Mon AlloCiné
    La Duchesse de Varsovie
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Duchesse de Varsovie" et de son tournage !

    Décors peints

    Le réalisateur Joseph Morder a commandé à l'artiste Juliette Scwhartz environ 60 toiles peintes, qui ont été ensuite photographiées, agrandies et imprimées sur tissu afin de constituer les décors du film. En effet, aucun décor "réel" n'a été utilisé pour le film.

    Changement de dernière minute

    Le rôle de Nina, grand-mère juive, devait être initialement joué par Jeanne Moreau pour qui il avait été écrit. Mais deux jours avant le tournage, le rôle a finalement été attribué à Alexandra Stewart.

    Origine

    C'est après avoir réalisé le documentaire Mes sept mères, traitant de la déportation, que Joseph Morder a décidé de se concentrer sur La Duchesse de Varsovie. Il voulait trouver un moyen de parler du même sujet (la Shoah), mais sous forme de fiction.

    Inspirations

    Joseph Morder s'est inspiré du Paris rêvé et fantasmé des comédies musicales hollywoodiennes comme GigiDrôle de frimousse ou encore Un Américain à Paris pour établir le décor de son film.

    En chantant

    La Duchesse de Varsovie a failli être une comédie musicale. Mais après avoir longtemps réfléchi, Joseph Morder est revenu à son idée première.

    En chair et en os

    On ne voit que quatre acteurs réels dans le film : Alexandra Stewart et Andy Gillet, les personnages principaux (Nina et Valentin) et Rosette et Françoise Michaud que l'on aperçoit dans le film muet. Les autres acteurs recrutés prêtent leur voix à des figurants en carton-pâte.

    Grande première

    Habitué des documentaires et des espaces naturels, Joseph Morder a tourné pour la première fois un film entièrement en studio. Il développe : "J’ai trouvé une grande liberté en studio : on contrôle tout et on supprime tous les aléas du décor naturel. Moi qui viens de l’économie de moyens et d’une approche documentaire, j’ai renoué avec ce que j’aimais quand j’étais enfant en Amérique latine."

    De la photographie à la peinture

    Juliette Schwartz s'est inspirée de collages photographiques validés par Joseph Morder pour peindre les toiles des décors du film.

    Intérieurs bourgeois

    Pour réaliser les décors de l'appartement de Nina, l'équipe du film s'est inspirée de grands peintres comme Matisse, Dufy, Bonnard et Vuillard, qui ont peint de nombreux appartements bourgeois. Les décors allient ainsi à la fois une touche impressionniste et la couleur et la lumière des pré-fauves.

    Unique en son genre

    Le seul véritable accessoire présent dans le film est le manuscrit des souvenirs de déportation de la mère de Joseph Morder. Tous les autres accessoires sont en carton-pâte.

    Hommage aux plus grands

    La Duchesse de Varsovie étant également un hommage à Méliès et aux Frères Lumières, Joseph Morder a privilégié une mise en scène la plus artisanale possible.

    Tonalité double

    Le compositeur Jacques Davidovici s'est inspiré de la musique Madame de… de Max Ophuls et de la comédie musicale Gigi pour créer une musique à la fois grave et légère.

    Lien historique

    Le père d'Alexandra Stewart a participé à la libération du camp de Bergen-Belsen en avril 1945, où avait été déportée la mère de Joseph Morder.

    Face caméra

    La scène la plus dure à tourner pour Alexandra Stewart a été celle où Nina se trouve face caméra et récite un long monologue. Elle explique : "Il y avait énormément de textes à apprendre et de détails sur la rafle, le petit frère de Nina, le déroulement précis des événements etc. J’ai donc dû mémoriser par coeur de nombreuses descriptions des lieux et des situations que la mère de Joseph avait traversés en Pologne."

    Défi

    Jouer aux côtés de figurants en carton-pâte a été un véritable défi pour le jeune Andy Gillet. Il développe : "Jouer avec ces silhouettes plates, les rendre vivantes, était chaque jour déstabilisant, mais aussi très excitant."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Parasite (2019)
    • Anna (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • The Operative (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Frankie (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Le Gangster, le flic & l'assassin (2018)
    Back to Top