Mon AlloCiné
Midnight Sun
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Midnight Sun" et de son tournage !

Adaptation d'un film japonais

Au départ, c’est le producteur John Rickard et son équipe qui sont à l’origine de Midnight Sun. Alors qu’ils recherchaient un projet, ils ont choisi d’adapter le film japonais Taiyo No Uta de Norihiro Koizumi, interprété par la comédienne et chanteuse Yui. Celle-ci campe Kaoru Amane, une jeune fille de 16 ans souffrant de Xeroderma Pigmentosum (XP), appelée aussi "maladie des enfants de la lune" : toute exposition aux rayons ultraviolets du soleil lui est fatale. Kaoru s’inspire en partie du parcours de Yui puisque la protagoniste est chanteuse et guitariste et qu’elle interprète trois titres de Yui : "It’s Happy Line", "Good-bye Days" et "Skyline".

Régime pour Patrick Schwarzenegger

Fils aîné d’Arnold Schwarzenegger et de la journaliste et écrivain Maria Shriver, Patrick Schwarzenegger a dû se préparer physiquement avant le tournage comme son personnage est un excellent nageur. Il a également suivi un régime alimentaire assez strict. Le comédien explique : "J’ai dû beaucoup travailler puisque j’étais censé tourner les premières scènes torse nu dès le premier jour de tournage. Mais tous les soirs, Bella me préparait un sandwich ‘fluffernutter’, autrement dit une couche de beurre de cacahuète, des rondelles de banane - que j’adore - et une couche de marshmallow entre deux tranches de pain de mie. Et elle me préparait ça tous les soirs ! C’était vraiment un tournage délirant."

Natation 4 fois par semaine

Pour s'entraîner, Patrick Schwarzenegger allait nager quatre jours par semaine. L'un de ses amis de fac, qui faisait partie de son association étudiante et qui était au lycée avec lui, venait nager avec le comédien à la piscine tous les matins. "Il me donnait des conseils sur certaines techniques de natation. Quant au régime, je consommais moitié moins de calories qu’à l’accoutumée. Tous ceux qui me connaissent savent à quel point je mange toute la journée ! J’ai donc dû faire quelques sacrifices et renoncer à quelques-uns de mes plats favoris, mais la natation m’y a vraiment aidé", se rappelle Patrick Schwarzenegger.

Puiser dans son vécu

Bella Thorne raconte qu’elle s’est inspirée de sa propre expérience pour nourrir ses rapports avec Rob Riggle (lequel joue son père) : "J’ai perdu mon père dans un accident de moto en 2007 et je suis extrêmement proche de ma mère, qui est aussi ma meilleure amie. La relation de Katie avec son père me fait beaucoup penser à celle que j’ai moi-même avec ma mère. Du coup, à chaque fois que je lisais le scénario, je pleurais. Même quand j’étais chez le coiffeur pour me faire teindre les cheveux, et que je lisais le scénario sur mon portable, je pleurais toutes les larmes de mon corps."

Se différencier de l'original

Une fois l’intrigue transposée dans un contexte américain, Scott Speer a été engagé par la production. Le metteur en scène a délibérément évité de regarder le film d’origine avant d’être en tournage. Il explique : "J’ai délibérément évité de regarder le film d’origine avant d’être en tournage. Parce que je ne voulais surtout pas faire une pâle copie de l’original. Du coup, je me suis dit que même si l’histoire s’inspirait du film japonais, on cherchait à proposer notre propre réinterprétation qui s’affirme comme une oeuvre à part entière."

Références cinématographiques

Côté inspirations cinématographiques, Scott Speer a revu des films comme La Fièvre dans le sang et certaines grandes histoires d’amour qui ont donné leurs lettres de noblesse au genre. "Le jeu des acteurs, dans ces films, est intemporel - et c’est ce que je souhaitais restituer dans Midnight Sun. Je souhaitais vraiment m’inscrire dans cette tradition", confie-t-il. Le réalisateur s'est également inspiré de longs métrages plus récents comme Roméo + Juliette et Moulin Rouge de Baz Luhrmann. "Je me suis aussi beaucoup inspiré des Parapluies de Cherbourg, car il s’agit d’un drame musical et d’une magnifique histoire d’amour française", termine-t-il.

Quelques repères sur la maladie XP

Xeroderma pigmentosum, également surnommée XP, est une maladie génétique incurable extrêmement rare qui touche entre 1 et 4 personnes sur 1 000 000 en Europe et aux États-Unis. Les malades souffrant de cette pathologie sont dépourvus de l’enzyme permettant de “réparer” les dommages infligés à l’ADN par l’exposition à la lumière du soleil : les cellules de la peau ne peuvent se régénérer et sont susceptibles de devenir cancéreuses. Et même si tout individu peut développer un cancer de la peau à force d’être exposé au soleil - en réalité, les cancers de la peau touchent 20% de la population -, les malades atteints du XP ont 20 000 fois plus de chances d’être affectés par un cancer de la peau s’ils ne se protègent pas du soleil.

Les enfants nés avec le XP ne peuvent jouer à l’extérieur qu’à la nuit tombée. On les surnomme enfants de la lune, enfants des ténèbres, enfants de la nuit et, de manière péjorative, enfants vampires. La plupart d’entre eux sont condamnés avant l’âge de 21 ans. Le diagnostic s’établit suite à un prélèvement cutané ou à une prise de sang. Même si la maladie est incurable, les patients peuvent rester en bonne santé en se protégeant totalement contre les rayons ultraviolets, en pratiquant fréquemment des examens dermatologiques et ophtalmologiques, et en se faisant retirer toute excroissance cancéreuse au plus tôt.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Le Jeu (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Venom (2018)
  • The Predator (2018)
  • Le Flic de Belleville (2018)
  • Capharnaüm (2017)
  • Yéti & Compagnie (2018)
  • Alad'2 (2018)
  • Voyez comme on danse (2018)
  • Girl (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Les Frères Sisters (2018)
  • Deadpool (2016)
  • The House That Jack Built (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Jean-Christophe & Winnie (2018)
  • Deadpool 2 (2018)
Back to Top