L'Amour est un crime parfait
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,2 pour 914 notes dont 228 critiques  | 
  • 1 critique     0%
  • 37 critiques     16%
  • 53 critiques     23%
  • 65 critiques     29%
  • 39 critiques     17%
  • 33 critiques     14%

228 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
FritzLangueur

48 abonnés | Lire ses 503 critiques |

  3 - Pas mal

On comprend aisément ce qui a motivé les frères Larrieu à s’attaquer à l’adaptation de ce roman noir de Dijan : un goût du souffre, un univers presque hors du temps en huis clos, une histoire à tiroirs (cachés de préférence). Après le désastreux « Voyage aux Pyrénées » et l’inclassable « Les derniers jours du monde », ils replongent dans un réalisme salvateur (pour leur carrière également) et se paient le luxe de signer un polar raffiné bien acéré. « Le cœur n’est jamais si bien en équilibre que sur un tranchant d’acier » cette pensée de Reverdy semble coller à la peau de Marc, ce professeur de lettre un peu cavaleur et surtout bien cavalier. Le personnage, sur lequel repose tout l’intérêt du film, est incroyablement inquiétant, brillant, morgueux, porté et sublimé par le charismatique Amalric. Il est épaulé par une Maïwenn plus convaincante que d’ordinaire et une Karine Viard par contre un peu en deçà. Equilibre et acier sont aussi les maîtres mots du film. Equilibre car il en fallait peu pour que ce drame bourgeois sombre dans le ridicule. Mais les fréres Larrieu ont trouvé la juste mesure, la même approche orginale qui en son temps faisait de « Peindre ou faire l’amour » un film d’exception. Ce qui n’est pas le cas ici toutefois à cause d’une forte baisse d’intensité sur la fin. Quant à l’acier, il teinte le film de sa lumière gris bleue et glacée, s’imisce dans les cadrages (les scènes de crise notamment), se plante au niveau des décors pétrifiés ou glisse sur les instruments stridents (excellente partition de Caravaggio).

Velma21

22 abonnés | Lire ses 90 critiques |

  2.5 - Moyen

Explorer un nouveau registre. Il faut bien le dire, les cinéastes français sont peu nombreux à se lancer dans cette aventure. A quelques exceptions près. Les frères Larrieu aiment, plus que tout, brouiller les pistes. Après le cinéma bucolique, la prose existentielle ou encore le film de fin du monde, ils s’essaient au polar. Non, pas tout à fait. Au thriller psychologique plutôt. Pour cela, ils ont choisi un roman de Philippe Djian (Incidences), soit l’auteur d’un certain 37°2 le matin. Sans atteindre la virtuosité de l’oeuvre de Jean-Jacques Beineix, l’Amour est un crime parfait contient ce qu’il faut de mystère et de perversion pour en faire un polar ambitieux. Au menu, on y trouve pêle-mêle : un chalet perdu sous la neige, un prof d’écriture porté sur la bagatelle, une soeur incestueuse, une jeune femme qui disparaît, une autre libertine, une chaussure rouge et une belle-mère éplorée un peu trop jolie. Le jeu de piste est séduisant. Le décor fait de montagnes enneigées et d’immeubles en verre hypnotise. Les couleurs sont chaudes. Les dialogues ciselés. Malheureusement rien n’y fait. Chacun joue sa partition un peu trop parfaitement. Surtout Mathieu Amalric (Jimmy P.) qui récite son texte comme au théâtre. Très vite, l’identité du meurtrier ne fait rapidement aucun doute. Les frères Larrieu auraient gagné à jouer plus avec le notion de réalité. Multiplier les références littéraires ne suffira pas pour berner les spectateurs. Même si c’est plaisant. On retiendra tout de même l’ambiance légèrement malsaine qui s’en dégage, le goût prononcé pour le libertinage qui marque ce début d’année et la prestation de Karin Viard. Elle est bluffante dans ce rôle entre la femme fatale et la mère possessive. Elle a bien fait d’échanger son rôle avec celui plus anecdotique de Maïwenn dont le personnage se contente d’être belle. Lire d'autres critiques sur Lost in Universes.

http://www.lostinuniverses.com/critique-lamour-...


