Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les rencontres d'après minuit
Note moyenne
3,1
17 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Elle
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Mad Movies
  • Studio Ciné Live
  • TéléCinéObs
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • L'Humanité
  • Première
  • Ecran Large
  • Positif
  • Studio Ciné Live

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

17 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Yann Gonzalez retrouve toute l’étrangeté du cinéma onirique et surréaliste français des années 70. Des maladresses, mais un discours touchant qui dénote une vraie approche personnelle dans laquelle on aime se lover.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Fable sur l’indomptabilité sexuelle, beau film de troupe, film-trip en forme de comédie saturnienne, ces "Rencontres…" sont bien cela et c’est déjà beaucoup, mais peu de films offrent au final un tel cadeau : permettre à chacun de se projeter sans effroi dans son propre carnaval intime.

Critikat.com

par Nicolas Maille

Si ces "rencontres" sont aussi excitantes, c'est qu'elles comblent avant tout notre désir de cinéma(s).

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Elle

par Emilie Rivenq

D’un lyrisme et d’une poésie poussés à leur paroxysme, "Les Rencontres d’après minuit" octroient, certes, une part belle au champ sexuel, mais le sordide y est banni et chaque plan sert magnifiquement à défendre l’argument.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Monde

par Sandrine Marques

Yann Gonzalez impose une voie singulière, celle d'une artificialité assumée d'où nait une émotion terrassante.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

Yann Gonzalez invente une harmonie de la dureté, une esthétique saillante, géométrique, qui scultpe autant les corps que les espaces.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Clément Ghys

Avec ce premier long métrage, Gonzalez modèle sa propre patte, façonne un cinéma transgenre, hybride, qu’il recouvre pourtant d’un vernis très lisse. (...) L’imbrication entre plaisir et souffrance, la recherche effrénée d’une "famille", d’un cocon idéal où les morts-vivants viendraient se blottir après la débauche.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Mad Movies

par Gilles Esposito

Il aura donc fallu un petit film français sélectionné à la Semaine de la Critique cannoise pour réanimer un thème clé du cinéma érotico-fantastique (...). Le film de Yann Gonzalez emporte ainsi notre adhésion en esquissant le lien humain qui reste à tisser après que les corps se sont entrechoqués dans l'obscurité des backrooms.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

Studio Ciné Live

par Xavier Leherpeur

POUR. Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

TéléCinéObs

par Guillaume Loison

La force du film tient à sa manière astucieuse de tordre la mécanique du récit par des incursions poético-fantastiques, ou des scènes de pure comédie qui mélangent, avec une fluidité bluffante, grivoiserie, ironie sourde et émotion pure. (...) Un premier film jouissif.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Cet attirant premier film amorce un geste plein de panache, qui retombe hélas dans une posture un peu guindée.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Télérama

par Louis Guichard

Yann Gonzalez convoque tant de fantômes de cinéma, fait scintiller tellement de citations qu'il ne peut réussir toutes ses expériences d'alchimiste fétichiste. Parfois ça tombe à plat, et parfois c'est foudroyant de beauté.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

L'Humanité

par Vincent Ostria

Au lieu de jouer le jeu du cinéma bis d’antan, Gonzalez se retranche dans une théâtralité abstraite à la Cocteau. Déco seventies et musique synthé ne donnent pas le change et renforcent l’artificialité du propos. C’est délicat et poétique, mais ça manque de vie et de chair

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Première

par Stéphanie Lamone

On a l'impression d'une partouze mentale à laquelle on ne se sent pas invité.

Ecran Large

par Simon Riaux

Le spectateur subit alors un exercice d'auto-satisfaction et d'onanisme vain, sinon puéril dont la seule particularité véritablement notable est d'offrir à sa victime une dilatation temporelle vertigineuse, à défaut d'être plaisante.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Positif

par Olivier De Bruyn

Grotesque et navrant.

Studio Ciné Live

par Fabrice Leclerc

CONTRE. Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top