Mon Allociné
L'Amour est un crime parfait
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,3 1418 notes dont 285 critiques
1% 3 critiques 16% 46 critiques 26% 74 critiques 28% 79 critiques 16% 46 critiques 13% 37 critiques

285 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
EricDebarnot

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 073 critiques

3,5Bien • Publiée le 03/08/2016

D'abord il y a livre de Djian. Pas son meilleur et loin de là, mais enfin, il y a quelques leçons sur l'écriture dispensées par cet écrivain obsédé par la belle prose, et aussi les fameuses ellipses qui tuent, chères à l'auteur. Ensuite, il y a les Frères Larrieu, capables du tout meilleur ("Un Homme Un Vrai", remember ?) mais un peu enlisés dans leur propre univers salace depuis quelques temps. Les faire se rencontrer dans la froideur de la Suisse (un bâtiment à l'architecture transparente étonnante, des montagnes sous la neige) était a priori une idée un peu bizarre mais intéressante. Et puis il y a eu le mépris, la haine avec laquelle le "grand public" a répondu au film, qui décuple forcément l'intérêt qu'on peut lui porter. "L'Amour est un Crime Parfait" est, logiquement, un objet singulier, avec sa belle parole directement extraite de chez Djian, son scénario qui ne respecte aucun code du thriller, malgré les crimes et le jeu du chat et de la souris auxquels se livrent tous les personnages (rappelons-le, "Incidences" n'était pas un thriller non plus, ou alors à peine...), et ses acteurs qui ont surtout l'air de beaucoup s'amuser (une caractéristique, et peut-être la meilleure, de la plupart des films des Frères Larrieu...). Et sa mise en scène patiente, distanciée, qui laisse assez d'espace au spectateur pour qu'il se fasse son propre film dans les trous béants de la mémoire de Marc. On pourra à la rigueur déplorer une tendance à la caricature facile - mais le texte de Djian, assez pince-sans-rire, l'autorisait - et un bon quart d'heure de trop. On s'étonnera surtout que Djian ait autorisé à mettre dans la bouche de Marc des théories aussi différentes des siennes quant à la littérature... même si on comprends que le paysage comme représentation de l'être humain, c'est une sorte d'illustration de ce que les Larrieu font, et plutôt bien, depuis des années. Quant à la haine du Français moyen pour ce film, j'ai bien peur que cela soit cette haine croissante de l'intelligence et de l'originalité qui gangrène notre pays, autrefois cinéphile : "L'âge d'Or" de Buñuel serait encore plus mal reçu aujourd'hui qu'il ne le fut à l'époque...

Alasky

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 475 critiques

?Nul • Publiée le 11/05/2016

Navet insipide, dans lequel les acteurs sont médiocres (surtout Amalric), le scénario est inconsistant et absolument rien ne peut sauver ce film.

glosien

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 36 critiques

2,5Moyen • Publiée le 19/02/2016

C'est très bien et c'est très mauvais. Je m'explique: si vous attendez un scénario solide, une histoire avec un commencement, un milieu et une fin, un suspense et un dénouement captivants, passez votre chemin, vous risquez bien de bailler aux corneilles et de vous endormir. Par contre, si vous êtes disponible pour vous laisser imprégner par ces splendides images épurées, par une ambiance et le message qui n'apparaît, comme l'encre sympathique, qu'à la chaleur de votre flamme intérieure, vous vivrez peut-être une expérience artistique agréable. Car s'il est vrai que l'art authentique fonctionne un peu comme une auberge espagnole où chacun trouve ce qu'il apporte et découvre ce qu'il cherche, si le second degré, voire le troisième degré vous sont aisément accessibles, alors vous découvrirez certainement un univers trouble et envoûtant, érotique et sensuel comme la beauté de ces jeunes femmes qui semblent toutes avoir passé un pacte avec le diable pour subjuguer notre héros, qui n'est peut-être confronté qu'à ses propres fantasmes, proches du délire et de la pathologie. Une petite excursion psychanalytique présente ça et là aurait peut-être gagné à s'approfondir. Bon film.

shmifmuf

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 1 760 critiques

2,5Moyen • Publiée le 15/02/2016

Ce polar est certes noir et envoûtant, mais malheureusement surtout opaque. Ce héros (excellent Amalric) qui confond, comme les spectateurs, rêve et réalité ne vit pas un trip assez extrême et enivrant à mon sens pour que ce film soit une expérience unique comme pouvait l'être dans un style tout aussi décalé et original le formidable "Lost Highway" de David Lynch.

Nilda

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 53 critiques

4,0Très bien • Publiée le 03/01/2016

Étonnant, assez inquiétant (c'est fait pour...) : grand Matthieu AMALRIC & Karin VIARD, dans des paysages grandioses (neige et Fac futuriste) pour une intrigue bien dure à découvrir. A voir au chaud ou au soleil, en bonne compagnie ?

agerisk

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

3,5Bien • Publiée le 25/12/2015

J'ai aimé ce film. J'ai aimé les dialogues longs stylisés et... creux. Vides comme les personnages et leur vie minable que seul le sexe leur semble permettre d'oublier. Vide et froids comme les splendides paysages de montagne. Vides et creux comme Spoiler: le trou où les victimes sont jetées et oubliées . Ce film est une coquille vide, métaphore du spleen contemporain. Oui, les personnages sont prétentieux, les dialogues aussi, mais tout cela est du représentatif, même si c'est souvent trop maladroit pour voir au delà Heureusement tous les films ne sont pas encore tous du premier degré. Et nul besoin d'avoir un délire intello et prétentieux pour en imaginer un second.

