Mon AlloCiné
Nous venons en amis
Note moyenne
3,6
14 titres de presse
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Ouest France
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • Critikat.com
  • Libération
  • Cahiers du Cinéma

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

14 critiques presse

Le Journal du Dimanche

par Emma Martin

Un film visuellement superbe, utile, pédagogique et jamais sentencieux (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Thomas Sotinel

On sent bien que, (...) Hubert Sauper ne peut jamais oublier la fange qu’il survole et qu’il tient à ce que ses spectateurs prennent leur part de culpabilité dans les malheurs des Sud-Soudanais. Mais il parvient cette fois à une telle ampleur dans son évocation que sa fresque prend la beauté terrible de certaines chapelles expiatoires.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

C’est une peinture au couteau, acide et drôle, que livre le cinéaste Hubert Sauper dans son nouveau film, "Nous venons en amis" (...) Le documentaire (Sauper préfère dire : "Le film de non-fiction"), sous-tendu par un ton caustique et indigné, est passionnant.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Lucille Bion

Hubert Sauper revient avec un documentaire sublime sur le Soudan au moment de sa partition en deux États : le plus grand pays d'Afrique devient alors une terre de violence et la cible des investisseurs du monde entier.

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Voir la séquence surréaliste où un ambassadeur américain venu inaugurer une centrale électrique débite un laïus old school sur les vertus de la civilisation lorsque soudain un guerrier traditionnel déboule avec une lance et tourne furieusement autour de la foule. Toute la magie du cinéma de Sauper se trouve dans ces raccourcis visuels aussi déroutants qu’éloquents.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Vincent Ostria

Le travail visuel surprenant et parfois déroutant de Sauper fait le prix de son périple illustré. Tout en stigmatisant le post-colonialisme, cet homme engagé, qui est aussi un artiste, parvient à éviter le pensum.

Ouest France

par Pierre Fornerod

Radical et instructif.

Première

par Damien Leblanc

Les images de ce stupéfiant documentaire prennent parfois la forme d'un récit de science-fiction, même si elles relatent de manière pourtant bien réelle les nouvelles stratégies du colonialisme.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

Un documentaire percutant, poignant et très inventif dans sa réalisation.

Sud Ouest

par Sophie Avon

À la fois précis de géopolitique et méditation, le film ne s'autorise aucun raccourci et patiemment fait entendre ceux qu'on n'entend jamais, les Soudanais eux-mêmes, dont un tiers connaît la famine tandis que 10 % de leurs terres ont été cédées à des investisseurs étrangers.

Télérama

par Cécile Mury

Comme dans "Le Cauchemar de Darwin", les séquences et les témoignages se heur­tent, éclats tranchants d'un discours résolument militant et spectaculaire. Certains, comme il y a dix ans, reprocheront cette mise en scène à sensa­tion, traqueront les raccourcis et les approximations. 

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Adrien Dénouette

(...) à cheval sur des intentions louables (...) et les gimmicks pontifiants du "Cauchemar de Darwin" (retrait, survol, graisse sensationnaliste), il faut tout de même reconnaître que "Nous venons en amis" tient plus du bon projet inabouti que de l’enquête frauduleuse.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Libération

par Didier Péron

On voit des tas de trucs mais au fond, les infos et le spectacle sont si étroitement mêlés que l’on sent qu’ici, le pittoresque du chaos et une forme de «tourisme de la désolation» excitent plus Sauper que le simple effort de rigueur et de clarification qu’un tel sujet suppose.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

Le style ampoulé de Sauper est à peine digne d’un vieux mondo-film, ces pseudo-documentaires racoleurs du début des années 60.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top