Tirez la langue, mademoiselle
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,0 pour 455 notes dont 105 critiques  | 
  • 1 critique     1%
  • 19 critiques     18%
  • 22 critiques     21%
  • 24 critiques     23%
  • 23 critiques     22%
  • 16 critiques     15%

105 critiques spectateurs

Trier par 
Critiques les plus utiles
  • Les plus récentes
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
rollioni

59 abonnés | Lire ses 1148 critiques |

   4 - Très bien

Premier sentiment, surpris de trouver autant de monde dans la salle, une petite trentaine de spectateurs dans une petite salle de 65 places à 14h..... Ensuite, j'ai trouvé le film original sous plusieurs aspects.... D'abord l'idée du film , deux frère médecins se disputent les faveurs d'une Louise Bourgoin, percutante dans son jeu.... Comment aussi ne pas souligner l'émotion attachée aux personnages....Ce sont des êtres fragiles (pour l'un réunion d'anonymes alcooliques), et les deux sont célibataires à 40 ans..... ces deux frères se dévouent semblent nous dire la réalisatrice, et c'est vrai que c'est rare de nos jours..... Donc des personnages qui ont des émotions et dont les liens sociaux sont très complexes.... Les dialogues retiennent l'attention...Ils ouvrent des fenêtres sur nos vies personnelles..... Quelques répliques sont pleines d'ironie..... Et puis la caméra a du style et du potentiel, quelques arrières plans sont de toutes beauté, avec je crois une ou deux vues sur Paris en clair obscur......et un Nice digne de Van Gogh Au final, j'ai passé un bon moment avec une réalisatrice qui aime le cinéma, cela se sent.......

tixou0

84 abonnés | Lire ses 1107 critiques |

   2 - Pas terrible

"La Famille Wolberg" (2009) sentait l'exercice de style laborieux, louchant du côté de Rohmer (vaguement). Déjà, un fossé entre la critique "pro" alors (moyenne de 3,4 étoiles - dont le 5 étoiles obligatoire des "Inrocks", la réalisatrice étant critique cinéma au magazine en temps ordinaire) et la critique "spectateurs" (moyenne de 1,9). 48.930 entrées salle. En dépit de la présence de François Damiens (à contre emploi) et surtout de la lumineuse Valérie Benguigui (qui vient de disparaître prématurément). Sans préjuger de la moyenne finale "spectateurs", on peut envisager le même écart/moyenne "pros" (3,6 étoiles - avec "seulement" 4 étoiles des "Inrocks"..). Un des "avantages" du premier "long" d'Axelle Roppert ("La Famille Wolberg") est qu'il était court : 1 h 20. La scénariste/dialoguiste/réalisatrice est ici plus en verve : 1 h 42, pour ce "Tirez la langue, Mademoiselle". Hélas ! L'idée la plus originale (un médecin de quartier à 2 visages, parce qu'à 2 personnalités) n'est qu'effleurée, pour se perdre en cours de route, l'histoire se terminant dans le plus banal des sirops, façon "romance". L'objet de la passion (mal amenée, mal traitée, mal finie) du Dr (ou des Drs) Boris/Dimitri Pizarnik est à l'écran Louise Bourgoin, qui n'a rien à proposer que son joli minois, et 2 ou 3 poses. Comme à son ordinaire. Résultat : son personnage de "Judith" n'a pas le début de la moindre consistance. Cédric Kahn ("Boris") joue mal (c'est un réalisateur, pas un acteur). La gamine qui joue le rôle d'Alice, la fille de Judith, joue encore plus mal. On peut aussi signaler, encore un degré en-dessous dans le pitoyable, le garçon jouant "Kay", un des patients du (des) médecin(s). Ce n'est plus de l'ordre du jeu décalé à la Léaud chez Truffaut, mais de l'ordre de l'amateurisme gratuit ! Reste (heureusement) un vrai comédien, Laurent Stocker ("Dimitri"). Les "2 étoiles" sont pour lui (et un tout petit peu pour l'amorce de quelque chose, qu'on ne voit malheureusement jamais prendre corps).