ferdinand75

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 2 251 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 10/12/2015

Un film riche fort, dense et pourtant qui nous laisse une impression ambiguë. Il y a des choses, très réussies : une esthétique de l’image, la splendeur des montagnes, ce lieu magique de l’université de Lausanne, comme un vaisseau spatial échoué, des moments surréalistes, et pourtant on en ne trouve pas le souffle habituel des Larrieu. Il n’y a pas l’humour caustique, voir l’esprit rebelle habituel. Il n’y a pas non plus cette impression d’enchaînement , de fluidité, de rythme allègre, de dynamique. Le film paraît très statique, beaucoup de plans très longs : ces montées interminables en voiture au chalet, ces marches solitaires dans la neige , un peu inutile. Des errances dans la nuit . Tout cela bien sûr crée un climat, mais c’est parfois un peu soporifique. On a perdu l’esprit festif et mutin qui caractérise le cinéma des Larrieu , pour s’engoncer dans un esthétisme presque intellectuel. Le meilleur exemple en est Amalric, moins bon que d’habitude, bien loin de sa sublime performante du « Derniers jours du monde ». Il récite, il est triste, il est « mou », sous performant. De même pour Karine Viard, dans un rôle intériorisé, qui joue en dedans, moins percutante que d’habitude, on ne la reconnaît pas. Pourtant le personnage d’ Amalric était intéressant ce prof brillant, intellectuel, charmeur, qui séduit toutes les filles sur son passage, pris dans une intrigue policière. Ses cours sont magistraux, diffusion de « l’Age d’or" de Bunuel , lecture de textes. Il y a des scènes où l’on retrouve un peu du souffle : la surprise party du président d’université sur la terrasse avec d’autres collègues, un peu surréaliste, puis l’ invitation chez Sara Forestier ( très bonne par contre , la seule à tirer son épingle du jeu) , son jeu de séduction ,puis son plongeon si sexy dans sa piscine. L’intrigue policière est molle, pas vraiment un fil conducteur même si le dernier quart d’heure nous révèle une surprise de taille. ( très belle scéne dans un Bungalow moderne , au bord du lac Léman) . Une impression mitigée donc, pour cet opus des Larrieu, qui reste malgré tout un grand moment de cinéma, original, atypique et précieux , mais en dessous de leur meilleures réalisations (i.e. "Un homme, un vrai").

Hastur64

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 917 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 10/11/2015

Mon instinct, au vu de la bande-annonce, m'avait retenu d'aller le voir au cinéma tant celle-ci ne m'avait pas inspiré du tout. Devant mon téléviseur, confortablement installé dans mon canapé au début du film un doute, une angoisse m'a de nouveau saisie, mais bon..., il faut savoir laisser une chance au produit et pour trouver un film bon ou mauvais il faut quand même l'avoir vu ! Hélas parfois vos tripes vous lancent un avertissement qui se payant d'écouter ! J'ai vu que le film avait fait presque 365 000 entrées, sur les noms de Karin Viard et Mathieu Amalric sûrement, parce que pour le reste le film n'a rien à faire valoir. Tiré du roman de Philippe Djian le film semble en être une paresseuse et littérale adaptation, en tout cas si l'on en juge par le rendu des dialogues. Chaque fois que les personnages parlent tout semble récité, déclamé au mépris du naturel de la conversation, rendant les ces dernières artificielles et rigides. Ajouté à ça des personnages pas loin d'être stéréotypés et donc un brin risibles pour certains, une histoire morne et languissante qui lasse rapidement un spectateur agacé par l'inanité des péripéties parfois, en plus, matinées d'une forme d'absurde qui achève de faire sombrer une intrigue assez faiblarde. Et l'ambiance et les décors ne font rien pour égayer - et c'est rien de le dire - le paysage : paysages froids de montagnes enneigées, intérieurs d'université (ou travaille le principal protagoniste) fait de verre et d'acier donc dépouillé et froid, domicile du professeur et de ça sœur sombre et confiné ; bref les deux principales localisations des scènes du film sont donc particulièrement déprimantes en regard de ce qui s'y passe. On passe donc une heure cinquante particulièrement ennuyeuse et je dois dire que la dernière demi-heure je l'ai passée à soupirer et regarder fréquemment ma montre. Un récit rigidifié par des dialogues affreusement peu naturels, inintéressant du fait d'une intrigue insipide et trop étirée, et enchâssé dans des décors glaciaux qui achèvent de rendre ce long-métrage vide de toute humanité et de s'aliéner un spectateur rebuté en outre par des personnages antipathiques et grotesques. Un spectacle froid et insipide qui n'est même pas racheté par l'interprétation de ses acteurs. Un ratage assez évident. Un film que je ne conseillerai évidemment pas, voire que je déconseillerai sans hésitation.

Nicolas T.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 210 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 16/10/2015

Un film pas mal...un peu trop bavard à mon goût...néanmoins surprenant,captivant...avec une fin plutôt réussi...

yeuce

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 445 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 07/07/2015

une histoire assez complexe à suivre, beaucoup de parlotte dans le milieu professoral, et une fin un peu grotesque .

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse