Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les rencontres d'après minuit
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les rencontres d'après minuit" et de son tournage !

Présenté à la Semaine de la Critique

Les Rencontres d'après minuit est présenté dans le cadre des Séances spéciales à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 2013.

Du court au long en passant par le moyen

Avec Les Rencontres d’après minuit, Yann Gonzalez réalise son premier long-métrage, dans la veine de ses 6 moyens et courts métrages précédents : "Tous mes films forment une sorte de communauté. Et c’est précisément ce dont parlent Les Rencontres d’après minuit : d’une communauté sentimentale, d’une utopie de communauté."

Midnight Breakfast

Ce film est un mélange de références chères au réalisateur, comme Breakfast Club de John Hughes ou La Belle captive d’Alain Robbe-Grillet.

Mise en Scène

Du fait que la quasi-globalité de l’action se déroule dans un même lieu et corresponde à la durée du film, Les Rencontres d’après minuit arbore une ossature proche de celle du théâtre. C’est d’ailleurs sur scène que le cinéaste a découvert son actrice fétiche Kate Moran.

La rencontre d’après minuit

Si les actrices Kate Moran et Julie Brémond signent leur quatrième collaboration avec le metteur en scène Yann Gonzalez, elles ne se sont en réalité croisées qu’une fois sur le tournage de Je vous hais petites filles en 2008 : "Kate et Julie sont aux antipodes. Kate, c’est le feu sous la glace, une élégance de chaque instant, une grande technicienne aux sentiments vibrants. Julie est une actrice plus instinctive, tout en fêlures, et dont la beauté de baby doll tragique m’émeut au plus haut point. Je souhaitais vraiment réunir sur mon premier long ces énergies contraires et ces deux actrices si importantes pour moi."

Mireille Havet tout compris

Les Rencontres d’après minuit a fortement été influencé, jusqu’à son titre (à l’origine le film devait s’appeler Juke-Box), par le travail de l’écrivain Mireille Havet. Ouvertement homosexuelle, elle a fréquenté très tôt les milieux mondains où se réunissait l’élite littéraire des années 20. Bien qu’elle fréquente des artistes de renom comme Jean Cocteau ou Guillaume Apollinaire, un seul de ses romans sera publié. Abandonnée de tous, elle sombre dans la toxicomanie et décède d’une tuberculose à l’âge de 33 ans. Son journal intime est retrouvé dans les années 90 et publié dans les années 2000, permettant enfin à cette artiste de sortir de l’ombre. Le cinéaste Yann Gonzalez revient sur le parcours de Mireille Havet : "Une vie complètement décadente, mais d’un romantisme absolu et effervescent. Cette puissance de la parole, du récit de soi intime et imagé, je crois que c’est dans ce journal que je l’ai puisée."

Le King

Outre ses qualités humaines, qui se ressentent à l’écran selon Yann Gonzalez, Eric Cantona a également était choisi pour son passé de sportif : "Je viens d’une famille de footballeurs : mon grand-père était joueur professionnel et mon frère, super doué, a failli le devenir avant de choisir la musique. J’ai grandi avec les matchs de l’Olympique de Marseille. Bon, à vrai dire, ce n’était pas vraiment mon truc, mais peut-être qu’on peut voir dans la présence d’Éric Cantona un hommage à la passion familiale."

L’amour dure 20 ans

Yann Gonzalez rêvait de faire jouer la comédienne Fabienne Babe dans son film. Le cinéaste était tombé sous le charme de l’actrice après l’avoir vue dans De bruit et de fureur il y a plus de 20 ans.

Grindhouse

On retrouve énormément de clins d’œil au cinéma d’exploitation dans Les Rencontres d’après minuit, notamment à travers son aspect onirique : "J’ai grandi avec le cinéma fantastique, le cinéma d’horreur, les films de Brian de Palma, Dario Argento et d’autres choses beaucoup plus bis. (…) Ma cinéphilie vient de là : de la revue Mad Movies et des films de zombies. Et je trouvais important de ne pas l’évacuer dans Les Rencontres d’après minuit, notamment dans la scène avec Béatrice Dalle, sans doute la plus «Z» du film", confie le metteur en scène Yann Gonzalez.

Le Baiser du tueur

L’entrée en scène de La Star (Fabienne Babe) est également un hommage aux films d’horreur. Yann Gonzalez revient sur cette scène marquée par une succession de baisers : "C’est à la fois une dévoration et quelque chose de l’ordre de l’agonie. On en revient au film de vampires !"

Petit frère

La musique du film est composée par le groupe électro M83, dont le leader est Anthony Gonzalez, le frère du metteur en scène.

Captain Harlock

La personnalité sombre, les cheveux en bataille et le cache-œil de Matthias, interprété par Niels Schneider, font bien évidement écho au célèbre corsaire de l’espace Albator, véritable héros d’enfance de Yann Gonzalez.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Toy Story 4 (2019)
  • Parasite (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Made In China (2019)
  • Anna (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Yves (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Aladdin (2019)
  • La Femme De Mon Frère (2019)
  • Nevada (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Roxane (2018)
  • Noureev (2018)
  • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
  • Rocketman (2019)
Back to Top