Fidelou

4 abonnés | Lire ses 130 critiques |

   3.5 - Bien

Boris et Vladimir sont frères et médecins. Célibataires endurcis, mais originaux. Ils exercent dans le quartier chinois de Paris et sont pleins de compassion pour les autres. Mais quand ils consultent ensemble en se partageant les mêmes patients, ça commence à faire bizarre ! Si le tarif de la consultation ne double pas, des complications peuvent néanmoins survenir. Par exemple quand ils tombent amoureux de la même femme, mère d’une fillette diabétique qu’ils soignent. Faut dire que la belle Judith a de quoi faire craquer plus d’un vieux gars avec ses yeux de biche. Et puisqu’il y a deux hommes pour une femme, la question est donc : lequel sera l’élu ? Réponse au clap de fin. De toute façon, la vraie histoire est ailleurs. Plutôt dans cette maladie d’amour et la trouille de la solitude dont souffrent tous les personnages. Et si les symptômes divergent, les trois sont à la fois audacieux pour cacher leur timidité et facétieux pour tromper leur solitude. Ce mélange de gravité et de légèreté imprègne le film et lui donne son charme. Des dialogues très écrits, une photo de plasticienne, et un trio d’acteurs inspirés servent un film qui manque parfois un peu de nerf, mais va son chemin avec une certaine grâce.

http://fidelou.over-blog.com

officiel76

14 abonnés | Lire ses 343 critiques |

   2 - Pas terrible

En dehors de Louise Bourgoin, rien ne tient vraiment la route dans cette histoire. ni ce "couple" de frères, ni cette histoire d'alcoolisme, ni les retrouvailles avec le géniteur de la gamine, le montage est mal fait, certaines scènes sont ridicules voire incongrues...c'est dommage parce que ça aurait pu être vraiment bien, mais ça sonne terriblement faux, c'est très mal écrit. les regards et les scènes sont trop appuyés, les seconds rôles sont globalement très très mauvais, beaucoup de remplissage en raison d'un scénario trop mince et toujours ce duo de médecins parfaits pour les autres, avec leur humanité, leur implication, leur gentillesse, leur disponibilité, qui font qu'on n'y croit pas une seconde, tellement on a l'impression qu'on leur a fait avaler le serment d'Hippocrate avant de tourner ! Une mention à Louise Bourgoin, donc, toujours aussi lumineuse et confondante de naturel. pour le reste...pas grand chose à sauver.

Piwi47

19 abonnés | Lire ses 244 critiques |

   4 - Très bien

« Tirez la langue, mademoiselle » est un long métrage français réalisé par Axelle Ropert, avec Louise Bourgoin, Cédric Kahn et Laurent Stocker au générique. Atterrissage en salles prévu le mercredi 4 septembre 2013. Synopsis Allociné : Boris et Dimitri Pizarnik sont médecins dans le quartier chinois à Paris. Ils sont frères et c'est ensemble qu'ils pratiquent leur métier, consacrant tout leur temps à leurs patients. Une nuit, ils sont amenés à soigner une petite fille diabétique que sa mère, Judith, élève seule. Ils tombent tous deux amoureux de Judith. Bientôt, tout sera bouleversé … Félicitations Axelle Ropert pour avoir livré un film français exigeant, exercice pas forcément évident de nos jours. Une histoire de fraternité et de triangle amoureux classique, mais toujours subtile, émouvante et délicate, qui laisse la gorge nouée en sortie de projo. « Loin des clichés hollywoodiens d'un Paris réduit à la Tour Eiffel ou Moulin Rouge, Axelle Ropert a tenu à centrer son film sur le 13ème arrondissement de la capitale » peut-on lire dans les secrets de tournage. Belle initiative de sa part, puisque la réalisatrice propose un long métrage à la photographie élégante et à la beauté saisissante (les couleurs flashy des néons chinois contrastant avec la lumière nocturne). Louise Bourgoin, radieuse et élancée, malicieuse et pétillante, livre une nouvelle fois une excellente prestation, après ses passages remarqués dans « Un heureux événement » et « L'amour dure trois ans ». L'ex miss météo de Canal plus s'avère incroyablement talentueuse et juste, en mère solitaire fragile et tourmentée. À côté d'elle, les deux frères physiquement incomparables mais socialement inséparables Cédric Kahn & Laurent Stocker (de la Comédie Française) sont tous deux francs, stupéfiants et déterminés, personnages romanesques, hommages à ceux de François Truffaut. Rajoutez à ces qualités une écriture au cordeau, humble et précise, et vous obtiendrez une belle dramédie charmante et éclatante. Bilan : « Tirez la langue, mademoiselle » est surprenant par son humeur mélancolique, sa sincérité bouleversante, son humilité, ses enjeux dramatiques saisissants, son humanitarisme et la qualité de jeu de ses comédiens. Noble entreprise ! Anecdote : Axelle Ropert, la réalisatrice, est une ex journaliste et critique de cinéma. Elle fut la corédactrice en chef de la revue « La lettre de cinéma » et participe également en tant que critique au magazine Les Inrockuptibles, ainsi qu'à l'émission de Canal Plus Cinéma Le Cercle.

http://piwithekiwi.blogspot.fr/2013/09/tirez-la...

poet75

20 abonnés | Lire ses 153 critiques |

   4 - Très bien

Il y a quelque chose d'atypique, d'étrange, voire d'excentrique dans ce film dont les deux personnages masculins principaux sont frères, tous deux médecins généralistes, travaillant dans le même cabinet, voyant en consultation les mêmes malades et donc arpentant le même quartier de Paris (en l'occurrence le Chinatown du 13e arrondissement). Il y a peut-être aussi autre chose, de plus caché, mais de non moins important, c'est un réel souci non seulement du malade, mais de l'autre: de la compassion pourrait-on dire, ce qui, après tout, n'est pas si fréquent dans les films. Or voilà que nos deux médecins, Boris et Dimitri, sont appelés une nuit au chevet d'Alice, une petite fille diabétique qui vient de faire un malaise. Sa mère, Judith, travaillant de nuit dans un bar, l'a laissée seule. Boris et Dimitri, bien sûr, finiront par la rencontrer, cette maman qui a les traits charmants de Louise Bourgoin et dont tous deux tomberont amoureux. Il y a des failles chez l'un et chez l'autre, chez Dimitri surtout qui essaie de se guérir de son addiction à l'alcool. Les deux médecins tournent autour de Judith, tentent de la séduire, mais sans rien se dire l'un à l'autre, en tout cas dans un premier temps. Quant à la petite Alice, la malade, elle n'a pas sa langue dans sa poche et elle pose bien des questions. Et le père de la fillette, où est-il, qu'est-il devenu? Judith cédera-t-elle aux avances de Boris ou à celles de Dimitri ou encore se refusera-t-elle à l'un et à l'autre? Toutes ces questions trouveront leurs réponses au fil d'une histoire qui se déroule à la fois avec légéreté et avec gravité. Pas de grands drames dans ce film, mais, comme dans les meilleures comédies, on perçoit un fond de mélancolie. La réalisatrice n'appuie jamais excessivement sur ce qui fait mal, elle sait donner à son film de l'élégance, elle ne dissimule pas les souffrances, mais elle les évoque avec retenue. C'est un film qui suscite beaucoup d'émotion, mais sans jamais être tire-larmes! C'est un film ouvert: ouvert comme ces portes automatiques qui, dans une des nombreuses belles scènes qui l'émaillent, n'arrivent plus à se refermer. Et nous non plus, spectateurs, nous n'avons guère envie de refermer la porte et de chasser de nos esprits les personnages curieux et attachants que ce film nous a fait découvrir. 8/10

duduc

1 abonné | Lire ses 13 critiques |

   3.5 - Bien

un film réservé aux poètes, aux spectateurs qui aiment la sensibilité et acceptent les imperfections, ses défauts ou invraisemblances le rendent touchant, sensible, ici, l'atmosphère et les failles des individus composent un univers particuliers qui laissent un petit parfum de bonté ou douceur qui font du bien...

Ancien utilisateur

   1.5 - Mauvais

Film au scénario absolument non crédible. Rien ne tient debout là-dedans et ce ne sont pas les maigres efforts des acteurs (pas excellents d'ailleurs) qui viendront sauver ce truc incohérent. Des médecins d'opérette qui consultent ou visitent les malades à deux, qui emmènent leur chien avec eux, qui examinent une enfant en l'absence d'une tierce personne, des patients qui ne les paient pas... Qui peut m'expliquer ? En plus, c'est lent, avec un démarrage à la manivelle, des longueurs exaspérantes et des dialogues poussifs, maladroits ou mal "récités". Comment Louise Bourgoin et Laurent Stocker -- entre autres --, qu'on a vu meilleurs et mieux inspirés, ont-ils pu se fourvoyer et se planter dans un truc pareil ? Je m'attendais à beaucoup, beaucoup mieux et j'ai été très, très déçu.

Tim-Fait-Son-Cinema

10 abonnés | Lire ses 665 critiques |

   3.5 - Bien

Un film sensible et plutôt intelligent qui, bien que non dénué de certains défauts, n’en garde pas moins un vrai charme. Les trois interprètes principaux n’y sont d’ailleurs pas pour rien…

http://www.timfaitsoncinema.fr/critique-tirez-l...

yeah1956

0 abonné | Lire ses 56 critiques |

   0.5 - Nul

On peut une fois de plus douter de la sincérité des critiques positives lorsqu'on a vu le film... Commerce quand tu nous tiens....

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
Vidéos liées à ce film
Tirez la langue, mademoiselle Bande-annonce VF
214 701 vues
Tirez la langue, mademoiselle Extrait vidéo VF
4 396 vues
Tirez la langue, mademoiselle Extrait vidéo VF
3 991 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné