Mon AlloCiné
The Happy Prince
Note moyenne
3,0
20 titres de presse
  • Transfuge
  • Les Fiches du Cinéma
  • Ouest France
  • Positif
  • Télérama
  • Voici
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Croix
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • Rolling Stone
  • Critikat.com
  • La Voix du Nord
  • Le Journal du Dimanche
  • Sud Ouest
  • aVoir-aLire.com
  • Libération

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

20 critiques presse

Transfuge

par Damien Aubel

[...] un portrait aussi somptueux qu'intelligent de celui qui fut la terreur des salons et le dégoût de toute l'Angleterre bien-pensante : Oscar Wilde.

Les Fiches du Cinéma

par Simon Hoarau

Refusant les règles du biopic, Rupert Everett narre les dernières années d’Oscar Wilde, icône littéraire alors déchue. Non sans certains excès, ce récit mélancolique et lyrique séduit avant tout par le talent et la verve de son acteur-réalisateur.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Ouest France

par La Rédaction

Un film poétique et émouvant.

Positif

par Baptiste Roux

Déjouant les pièges de l'embaumement du grand homme et de la reconstitution vitrifiée [...], le réalisateur-comédien livre avec une sincérité (non dénuée de quelques facilités) le portrait d'un roi déchu, personnage et narrateur du conte qui offre sa matrice narrative et son titre à la biographie.

Télérama

par Frédéric Strauss

Superbe voyage dans le temps, The Happy Prince évoque aussi sans cesse l’horreur de l’humiliation. Ces adieux mélancoliques à la vie n’en font que plus forte impression.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Daniel Blois

Touchant et visuellement soigné.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Fidèle à Wilde, Rupert Everett l’est aussi à une reconstitution historique toute britannique, c’est-à-dire pleine d’ambiance dans les décors, les costumes et les lumières changeantes, selon que l’on se trouve à Londres, Naples ou Paris.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Croix

par Emmanuelle Giuliani

Rupert Everett s’est indéniablement emparé de son sujet avec passion et respect. Pourtant, ces réelles qualités sont émoussées par un mélange d’afféteries et « d’arythmie » dans la construction dramatique du film.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par La Rédaction

Après avoir triomphé en interprétant Oscar Wilde sur les planches londoniennes, Rupert Everett continue de s'identifier à l'écrivain et réalise lui-même un film d'une incontestable exigence artistique.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Monde

par Thomas Sotinel

Si Rupert Everett ne se tire pas toujours des embûches qu'il a dressées sur son chemin, il triomphe quand il lui faut venir à bout de cette contradiction : The Happy Prince est le portrait d'un homme au talent exceptionnel privé de tous ses moyens de création.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Le film n'est pas toujours maîtrisé (les flash-back sont décousus), mais la conviction qui porte les images est puissante, et les faits sont bien restitués, notamment la fidélité de Robbie Ross, le premier boy de la vie de Wilde. Plus qu'un biopic, un manifeste contre l'homophobie et l'intolérance.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

Si la mise en scène est d’un faible intérêt, le portrait de l’acteur en dandy victorien victime de l’intolérance de son époque et de et de ses propres démons confère au film une profondeur assez vertigineuse.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Première

par Sylvestre Picard

Le film diffuse une émotion et une mélancolie extrêmement touchantes.

La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Superbes couleurs, mise en scène théâtrale, parfois onirique, apparition de personnages truculents comme Beatrice Dalle en patronne de cabaret, The Happy Prince se soustrait aux contraintes du biopic en racontant les années de déchéance de Wilde, et non sa gloire à Londres. Ce qui le rend aussi agaçant qu’attachant. Well done, Rupert !

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Critikat.com

par Laetitia Scherier

Partant sans doute d'une volonté de rendre hommage à l’une de ses idoles, le résultat se révèle davantage être un exercice narcissique entraîné par un scénario poussif à la structure sans originalité.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Nous avons eu du mal à nous passionner pour ce récit sans doute très documenté, mais qui, par la maladresse de son montage et l’autocentrage excessif d’un Rupert Everett grimaçant, a rendu l’expérience peu agréable.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

La métamorphose physique est spectaculaire, mais le comédien cabotine dans ce drame esthétisant (des plans inspirés de toiles de Renoir), mais très théâtral et souvent complaisant.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Si les entrelacs du récit donnent de l’épaisseur au film, l’interprétation outrée de Rupert Everett et le manque de finesse de l’ensemble ruinent le projet.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Rupert Everett était convaincu d’être un acteur capable d’incarner un grand auteur, et de pouvoir faire tenir un film sur sa seule interprétation. Il avait tort. Oscar Wilde méritait tellement mieux !

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Libération

par Camille Nevers

"The Happy Prince" est une sorte de "Mort à Venise" loupé, plus pathétique encore, s’il se peut.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top