Les Poings dans les poches
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,5 pour 39 notes dont 8 critiques  | 
  • 2 critiques     25%
  • 2 critiques     25%
  • 3 critiques     38%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%
  • 1 critique     13%

8 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
chrischambers86

518 abonnés | Lire ses 8612 critiques |

  4 - Très bien

Marco Bellocchio, l'unique cinèaste qui, peu après la dècennie 60, semblait devoir imposer de manière absolue [...] a fait surgir le doute que l'impètueuse iconoclastie de son premier long-mètrage, l'impressionnant "I Pugni in Tasca", allait rester sans suite! Ainsi le critique italien Lino Miccichè (les puristes apprècieront) rèsumait-il pour "Cinemato" le fulgurant dèpart et le piètinement de Bellocchio! Rien n'est venu depuis lever le doute et le dèmentiel "familles (bourgeoises) je vous hais" qu'il poussait ici avec une sauvagerie mesurant savamment ses effets dans ce terrifiant premier film, s'est muè semble t-il, en un scepticisme proprement dèsespèrè! Lancè par ce mètrage où il dètruisait sa famille avant de se dètruire lui-même, Lou Castel livre une prestation èpoustouflante en imposant un personnage de jeune anarchiste! Du très grand Bellocchio pour un film qui annonçait dèjà "Mai 68"...

soniadidierkmurgia

59 abonnés | Lire ses 1854 critiques |

  3.5 - Bien

Bellochio nous plonge sans ménagement et sans plus de préambule au sein d'une fratrie malade regroupée autour d'une mère aveugle (on ne saura jamais rien du père) . L'inceste qui unit le grand frère à sa sœur est peut-être la clef de toute la haine qui ronge le cadet épileptique qui choisit d'éliminer tous ceux de sa famille. Mais après avoir tué sa mère et son jeune frère attardé, il meurt lors dune ultime crise d'épilepsie. Pour son premier film comme réalisateur, Bellochio choisit de choquer son public avec un film sans concession qui à partir de l'exposition des tares d'une famille bourgeoise dénonce l'emprise conjointe de 'église et de son meilleur vecteur, la cellule familiale. Selon Bellochio, c'est l'asservissement de l'individu emmuré dans ses deux institutions ancestrales de l'Italie qui l'empêche de se développer pour accéder à sa véritable personnalité. C'est le message brutal que veut nous transmettre le héro joué par un Lou Castel habité tout à la fois séducteur, lâche et manipulateur. Un film coup de poing qui laisse pantois juste après sa vision.


Parkko

51 abonnés | Lire ses 1998 critiques |

  3.5 - Bien

Il y a une jolie virtuosité dans la mise en scène et la photographie est, je trouve, magnifique. Visuellement parlant c'est vraiment excellent. Le noir est blanc est vraiment très très beau. Le réalisateur a parfois du mal à complètement installé l'ambiance vénéneuse qu'il voudrait mettre, mais ça reste tout de même vraiment bon. C'est un film vraiment intriguant et intéressant, je peux pas dire que j'ai adoré car en soi ça ne m/a pas spécialement parlé, mais j'ai trouvé ça vraiment de bonne qualité et en ce sens là j'ai bien aimé.

Noistillon

42 abonnés | Lire ses 408 critiques |

  3 - Pas mal

Le film s'ouvre sur une musique inquiétante et lugubre, préambule de ce film extraordinairement cruel qui dépeint les moeurs d'une famille de tarés en se focalisant sur le personnage de Sandro, adolescent qui aime sa sœur et qui tuera sa mère et son frère. L'ensemble, avec un sujet pareil aurait pu me fasciner mais malgré les qualités évidentes du film, l'ensemble est un peu trop froid et austère.

SO.so

1 abonné | Lire ses 18 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Tout le film n'est que poésie et cruauté. Bellochio touche le sublime. L'opéra ne cesse d'inspirer le réalisateur de Vincere lors de scènes démentes qui dessinent cette famille particulière. C'est un pur chef-d'oeuvre.

melisemelise

0 abonné | Lire sa critique |

  4 - Très bien

Eugénisme paroxystique dans un contexte d' absence de père:oeuvre éminement symbolique et objet artistique incontournable!

Marc Panofsky

2 abonnés | Lire ses 189 critiques |

  0.5 - Nul

On est très loin des grands films classiques italiens.

vittoriodesica

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Une oeuvre tout aussi singulière que majeure, Marco Bellochio parvenant à nous faire toucher la complexité de l'adolescence dans ce qu'elle a de plus effroyable et violent.

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné