montrer ses produits à l'écran dans le film, l'entreprise refusa en revanche d'apparaître dans la scène de démolition d'un café. Lorsque le Project KO détruit un bar à l'aide d'un globe en métal géant, on ne voit donc aucune enseigne.

Cure d'Edward

Edward Norton a perdu entre 17 et 20 kilos pour le film, sortant tout juste du tournage d'American History X pour lequel il avait pris un grande masse musculaire.

Le personnage de Marla

Courtney Love et Winona Ryder furent préssenties pour jouer Marla Singer. L'étau se referma finalement entre Helena Bonham Carter et Reese Witherspoon. La production voulait la seconde, plus connue, tandis que Fincher voulait la femme de Tim Burton. Witherspoon déclina finalement le rôle, qu'elle jugeait trop sombre, permettant à Bonham Carter d'exploser à l'écran.

L'arroseur arrosé

Lorsqu'un des membres du Project KO arrose le prêtre avec son tuyau, la caméra tremble un peu. Le caméraman ne pouvait s'empêcher de rigoler.

Top 500 Magasine Empire

En 2008, le magazine Empire cite Fight Club comme 10e de son Top 500 des meilleurs films de tous les temps.

Frappe moi aussi fort que tu peux

Dans la scène où le héros frappe Tyler à l'oreille, Edward Norton devait au départ faire semblant. C'est Fincher qui a pris Norton à part avant la scène et lui a demandé de vraiment le frapper. Pendant la scène, on peut d'ailleurs voir Edward sourire et rire pendant que Brad Pitt se tient l'oreille.

Comment ça se finit ?

Chuck Palahniuk n'avait pensé qu'aux deux tiers de l'écriture du roman que le narrateur et Tyler pouvaient être la même personne. C'est en remarquant que ces deux derniers agissaient d'une volonté commune qu'il décida d'intégrer cette idée à l'histoire.

Tyler Durden en image subliminale

Dans les premières minutes du film, on retrouve quatre images subliminales du personnage de Tyler Durden, qui ne durent réellement que le temps d'une seule image :

- à 3min57 "tout est une copie, d'une copie, d'une copie"
- à 6min04 "ça c'est de la souffrance"
- à 7min15 "Et de nous ouvrir complètement à l'autre"
- à 12min06 "Au prochain groupe"

Succès

Produit pour un budget de 63 millions de dollars, Fight Club en a rapporté 101 dans le monde grâce à sa sortie en salles. Ce n'est pas un très gros succès commercial mais le film est rapidement devenu culte.

Préparation

Pour se préparer à leurs rôles respectifs, Edward Norton et Brad Pitt ont fait de la boxe, du Taekwondo et de la lutte. Les deux comédiens ont aussi étudié pendant de longues heures les combats d'UFC (Ultimate Fighting Championship). Pitt a également demandé à son dentiste de casser une partie de l'une de ses dents de devant.

Côté casting

Russell Crowe avait été envisagé pour se glisser dans la peau de Tyler Durden mais c'est finalement Brad Pitt qui a été choisi. Le comédien fut engagé pour un salaire de 17 500 000 dollars. En ce qui concerne le rôle du narrateur, la production avait en premier lieu pensé à Matt Damon et Sean Penn. C'est principalement David Fincher qui a convaincu le studio d'engager Edward Norton, du fait de sa prestation dans Larry Flynt.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • On the Milky Road (2016)
  • Transformers: The Last Knight (2017)
  • Baywatch - Alerte à Malibu (2017)
  • Les Ex (2016)
  • Bad Buzz (2017)
  • Wonder Woman (2017)
  • Ce qui nous lie (2017)
  • La Momie (2017)
  • Le Manoir (2016)
  • Ava (2017)
  • Everything, Everything (2017)
  • K.O. (2017)
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes (2016)
  • Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar (2017)
  • Marie-Francine (2016)
  • The Last Girl – Celle qui a tous les dons (2016)
  • Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur (2017)
  • Retour à Montauk (2017)
  • HHhH (2016)
  • Cherchez la femme (2017)
Back to Top