Mon AlloCiné
Les Figures de l'ombre
note moyenne
4,4
6355 notes dont 414 critiques
27% (111 critiques)
45% (187 critiques)
24% (99 critiques)
4% (15 critiques)
0% (0 critique)
0% (2 critiques)
Votre avis sur Les Figures de l'ombre ?

414 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 925 abonnés Lire ses 1 308 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/03/2017

"Les Figures de l'Ombre", un film prédestiné pour sa sortie du 8 mars 2017, journée de la Femme, sauf qu'ici la portée du symbole en dépasse largement les enjeux... En effet cette histoire vraie nous transporte bien au delà de cette revendication, rien que par la destinée ô combien exceptionnelle de ces trois mathématiciennes afro-américaines qui ont marqué profondément l'Histoire, la grande et aussi celle de la NASA... Ce portrait croisé nous est brossé dans une totale humilité et dans la plus grande sobriété, grâce à trois actrices formidables, touchantes qui incarnent trois phénomènes pleines de ténacité, d'énergie et de bonne humeur ! On ne peut que se sentir tout petits et admiratifs face à leur capacité à faire reconnaître leur talent voire leur génie, à se battre pour être entendues et écoutées en dépit de leur sexe et surtout de leur couleur de peau dans cet état de Virginie, on ne peut plus ségrégationniste en... 1962 ! Toujours discrètes et dignes, leur percée respective dans ce monde machiste et empreint de racisme, se fera à force de regards insistants, à force de persuasion tranquille même si quelques coups de griffe sont donnés ici et là avec beaucoup d'humour... Theodore Melfi a su diriger des actrices avec un tact étonnant qui dénote une sensibilité à fleur de peau, en les magnifiant plus d'une fois. Évidemment Taraji P. Henson en calculatrice éminente crève l'écran par sa performance à tous niveaux, mais ses deux partenaires (Octavia Spencer et Janelle Monáe) à leur façon sont émouvantes aussi, l'une dans sa rigueur indéfectible et l'autre dans son obstination à se dépasser coûte que coûte... Alors, on se doute bien que l'aspect plus ou moins académique nous guette quelque part, mais ce témoignage fort et décisif par son impact et sa nécessité l'emporte avant tout sans conteste ! Alors autant découvrir rapidement ces trois tranches de vie hors du commun qui invitent au respect et qui valent vraiment une séance...

dominique P.

Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 1 720 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/03/2017

C'est une très bonne chose que cette histoire vraie méconnue ait été enfin portée sur grand écran. Ce film est de grande qualité à tous points de vue. C'est instructif, passionnant, intelligent, divertissant. J'ai adoré et passé un excellent moment. Je recommande fortement.

Angèle R.

Suivre son activité 23 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/03/2017

Un film drôle, émouvant et puissant qui fait réfléchir sur le racisme encore présent aujourd'hui et le sexisme ! Film à voir absolument !

Charles N.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/03/2017

Magnifique jeu d'acteurs. Film très touchant, et plein de finesse. Merci pour ce très bon moment cinéma !!

laura m.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/02/2017

Un très grand film ! Comment dire... "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité" ! Deux belles batailles menées par ces femmes en toute humilité.

MediaShowbyDK

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 227 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/03/2017

« Les Figures de l’Ombre » est le deuxième coup de cœur pour cette année, après « La La Land ». Un biopic dramatique sincère, puissant, émotionnel et doté d’un beau message. L’ensemble est porté une excellente direction artistique et par un casting attachant ! Découvrez la critique entière de MediaShow sur mediashowbydk.com ou via le lien ci-dessous.

Axel A.

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 6 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/03/2017

Époustouflant, magnifique, humain : Un chef-d’œuvre du cinéma ! Ce film retrace à merveille plusieurs thématique : le féminisme, la ségrégation, le courage, la lutte, les pré-jugées : Un super portrait de 3 grandes dames Je recommande !!!

Marc G.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/03/2017

Vu en avant première et absolument génial !! De la passion, de l'histoire avec des acteurs au top ! Un régal où l'on a du mal à décrocher ! Épatant !

Morgan Abbou

Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/02/2017

J'ai été impressionné par le film Les Figures de l'ombre - Hidden Figures. Ce film est si puissant qu'il devrait être montré dans toutes les écoles aussi bien en Amérique qu'en France. Il traite le thème de la ségrégation de manière très intelligente, pour que les gens réalisent la stupidité évidente des lois qui étaient encore appliquées il y a 50 ans... C'est aussi une très belle histoire vraie de 3 femmes extraordinaires qui ont un grand rôle à jouer à la NASA. Ils ne pouvaient pas mieux choisir les actrices pour jouer ces personnages, elles ont tellement d'humour et peuvent aussi être si dramatiques. Une belle histoire à regarder en famille. Le film est nommé pour le meilleur film aux Oscars 2017

anonyme
Un visiteur
5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2017

Voilà une belle leçon d'histoire, et en tout cas un film passionnant et intelligent. Les noirs sont-ils plus intelligent ou moins intelligents ou aussi intelligent que les blancs ? Voilà les grandes questions posées par ce film. Jusqu'en 1960 et parfois jusqu'à 70, ces américains étaient très racistes. On l'a un peu oublié. Ce film retrace histoire de la conquête spatiale qui a largement progressé grâce a tous les humains quelques soit leur couleur…

Maureen V.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/02/2017

J'ai vraiment beaucoup aimé, j'ai passé un bon moment en regardant ce film. Les actrices sont TOP ! La joie, le rire, la colère, la tristesse, tout y est passé. Je ne sais pas si ça c'est réellement passé comme ça, mais en tout cas l'histoire entreposée dans ce film est belle et émouvante. J'aime ces femmes, elles méritent le respect. Je le recommande fortement !

Olivier Demangeon

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 765 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/03/2017

« Les Figures de l’Ombre » est un excellent biopic, disposant d’une histoire qui permet de découvrir le travail irremplaçable et déterminant dans la course de la conquête de l’espace, de trois femmes afro-américaines à la NASA. L’intrigue se focalise sur les conditions difficiles qu’ont rencontrées ces femmes en raison de la ségrégation raciale, doublée du manque d’équité entre les hommes et les femmes. Le travail de Theodore Melfi, le réalisateur, offre un métrage particulièrement engagé du début à la fin, sans négliger l’aspect émotionnel avec une petite touche de romance. Un film qui permet de capter l’attention du cinéaste le plus inopportun. Un film à ne pas manquer.

Cinématogrill

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 27 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 08/03/2017

Les figures de l’ombre est un triple biopic en ce qu’il revient sur l’implication des femmes noires dans la conquête spatiale. En effet, la Nasa a engagé une vingtaine de mathématiciennes de couleur pour aider leurs ingénieurs à faire des calculs avant l’arrivée des ordinateurs. Riche idée car elles font le boulot pour une fraction de ce que touchent leurs homologues blancs et on les met dans un bâtiment à part ; non c’est pas une mauvaise blague, rangez les fourches, c’est l’état de Virginie des années 60 (pour plus d’informations, voir Loving ou la page Wikipedia « separate but equal »). On suit le parcours de la première à décrocher un rôle d’ingénieur dans une université interdite aux “colored people”, une pionnière de l’informatique à l’époque où une machine moins puissante qu’une casio de collégien faisait la taille de ton appart et Katherine Johnson, jouée par Taraji P. Henson, qui a aidé aux savants calculs nécessaires à la mise en orbite des spationautes sur fond de guerre froide et de contestation sociale. Le tout entrecoupé de leur quotidien de bonnes mères de familles selon les canons hollywoodien. Démago ? Un zeste. Encore une fois, oui le message est beau, pertinent et intéressant. Ces personnalités aussi pugnaces que brillantes méritent d’être découverte mais comme Imitation Game bien critiqué sur la majorité des éléments de fiction qu’il propose à l’écran, on se demande quand même si le film n’a pas tendance à arrondir les angles au missile sol-air. Tout s’agence un peu trop bien, les méchants sont mesquins sans excès et un ou deux gentils sont là pour donner bonne conscience au public (youhou Kevin Costner, un ingénieur qui manie le pied-de-biche comme toi ça laisse pas indifférent) et on aura beau mettre toute la musique inspirante que l’on veut, à la troisième fois que Taraji P. Henson résout en un claquement de doigt une équation devant ses collègues ébahis, tous ingénieurs chevronnés bac 38 et phd avec un titre à rallonge que tu comprends pas, on commence à être sceptique. L’épiphanie c’est le 6 janvier, pas toutes les 10 minutes. C’est pas non plus la présence de stars au casting, dont Sheldon Cooper (Jim Parsons) de Big Bang Theory reprenant peu ou prou son rôle TV, qui vont donner de la substance à cette masse indifférenciée de savants d’opérette. Est-ce que ça empêche le film d’être un feel good movie ultra sympathique et rythmé ? Non, mais on ne peut s’empêcher de sentir les rails du consensuel sous cette mécanique bien huilée. Pas un mot trop fort jusqu’au (faux) rebondissement final pour caser un money-shot* de plus complètement vain qui passe comme une lobotomie un lendemain de cuite : ça soulage peut-être mais c’est pas vraiment nécessaire. La réalisation d’une platitude presque revendiquée est au diapason du reste. Il y a bien l’incrustation d’images d’époque qui est amusante tout comme la parodie de scènes culte d’autres films sur la conquête spatiale comme l’étoffe des héros et sa marche épique mais rien d’autre à l’horizon. Aller plus à fond vers l’une ou l’autre direction (la reconstitution de l’époque ou une utilisation intelligente de références) aurait donné une secousse bienvenue à cette mer d’huile. La réal sert le récit, sans plus. Les figures de l’ombre seraient donc à ranger dans la longue liste de ces films pas méchants à voir en avion ou en fin d’année scolaire quand le prof a plus envie de se prendre la tête ? J’aime pas les petites cases mais son côté paternaliste pointant constamment du doigt ce qu’il veut nous montrer qui titille en évitant le gavage l’y confie. Faire un film sur l’implication des femmes noires bossant à la Nasa en rappelant sans arrêt que nos héroïnes sont des femmes noires qui bossent à la Nasa finit par sentir le circuit fermé. En bref, les figures de l’ombre enchaîne les moments de gloire dans une coolitude progressiste pas désagréable à suivre mais si son plan était de nous mettre sur orbite, les calculs sont à refaire.

AM11

Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 4 504 critiques

3,5Bien
Publiée le 13/02/2017

En plus des personnalités bien connues, le cinéma aime bien rendre hommage à ces personnes de l'ombre qui à leur niveau ont rendu bien des services à leur pays. Après l'excellent "St. Vincent", Theodore Melfi dresse donc le portrait de ces trois femmes de couleur qui malgré les nombreuses contraintes liées à la ségrégation ont réussi à s'imposer et à se rendre indispensables à leur poste dans cette course à la conquête de l'espace. Ce n'est pas un portrait faussé ou idéalisé, comme ça peut parfois être le cas, qui exagérerait leur participation en faisant croire que tout est arrivé grâce à elles, mais c'est justement cet aspect réaliste qui fonctionne et qui montre tout le courage et l'abnégation dont elles ont fait preuve pour s'en sortir et faire un peu bouger les choses. Le destin de ces femmes prend facilement et logiquement le pas sur l'intrigue "spatiale", mais les deux se marient bien et forment un ensemble prenant et parfois touchant. Le film bien que classique au niveau de la mise en scène et de la narration est très bien et doit beaucoup à ce formidable trio d'actrices bien amené par une excellente Taraji P. Henson.

ATHMOS.ONER

Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 200 critiques

4,0Très bien
Publiée le 08/03/2017

Si la craie blanche est bien visible, elle ne l’est jamais autant qu’avec le support d’un tableau noir… Cela peut sembler une affirmation étrange mais elle prend tout son sens lorsque l’on regarde « Les Figures De L'ombre ». Que serait devenue la conquête spatiale de la NASA sans l’aide de 3 femmes, aussi brillantes que méconnues, que sont Katherine Johnson, Dorothy Vaughn et Mary Jackson ? Dans une Amérique encore ségrégationniste des années 60, comment concevoir qu’une personne noire de peau puisse occuper un poste à responsabilité ? La ségrégation est encore plus forte et doublée lorsque cette personne est de surcroît une femme ! Pourtant, période post seconde guerre oblige, le manque de main d’œuvre et de cerveaux permet à quelques femmes de briguer des postes jusque-là inaccessibles (avec un salaire et une précarité qui frisent l’indécence). Parfois, l’intelligence doublée d’une forte personnalité, triomphe de la stupidité et de la rigidité bien établie des hommes. C’est ce qui est arrivé à ce trio de femmes exemplaires brillamment porté à l’écran par Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe. Il est vraiment impossible de ne pas succomber à l’humour, à la détermination ainsi qu’à la malice des actrices qui ont le bon goût de ne pas en faire trop et qui ne cherchent pas à faire de l’ombre (justement) aux autres ! Même les seconds rôles sont excellents, à l’exception de Jim Parsons très fade et qui semble un peu perdu en dehors des décors de Big Bang Theory. La réalisation est très effacée et contraste trop avec la pétillance de ces dames. L’académisme emprunté ajoute un côté très 60’s et si le film manque un peu de mordant pour plaire au plus grand nombre, l’air de ne pas trop y toucher, il montre tout de même quelques réalités qui, fort heureusement, nous paraissent désormais intolérables. La reconstitution d’époque est excellente et les costumes sont tout bonnement sublimes, le tout est filmé en argentique avec du matériel d’époque, sur ce point-là, chapeau ! Bien que cousue de fil blanc, l’histoire reste étrangement captivante de bout en bout et fait office de feel good movie. Au final, sans y paraitre, on se laisse toucher et on rit de très bon cœur du début à la fin (mention spéciale pour la scène d’ouverture). Ce film, a le mérite de permettre au plus grand nombre de connaitre une partie totalement méconnue de l’histoire de la conquête spatiale, mais aussi de la conquête des droits de la femme qui ont lutté contre la ségrégation. Voilà un film calibré pour Hollywood et pourtant fort plaisant : ça faisait bien longtemps que je n’avais pas entendu une salle rire aux éclats au point de ne plus pouvoir entendre certains dialogues ! En bonus, les femmes volent totalement la vedette aux hommes et ça n’est pas chose courante.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top