Ciné2909

10 abonnés | Lire ses 449 critiques |

  3 - Pas mal

Les frères Larrieu nous plonge en plein polar avec L’amour est un crime parfait, adaptation du roman Incidences écrit par Philippe Djian. C’est avec une délectation non dissimulée qu’on suit les mésaventures de ce pauvre Mathieu Almaric poursuivie par une étudiante nymphomaniaque et des relations plus qu’ambigües avec sa sœur Karin Viard. C’est sur on ne s’ennuie pas même si l’intrigue est finalement assez légère et c’est finalement les paysages en plein cœur des montagnes tout comme l’édifice atypique qu’est cette université qui viennent compenser un peu tout ça en conférant une atmosphère particulière. Bien que plutôt plaisant dans l’ensemble, le film ne laissera au final pas de grands souvenirs.

http://cine2909.blogspirit.com/archive/2014/02/...

Nicolas F.

9 abonnés | Lire ses 19 critiques |

  1 - Très mauvais

Quand on va voir un film de ce genre on ne s'attend pas des rebondissements style explosion mais on souhaitte tout de meme du suspens Mais ici, avec un minimum de bon sens, on comprend dès le départ d'ou vient le problème et ca casse tout Les acteurs font peine a voir, aucun n'est a son avantage pas car noyé dans un contexte mélant sexe et mauvais gout L'histoire tient sur une feuille format A6 et c'est la le problème Je met une étoile pour la beauté des paysages alpins et la qualité de la prise de vue

Archiclem

24 abonnés | Lire ses 32 critiques |

  3.5 - Bien

Beaucoup lui reprocheront son jeux d'acteur très décalé, très théâtrale, c'est pour moi un des grands atout du film, qui n'est pas sans rappeler le cinéma de Alain Resnais. Et puis quelle architecture, la caméra nous ballade dans le magnifique bâtiment du Rolex Center de SANAA en passant par les chalets suisse jusqu'au villas en porte à faux les plus folles. Seul bémol, la contre performance de Sara Forestier qui n'apporte rien au scénario et qui bien en dessous des autres acteurs.

Dixy J.

6 abonnés | Lire sa critique |

  1.5 - Mauvais

durant le film j'ai été gêné par deux chose l'une : je n'ais jamais vu autant de cigarettes fumés en si peu de temps, l'autre : film qui m'a laissé une sensation bizarre un sentiment qu'il manquait quelque chose comme si le travail avait été abandonné ou bâclée à la fin...

saxoman

2 abonnés | Lire ses 93 critiques |

  1 - Très mauvais

On me dirait que ce film a été sponsorisé par l'industrie du tabac que je répondrais c'est évident : j'avais l'impression de puer la cigarette en sortant du ciné ! Quel dommage que Mathieu Amalric et Karin Viard, qui font ce qu'il peuvent avec ce scénario inconsistant, se soient compromis dans ce navet. Quant au personnage de Sara Forestier, qui montre ses fesses comme d'habitude, il est totalement improbable. Une étoile uniquement pour la qualité de la photo et de l'image...

Fanny P.

0 abonné | Lire ses 5 critiques |

  3.5 - Bien

Bon jeu d'acteurs, bluffant jusqu'au dénouement, un bon thriller.

dan2987

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

  0.5 - Nul

Quelle déception ! Mais je vois que les avis sont très partagés : on encense ou on démolit. Moi, je serais plutôt du côté de la démolition. On dirait un brouillon, ce film. Heureusement, les paysages étaient fantastiques. Je suis très déçue, parce que j'aime énormément Mathieu Amalric, Karin Viard et Sara Forestier.

philou1970

17 abonnés | Lire ses 66 critiques |

  0.5 - Nul

Le cinéma français dans ce qu'il sait faire de pire; une espèce de film prétentieux, horriblement mal filmé, avec des acteurs franchement peu concernés par leurs rôles qu'ils débitent avec une platitude que n'aurait pas reniée Eric Rohmer. Mathieu Amalric est mauvais comme un cochon, Karine Viard cachetonne, quant à Maiwenn, elle m'a fait de la peine à s'être compromise dans une daube pareille. Reste Sara Forestier, putassière comme d'habitude. Le seul intêret que j'ai trouvé au film pour m'empêcher de dormir, c'est de compter le nombre de cigarettes allumées et fumées pendant 1h50 : il y en a 46... Un record Heureusement, les paysages Vaudois donnent un peu de relief à cette platitude. Alors si vous avez deux heures à perdre, n'allez pas voir cette immonde "bousasse".

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Plein 2 Ciné N°199 - Les Films du 15 janvier 2014
Plein 2 Ciné N°199 - Les Films du 15 janvier 2014

3 402 vues

5 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné